Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Juin 2018 | Profession
 

La commercialisation de cannabis light / CBD était en bonne place – parmi les sujets de discussion (paquet à 10 euros, sécurité, marché parallèle de tabac) – de l’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes d’Indre-et-Loire, ce dimanche 17 juin.

Malgré le flou réglementaire (voir Lmdt des 12, 15 et 17 juin), c’est l’annonce de l’ouverture d’une boutique spécialisée à Tours en juillet prochain, qui a mis le feu aux poudres, comme le rapporte La Nouvelle République (édition 20 juin).

« Il faut faire en sorte que cette franchise, qui se sert du code Naf des buralistes, n’ouvre pas », a déclaré Matthieu Meunier, président de la Chambre syndicale départementale. Lire la suite »

21 Juin 2018 | Trafic
 

Décidément … les chargements d’oranges (voir Lmdt des 1er juin et 16 avril)

Le 15 juin, vers deux heures du matin, les douaniers de Lons-le-Saunier ont dérouté pour contrôle un camion immatriculé en Bulgarie circulant sur l’autoroute A39.

Lors des vérifications d’usage, le chauffeur a déclaré venir d’Espagne et se rendre en Allemagne pour y livrer diverses marchandises.

•• À l’ouverture des portes de la remorque frigorifique, les agents des douanes ont constaté la présence de cartons d’oranges, dont une bonne partie renversée et éparpillée à l’avant du chargement. Derrière, une rangée de pastèques, puis de nombreux cartons … Si le premier contrôlé contenait des pièces en caoutchouc, le second était rempli de sacs thermo-soudés contenant de l’herbe de cannabis. Lire la suite »

20 Juin 2018 | International, L'essentiel
 

Les députés canadiens ont adopté ce lundi 18 juin – et les sénateurs ce mardi 19 juin – le projet de loi pour légaliser le cannabis, ce qui va faire du Canada le premier pays du G7 à en autoriser la consommation libre.

Le texte législatif a été adopté à 205 voix, contre 82, et a été renvoyé au Sénat. La Chambre haute a décidé de ne pas prolonger le débat législatif en donnant, hier, son feu vert. La réforme devra encore recevoir la sanction royale (signature du décret d’application).

Une légalisation effective est donc attendue d’ici deux à trois mois. Lire la suite »

19 Juin 2018 | Observatoire
 

Entre les coups de frein de la Mildeca (voir Lmdt du 12 juin) et de la ministre de la Santé (voir Lmdt du 17 juin), Les Inrockuptibles s’est glissé, dans l’édition de cette semaine, dans la longue file d’attente de « Cofyshop » (dans le 11ème arrondissement / voir Lmdt du 9 juin) afin de savoir comment une herbe qui « ne défonce pas » peut plaire autant ?

•• Quentin, Pierre et Fatine, la trentaine et bien dans leurs baskets, recherchent dans cette herbe « un effet agréable de relaxation. » Fatine s’exclame : « il y en a marre de ces weeds trop chargées en THC. Quand, tu en fumes, tu n’as plus rien envie de faire. Au moins avec la CBD, tu peux rester concentré et créatif. »

Pierre qui fume cette substance depuis un an et demi la rejoint : « je peux fumer un joint à 14 heures au travail ou avant d’aller déjeuner avec mère sans que cela me porte préjudice. » Lire la suite »

17 Juin 2018 | Pression normative
 

Le Gouvernement veut clarifier la loi, face au boom actuel de coffee shops qui « détournent le droit » pour vendre un dérivé du cannabis, a déclaré, ce dimanche, la ministre de la Santé Agnès Buzyn lors du Grand Jury LCI / RTL / Le Figaro.

À la question « auront-ils fermé dans quelques mois ? », la ministre a répondu : « je pense qu’ils auront fermé ».

•• Pour elle, « ces coffee shops se sont ouverts sur une zone grise du droit. Le droit dit que le chanvre peut être utilisé à des fins industrielles quand il contient moins de 0,2 % de THC (substance active du cannabis, ndlr). Il ne parle pas de produits en cigarette mais de la plante. Or ces magasins détournent le droit en disant que leurs cigarettes contiennent moins de 0,2 % de THC » (voir Lmdt des 15, 13 et 12 juin).

« Il va falloir qu’on revoie la législation et revoir comment on met de l’ordre dans tout cela », a-t-elle dit, évoquant un travail conjoint avec la DGCCRF (Bercy). Lire la suite »

15 Juin 2018 | L'essentiel, Profession
 

Par le biais des élus des chambres syndicales de buralistes et une communication directe auprès du réseau, la Confédération a fait connaitre sa position, à date, sur le sujet du CBD / cannabis light.

Elle se résume de la façon suivante : « en l’état des communications des pouvoirs publics, la Confédération recommande de ne plus vendre de CBD tant que la réglementation ne sera pas éclaircie. » (voir Lmdt du 12 juin).

15 Juin 2018 | Profession
 

Depuis fin 2017, Steve Zilliox – buraliste à Hochfelden (Bas-Rhin) spécialisé dans la vape – propose la vente des produits à base de CBD. Au début avec des e-liquides (« avec un retour minime »), puis des sachets de plantes vendus entre 9 et 12 euros le gramme. Le succès : « on a des gens qui viennent spécialement de Strasbourg et de Saverne ». 

Sauf qu’il a dû tout suspendre depuis la publication de la position de la Mildeca (voir Lmdt du 12 juin). Explications dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace de ce 14 juin.

•• « Le ministère de la Santé est en train d’étudier le dossier et on ne sait pas ce qui va être décidé » … En attendant, il a choisi d’arrêter de se fournir. « Ce sont des produits qui coûtent cher et je ne veux pas qu’ils me restent sur les bras … » précise-t-il au quotidien régional. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : « ce sont des produits qui coûtent cher et je ne veux pas qu’ils me restent sur les bras » (Steve Zilliox )   , ,
14 Juin 2018 | Observatoire
 

La publication de la Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives (Mildeca) sur les seuils de légalité des produits à base CBD (voir Lmdt du 11 juin) a secoué quelques-uns de ces commerçants qui se lancent sur la vague. Réactions recueillies par France Bourgogne-Franche-Comté.

•• « J’ai eu peur, j’ai même fermé mes deux boutiques hier, ainsi que d’une autre enseigne à Vesoul », explique René Guérin, gérant du Green Coffee, à Besançon (voir Lmdt du 12 juin).

Et à Besançon, il a retiré dare-dare sa pancarte explicative sur les bienfaits du CBD pour la santé. « Moi je vends du cannabis CBD, je ne suis pas docteur. Quand les gens arrivent, je ne leur dis pas : vous avez mal où ? Tenez, je vais vous donner ça ». Il a donc entendu le message de la Mildeca dénonçant la confusion entretenue par le marketing, aboutissant, in fine, « à une promotion du cannabis ». Lire la suite »

13 Juin 2018 | Observatoire
 

Dans son édition du 12 juin, Le Monde a fait le point avec Yann Bisiou  (maître de conférences en droit privé et sciences criminelles, spécialiste du droit de la drogue à l’université Paul-Valéry-Montpellier-3) sur le succès du cannabis « légal ». Alors que la Mildeca vient de jeter de l’eau froide sur certains enthousiasmes (voir Lmdt du 11 juin).

•• La législation « n’a pas changé. C’est la conséquence d’un effet de mode et du développement d’une industrie et d’un commerce de produits à base de CBD [le cannabidiol, une autre molécule du cannabis, non prohibée] dans plusieurs pays européens. L’arrivée de ces produits sur le marché français n’a pas été anticipée alors que leur statut est juridiquement complexe ».

•• « Le CBD n’est pas classé comme stupéfiant car ce n’en est pas un. S’il y avait une raison de le classer, cela aurait déjà été fait. Mais c’est un dérivé du cannabis et, à ce titre, il doit être soumis à autorisation, comme l’est le chanvre à destination de l’industrie textile ou du bâtiment. D’où l’ambiguïté de la situation actuelle : ni interdit ni autorisé. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : « l’arrivée de ces produits sur le marché n’a pas été anticipée alors que leur statut est juridiquement complexe » (Yann Bisiou / Le Monde)  
13 Juin 2018 | International
 

Les Canadiens pourraient dépenser jusqu’à 7,17 milliards de dollars canadiens (4,6 milliards d’euros) en produits de cannabis, dès 2019, et augmenter leur consommation globale de 35 %, après la légalisation du cannabis à usage récréatif, comme cela est prévu pour cette année (voir Lmdt des 24 mai et 12 février). Ceci selon un rapport du cabinet d’audit et de conseils financiers Deloitte, publié le 5 juin.

•• L’étude précise que les ventes légales pourraient générer jusqu’à 4,34 milliards de dollars canadiens (2,8 milliards d’euros) et constituer plus de la moitié des ventes totales de cannabis.

Le rapport précise que les consommateurs actuels de cannabis seraient, à priori, susceptibles d’effectuer 63 % de leurs achats par la voie des canaux légaux, même s’ils s’attendent à payer un prix au gramme jusqu’à 10 % plus élevé après la légalisation. Ces consommateurs seraient prêts à délaisser entièrement leurs fournisseurs illicites si l’offre du marché légal combinait la qualité, le prix et la sécurité qui leur conviennent. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Canada : première estimation des dépenses de cannabis post-légalisation  ,