Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Août 2018 | International
 

La filiale canadienne du brasseur américain Molson Coors a annoncé, début août, la création d’une co-entreprise avec le groupe canadien The Hydropothecary Corporation (Hexo), producteur de cannabis thérapeutique. Lequel prévoit de vendre des produits à des fins récréatives dès cet automne. 

•• Molson Coors détiendra 57,5 % de l’entreprise qui devrait être créée d’ici le 30 septembre, soit moins d’un mois avant l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis au Canada, prévue pour le 17 octobre (voir Lmdt du 23 juin).

Afin de pouvoir produire assez de cannabis pour ce nouveau marché, Hexo va augmenter sa capacité de production et agrandir ses surfaces de culture de cannabis dans ses installations, lesquelles devraient plus que tripler d’ici la fin de l’année. Lire la suite »

15 Août 2018 | Trafic
 

Le 8 août, vers 17 heures, des agents de la brigade des douanes de Maubeuge-Bavay et des motocyclistes de la brigade d’Halluin-Reckhem interceptent, à proximité de Cambrai, une camionnette circulant dans le sens Sud-Nord, immatriculée en Pologne.

À l’ouverture du chargement, les douaniers constatent la présence d’un gros cylindre métallique d’environ deux mètres de long et d’un mètre vingt de diamètre, sanglé sur une caisse en bois. Ils notent également une forte odeur de colle qui les incite à poursuivre le contrôle. Une équipe cynophile de la douane étant présente, le chien « Like » effectue un passage sur le chargement qu’il marque très distinctement, de même que la poche de pantalon du chauffeur. Ce dernier en sort un morceau de résine de cannabis qu’il tend spontanément aux agents des douanes. Lire la suite »

8 Août 2018 | Profession
 

Le feuilleton continue.

Comme à Paris (voir Lmdt du 16 juillet), Dijon (voir Lmdt du 2 août), Reims, Evreux (voir Lmdt du 7 août) … les fermetures de commerces proposant des produits au « cannabidiol » s’enchaînent sous la pression des autorités. 

En Moselle, aussi. 

•• Elie a baissé le rideau à Saint-Julien-lès-Metz après avoir reçu deux fois la visite de la police et il a rapatrié son stock de marchandises au Luxembourg. Sabrina, à Metz, a retiré tous ses produits dérivés, des rayons de son épicerie, « qui devait lui permettre d’ouvrir un restaurant attenant au mois de septembre ».

À Thionville, les autorités judiciaires ont sévi après avoir découvert dans la presse l’ouverture de deux nouvelles boutiques. Les deux commerçants ont passé quelques heures en garde à vue, ce lundi 6 août, selon Le Républicain Lorrain. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : en Moselle, des gardes à vue, des fermetures … et un syndicat   ,
7 Août 2018 | Profession
 

Dans l’Eure, le procureur-adjoint de la république d’Évreux, Éric Neveu, a fait fermer les deux seuls commerces à vendre du « cannabis light ». 

On sait que dans une note de quatre pages, le Directeur des Affaires criminelles et des Grâces avait rappelé la loi applicable aux établissements proposant à la vente au public des produits issus du cannabis (voir Lmdt du 27 juillet).

•• La réaction du vice-procureur de la république d’Évreux ne s’est pas fait attendre. Il a diligenté une enquête de flagrance, procédé à des perquisitions et à des saisies dans deux commerces, l’un à Évreux et l’autre à Conches en Ouche. Les deux boutiques, les deux seules de l’Eure, sont désormais fermées. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : « Quel que soit le taux de THC, s’il est supérieur à zéro, ce sont des trafiquants de drogue » (Éric Neveu, vice-procureur d’Évreux)  ,
5 Août 2018 | Observatoire
 

Cela reste illégal … mais les ventes de « vaporisateurs électroniques portables à herbe » se multiplient sur Internet ou dans quelques magasins (selon Le Parisien de ce 2 août). 

Le principe ? Une alternative au traditionnel joint fumé. Une alternative sans combustion … Avec ces appareils, on chauffe l’herbe de cannabis, jusqu’à 190 °C, pour en dégager de la vapeur. On aspire ainsi uniquement les principes actifs de la plante illégale.

•• Ces appareils, déjà en vogue aux États-Unis, sont déjà utilisés dans des cliniques en Allemagne, en Israël ou en Suisse, pays qui ont légalisé l’usage thérapeutique (ou médicinal) du cannabis. Ces mêmes appareils ressemblent à s’y méprendre à des cigarettes électroniques ; certains tiennent dans le creux de la main. Lire la suite »

2 Août 2018 | Profession
 

En écho à sa récente sortie médiatique dans Le Parisien où il réaffirmait son souhait de voir les buralistes autorisés à vendre du cannabis en cas de légalisation (voir Lmdt du 22 juillet 2018), le président de la Confédération était invité au dialogue avec les auditeurs, ce 1er août, dans l’émission « Carrément Brunet » de RMC.

En voici quelques extraits. Significatifs de ce débat qui va traverser bien des conversations de vacances.

Sachant que l’animateur, Pascal Perri, a d’emblée pris parti en faveur de la proposition de Philippe Coy : « c’est une tendance de la société et il faut désarmer les trafiquants. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes et cannabis : Philippe Coy pique, réplique et s’explique sur RMC    
2 Août 2018 | Profession
 

On sait que des produits « au CBD / cannabis light » (cinq sachets de fleurs de cannabis et deux fioles de e-liquides) ont été tout récemment saisis et détruits dans le cadre d’une opération de contrôle chez un buraliste dijonnais (voir Lmdt du 30 juillet). 

•• Le lendemain, le procureur Éric Mathais a informé que le buraliste a été placé en garde à vue, sous le chef « d’acquisition, détention, offre ou cession de stupéfiants ».

Et de préciser : le gérant du bureau de tabac « a déclaré vendre ces produits depuis le mois de juin après avoir été sollicité par des commerciaux. Ces produits lui ayant été présentés comme légaux, il a fait valoir sa bonne foi. Il a reconnu avoir vendu au total 120 sachets de fleur de   cannabis ». En plus de la destruction immédiate des produits, le buraliste s’ étant engagé à cesser la vente de ces produits. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : « sur la manifeste bonne foi du commerçant » (le procureur de Dijon)  ,
31 Juil 2018 | Profession
 

Les policiers de la sécurité publique ont mené ce lundi 30 juillet, sur instruction du procureur de la république, une opération de contrôle dans un bar-tabac de Dijon (voir Lmdt du 11 juin), selon Le Bien Public.

Plusieurs sachets de CBD ont été saisis et immédiatement détruits avec l’accord du buraliste.

L’information a été confirmée, ce lundi soir, par Éric Mathais, procureur de la république, qui devrait s’exprimer plus en détails mardi sur le dossier. D’autres contrôles de bureaux de tabac seront effectués dans les jours à venir. « Ne vendez pas de produits dont vous n’êtes pas certains qu’ils sont licites » a par ailleurs demandé le procureur aux débitants de tabac (voir Lmdt du 27 juillet).

Cette opération survient quelques jours après le coup de gueule de la créatrice de l’enseigne Bestown, qui a vu ses magasins être fermés à Chalon et Dijon (voir Lmdt du 30 juillet).

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : saisie chez un buraliste de Dijon  
30 Juil 2018 | Profession
 

Après la réaction des autorités judiciaires (voir Lmdt du 28 juillet) et la fermeture des magasins spécialisés dans la vente de cannabis et de produits à base de CBD, notamment à Chalon et Dijon, la créatrice de l’enseigne Bestown, Élodie Marchon, réagit dans l’Est républicain (édition 28 juillet).

Pour elle, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne … en visant les buralistes. Extraits.

•• « C’est totalement incohérent. On nous interdit de travailler alors que les bureaux de tabacs se sont mis à en vendre sans aucun problème. Eux, il est clair que c’est pour fumer. De notre côté, nous avons toujours mis en avant que la plante servait à être infusée. De plus, on vend également du liquide pour cigarette électronique, de l’huile. Tous ces produits sont en vente libre sur internet. À Chalon, il y a carrément un bureau de tabac en face de la boutique Bestown qui en vend. Où est la logique ? Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : « nous sommes traités comme des dealers » (Élodie Marchon, Bestdown)  ,
28 Juil 2018 | Profession
 

Si dans le Nord et le Pas-de-Calais les boutiques spécialisées de CDB n’ont pas été inquiétées jusqu’à présent, la donne pourrait changer avec la toute récente mise au point de la Chancellerie (voir Lmdt du 27 juillet). Ces boutiques seraient au nombre de huit (à Lille, Douai, Cambrai, Calais, Béthune, Saint-Omer et Hautmont).

Et mi-juillet, une affiche présentant une énorme fleur de cannabis est apparue dans un tabac-presse du centre de Marles-les-Mines (Pas-de-Calais), selon La Voix du Nord (édition 27 juillet).

•• « Buralzen, le CBD des buralistes » pouvait-on y lire. Mais depuis, on y est désormais moins disert et l’affiche « choc » a été remplacée par un carton moins explicite. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : « nous sommes intéressés, mais nous sommes responsables » (Patrick Falewee)  ,