Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Déc 2018 | Observatoire
 

Alors qu’un premier feu vert a été donné avant une possible autorisation du cannabis thérapeutique (voir Lmdt du 13 décembre), une dépêche AFP permet de faire le point sur le sujet.

Sachant que la thématique est différente de celle du cannabis récréatif (voir Lmdt du 22 juillet).

•• Le cannabis thérapeutique, c’est quoi ?

Le cannabis est utilisé pour ses qualités antalgiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires depuis plusieurs milliers d’années en Chine, en Inde et au Moyen-Orient. Il doit ses effets à des molécules appelées cannabinoïdes, dont le THC (tétrahydrocannabinol), un agent psychoactif (qui modifie la perception), et le CBD (cannabidiol) à l’action relaxante.

Le THC synthétique (dronabinol) est commercialisé sous le nom de Marinol en France, mais sa prescription est soumise à une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) nominative, une procédure qui en restreint considérablement l’utilisation (quelques centaines de patients en une vingtaine d’années).

Le CBD, utile pour traiter les convulsions, l’anxiété et les nausées, est présent à coté du THC dans le Sativex, un spray destiné à soulager des malades atteints de sclérose en plaques qui a obtenu son autorisation de mise sur le marché (AMM) en France en 2014 mais qui n’a pas été commercialisé faute d’accord sur le prix.

•• Quel est l’intérêt du cannabis thérapeutique ?

Le cannabis permet de soulager des patients dont les douleurs ne cèdent pas avec des antalgiques traditionnels, notamment dans la sclérose en plaques (contractions musculaires réflexes), les algies de la face, les troubles du sommeil, les nausées dues aux traitements par chimiothérapie…

Des études ont suggéré une efficacité possible pour les maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer mais demandent à être confirmées. Un rapport de l’agence sur les drogues de l’Union européenne notait « des lacunes importantes dans les données scientifiques ». Les malades qui pourraient en bénéficier sont estimés entre 300 000 – estimation la plus courante – et 1 million. Lire la suite »

13 Déc 2018 | Observatoire
 

Une première étape vers l’autorisation du cannabis thérapeutique a été franchie en France, ce 13 décembre, avec l’avis positif du comité d’experts nommé par le gouvernement, mais la voie reste longue avant la mise sur le marché (voir Lmdt des 10 juillet et 24 mai).

Rappelons qu’il convient de distinguer le cannabis thérapeutique du cannabis récréatif sur la distribution duquel la Confédération des buralistes s’est positionnée, en cas de légalisation (voir Lmdt du 22 juillet).

•• Le comité d’experts mis en place par l’Agence française de sécurité du médicament (ANSM) juge « pertinent d’autoriser l’usage du cannabis à visée thérapeutique (…) dans certaines situations cliniques et en cas de soulagement insuffisant ou d’une mauvaise tolérance des thérapeutiques » existantes. Lire la suite »

11 Déc 2018 | International
 

Le titre du New York Times (édition du 5 décembre) résume en quelques mots la proposition de plusieurs élus de l’État de New York : légaliser le cannabis pour le renouveau du métro new-yorkais.

La légalisation du cannabis à usage récréatif est plus que jamais à l’ordre du jour, à New York, alors que les démocrates viennent d’obtenir la majorité à l’assemblée de l’État pour la première depuis dix ans.

Et l’on sait que les dix états américains ayant déjà légalisé la marijuana à usage récréatif ont gonflé les finances publiques avec les taxes appliquées sur les ventes (voir Lmdt des 6 janvier 2018 et 14 octobre 2017). Lire la suite »

 

Le fabricant Altria, qui produit et commercialise notamment Marlboro et Philip Morris aux États-Unis (voir Lmdt des 26 octobre 2018 et 23 décembre 2016), achète 45 % du groupe canadien Cronos, spécialisé dans le cannabis. Pour 1,8 milliard de dollars.

Cet investissement « représente une nouvelle opportunité de croissance excitante pour Altria », a commenté le PDG de l’entreprise, Howard Willard, dans un communiqué diffusé vendredi 7 décembre et annonçant l’opération.

Il donne à Altria la possibilité de participer à un « secteur émergent au niveau mondial » qui « devrait connaître une croissance rapide au cours de la prochaine décennie », selon le document. Lire la suite »

30 Nov 2018 | Profession
 

La première boutique de « cannabis légal » à Reims avait ouvert ses portes le 2 juillet dernier. Dès le lendemain, des saisies ordonnées par la justice ont été effectuées dans la boutique ainsi que dans un bar-tabac de la ville, tout comme dans une autre boutique située, non loin de là, à Tinqueux.

Dans les produits saisis, les analyses se sont révélées positives avec divers taux de THC.

Les gérants de trois commerces sont aujourd’hui poursuivis pour infraction à la législation sur les produits stupéfiants. Cinq personnes au total ont été placées, mercredi 28 novembre, sous contrôle judiciaire avant leur convocation devant la justice, prévue le 28 février prochain. Lire la suite »

28 Nov 2018 | Observatoire
 

Face au développement du trafic et à la multiplication des plaintes des habitants, Villeurbanne a décidé de lancer, dès le 10 décembre, une concertation citoyenne sur la place du cannabis dans la société et la législation. Une initiative rarissime pour une municipalité.

« Nous connaissons à Villeurbanne, comme dans de nombreuses villes, un développement du trafic de cannabis. Les élus locaux se retrouvent confrontés à des habitants excédés par ce trafic qui se fait au vu et au su de tout le monde et entraîne un sentiment d’insécurité et d’impunité, des problèmes de propreté et des nuisances sonores jusque tard dans la nuit », a indiqué Didier Vullierme, adjoint à la sécurité de Villeurbanne (ville limitrophe de Lyon), ce mardi 27 novembre. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis : la mairie de Villeurbanne lance un débat citoyen pour faire évoluer la loi  
28 Nov 2018 | Observatoire
 

En 2017, près d’un adulte de 18 ans à 64 ans sur dix (11 %) et un adulte de 18 ans à 25 ans sur quatre (26,9 %) a fumé du cannabis « au moins une fois dans l’année », selon les données du « Baromètre santé 2017 sur les usages de substances psychoactives illicites en France », publié ce lundi 26 novembre.

Trois jours après l’adoption par l’Assemblée nationale d’une amende forfaitaire de 200 euros pour sanctionner l’usage illicite de stupéfiants (voir Lmdt du 24 novembre).

Les chiffres 2017 « s’avèrent être les plus élevés depuis vingt-cinq ans », soulignent dans un communiqué Santé Publique France (SPF) et l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), les deux organismes chargés de cette étude. Pour comparaison, en 1992, seuls 4,4 % des Français adultes déclaraient consommer du cannabis au moins une fois dans l’année. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis : toujours une hausse de la consommation régulière  ,
24 Nov 2018 | Trafic
 

Ce vendredi 23 novembre, dans la soirée, l’Assemblée a examiné l’amendement déposé par Elsa Fajgeles (REM, Paris) visant à sanctionner par contraventions les acheteurs de tabac à la sauvette (voir Lmdt des 20 et 22 novembre). Ceci, à l’occasion du projet de réforme de la justice.

En définitive, Elsa Fajgeles a retiré son amendement, la ministre de la Justice Nicole Belloubet s’engageant « à créer par voie réglementaire la contravention que vous appelez de vos vœux. »

•• Extraits du débat …

Elsa Fajgeles : « Cet amendement concerne la situation de la vente de cigarettes de contrebande à la sauvette, de cigarettes à l’unité. C’est le cas à Paris, dans ma circonscription, aux métro Barbès et Chapelle, et aussi à Marseille. Cette situation pose un problème d’ordre public, d’insécurité du quotidien. Ça pose un problème évident de santé publique.

« Alors les policiers travaillent, ils font bien leur travail. Ils saisissent régulièrement de la marchandise, mais on a, ici, affaire à de véritables réseaux, et les forces de l’ordre manquent de moyens réellement efficaces sur le terrain.

« La commission des Lois, je salue à ce titre le travail de Stéphane Mazars, a adopté un amendement pour mettre en place une amende forfaitaire pour verbaliser directement sur le terrain les ventes à la sauvette. C’est un premier outil que je salue. Mais face à ces réseaux, face à des vendeurs souvent insolvables, il me semble important de responsabiliser les acheteurs qui achètent à l’unité des cigarettes de contrebande en dehors des bureaux de tabac. Donc ils savent très bien qu’ils fraudent, et qu’ils participent de ce fait à alimenter les réseaux, à contribuer à l’insécurité du quotidien, à participer à la fraude de tabac en dehors donc (du réseau) des buralistes. Par ailleurs, le problème de santé publique est ici parfaitement patent.

« J’ai proposé la création d’un délit d’achat en dehors du monopole. Madame la ministre, vous m’avez répondu qu’il serait disproportionné de créer un délit pour l’achat de tabac à l’unité. J’ai été sensible à votre argument. Je vous propose donc aujourd’hui de créer une contravention pour l’achat de produits de tabac vendus à la sauvette qui seraient sanctionné d’une amende de deuxième classe.

Le rapporteur, Yves Détraigne (Modem, Marne) : « Nous avons abordé ce débat en commission. La situation est plus délicate sur l’achat de tabac à la sauvette. C’est un problème que nous ne pouvons nier. La demande de contravention que vous faîtes me paraît tout à fait adaptée à la réserve près qu’elle correspond à l’article 37 de la constitution, et donc n’est pas de l’ordre de la loi. Peut-être que madame la ministre aura la possibilité d’y répondre favorablement dans un autre cadre. »

Nicole Belloubet : « Nous avions abordé ce problème en commission, merci d’avoir modifié votre amendement, toutefois, comme vient de le dire le rapporteur, la contravention est du domaine réglementaire et non du domaine de la loi.

« Je ne peux que vous demander de retirer votre amendement, mais je m’engage à réellement sanctionner spécifiquement l’acheteur de tabac vendu à la sauvette, notamment en créant par voie réglementaire la contravention que vous appelez de vos vœux. »

•• On remarquera que, lors de la même soirée, l’Assemblée nationale a voté la création d’une amende forfaitaire de 200 euros pour mieux sanctionner l’usage illicite de stupéfiants, jusqu’alors redevable d’une peine de prison et d’une forte amende pratiquement jamais prononcée.

Comme peuvent en témoigner quelque 5 millions d’usagers. 700 000 consommateurs quotidiens d’après les chiffres officiels. Là-dedans, beaucoup d’acheteurs à la sauvette : de tous produits, dont du tabac.

21 Nov 2018 | International, Observatoire
 

Un mois après l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis à usage récréatif (voir Lmdt du 17 octobre), trois provinces au moins sont déjà à court de cannabis : l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick.

Et certaines boutiques de cannabis ont dû temporairement fermer leurs portes, faute d’approvisionnement.

Du fait de cette pénurie, certains consommateurs auraient décidé de retourner voir leurs fournisseurs sur le marché noir, menaçant ainsi l’un des objectifs majeurs de la légalisation.

•• Beaucoup de producteurs sont exaspérés par la lenteur du gouvernement à délivrer les permis : certains détiennent, par exemple, le permis pour cultiver le cannabis, mais pas celui pour vendre leur production. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Canada et cannabis : la demande aurait été sous-estimée   
20 Nov 2018 | International
 

Berlin est une ville propice à la consommation du cannabis … C’est pourquoi la correspondante de Libération n’a été qu’à moitié surprise de découvrir, dans une épicerie de quartier, une boîte de têtes de cannabis (« CBD Natürliches cannabis ») à côté des paquets de mouchoirs, de tablettes Ritter Sport et de briquets.

•• Si posséder du cannabis est toujours interdit en Allemagne, la cour constitutionnelle fédérale a toutefois établi qu’il est possible d’avoir quelques grammes sur soi sans craindre des poursuites pénales.

La quantité « autorisée », ou plutôt « non-interdite », restant à la discrétion des autorités régionales.  Si la plupart des Länder l’ont fixée à 6 grammes, à Berlin, c’est 15. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Allemagne : à Berlin, on achète du CBD à l’épicerie du coin