Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Sep 2019 | Profession
 

La justice et les autorités policières multiplient les décisions contradictoires … (voir Lmdt des 15 et 13 septembre ainsi que des 1er août et 22 juillet). 

Les buralistes d’un tabac « multiservices » dans le petit village de Landiras (à une quarantaine de kilomètres au sud de Bordeaux) ont été relaxés, le 6 septembre, par le tribunal correctionnel de Bordeaux qui a estimé qu’ils n’étaient coupables ni de détention, ni de cession, ni d’acquisition de produits stupéfiants et pas davantage de provocation à l’usage de drogue.

Ces buralistes, qui vendaient des produits à base de CBD et de THC, reviennent dans Sud-Ouest, ils  sur un parcours judiciaire traumatisant.

•• Le 31 octobre 2018, les gendarmes avaient fait irruption chez eux. Éberlués, ils apprenaient qu’un client les accuse de faire du trafic de produits stupéfiants.

« Ils n’ont pas été aussi diligents quand nous avons été victimes de cambriolage » commente, amère, Lioudmila, la buraliste. « Là, ils sont venus nombreux, avec des gilets pare-balles et armés, devant les enfants pour fouiller. C’était vexant, blessant, humiliant. Landiras est un petit village, la nouvelle a vite circulé ».

•• Ce jour-là, les enquêteurs avaient saisi des e-liquides pour cigarettes électroniques et des tisanes à base de sommités fleuries pour les faire analyser. Cinq mois plus tard, les résultats sont tombés. Certains taux de THC (tétrahydrocannabinol) étaient supérieurs à la norme actuellement en vigueur en France. Cette fois, le couple part pour 29 heures de garde à vue.

Tous deux ont, ensuite, vécu dans l’angoisse en attendant leur convocation devant le tribunal correctionnel de Bordeaux le 6 septembre dernier.

•• Le couple a misé sur la diversification depuis son installation en 2010 (de l’épicerie aux jouets et à la carte de pêche, en passant évidemment par la presse et le tabac). Les engrais, arômes des e-cigarettes et les tisanes bien-être en faisaient partie. « Nous avons acheté en toute transparence des produits contrôlés par des laboratoires en France » ont-ils plaidé, « les buralistes sont sous contrat avec les douanes, nous n’allions pas prendre le risque de tout perdre ».

18 Sep 2019 | Trafic
 

Deux hommes ont été jugés en comparution immédiate, ce mardi 17 septembre devant le tribunal de Foix, après avoir été arrêtés dans la nuit de samedi au dimanche, en compagnie d’un troisième comparse, en Haute-Ariège.

Le trio avait été interpellé par les douaniers de la Brigade de Surveillance d’Ax-les-Thermes, alors qu’ils revenaient d’Andorre. Dans les coffres de leurs voitures, 800 cartouches de cigarettes et de tabac à rouler dans de gros sacs de sport.

Ils ont été condamnés à quatre mois de prison chacun avec mandat de dépôt à la sortie de l’audience. Et à des amendes respectives de 22 000 et 24 000 euros.

Voir aussi Lmdt des 14 septembre, 20 et 5 juillet.

 Commentaires fermés sur De retour d’Andorre : quatre mois ferme pour 160 kilos de tabac dans le coffre   , ,
15 Sep 2019 | Observatoire
 

Le gérant d’une boutique de produits à base de chanvre (franchise « Foxseeds ») a été condamné à trois mois de prison ferme, et neuf mois avec sursis, ce vendredi 13 septembre par le tribunal de grande instance de Saintes (Charente-Maritime).

Il était poursuivi pour détention, transport, offre ou cession non autorisée de stupéfiant, ainsi que provocation à l’usage illicite ou au trafic de stupéfiant et mise en danger d’autrui. Le juge a coupé la poire en deux. La procureure avait requis six mois ferme et dix-huit mois avec sursis. Il ne l’a pas suivie sur sa demande d’interdiction de gestion d’un commerce. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et chanvre bien-être : trois mois ferme pour le gérant d’une boutique à Royan  ,
13 Sep 2019 | Trafic
 

Contrôlés le 7 septembre au péage de Montreuil-aux-Lions (Dhuisy, Seine-et-Marne) avec près d’une tonne de cigarettes de contrebande (voir Lmdt du 9 septembre), le patron d’une entreprise de transport polonais et son employé ont été jugés en comparution immédiate, ce mardi 11 septembre, par le tribunal correctionnel de Meaux.

Alors que le parquet a requis une peine de prison avec sursis mais surtout une amende douanière de 435 000 euros, les juges ont prononcé une relaxe « au bénéfice du doute ». Les deux hommes, via des interprètes en langue biélorusse et polonaise, n’ayant  eu de cesse de clamer leur innocence. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Relaxe « au bénéfice du doute » … malgré 1 tonne de tabac de contrebande dans le camion  , ,
12 Sep 2019 | Trafic
 

Trois ans et demi après leur interpellation, cinq personnes ont été jugées, ce mardi 10 septembre, par le tribunal de Lons-le-Saunier, dans le cadre d’un important trafic de cigarettes volées (voir Lmdt des 14 février et 22 avril 2016). 

Soupçonné de recel, l’ancien gérant du tabac Le Clemenceau, à Bourg-en-Bresse, a expliqué au tribunal comment il s’est retrouvé mêlé à ce trafic, selon lui.  « J’ai été contraint de vendre ces cigarettes car j’ai subi des pressions » a assuré Claude Malbranque qui a reconnu avoir écoulé dans son magasin des cartouches volées à 50 euros l’unité, percevant 5 euros par transaction.

•• Celui qui lui fournissait cette marchandise, considéré comme l’intermédiaire, n’a pas le même avis : « je lui donnais les cigarettes, il les vendait pour se faire du black et s’occupait de la comptabilité ». Les cigarettes, ce trentenaire se les procurait, à son tour, auprès d’un autre individu … spécialiste du cambriolage de buralistes.

Pour les cambriolages eux-mêmes, commis dans le Jura et dans l’Ain, trois hommes sont soupçonnés. Deux prévenus ont été jugés mardi. Un troisième comparaîtra en janvier prochain.

•• Selon le juge qui a mené l’instruction, il y a bien eu entente entre tous ces protagonistes. Le receleur a rencontré, à plusieurs reprises, l’un des cambrioleurs dont la compagne est poursuivie pour avoir prêté sa voiture en vue des expéditions.  D’autres véhicules ont été volés dans le Jura pour commettre les cambriolages.

Toujours selon le juge, la géolocalisation et les interceptions téléphoniques valident la thèse de la préméditation et de l’association de malfaiteurs.

•• Après plus de deux heures de délibéré, les quatre suspects ont été reconnus coupables. Les cambrioleurs ont été condamnés respectivement à trois ans et deux ans de prison, chacun (dont un an avec sursis).  L’intermédiaire et l’ancien buraliste ont été condamnés, eux, à deux ans de prison (dont un avec sursis) chacun.

 Commentaires fermés sur Trafic de cigarettes volées dans l’Ain et le Jura : prison ferme pour les voleurs et receleurs … dont un ex-buraliste   , , ,
10 Sep 2019 | Trafic
 

Le 25 février dernier à Modane, les agents de sécurité du tunnel du Fréjus alertaient les douaniers qu’un véhicule provenant d’Italie venait de s’arrêter en plein milieu de l’ouvrage … où ses trois occupants venaient d’abandonner précipitamment sur place plusieurs bagages avant de sortir côté français. 

Interceptés à la sortie, un couple et son passager – tous les trois ukrainiens – étaient alors interrogés sur la présence des … 3 527 paquets de cigarettes que venaient de découvrir les douaniers dans les cinq valises abandonnées.  Le conducteur et son épouse avaient, alors, soutenu que les cigarettes appartenaient à leur passager, rencontré en Italie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Albertville : condamnation pour trois contrebandiers de tabac ukrainiens, dont deux ont manqué à l’appel du tribunal   , ,
5 Sep 2019 | Trafic
 

Six mois de prison avec sursis et une amende douanière de 44 000 euros : c’est le prix à payer par un ressortissant algérien résidant à Lyon pour avoir importé illégalement une tonne de tabac dans le coffre de sa voiture.

Les douaniers l’ont interpellé, ce 1er septembre sur l’A31, alors qu’il entrait en territoire français. L’individu n’a pas opposé de résistance au contrôle et a immédiatement avoué effectuer ce voyage pour le compte d’un commanditaire, basé dans la région lyonnaise.

Il a expliqué être monté jusqu’à Bruxelles récupérer une cargaison de 500 cartouches de Marlboro auprès d’un tiers. En échange de ses bons services, il devait empocher entre 800 et 1 000 euros. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Je suis un con … » : un contrebandier de tabac, de retour de Belgique   , ,
 

British American Tobacco a décidé de contester, devant le Conseil d’État, les deux arrêtés royaux validant l’adoption du paquet neutre au 1er janvier 2020 (voir Lmdt du 18 mai). 

Selon le fabricant, une telle mesure est avant tout « symbolique, n’a pas d’impact sur la consommation et n’est pas en faveur de la santé publique » : en pointant les exemples de l’Australie, de la France et de la Grande-Bretagne.

« Dans ces différents marchés, cela n’a pas fait baisser la consommation » affirme Filip Buntinx, responsable des Affaires publiques de BAT, repris par lalibre.be. Lire la suite »

30 Août 2019 | Trafic
 

Belle opération que celle réalisée par les gendarmes toulousains dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 août. Ils ont saisi plus de 200 cartouches de cigarettes de contrebande à Balma (commune limitrophe de Toulouse).

Et deux suspects d’origine albanaise ont été interpellés.

Cela s’est passé à l’occasion d’un contrôle routier, vers 2 heures du matin : une voiture prend la fuite en apercevant les militaires. Mais ces derniers ont réussi à rattraper et à stopper le véhicule pour le fouiller. Et trouver les cartouches litigieuses. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Toulouse : remarquable réactivité gendarmerie/ justice contre deux trafiquants de tabac    , ,
18 Août 2019 | Profession
 

C’est un gros, très gros parieur qui est au cœur d’un conflit judiciaire entre le PMU et le propriétaire du bar-PMU le « Deauville Flyer », dans le sixième arrondissement de Paris. Une affaire relayée dernièrement par les médias. 

Le patron du bar Rodolphe Benat accuse l’opérateur de paris hippiques de lui avoir « volé » son meilleur client. Ce dernier, un avocat, pouvait miser plusieurs dizaines de milliers d’euros par jour. Son comportement a naturellement attiré l’attention du PMU qui l’a contacté afin de l’inciter à parier directement via la plateforme internet de l’organisme de paris hippiques, Allopari, rapporte Le Figaro.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur PMU : conflit autour « du plus gros parieur de France »  ,