Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Avr 2018 | Profession
 

À propos de l’affaire de la buraliste et de la cliente voilée (voir Lmdt du 19 avril), La Dépêche du Midi, de ce 20 avril, a sollicité pour une déclaration Jean-Michel Quintin (président des buralistes du Tarn).

« Nous faisons un métier très difficile. L’État nous demande de contrôler l’âge des jeunes clients pour ne pas vendre de tabac aux mineurs. On nous laisse seuls face à nos responsabilités. C’est un cas individuel et je ne souhaite pas en dire davantage.

« La buraliste en question, Madame Pinier, est une personne intègre, très commerciale, qui défend les valeurs de son métier, n’a jamais vendu un gramme de tabac à un jeune de moins de 18 ans. 

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, cela se traitera au tribunal. »

19 Avr 2018 | Profession
 

L’affaire est reprise par les médias, gonfle sur les réseaux sociaux et peut déboucher sur une polémique aussi stérile que disproportionnée. 

Rappelons que les buralistes reçoivent 10 millions de clients : la vraie vie, avec toutes ses difficultés, telle qu’elle est. Et que les incidents, incompréhensions et autres disputes sont très minimes dans un réseau de 24 500 points de vente.

Mais revenons aux faits, rapportés par les médias. Tout part d’une plainte pour « discrimination en raison de la religion » déposée contre une buraliste d’Albi. Et confirmée par le procureur de la République d’Albi à l’hebdomadaire tarnais Le Journal d’Ici.

•• D’après ce dernier, les faits remontent au 13 avril dernier. « Une dame entre dans le bureau de tabac pour retirer un colis. La buraliste lui demande d’enlever son voile pour contrôler son identité. La dame lui répond qu’elle n’est pas voilée intégralement. Néanmoins, elle accepte d’enlever son voile à l’écart, à l’abri des regards masculins. La buraliste refuse » explique une source proche de l’enquête, selon le journal local. Lire la suite »

18 Avr 2018 | Profession
 

Le sénateur Michel Dennemont (LREM / La Réunion) a déposé une question écrite auprès de la ministre de la Santé pour s’enquérir de la récente plainte du CNCT contre les principaux fabricants – British American Tobacco, Philip Morris, Japan Tobacco et Imperial Brands / Seita  – « pour mise en danger d’autrui » (voir Lmdt des 9 et 10 février).

« Ces cigarettiers sont soupçonnés de truquer les tests pour sous-évaluer le taux de goudron et de nicotine de leurs cigarettes. Les résultats seraient faussés sur un facteur de 2 à 10.

« Cette pratique, si elle était avérée, rappellerait la falsification par Volkswagen lors des contrôles antipollution. L’opinion publique s’en était émue, à juste titre. Et l’État français avait su être proactif en lançant sa propre enquête.

« Aussi, le sénateur demande si le Gouvernement compte travailler à renforcer les tests sanitaires des cigarettiers, comme ce fut le cas pour le secteur automobile. »

Concernant la réaction des cigarettiers, voir aussi Lmdt du 9 février.

On prendra aussi connaissance d’une décision de justice, émanant des Pays-Bas sur le sujet (voir Lmdt du 22 février).

7 Avr 2018 | Trafic
 

D’après la Douane, cinq habitants de Dreux auraient importé plusieurs tonnes de tabac à chicha en provenance de Suisse depuis plusieurs années : 3,7 tonnes entre janvier 2012 et juin 2014. Ils comparaissaient cette semaine devant le tribunal correctionnel. Décision le 31 mai. 

•• Quatre hommes et une femme à la barre. Deux Drouais, des frères de 36 et 39 ans – gérants d’un bar à chicha et d’une société de vente de matériel pour les salons de thé – et l’un de leurs associés parisien, âgé de 40 ans.

À leurs côtés, un couple vivant en Haute-Savoie. Lui est âgé de 27 ans et s’avère présenté comme l’organisateur d’un important réseau de contrebande entre la Suisse et la France. Sa compagne, 24 ans, faisait entrer le tabac en France. Lire la suite »

25 Mar 2018 | Trafic
 

Nous connaissons bien, désormais, cet ahurissant phénomène des passeurs de tabac à pied, à travers la montagne, entre Andorre et notre pays (voir Lmdt des 23 et 18 février 2018 ainsi que du 5 août 2017).

Et l’on sait que les pouvoirs publics s’en préoccupent de plus en plus (voir Lmdt des 13 novembre 2017 ainsi que des 16 mars et 17 mars 2018).

•• Et cette fois-ci, ce n’est pas la Douane qui était sur le coup, mais les gendarmes de la brigade de recherches de Villefranche-de-Lauragais (Haute-Garonne).

Lesquels avaient débusqué une famille qui s’organisait pour monter régulièrement en Andorre et redescendre à pied pour passer la frontière. Le « régulièrement » voulant dire … trois à quatre fois par semaine. Ceci, de novembre 2015 à … juin 2017. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Haute-Garonne : nouvelles condamnations de « passeurs de tabac à pied » entre Andorre et la France  ,
21 Mar 2018 | Trafic
 

Après quatre mois d’enquête et une interpellation le 16 mars (voir Lmdt du 19 mars), un trafiquant de cigarettes – et de stupéfiants – a été condamné, en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Sens à trente-six mois de prison dont la moitié avec sursis et à une amende de 320 000 euros.

« C’est bien moi qui ai fait ça », a reconnu d’entrée le prévenu à la barre, un homme de 36 ans résidant chez ses parents à Pont-sur-Yonne. « J’achetais le tabac au Luxembourg, à une station-service sur l’autoroute, et je faisais environ un voyage par mois. »

Il a expliqué avoir commencé ce trafic en 2013, mais il n’était poursuivi que pour la période allant de janvier 2015 à mars 2018. Il a commencé par acheter pour 1 000 euros de marchandise, avant d’atteindre la somme de 7 000 euros au cours de ses derniers voyages. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Yonne : dix-huit mois de prison ferme pour le trafiquant s’approvisionnant au Luxembourg  ,
20 Mar 2018 | Trafic
 

Le vendredi 9 mars, la police municipale surprend à La Source, tout près d’Orléans, le manège d’un individu en pleine livraison de produits suspects.

Dans son véhicule, immatriculé en Pologne, les agents tombent sur un stock de Marlboro : 5 070 paquets.

•• Arrestation et comparution rapide au tribunal correctionnel d’Orléans, le lundi 12 mars.

Le contrebandier – un Biélorusse de 32 ans – assure qu’il en était à son premier voyage. Et que sa rémunération sur ce coup était de 500 euros, alors que son salaire d’ouvrier du bâtiment ne lui assure que 250 euros par mois dans son pays. Tout s’explique …

•• Verdict : 15 mois ferme avec maintien en détention. Et 40 624 euros d’amende douanière.

 Commentaires fermés sur Orléans : la police municipale surprend un contrebandier, rapidement condamné  , ,
16 Mar 2018 | Trafic
 

De novembre 2015 jusqu’à son démantèlement, il y a un peu plus d’un an (voir Lmdt des 21 et 17 décembre 2016), tout un  trafic de fourmis du tabac faisait son petit bonhomme de chemin : un trafic familial bien rodé entre Toulouse et Andorre. 

Mais ce jeudi 15 mars, trois frères et leur cousin ont comparu devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Même si les trafiquants ont été peu loquaces quant aux bénéfices réels engendrés et aux nombres d’allers et retours effectués, l’audience relatée par La Dépêche nous apprend un certain nombre de choses.

•• Ce qui est sûr : pendant deux ans, trois à quatre fois par semaine, cette famille organisait des convois à destination d’Andorre.

Des « passeurs » étaient récupérés sur la place du marché, quartier Bagatelle à Toulouse, et les « chefs » du convoi les déposaient au Pas de la Case, haut lieu de la vente de tabac à l’entrée de la Principauté. Les « passeurs » devaient alors s’approvisionner dans le magasin d’un certain « José ».

Puis, avec près de 250 cartouches stockées dans des sacs à dos, ils empruntaient des chemins de randonnée pour éviter le contrôle des douanes (voir Lmdt du 19 décembre 2016). Après plusieurs heures de marche, en contrebas de ces chemins, les chefs venaient les récupérer le long de la Nationale 22 et empruntaient la même route qu’à l’aller, le coffre chargé de cartouches, direction Toulouse. Puis d’autres équipes, chargées des ventes et des comptes, venaient les réceptionner. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Toulouse : un trafic familial avec Andorre bien rodé, en procès   ,
16 Mar 2018 | Trafic
 

Un habitant de Montataire (Oise) s’est fait intercepter, ce lundi 12 mars, à l’occasion d’une patrouille des agents de la brigade des douanes de Nogent-sur-Oise sur l’autoroute A1.

130 kilos de tabac à chicha sont découverts lors du contrôle de son véhicule. Sur la base de ce flagrant délit, une visite est menée au domicile où sont stockés 140 kilos supplémentaires.

L’homme a été condamné par le tribunal de Senlis, ce mercredi 14 mars, à dix mois d’emprisonnement et à 20 000 euros d’amende. Ces produits étaient, d’après les enquêteurs, destinés au marché illicite en Ile-de-France.

8 Mar 2018 | International
 

La cour d’appel de Bruxelles a condamné, ce lundi 5 mars, la société « Établissements  Frans Colruyt » – en charge de l’exploitation des magasins Colruyt – à une amende de 270 000 euros pour publicité illégale pour le tabac.

En mai 2013, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait déjà prononcé la même peine, mais Colruyt avait fait appel (voir Lmdt du 27 septembre 2016).

•• Selon la cour d’appel, Colruyt a enfreint la loi en vendant du tabac à un prix inférieur à celui figurant sur le timbre fiscal. Elle lui reproche également : l’offre de ristournes en fonction des quantités achetées ; l’octroi de réductions plus importantes à certaines dates ; et des remises spécifiques … à des mouvements de jeunesse. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Belgique : la grande distribution condamnée pour publicité et ristournes sur le tabac   ,