Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Fév 2017 | Profession
 

Après cette incroyable série noire de braquages de camions Logista, en ce début d’année, l’information redonne du baume au cœur (voir Lmdt des 27 et 31 janvier 2017).

• Fin février 2016, quatre bandits encagoulés avaient tendu une embuscade à un camion de livraison tabac venant de la DRD de Lyon-Mions. À Vénissieux (voir Lmdt du 26 février 2016).

L’un des deux chauffeurs s’était retrouvé ligoté puis séquestré dans le coffre d’une voiture. Tandis que l’autre restait dans le camion, détourné par les malfaiteurs jusqu’à un endroit plus discret de Feyzin pour transfert de sa cargaison dans un autre véhicule. Il y en avait pour 700 000 euros de tabac, quand même.

• Et l’on vient d’apprendre que la police judiciaire de Lyon a interpellé l’un des auteurs présumés du forfait, trahi par son ADN. Âgé de 46 ans, il a reconnu son implication dans ce spectaculaire braquage.

Déféré devant un juge d’instruction il a été mis en examen pour vol en bande organisée avec arme, enlèvement et séquestration. Il est en prison depuis ce 14 février.

16 Fév 2017 | Trafic
 

Le travail de sensibilisation – effectué auprès de toutes les institutions – par la fédération des buralistes de Midi-Pyrénées porte ses fruits. Y compris auprès des magistrats.

Ainsi, ce début de semaine, le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné à deux mois ferme, avec maintien en détention, un vendeur à la sauvette du quartier Arnaud-Bernard, haut-lieu du marché illégal du tabac à Toulouse (voir Lmdt du 31 décembre).

Il faut dire que le prévenu a donné du sien, si l’on ose dire.

• « Le revoilà ! » s’est exclamé le procureur Chastenet en voyant entrer au tribunal, accompagné de son interprète, Abdallah, un demandeur d’asile algérien de 19 ans. Lire la suite »

7 Fév 2017 | Trafic
 

Le coffre rempli de 96 cartouches de cigarettes … la voiture de deux jeunes hommes avait foncé sur des douaniers à Ax-les-Thermes, dans la matinée du mercredi 1er février dernier. 

• Jugés en comparution immédiate deux jours après – pour importation de contrebande de cigarettes, opposition à l’exercice des fonctions des agents douaniers, refus d’obtempérer, exposition directe d’autrui à un risque de mort, conduite sans permis et défaut de maîtrise du véhicule – le tribunal correctionnel a condamné le chauffeur à un an de prison de ferme et le passager à six mois. Sans oublier l’amende douanière solidaire de 6 700 euros. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Des contrebandiers prêts à tout … sur la route d’Andorre   , ,
1 Fév 2017 | Profession
 

La cour d’appel de Montpellier a alourdi, ce mercredi 1er février, la peine des frères Karabatic dans l’affaire des paris sur un match de hand présumé truqué, en les condamnant à deux mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende, annonce l’AFP dans une dépêche (voir Lmdt de ce jour).

Absents au prononcé du jugement, tout comme la majorité de leurs 14 co-prévenus, les deux frères avaient été condamnés en première instance à 10 000 euros d’amende pour Nikola et 15 000 euros pour Luka. En appel, l’avocat général avait requis 40 000 euros d’amende contre eux. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ : peine alourdie en appel pour les Karabatic  ,
1 Fév 2017 | Profession
 

Trois jours après le sacre mondial des Bleus, retour à la case justice pour le hand français : la cour d’appel de Montpellier rend mercredi son jugement dans l’affaire des paris FDJ liés à un match présumé truqué, qui vaut aux frères Karabatic et à 14 co-prévenus d’être poursuivis (voir Lmdt du 25 novembre 2016).

Les 16 prévenus, poursuivis pour escroquerie ou complicité d’escroquerie, sont accusés d’être impliqués dans des paris s’élevant à plus de 100 000 euros. Ces mises portaient sur le résultat à la mi-temps d’un match disputé et perdu le 12 mai 2012 par Montpellier, où jouaient alors Nikola et Luka Karabatic, face au club de Cesson, rappelle l’AFP dans une dépêche.

• « Je suis étranger à tous ces paris », avait assuré Nikola Karabatic à la barre lors du procès en appel, niant également tout trucage du match. Selon la superstar mondiale du hand, sa compagne Géraldine Pillet avait parié sans lui en parler préalablement et utilisé son portable à son insu pour télécharger des applications liées à ces paris, autant d’affirmations que la jeune femme a confirmées. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ : jugement en appel pour les Karabatic  ,
29 Jan 2017 | Profession
 

Condamné à un an ferme pour une série de 33 casses commis entre 2012 et 2013 sur plusieurs départements du Sud-Ouest, le cerveau du « gang des casseurs de tabac », François Mathurin, alias « Babao », était ressorti libre de l’audience (voir Lmdt du 24 décembre 2014).

Cette décision de la 5ème chambre correctionnelle de Toulouse avait fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le Landerneau judiciaire et chez les gendarmes qui voyaient leur travail de dix-huit mois réduit à peau de chagrin. Le parquet de Toulouse avait finalement interjeté appel de ce verdict.

 Extrait de sa cellule, le Tarn-et-Garonnais de 52 ans a donc été rejugé, en décembre dernier, devant la chambre d’appel correctionnel de Toulouse. Son fils, James, et son neveu, James Rougié, étaient également dans le box des accusés. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Le gang des « casseurs de tabac du Grand Sud-Ouest » : de procès en procès   , ,
28 Jan 2017 | Trafic
 

Les mille et un petits détours de l’approvisionnement du marché parallèle …

Pas vraiment le profil de trafiquants, ces deux jeunes habitants de Perrecy-les-Forges (Saône-et-Loire) qui comparaissaient ce mercredi 25 janvier devant le tribunal correctionnel de Mâcon, après quatre voyages, effectués récemment au Luxembourg, pour en ramener cigarettes et tabac à rouler. 

Ils ont avancé, l’un comme l’autre, que la marchandise rapportée du Grand-Duché n’était destinée qu’à leur consommation personnelle. Sauf que des écoutes téléphoniques – menées dans le cadre d’une enquête sur trafic de stupéfiants – ont permis de conclure qu’il y avait revente.

Même si le profit a été apparemment minime, les deux compères ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis et 1 000 euros d’amende chacun.

24 Jan 2017 | Trafic
 

Encore une affaire qui nous révèle les mille et un détours menant à l’approvisionnement du marché parallèle. Avec à la clé une décision de justice surprenante à la lumière des faits que nous rapporte L’Union du 23 janvier.

•• C’est lors d’une enquête sur un trafic de stupéfiants, par le biais d’écoutes téléphoniques, que les gendarmes ont dévoilé le pot aux roses (ou à tabac, si l’on ose dire).

Entre janvier 2014 et avril 2015, un ressortissant arménien de 24 ans, travaillant dans un restaurant de Châlons-en-Champagne, se faisait envoyer tranquillement par la poste du tabac venant de son pays. D’après les gendarmes, 200 cartouches de Marlboro et de Winston. Achetées 11 euros pièce par son oncle en Arménie. Et revendues 35 euros à des clients du restaurant ou … ailleurs.

Car outre l’aide de sa compagne, le petit trafiquant s’appuyait sur deux revendeurs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Petit trafic de tabac juteux entre l’Arménie et la France  ,
22 Jan 2017 | Trafic
 

En janvier 2015, à l’aéroport de Roissy, les agents de la Douane contrôlent deux colis en provenance du Royaume-Uni. À l’intérieur, 39 kg de tabac à narguilé conditionnés en 84 paquets, marchandise a priori achetée aux Émirats Arabes Unis. 

La Douane décide de laisser arriver les colis à leur destinataire, habitant dans le Loir-et-Cher à Salbris. Contrôlé à son domicile, l’homme âgé de 35 ans ne dispose, évidemment, d’aucun document lui permettant de justifier la détention de cette marchandise. Il est donc poursuivi pour contrebande. Et jugé deux ans après. 

À la barre du tribunal correctionnel de Blois, ce mardi 17 janvier, il explique qu’il a passé la commande sur Internet à un Turc qui vit au Royaume-Uni et qui l’a contacté via Facebook. Il indique qu’il s’agissait d’une commande groupée pour des amis.

La présidente lui demande alors pourquoi il n’achète pas son tabac à narguilé chez les buralistes. « Ces produits-là, cette marque-là, on ne la trouve pas … » répond benoîtement le prévenu. Lire la suite »

18 Jan 2017 | Trafic
 

Zacharie Mahjoubi, 26 ans, comparaissait devant le tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence, la semaine dernière pour « importation sans déclaration d’une marchandise fortement taxée » : 900 kilos de tabac à chicha, pour une valeur d’achat de 14 000 euros.

Originaire de Berre-L’Étang, il allait en Suisse acheter le tabac à narguilé, revenait en voiture et le revendait dans la région. Mais il s’est fait attraper à deux reprises : une première fois en 2014, en Haute-Savoie près de la frontière, puis en février 2015 à Berre-L’Étang.

Pour se rendre de l’autre côté des Alpes, il louait des voitures au nom de sa mère. C’est d’ailleurs au nom de sa mère « délaissée et endettée » qu’il a expliqué devoir arrondir ses revenus pour aider la famille. Pourquoi le tabac a demandé la présidente ? « Je voyais pas quelque chose de dangereux. Je revendais à des particuliers, c’était un commerce pour manger et payer les factures », a-t-il répondu d’un air nonchalant.

Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet : un an de prison avec sursis. Et 25 000 euros d’amendes douanières.