Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Juil 2017 | Trafic
 

La pression des buralistes commence à faire ses effets. La vigilance des policiers se porte aussi contre les récidivistes.

Lesquels sont légions parmi les revendeurs de tabac illégal, notamment ceux de la désormais célèbre place Arnaud-Bernard de Toulouse (voir Lmdt des 2 avril ainsi que des 21 et 9 mars).

Mercredi 19 juillet, les agents de la police municipale de la ville rose voient apparaître sur leurs écrans un revendeur de tabac actif mais suffisamment imprudent pour se laisser capter par les caméras de vidéo-protection de la place. Il est prestement arrêté avec 16 paquets de cigarettes et 10 euros : son activité quotidienne venait de commencer. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Toulouse : tranquille, le récidiviste  ,
12 Juil 2017 | Trafic
 

Ce matin, sont examinés au Sénat, dans le cadre du Projet de Loi de Sécurité intérieure et de Lutte contre le Terrorisme, plusieurs amendements du sénateur Jean-Pierre Grand (LR Hérault / voir Lmdt du 6 novembre 2016).

Il s’agit d’aggraver les peines encourues pour trafic de cigarettes lorsqu’il est commis en bande organisée. Tout en sanctionnant les gros trafiquants de tabac de contrebande et les têtes de réseaux.

Le texte passe en Commission des Lois, ce matin-même.

 Commentaires fermés sur Le sénateur Jean-Pierre Grand veut aggraver les peines encourues pour trafic de tabac  , ,
6 Juil 2017 | Trafic
 

Le 29 janvier dernier, trois hommes d’une vingtaine d’années, vivant en région parisienne chez leurs parents, étaient interpellés au péage de Monnaie (Indre-et-Loire) alors qu’ils rentraient de Madrid vers Paris en bus. 

Ils voyageaient avec seize valises à l’intérieur desquelles les douaniers avaient découvert 448 kilos de tabac à narguilé, achetés aux Émirats Arabes-Unis en toute illégalité. 

•• Jugés à Tours, les trois hommes étaient absents à l’audience. Un seul était représenté par un avocat. Aux douaniers, ils avaient expliqué que l’un d’eux était parti de Paris pour Abou Dabi en avion, s’était chargé d’acheter la marchandise au prix de 2,2 euros le kilo. Il en avait ensuite revendu un tiers à chacun de ses compères qui l’avaient rejoint pour ramener les valises vers Madrid, puis Paris.

Ils envisageaient de revendre le tabac 40 euros le kilo à un bar à chicha de la région parisienne, en espérant près de 17 000  euros de bénéfices. L’enquête n’a pas permis de déterminer l’existence d’un commanditaire.

•• La douane, ayant fait ses calculs, a réclamé une amende de 61 824 euros et rappelé que le délit était passible de trois ans de prison. Ce qui a provoqué la colère de l’avocat d’un des jeunes (absents) qui espère entamer une carrière à la SNCF : « c’est incroyable les pouvoirs donnés aux agents douaniers ! La messe est dite, la justice n’a plus aucun pouvoir », s’est-il emporté, dénonçant le calcul de l’indemnisation sur la valeur de vente légale et non sur le bénéfice escompté.

•• Les trois hommes ont finalement été condamnés à six mois de prison avec sursis, assortis de 24 mois de mise à l’épreuve pour celui qui acheté la marchandise et qui avait déjà été condamné dans une affaire de stupéfiants. Ils devront payer, ensemble, l’amende douanière réclamée.

•• Élément troublant … ou pas  : une femme a été jugée, il y a à peine un mois, par le tribunal de Tours, pour une affaire « avec les mêmes circonstances logistiques et matérielles. » Il était alors question de 229 kilos de tabac (voir Lmdt du 5 juin).

Décidément lucratif, ce trafic.

2 Juil 2017 | Trafic
 

On vit un monde formidable.

Au tribunal de Narbonne est comparu, tout récemment (le 23 juin), un quidam de 33 ans au casier judiciaire déjà chargé, dépourvu de permis de conduire mais dont il a pu être prouvé qu’il était passé au péage de l’autoroute voisine … 226 fois sans payer : avec une technique plus ou moins rustique, du passage en collant le véhicule précédant au ticket trafiqué.

À la barre, tout s’explique.

• Le prévenu : « j’allais en Espagne pour acheter des cigarettes que je revendais en France pour me faire de l’argent … et du cannabis ».

• Le juge : « le cannabis … aussi, vous le revendiez ? »

• Le prévenu : « non, c’était simplement pour ma consommation personnelle ». Lire la suite »

1 Juil 2017 | Trafic
 

Le Service central des Courses et Jeux vient de mettre une touche finale à l’enquête sur un vaste réseau de blanchiment d’argent, via le rachat des tickets gagnants de la Française des jeux et du PMU (voir Lmdt des 16 mai et 7 mars).

•• Deux femmes de 30 ans d’origine serbe ont été placées en garde à vue, ce lundi 26 juin, ce qui porte à quarante le nombre de personnes – originaires de la communauté des gens du voyage – mises en examen à Bobigny (Seine-Saint-Denis) depuis le mois de janvier pour blanchiment.

Le tout pour un montant de 1,3 million d’euros.

•• L’affaire commence en mai 2015, lorsque les policiers reçoivent un renseignement sur les pratiques douteuses d’un buraliste d’Aulnay-sous-Bois qui revend des tickets gagnants à des gens originaires de la communauté des gens du voyage. « Il s’agit de familles installées à Drancy, Aulnay ou Montfermeil qui profitaient de l’aubaine pour blanchir de l’argent liquide provenant de différents vols », explique un policier. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Blanchiment et tickets gagnants FDJ / PMU : l’enquête est bouclée  , ,
29 Juin 2017 | Trafic
 

Son business durait depuis près de deux ans …

À 50 ans, un habitant de Grenay (Pas-de-Calais) faisait l’aller-retour avec la Belgique pour faire le plein en cigarettes et pots à tabac. Des quantités conséquentes puisqu’il pouvait ramener jusqu’à quinze sceaux par voyage.

En moyenne, il achetait mensuellement entre 1 000 et 1 200 euros de tabac belge pour le revendre côté français.

Le plan a plutôt bien fonctionné jusqu’à ce vendredi 23 juin. En plein après-midi, des policiers remarquent que deux individus – un jeune à  vélo et un homme au volant d’une camionnette – procèdent à une transaction. Les agents pensent d’abord à une affaire de stupéfiants mais ils découvrent finalement une centaine de pots à tabac dans le véhicule.

En garde à vue, le « revendeur » a reconnu les faits en expliquant qu’il faisait ça pour « nourrir ses enfants et le tout-venant ». Le dossier a été transmis à la Douane. L’acheteur, lui, n’a pas été poursuivi.

 Commentaires fermés sur Vente à la sauvette de tabac : pour « nourrir ses enfants et le tout-venant »  ,
27 Juin 2017 | Profession
 

Surnommé « le buraliste de Lavaur » – condamné à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’un mineur (voir Lmdt du 12 décembre 2016) – Luc Fournié a été libéré de prison ce mardi 27 juin dans la matinée, ont indiqué ses avocats.

« Ce n’est pas une surprise et mes clients étaient préparés à cette éventualité » a réagi Maître Simon Cohen, avocat de la partie civile, à l’annonce de cette libération.

« C’est la loi qui s’applique. Par définition, tant qu’un individu n’est pas définitivement condamné c’est la présomption d’innocence qui prime donc le principe de la liberté. Avant cette affaire, Luc Fournié n’a jamais eu d’antécédents judiciaires, s’est toujours rendu à ses convocations et s’est présenté à son audience en première instance comme en appel. Cette libération est juste dans la logique de l’application de ces principes et nous devons tous nous en réjouir ».

Selon France 3 Occitanie, Luc Fournié, qui a déposé un pourvoi en cassation, est libre mais placé sous contrôle judiciaire avec obligation de se présenter régulièrement. L’ancien buraliste devrait vivre dans une maison de famille près de Cahors, ayant vendu son commerce à Lavaur au printemps dernier.

 Commentaires fermés sur Luc Fournié : libre mais placé sous contrôle judiciaire  ,
15 Juin 2017 | Trafic
 

Trois hommes, membres présumés d’une bande opérant des braquages et cambriolages en série dans la région Rhône-Alpes, aux dépens surtout de camions de livraison de cigarettes (voir Lmdt des 12 avril et 23 mars) et de commerces de téléphonie, ont été mis en examen et écroués, ce jeudi 15 juin au soir, a-t-on appris de source judiciaire, rapporte une dépêche AFP.

•• Interpellés par les gendarmes tôt lundi matin à leur domicile de Villefontaine (Isère) et placés en garde à vue, les trois suspects âgés d’une vingtaine d’années ont été mis en examen pour « vols avec arme ».

Certains ont des antécédents judiciaires, pour vols avec arme et vols avec violence, selon la même source. Des perquisitions ont été menées. Lire la suite »

9 Juin 2017 | Trafic
 

Ce mercredi 7 juin, le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence a rendu son jugement dans le procès ouvert suite à la saisie, le 25 juin 2014, de 10,5 tonnes de cigarettes de contrefaçon de Marlboro. 525 000 paquets avaient alors été découverts à Vitrolles au siège d’un transitaire en douane. Trois armes avaient aussi été retrouvées sur place puis les auditions avaient mené à la saisie de plus de 11 000 paires de chaussures de sport contrefaites par les douaniers de Nantes et de la Rochelle (voir Lmdt du 22 juillet 2014).

•• Quatre prévenus ont été reconnus coupables de l’ensemble des chefs d’accusation retenus contre eux (importation et détention de marchandises présentées sous une marque contrefaisante en bande organisée) et ont été condamnés à des peines allant de 6 à 30 mois de prison ferme et à une amende douanière s’élevant au total à 1 225 000 euros pour les cigarettes contrefaites.

Ce jugement est mis en avant dans un communiqué de Philip Morris France dont nous reproduisons la suite ci-après. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Verdict d’un procès pour contrebande et contrefaçon, réaction de Philip Morris  ,
7 Juin 2017 | Trafic
 

En définitive, l’individu qui avait été arrêté, la semaine dernière, en gare routière d’Avignon avec 15 cartouches et 2 passeports (voir Lmdt du 4 juin) vient de faire l’objet d’une procédure d’expulsion.

À destination de son pays d’origine : l’Algérie.

La Justice n’a pu déterminer son identité exacte.