Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Nov 2020 | Profession
 

La Française des Jeux a lancé, ce 2 novembre, « Qui veut gagner des millions ? », un jeu qui propose une expérience « phygitale » avec un ticket à gratter physique et un jeu digital additionnel facultatif.

Ce dernier permet au joueur de remettre ses gains éventuels en jeu et tenter de les multiplier jusqu’à cinquante fois.

•• Le ticket « Qui veut gagner des millions ? » permet de remporter jusqu’à 1 million d’euros sur la partie de grattage et d’atteindre jusqu’à 1,5 million d’euros sur le digital, ce qui est inédit pour un ticket à 5 euros. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : « Qui veut gagner des millions ? », deuxième jeu illiko « phygital »   
4 Nov 2020 | Profession
 

L’Autorité nationale des jeux (ANJ / voir 25 juin) et la police nationale ont officialisé le 22 octobre leur collaboration avec la signature d’une convention de coopération en matière de contrôle du secteur des jeux d’argent et de hasard.

Cette convention était prévue lors de la création de l’ANJ, dans le cadre de la privatisation de la Française des jeux, puisque l’Autorité avait récupéré le contrôle sur l’ensemble du secteur à l’exception des casinos, restés sous la coupe du ministère de l’Intérieur (voir 17 juin).

•• L’ANJ et le Service central des courses et jeux (SCCJ) de la Direction générale de la police nationale vont désormais pouvoir notamment échanger des informations et organiser des contrôles communs.

« Le SCCJ) compte une centaine d’agents qui font à la fois de la police administrative et judiciaire. Nous avons une force de contrôle beaucoup plus limitée (20 personnes habilitées à réaliser des contrôles et enquêtes, ndlr). Donc cela va nous permettre d’avoir une force de frappe plus chirurgicale » a expliqué à l’AFP Isabelle Falque-Pierrotin, à la tête de l’ANJ.

•• « Nous avons une connaissance très fine des acteurs « online », mais le SCCJ connaît mieux le terrain, l’environnement des détaillants, et surtout les casinos » a ajouté la présidente de l’autorité indépendante, qui a repris les prérogatives de l’Arjel, élargies aux courses hippiques, jeux de grattage et loterie, ainsi qu’aux paris sportifs. Soit un marché de 50 milliards d’euros de mises.

 Commentaires fermés sur FDJ / PMU : l’ANJ et la police nationale officialisent leur coopération  
20 Oct 2020 | Profession
 

La Française des Jeux et l’agence de publicité Rosapark s’associent pour la création d’un film publicitaire dédié au jeu « Keno Gagnant à vie », dans le cadre du renouvellement de l’offre. Keno est l’unique jeu de tirage à offrir la possibilité de remporter une rente à vie.

•• Intitulé « Bonne chance quand vous aurez gagné », le film publicitaire – réalisé par Géraldine Nakache – joue la carte de la proximité avec une comédie mettant en scène un couple qui vient de remporter le gain maximal du jeu. Le choix n’est pas simple : percevoir 2 millions d’euros immédiatement ou 100 000 euros par an à vie …

Le film existe en format 30 et 20 secondes. Il sera diffusé à la télévision et sur Internet à partir du dimanche 18 octobre. Lien

•• Cette campagne accompagne le relancement du jeu « Keno Gagnant à vie » dans une version simplifiée et avec une nouvelle identité graphique.

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : nouvelle campagne média pour le relancement de « Keno Gagnant à vie »  , ,
15 Oct 2020 | Profession
 

« Confirmation de la bonne orientation de l’activité » …

La Française des Jeux vient de publier ses résultats du 3ème trimestre (par rapport à la même période 2019). Nous reproduisons l’essentiel de son communiqué financier (voir aussi 29 juillet et 6 août).

La Française des Jeux (FDJ), premier opérateur de jeux d’argent et de hasard en France, publie son activité du troisième trimestre 2020 et ses nouvelles perspectives pour l’ensemble de l’année.

Pour Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ : « Le troisième trimestre a confirmé la bonne dynamique enregistrée depuis la mi-juin et une reprise de nos activités à des niveaux comparables à ceux de 2019. Le Groupe démontre ainsi sa résilience et sa réactivité (…) Ceci, grâce à la forte mobilisation de nos collaborateurs et de notre réseau de distribution, et aux mesures d’économies mises en œuvre dès mars dernier. »

•• Croissance des mises de +6 % sur le trimestre, à 4,4 milliards d’euros, et stabilité du chiffre d’affaires, à 0,5 milliard d’euros

Sur le trimestre, la dynamique enregistrée depuis mi-juin s’est accélérée, engendrant une croissance des mises de +6 %, avec un été atypique au cours duquel FDJ a bénéficié de facteurs favorables, notamment un calendrier de manifestations sportives fourni à la suite du décalage de nombreux événements initialement prévus au deuxième trimestre.

FDJ a enregistré :

Une forte croissance des paris sportifs, +27 % à près de 1 milliard d’euros, tant en ligne qu’en point de vente.

 Une légère progression de l’activité loterie, +1 % à 3,4 milliards d’euros, caractérisée par :

. Des mises tirage stables : ce qui constitue une bonne performance dans la mesure où les mises tirage du troisième trimestre 2019 avaient été particulièrement élevées car elles avaient bénéficié de cycles longs exceptionnels. Compte tenu également du bon redémarrage d’Amigo.

. Des mises des jeux instantanés en légère croissance, +2 % à 2 milliards d’euros : FDJ a, en effet, dès l’été, renoué avec l’animation de son portefeuille de jeux.

Des mises en progression sur tous les canaux de distribution :

. en point de vente de +3 %, à près de 4 milliards d’euros ;

. en ligne de +44 %, à près de 0,4 milliard d’euros, avec notamment la poursuite de la très bonne performance de la loterie en ligne, en croissance de plus de 40 %.

•• Les gains des joueurs ressortent à 3 milliards d’euros, en progression de plus de +9 %, soit un taux de retour aux joueurs (TRJ) de 69,3 %, à comparer à 67,3 % au troisième trimestre 2019. La progression du TRJ reflète l’évolution du mix des mises, avec une part plus importante des paris sportifs dont le TRJ a enregistré une forte augmentation. Celle-ci est liée notamment à plusieurs compétitions de football dont les résultats étaient plus aisément prédictibles, contrairement à ceux du premier semestre 2020.

Ainsi, le produit brut des jeux (PBJ = mises – gains des joueurs), qui s’élève à 1,3 milliard d’euros, est quasi stable ; en conséquence, le produit net des jeux (PNJ = PBJ – contribution aux finances publiques), qui constitue l’essentiel du chiffre d’affaires du Groupe est également quasi stable.

Le chiffre d’affaires du groupe FDJ ressort à 0,5 milliard d’euros (+0,2%).

•• En cumul à fin septembre, les mises atteignent 11,3 milliards d’euros, en recul de -10 % par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice 2019. Pour mémoire les mises et le chiffre d’affaires s’inscrivaient, à fin juin, respectivement en recul de -18 % et -15 %.

•• Perspectives 2020

Sans nouvelle dégradation significative de l’environnement sanitaire, qui se traduirait par de nouvelles fermetures de points de vente ou l’annulation et le report des principales compétitions sportives, le groupe FDJ anticipe une légère progression des mises au quatrième trimestre.

Cette progression sera notamment soutenue par un calendrier loterie fourni, avec le relancement de Keno, de Mots Croisés et d’Amigo, et le lancement d’un second jeu phygital « Qui veut gagner des Millions ».

Quant au calendrier des paris sportifs, il est globalement comparable à celui du quatrième trimestre 2019.

En conséquence, les mises annuelles ressortiraient à environ 16 milliards d’euros, soit un recul limité à ~-6 % sur l’ensemble de l’année.

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : + 3 % dans les points de vente sur le 3ème trimestre  ,
14 Oct 2020 | Profession
 

La demande d’interdiction volontaire de jeux va être simplifiée.

Les joueurs en ligne pourront lancer la procédure via le site Internet de la nouvelle Autorité nationale des Jeux  (ANJ / voir 17 et 25 juin) et n’auront plus à se déplacer au commissariat de police. Moins culpabilisante, la procédure sera aussi deux fois plus rapide.

Actuellement, un accro aux casinos, aux tournois de poker ou aux paris sportifs en ligne qui veut être interdit de toutes ces pratiques doit en faire la demande auprès du ministère de l’Intérieur. Il est ensuite convoqué par la police chargée de la surveillance des jeux d’argent, précise Le Parisien / Aujourd’hui en France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Addictions jeux : dématérialisation de la demande d’interdiction volontaire … pour les joueurs en ligne   , ,
11 Oct 2020 | Observatoire
 

Un nouveau numéro de la publication Tendances de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanies propose un état des lieux des addictions en France, en temps de confinement (entre le 17 mars et le 11 mai 2020).

Principaux enseignements.

•• Pour le tabac, on observe une nette hausse des volumes d’achat dans le réseau des buralistes, notamment dans les départements frontaliers où l’approvisionnement à l’étranger s’est trouvé empêché du fait de la fermeture des frontières.

Ce transfert des achats vers les bureaux de tabac du territoire représente environ un quart des ventes au total, indique-t-on dans l’article. Lire la suite »

7 Oct 2020 | Profession
 

Ils font la manche devant un bar-tabac, un client en sort et leur offre un billet de loterie : quatre SDF ont empoché 50 000 euros à Brest, a révélé mardi la Française des Jeux (FDJ).

« Ils tendaient la main près du Minuit à Brest, un client sortant de l’établissement décide de leur faire don de son « Banco » à 1 euro », raconte la FDJ dans un communiqué. « Quelle surprise pour ces 4 jeunes lorsqu’ils découvrent non pas un gain de 5 euros mais un gain de 50.000 euros !!! » poursuit le communiqué.

•• Les quatre sans domicile fixe, âgés d’une trentaine d’années selon la FDJ, se sont partagés le gain, soit 12 500 euros chacun.

« Ils étaient abasourdis, mais clairs dans leur tête », a raconté à l’AFP la FDJ, ajoutant qu’ils avaient indiqué de pas savoir dans l’immédiat ce qu’ils allaient faire de l’argent si ce n’est, dans un premier temps déjà, quitter la ville de Brest.

•• « Il y a beaucoup de SDF qui viennent faire la manche devant notre tabac car nous ouvrons tôt et fermons tard le soir », a expliqué à l’AFP le patron du Minuit Dominique Pierre (photo). « Nos clients leur donnent parfois une petite pièce, une cigarette ou un jeu », a-t-il poursuivi, ajoutant que là c’est une cliente qui leur avait donné le ticket gagnant.

« Ils étaient fous de joie, ça va leur permettre de rebondir », a-t-il ajouté, à propos de cette heureuse histoire qui s’est passée le 20 septembre. « Nous avons attendu qu’ils partent de la région pour communiquer, car le milieu SDF peut parfois être un peu compliqué », a expliqué M. Pierre, disant que les quatre sans-abris avaient l’intention de partir dans le Sud refaire leur vie.

•• « Cette cliente a fait une très belle action ce jour-là, mais on ne la connait pas, on ne sait pas qui c’est », a souligné Marie Salvie, l’employée du tabac qui a validé le ticket gagnant des quatre SDF, trois hommes et une jeune femme selon elle. « Il y avait beaucoup d’euphorie, de joie et de bonheur, 50 000 euros ça change quand même une vie », a-t-elle témoigné.

Ce gain est loin cependant du jackpot de 157 millions d’euros – le troisième plus important de la FDJ – remporté à l’Euro Millions début septembre en Alsace par un couple de quadragénaires.

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : quatre SDF gagnent 50 000 euros avec un billet offert par une cliente  
29 Sep 2020 | Profession
 

« Le PMU vient de réaliser un des meilleurs étés de son histoire » ce qui devrait lui permettre de limiter les dégâts causés par la pandémie, vient de déclarer à l’AFP son directeur général, Cyril Linette.

« Nous venons de connaître trois mois exceptionnels, avec entre juillet et septembre, un total de 2,35 milliards d’euros d’enjeux, uniquement sur les paris hippiques, soit le meilleur trimestre » jamais réalisé, a déclaré Cyril Linette, alors que le Pari Mutuel Urbain organisait ce mardi une conférence de presse de rentrée (voir ce jour et 30 août).

« À ce stade mais en restant très prudent », a-t-il poursuivi, « nous pensons que notre résultat net annuel sera inférieur de 10 à 15% à celui de l’an dernier » qui s’était établi à 760 millions d’euros.

Avant la crise, le patron du PMU espérait engranger 10 millions d’euros de plus, mais au plus fort du confinement les prévisions étaient tombées à 450 millions. Alors que les courses ont été complètement à l’arrêt pendant deux mois, Cyril Linette a expliqué « cette embellie très importante » par plusieurs facteurs.

1 • « Les Français ont beaucoup épargné pendant le confinement, ils sont aussi moins partis à l’étranger en vacances et ont donc pu continuer à jouer », le PMU en a probablement bénéficié, a-t-il tout d’abord analysé.

2 • « Nous avons aussi sans aucun doute été portés par le volontarisme de la filière hippique » qui a réussi à reprendre les courses dès le 11 mai même si les mesures sanitaires restent très strictes, a-t-il ajouté.

Il a ainsi donné l’exemple du Prix de L’Arc de Triomphe, « la plus grande course de l’année pour le galop », qui sera limitée à 1 000 personnes, dimanche sur l’hippodrome de ParisLongchamp, contre quelque 40 000 d’ordinaire.

3 • Le PMU a également investi 15 millions d’euros, dès le déconfinement, dans son réseau de 13 200 points de vente, « pour les aider à rouvrir rapidement dans les meilleures conditions ».

4 • Enfin, Cyril Linette, arrivé en avril 2018, a estimé profiter de la dynamique vertueuse engagée ces deux dernières années, portée notamment par un recentrage sur les paris hippiques, son cœur de métier, et leurs clients les plus fidèles. Après des années de chute des paris hippiques, le PMU a en effet commencé à inverser la tendance en 2019 grâce à un plan de relance.

Sur l’ensemble de l’an dernier, les paris hippiques en France ont baissé de 0,5%, à 7,6 milliards d’euros, contre -3,3% pour l’exercice précédent. Les deuxième, troisième et quatrième trimestres 2019 ont été en croissance, à respectivement +0,5%, +0,5% et +0,6%.

 Commentaires fermés sur PMU / Buralistes : les quatre raisons d’une embellie (Cyril Linette)  ,
29 Sep 2020 | Profession
 

Dans une interview à Sud-Ouest, le nouveau directeur des réseaux commerciaux du PMU, Romain Rogister (voir 16 septembre), explique comment, malgré la Covid-19, le PMU est en train de sauver son année 2020 (voir 30 août). Extraits.

•• (…) « Nous avons dégagé une enveloppe de 15 millions d’euros d’aides financières. Elles ont pris la forme d’un doublement de la commission sur les enjeux qui est accordée aux commerçants, et cela pendant un mois.

« Nous avons aussi versé des primes supplémentaires, pour un montant total de 7 millions, à celles et ceux qui ont élargi les horaires d’ouverture de leurs établissements. Tout cela peut paraître contre intuitif alors que nous sortions d’une période d’inactivité et qu’il fallait, par ailleurs, resserrer certains coûts, mais cette stratégie a fonctionné.

•• « Nous avons fait notre meilleur été depuis celui de l’année 2009. Les enjeux ont progressé de + 15 % En septembre nous progressons encore de + 10 %. Le jeu en ligne évolue à la hausse de + 30 %… 

« Attention, le virus n’a pas dit son dernier mot, et nous ne battrons pas de records, mais l’année sera bonne.

•• « Cependant, l’année qui vient nous inquiète. Nous craignons que les difficultés économiques n’entraînent des fermetures de points de vente et mettent à mal notre maillage français. Nous mobilisons d’ores et déjà toutes nos équipes commerciales pour renforcer notre présence territoriale. »

 Commentaires fermés sur PMU : « nous mobilisons toutes nos équipes pour renforcer notre présence territoriale » (Romain Rogister)  
29 Sep 2020 | Profession
 

ParionsSport organise, pour la première fois, un super pactole solidaire Loto Foot 15 de deux millions d’euros, le samedi 3 octobre prochain.

Le groupe FDJ, via sa marque de paris sportifs ParionsSport, entend ainsi promouvoir l’opération « Soutiens ton club » de la Fondation du sport français, qui vise à accompagner les clubs sportifs amateurs en difficultés pour les raisons que l’on sait.

•• Au-delà des 2 millions d’euros redistribués aux gagnants de ce super pactole solidaire, 100 000 euros minimum seront aussi reversés à l’opération « Soutiens ton club ».

La grille de ce super pactole comprendra quinze matchs issus des championnats français, anglais, italien et allemand. Elle est disponible depuis dimanche dernier jusqu’ au samedi 3 octobre à 20h55.

ParionsSport met ainsi à disposition du sport amateur l’un des deux temps forts annuels de Loto Foot.

•• Pour Thierry Braillard, Président de la Fondation du sport français : « je suis très heureux que le Groupe FDJ via sa marque ParionsSport, engage pour la première fois un super pactole solidaire, au bénéfice de l’opération « Soutiens ton club ». Le club sportif appartient aux territoires et, à ce titre, joue un rôle essentiel dans la société, qui va bien au-delà de la pure activité physique et sportive, et de la compétition amateur : il est vecteur de liens majeurs pour le « vivre ensemble », et pourvoyeur d’emplois qu’il nous faut sauvegarder. »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : Loto Foot et … super pactole solidaire