Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

La US Food and Drug Administration (FDA) vient d’envoyer un courrier à douze chaînes de magasins de grande et de moyenne surface ainsi que de points de vente de proximité.

Pour leur demander de présenter, d’ici la mi-mai, leur plan d’action afin d’améliorer leur dispositif d’interdiction de vente de tabac aux mineurs de moins de 18 ans (limite remontée à 21 ans par cinq états, à notre connaissance / voir Lmdt du 20 août 2017). Sachant aussi que les acheteurs peuvent être sanctionnés (voir photo ci-contre).

•• Parmi les chaînes appelées à s’expliquer, tous les grands noms de la distribution outre-Atlantique : Walmart, 7-Eleven, Kroger, Casey’s General Store, Family Dollar Stores. Ainsi que Chevron (stations-service).

En février, la FDA a lancé une procédure contre la chaîne Walgren Boots Alliance. Plusieurs cas de ventes aux mineurs de cigarettes menthol et de cigarillos ayant été constatés.

••Dans sa lettre de demande d’explications, la FDA déclare (selon l’agence Reuters) : « Nous partageons tous l’importante responsabilité de veiller à ce que les produits du tabac, nocifs et addictifs, ne se retrouvent pas entre les mains des enfants. Les détaillants, en particulier, sont en première ligne pour contribuer à réduire les conséquences sur la santé de l’usage du tabac et de la dépendance à la nicotine. »

14 Avr 2019 | Profession
 

Non sans polémiques de toute nature, le projet de loi Pacte a été définitivement adopté par le Parlement, ce jeudi 11 avril. Et avec lui, la privatisation de la FDJ (voir Lmdt des 21 février et 27 mars). 

Reste maintenant pour le Gouvernement à en déterminer les modalités pratiques ainsi que certaines dispositions adoptées pendant le débat parlementaire.

•• Notamment le dispositif concernant l’amende pour la vente de jeux aux mineurs. Même si certaine proposition parlementaire visant à inscrire, dès maintenant dans la loi, une amende disproportionnée a fait long feu (voir Lmdt des 7 mars et 15 mars). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Privatisation de la FDJ : on va entrer dans le vif du sujet … et fixer, notamment, le montant de l’amende pour la vente aux mineurs  , ,
3 Avr 2019 | E-cigarette
 

Suite à l’information que nous avons publiée hier sur une nouvelle étude anglaise favorable au vapotage, France Vapotage (voir Lmdt des 6 décembre et 31 août 2018) a émis un communiqué reproduit ci-dessous intégralement.

« Une nouvelle étude scientifique britannique publiée ce mardi (voir Lmdt du 2 avril) confirme que les cigarettes électroniques ne sont pas une porte d’entrée vers le tabac. De son côté́, dans son dernier rapport sur la politique et la règlementation en matière de vapotage, Public Health England souligne une nouvelle fois l’intérêt du vapotage dans une stratégie de réduction des risques et répond aux inquiétudes relatives à la consommation des mineurs.

•• « Selon une nouvelle enquête publiée dans Thorax, la revue spécialisée éditée par le British Medical Journal (BMJ), le développement du vapotage au Royaume-Uni s’est accompagné́ d’une poursuite du déclin de l’usage du tabac chez les jeunes. Ainsi, entre 1998 et 2015, le pourcentage de 13-15 ans ayant déjà̀ fumé au moins une fois a chuté́ de manière drastique, de 60 % à 19 %, et la part de fumeurs réguliers est passée de 19 % à 5 %. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Plusieurs études britanniques confirment que le vapotage n’est pas une porte d’entrée vers les tabac » (France Vapotage)  , , ,
2 Avr 2019 | E-cigarette
 

Une étude, publiée mardi 2 avril, dans la revue spécialisée Thorax (British Medical Journal / BMJ), vient confirmer d’autre études parues ces dernières années concluant que la cigarette électronique chez les adolescents n’est pas une « porte d’entrée » vers le tabac.

Selon une vaste enquête menée au Royaume-Uni, l’engouement des adolescents pour la e-cigarette n’a pas empêché la poursuite du déclin de l’usage du tabac dans cette catégorie d’âge.

•• Entre 1998 et 2015, le pourcentage de 13-15 ans ayant déjà fumé au moins une fois a chuté de 60 % à 19 % outre-Manche, et la part de fumeurs réguliers est passée de 19 % à 5 %, montre cette étude réalisée auprès d’environ 250 000 jeunes britanniques. Lire la suite »

18 Mar 2019 | Profession
 

C’est ce samedi matin, à 6 heures 15, que les députés ont adopté en seconde lecture, par 27 voix contre 15 et 3 abstentions, le projet de loi Pacte dont l’un des articles prévoit la privatisation de la FDJ.

Le texte va repasser au Sénat, avant adoption définitive par l’Assemblée (voir Lmdt du 21 février). 

•• On aura été frappé, pendant les débats, par l’importance qu’aura pris le sujet de l’interdiction de vente de jeux aux mineurs. Ceci, au détour d’un amendement visant à frapper d’une lourde amende tout contrevenant. Amendement finalement rejeté, mais après une vive discussion (voir Lmdt du 15 mars 1 et 2). Lire la suite »

14 Mar 2019 | Profession
 

C’est en fin de matinée que devraient être examinés, à nouveau à l’Assemblée nationale, les amendements – très discutés – sur les privatisations d’Aéroports de Paris et de la FDJ (voir Lmdt du 21 février).

À cette occasion, le député LREM du Calvados, Christophe Blanchet (voir Lmdt du 7 mars) relance sa guérilla parlementaire visant à imposer une forte amende à tout détaillant vendant un jeu de la FDJ à un mineur.

Alors que le texte actuel n’indique pas de montant pour cette amende. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, ayant précisé – lors de la discussion en Commission, la semaine dernière – que celui-ci serait fixé ultérieurement après discussion avec les buralistes (voir Lmdt du 7 mars 1 et 2). Lire la suite »

7 Mar 2019 | Profession
 

Ce matin, la commission spéciale de l’Assemblée nationale, chargée de l’examen de la Loi Pacte, a débattu des articles traitant de la privatisation de la FDJ. Plusieurs amendements du député LREM du Calvados, Christophe Blanchet, ont été examinés (voir Lmdt de ce jour, 1 et 2).

Après un court débat – notamment avec Bruno Le Maire, ministre de l’Économie – le député en a maintenu un seul, concernant la vente de jeux aux mineurs.  Lequel a été adopté.

Cet amendement stipule « la mise en place d’une amende sanctionnant la vente ou l’offre à titre gratuit de jeux d’argent et de hasard aux mineurs. »

•• Il n’y a pas de montant d’amende indiqué. Dans l’exposé des motifs de l’amendement qui a fini par être adopté, il est indiqué « une amende qui pourrait s’inspirer des sanctions existantes en cas de vente de cigarettes aux mineurs. » La vente de tabac aux mineurs est actuellement sanctionnée par une amende (de classe 4) de 135 euros.

Alors que dans d’autres amendements du député, retirés au dernier moment, il était évoqué la somme de 7 500 euros (soit l’amende pour vente d’alcool aux mineurs …).

•• Dans le débat, Bruno Le Maire a déclaré : « si on fixe des règles, il faut le moyen de les faire respecter. L’idée d’une amende qui sanctionne la vente de jeu aux mineurs, c’est cohérent. Mais je souhaite que cela soit travaillé avec les buralistes pour s’assurer que cela fonctionne. »

Tout cela va être débattu à nouveau, en séance publique, la semaine prochaine.

7 Mar 2019 | Profession
 

À l’occasion du débat sur la privatisation de la FDJ qui revient à l’Assemblée nationale (voir Lmdt du 21 février), Le Parisien / Aujourd’hui en France se fait le relais de l’initiative d’un député LREM, Christophe Blanchet (Calvados), souhaitant la mise en place d’une nouvelle sanction (7 500 euros d’amende) pour « les buralistes » vendant des jeux aux mineurs. 

Démarche surprenante – ou pas – de la part d’un parlementaire (ancien patron d’établissements de nuit à Caen et responsable local de l’Umih) qui n’a de cesse, par ailleurs, de vouloir appliquer aux points de vente de détaillants, vendeurs de jeux, le même statut que les casinos : à savoir, l’interdiction d’accès aux mineurs.

Nous reproduisons, ci-dessous, l’intégralité de l’article.

« En guise de « garde-fous » avant que l’État ne se retire du capital de l’entreprise de jeux d’argent, 71 parlementaires de la majorité veulent imposer des sanctions en cas de vente de produits à des mineurs. Mais ils ne sont pas soutenus par le gouvernement. Lire la suite »

22 Fév 2019 | Observatoire
 

Pour la première fois de son histoire, l’Académie de Médecine accueillait, le 31 janvier, des enseignants de SVT (sciences de la vie et de la terre) ainsi que des élèves de troisième et de seconde, aux débats de la deuxième journée de prévention « La santé des enfants et des adolescents » ainsi qu’à la « première séance de la jeune Académie de médecine ».

Une initiative justifiée pour le Pr Pierre Bégué, ancien président de l’Académie et ardent défenseur de la médecine de prévention : « l’école est le lieu privilégié pour faire passer les messages de prévention. »

« On est passé d’une approche biomédicale à une approche psychosociale, une promotion de la santé vue comme un processus de construction tout au long de la vie », ajoute le Dr Brigitte Moltrecht, de la Degesco (direction générale de l’enseignement scolaire), « il faut responsabiliser les gens et leur donner les moyens d’agir sur leur santé. »

•• Premier constat : « l’état de santé des jeunes est globalement bon mais il y a urgence à agir en matière de prévention car il y a un écart entre les familles favorisées et celles qui le sont moins », explique le Dr Zinna Bessa, sous-directrice de la santé des populations et de la prévention des maladies chroniques à la Direction générale de la santé (DGS).

L’objectif du plan « priorité prévention » (voir Lmdt du 26 mars 2018) cible, logiquement, les enfants et adolescents, avec notamment l’organisation d’examens de santé jusqu’à 18 ans.

•• Concernant les « drogues licites ou illicites », le Pr Jean-Pierre Goullé est partagé. « La consommation de tabac à 17 ans est en net recul tant pour l’expérimentation que pour l’usage quotidien par rapport à 2014 et c’est la même chose pour la consommation d’alcool, mais le tabac et l’alcool restent à des niveaux très élevés chez les jeunes et l’usage problématique est en hausse. »  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La consommation de tabac a 17 ans est en net recul » (Académie de Médecine)   , ,
12 Fév 2019 | E-cigarette, International
 

Le nombre de jeunes Américains consommant des cigarettes électroniques a augmenté d’un million et demi en 2018, compensant des années de réduction du nombre de fumeurs dans les lycées et collèges, ont rapporté lundi les autorités sanitaires qui accusent la marque Juul, à en croire une dépêche AFP de ce 11 février.

3,6 millions de lycéens (de 14 à 18 ans aux USA) et collégiens (de 11 à 14 ans) vapotaient en 2018 contre 2,1 millions l’année précédente (+ 78 % chez les lycéens et + 48 % chez les collégiens), alors que l’usage de cigarettes et autres produits au tabac restait stable, selon un rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : augmentation du nombre des jeunes vapoteurs … nouvelle campagne contre Juul  ,