Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2020 | L'Info
 

Le ministre de la Santé espagnol, Salvador Illa, a décrété, ce vendredi, la généralisation de l’interdiction de fumer dans les rues, déjà en vigueur en Galice et aux Canaries (voir 13 et 14 août).

•• Le décret dit exactement ceci :

«  On ne peut fumer sur la voie publique ou dans des espaces à l’air libre si on ne peut respecter une distance minimum entre personnes d’au moins 1,5 mètre. Cette limitation sera applicable également à l’usage de n’importe quel autre dispositif d’inhalation de tabac, dispositif à chicha ou assimilés. »

•• La distance sanitaire est bien de 1,5 mètre et non 2 mètres comme indiqué par certains médias français ce soir.

•• La décision concerne donc tout le territoire espagnol où le port du masque dans la rue est déjà obligatoire.

14 Août 2020 | Pression normative
 

Après une probable généralisation du port des masques … la question pourrait se poser.

C’est la région espagnole de Galice qui a franchi le premier pas (voir 13 août). Suivie quelques heures après par les Canaries.

Soit des régions entières où il est en principe interdit de fumer et de vapoter, dans la rue et en terrasse, si une distance minimale ne peut être respectée entre les individus (1,5 mètre). Madrid serait sur le point de basculer.

Ceci, sans aucune preuve scientifique solidement établie (voir 14 août). Sauf à considérer que les fumeurs crachent leur fumée à dessein sur leurs voisins.

Ce matin, sur Europe 1, le nouveau maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic,  y est allé de son couplet. Selon lui, si c’est un facteur d’aggravation avéré, « il ne faudra pas hésiter à prôner ce type d’interdiction. Je fais confiance aux spécialistes. On en discutera avec les représentants de l’Agence régionale de Santé. »

À suivre.

14 Août 2020 | Pression normative
 

Aux trois plages déjà non-fumeurs (Borély, Bonneveine, Pointe-Rouge / voir 1er juin 2019 et 13 août 2020), la nouvelle municipalité ajoute celle du Prophète … avant une interdiction pour la totalité des plages de l’agglomération  en 2021.

Benoit Payan, le premier adjoint (PS) de Marseille, a annoncé, ce 11 août sur Twitter, la décision de la municipalité d’interdire – dès samedi 15 août et jusqu’au 31 octobre – l’usage de la cigarette sur quatre plages de la cité phocéenne. Pour la plage des Catalans, « ça va venir », 
a-t-il ajouté.

•• Parmi les nombreux commentaires suscités par le tweet de l’élu, beaucoup demandent qu’on aille plus loin en interdisant le tabac sur la totalité des plages de la commune. « Ce sera le cas en 2021 après une phase de pédagogie et de sensibilisation », a précisé à La Marseillaise Hervé Menchon, l’adjoint en charge de la mer, du littoral, de la biodiversité marine et des plages.

Pour atteindre son objectif de « garantir des plages et une mer plus propres », la mairie annonce enfin dans un communiqué qu’elle « mettra en œuvre des actions concrètes de sensibilisation : signalétique, distribution de cendriers jetables, mise en place de points de tri, présence de médiateurs, etc. »

•• Toujours sur les réseaux sociaux, certains ont fait remarquer qu’il ne suffit pas d’interdire, il faut aussi des contrôles pour faire respecter la loi … ce qui n’aurait pas été assez fait après l’arrêté de la municipalité Gaudin en 2019. Hervé Menchon relève que l’exécution des arrêtés est parfois juridiquement complexe sur le terrain, et l’amende de 38 euros pas toujours dissuasive : « nous avons l’intention de faire travailler la police » insiste ainsi l’élu écologiste.

 

La province espagnole de Galice va, à partir de ce jeudi 12 août, interdire de fumer dans les rues et aux terrasses de café s’il n’est pas possible de respecter une distance de sécurité d’au moins deux mètres entre les personnes. C’est ce que rapporte l’AFP.

Le port du masque ne pourra être ignoré « afin de fumer des cigarettes ou des cigarettes électroniques (…) sur la voie publique ou à l’air libre, y compris les terrasses, que s’il est possible de maintenir en permanence une distance minimum de deux mètres entre les personnes », a indiqué mercredi soir le bulletin officiel de cette région du nord-ouest de l’Espagne. Lire la suite »

13 Août 2020 | Pression normative
 

Les plages sans tabac … au fait, est-ce un succès ?

•• À La Ciotat (ville pionnière en 2011, voir 30 juillet 2013), la réponse est oui.

« Cela a mis du temps, mais les gens commencent à le respecte », explique à La Marseillaise un sauveteur en mer qui s’occupe de faire la prévention sur la plage depuis quatre ans. Accompagné d’un collègue CRS, il arpente le littoral pour avertir les éventuels contrevenants, qui risquent jusqu’à 68 euros d’amende. Lire la suite »

 

Ce mercredi 5 août, British American Tobacco South Africa (BATSA) a qualifié devant la justice sud-africaine « d’anticonstitutionnelle et de dépourvue de tout fondement scientifique » l’interdiction controversée des ventes de tabac imposée par le gouvernement dans le cadre de ses mesures contre le nouveau coronavirus (voir 30 juillet).

•• L’interdiction de la vente des cigarettes est entrée en vigueur le 27 mars en même temps que le strict confinement imposé aux 57 millions de Sud-Africains pour enrayer la propagation du Covid-19 (voir 29 mars). Cette décision a aussitôt suscité la fronde des fumeurs, des industriels et des commerçants du secteur, qui ont vainement négocié la reprise de leurs activités.

En assouplissant les mesures de confinement, le président Cyril Ramaphosa a levé le 1er juin l’interdiction de la vente d’alcool, mais maintenu celle des cigarettes « en raison des risques sanitaires liés au tabagisme » (voir 29 mai).

•• Numéro 1 du marché sud-africain, la filiale locale de BAT a porté l’affaire devant la Haute Cour du Cap (voir 30 mai). Son avocat, Alfred Cockrell, a affirmé que l’interdiction des ventes de tabac était « anticonstitutionnelle » et « dénuée de tout fondement scientifique », et qu’elle avait « dévasté » l’industrie du tabac et coûté quelques 2,2 millions de dollars par jour à l’État en taxes non perçues, dans un pays qui a plongé dans la récession fin 2019.

L’audience doit reprendre ce jeudi.

•• BATSA détient 78 % du marché sud-africain de la cigarette et a contribué, à travers les taxes, à hauteur de 13 milliards de rands (670 millions d’euros) au budget de l’État.

Le recours du groupe a reçu le soutien d’autres producteurs, de vendeurs et d’associations de fumeurs, qui affirment que l’interdiction nourrit un juteux trafic de produits de contrebande. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Afrique du Sud : BAT dénonce une interdiction « anticonstitutionnelle » des ventes de tabac  , ,
4 Août 2020 | Trafic
 

Suite à la promulgation du texte indiquant de nouvelles limites aux possibilités d’acheter du tabac à l’étranger, qu’en disent les médias ? (voir 2 août et 31 juillet)

•• La limitation d’achat de tabac à l’étranger va-t-elle pousser les fumeurs alsaciens à se replier vers les buralistes français ? Pour beaucoup la réponse est non selon France Bleu Bas-Rhin : pas de changement d’habitude, mais encore plus d’aller-retour à la frontière allemande.

D’où le constat amer d’un buraliste strasbourgeois : « le gars il peut passer dix fois la frontière avec une cartouche. Il y a un pont, on peut y aller, on peut revenir… » avant d’ajouter que les limitations doivent être plus sévères, surtout dans une région frontalière. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Limites au tabac acheté à l’étranger : « cette décision est plus que positive pour nous, les petits buralistes limitrophes »  ,
2 Août 2020 | Trafic
 

Suite à la promulgation du texte indiquant de nouvelles limites aux possibilités d’acheter du tabac à l’étranger, que disent les médias ? (voir 31 juillet)

•• La disposition provient d’un amendement gouvernemental déposé par Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics, « qui a reçu l’approbation de l’ensemble des groupes parlementaires, ce qui témoigne d’une véritable prise de conscience devant le grave problème posé par les achats massifs de tabac aux frontières » précise Philippe Coy dans Les Échos.fr. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Limites au tabac acheté à l’étranger : « cela rend d’autant plus urgent une pause fiscale » (Philippe Coy)   ,
31 Juil 2020 | Pression normative
 

L’annonce d’une interdiction prochaine des chauffages extérieurs sur les terrasses de bars, restaurants et brasseries par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, lundi dernier (voir 28 juillet 2020), a jeté un froid, si l’on ose dire, chez des professionnels déjà préoccupés par la relance d’une activité gravement compromise par la pandémie et ses conséquences.

•• D’où la mise en place immédiate par le Gouvernement « d’un cycle de consultations » avec les représentants du secteur. Et c’est le nouveau ministre des PME, Alain Griset, qui a reçu la mission de déminer le terrain. Avec un premier tour d’horizon par le biais d’une audioconférence, organisée dès ce mercredi 29 juillet. Et la participation de membres du cabinet de Barbara Pompili.

•• À cette occasion, le président de l’UMIH Bretagne, Karim Khan, s’est montré d’emblée favorable à une mesure qu’il a accompagné lors de sa mise en œuvre par la municipalité de Rennes, cet hiver (voir 3 décembre 2019 et 3 janvier 2020).

•• Avis plus réservé pour Didier Chenet (GNI / Groupement national des Indépendants) reconnaissant le caractère éminemment politique de la décision avant de poser l’enjeu des emplois pour le secteur CHR : « le Gouvernement a t’il l’assurance qu’à la fin de l’hiver prochain nous n’aurons plus besoin des terrasses chauffées sur lesquelles nous faisons, en moyenne sur l’année, 30 % de chiffre d’affaires ».

•• Attitude ferme de Philippe Coy, au nom « des 15 000 bar-tabacs » représentés par la Confédération : « il ne faut pas confondre transition écologique et transgression économique ». Et de poser clairement le problème de ces consommateurs fumeurs qui sont les premiers à fréquenter les terrasses.

•• Une représentante de l’AMF est revenue aussi sur les incidences financières de la mesure : « ces établissements contribuent au bien-vivre ensemble sur les territoires ».

•• Pour sa part le ministre Alain Griset s’est engagé « à co-construire avec les représentants du secteur un plan d’actions pour accompagner les entreprises dans la mise en place de cette mesure. Le Premier ministre m’a demandé de travailler avec vous. Des propositions lui seront présentées le 30 septembre ».

Les professionnels ont jusqu’à fin août pour soumettre leurs réflexions.

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac : concertation … précipitée sur l’interdiction des terrasses chauffées  ,
 

D’après une étude de British American Tobacco, l’interdiction de vendre du tabac, mise en place avec le confinement et qui dure depuis (voir 28 juillet, 27 juin et 29 mars), serait à l’origine de la perte de 30 000 emplois dans la filière tabac.

« Cela signifie que nous en sommes quasiment à un point de non-retour » a déclaré aux médias, Johnny Moloto, porte-parole de BAT Afrique du Sud.

« L’approvisionnement illégal du tabac est désormais tellement bien installé qu’ il sera difficile aux autorités fiscales du pays de revenir rapidement à une situation normale ». Encore faudrait-il que l’interdiction de vendre du tabac soit levée.

 Commentaires fermés sur Afrique du Sud : la filière tabac à plat