Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Juil 2019 | Profession
 

Le musée du Tabac à Bergerac invite, jusqu’en décembre, à (re)découvrir des illustrations de l’époque où la cigarette avait droit à sa réclame. Il fut un temps pas si lointain où l’art publicitaire se mettait au service de la cigarette.

Mélissa Nauleau, responsable adjointe du service patrimoine et musées de la Ville, a sélectionné onze pièces, dénichées dans les réserves, qui sont autant de témoignages d’une époque révolue, en l’occurrence entre 1884 et 1900.

•• Portée par la Révolution industrielle, les progrès des techniques d’impression en matière de lithographie et accessoirement la loi sur la liberté d’affichage public de juillet 1881, la publicité est un incontournable « support de création artistique » rappelle Mélissa Nauleau. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Musée du tabac à Bergerac : exposition « ce temps où la femme faisait vendre des cigarettes »  ,
6 Juin 2019 | Observatoire
 

Hier, plusieurs dizaines d’Amérindiens ont participé à un hommage, sur la plage normande d’Omaha Beach, aux 500 Amérindiens qui comptaient parmi les 132 700 hommes ayant débarqué le 6 juin 1944.

Une cérémonie marquée par l’accomplissement de rites amérindiens autour d’une statue de tortue en granit : dispersion de cendres et « danse de la guérison » entamée par cinq femmes habillées de robes multicolores à clochette.

Et enfin … jet à la mer du tabac que tous les participants à la cérémonie avaient été invités à garder dans la main gauche, proche du cœur, durant les prières. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur 6 juin : à Omaha Beach … du tabac  ,
7 Mai 2019 | Observatoire
 

Ce mercredi 8 mai, la Maison du Patrimoine et des Cités provisoires, à Gonfreville-l’Orcher (à douze kilomètres du Havre), ouvre ses portes au public.

Deux baraquements militaires restaurés, rassemblant objets, meubles, documents, redonne corps à la vie quotidienne des GI’s, puis des civils, qui ont vécu dans le camp « Philip Morris ».

•• Entre 1944 et 1947, les GI’s américains dans l’attente d’être rapatriés, après leur valeureux engagement militaire, ont séjourné dans cette zone pendant quelque temps, à proximité du port du Havre. Des baraquements, des routes, des hôpitaux, des cinémas sortiront de terre pour accueillir pas moins de 63 350 soldats en transit. Soit trois cités provisoires. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Normandie : ouverture d’un musée des « Camps Cigarettes »  ,