Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Mar 2020 | Profession
 

Une semaine après la dernière augmentation des prix qui a vu passer certaines marques à 10 euros (voir 28 février), La Dépêche du Midi est allée à la rencontre des fumeurs toulousains pour savoir si cette nouvelle hausse allait influencer leur consommation.

•• Installé à une terrasse de la place Saint-Sernin, Mathieu, 37 ans, allume une mentholée. Il fume depuis 12 ans.

Les augmentations successives du prix du tabac n’ont eu aucune influence sur sa consommation « mais la Commission européenne a décidé d’interdire la vente de cigarette mentholée à partir du mois de mai, donc je verrais si j’en profite pour arrêter ou pas ».

« Ce n’est pas que je n’ai pas envie d’arrêter mais c’est difficile de combattre cette addiction. Il y a deux ans, j’avais vu une tabacologue, mais je n’étais pas assez motivé pour arrêter » poursuit le fumeur. Aujourd’hui, un paquet lui revient « à 10,40 euros et j’en fume plus d’un par jour ». Un véritable budget même s’il ne regarde pas trop ses comptes.

•• Alix, étudiante, a acheté un paquet ce matin : « je l’ai payé 9,45 euros et ça m’a saoulée. Mais je peux rester des mois sans fumer. C’est juste que j’aime bien ». Elle se fournit toujours chez son buraliste : « je sais qu’on en vend à Arnaud-Bernard à prix cassés, mais ça craint. Elles sont trafiquées. Je préfère payer le prix fort ».

•• Deux jeunes hommes de 20 ans prennent un café sous les arcades de la place du Capitole. Sur la table, traîne un paquet : « on me l’a ramené d’Espagne où il est à moitié prix » explique l’un.

« Ce ne sont pas des hausses de 50 centimes du prix qui vont inciter à arrêter » ajoute l’autre. Même discours pour une serveuse dans un café voisin : « même à 50 euros le paquet, je continuerais à acheter des cigarettes. Ce n’est pas le prix qui va me faire arrêter de fumer. Pour ça, il faut de la volonté ».

•• Une commerçante de 63 ans qui fait une pause tabac devant sa boutique : « un paquet par jour, c’est mon seul plaisir, je sais que ce n‘est pas bon pour la santé, mais c’est ma vie. Je respecte ceux qui ne fument pas, je veux qu’on me respecte aussi (…) Aujourd’hui, quand on allume une cigarette, on vous regarde de travers parce que ce n’est pas politiquement correct ».

À 10 euros le paquet, elle se fournit par « des réseaux parallèles où je les ai à moitié prix, car je n’ai pas envie de filer du pognon à l’État. Ces augmentations apportent de l’eau au moulin des trafiquants, qui en font un métier. Heureusement qu’ils sont là, sinon comment ferait-on ? ».

 Commentaires fermés sur Prix du tabac : « ces augmentations apportent de l’eau au moulin des trafiquants » (une fumeuse à Toulouse)  ,
8 Mar 2020 | Profession
 

« Ce qui me dérange, c’est pas tellement les hausses, c’est de savoir ce qu’on fait derrière. Il y a un vrai manque de transparence et de visibilité. »

Un fumeur interviewé par TF1 – dans le JT de 13 heures, le 2 mars – suite à l’augmentation des prix du 1er mars (voir 3 mars).

 Commentaires fermés sur La phrase de la semaine  ,
5 Mar 2020 | Pression normative
 

Les services de la commune de Rupt-sur-Moselle (Vosges) viennent de finir d’installer les panneaux « Espace sans tabac » concrétisant un arrêté municipal qui interdit de fumer aux abords des écoles de la commune.

Les quatre établissements de la commune, où sont scolarisés pas moins de 245 élèves, sont toutes concernées. Une réflexion est menée quant à un marquage au sol afin de délimiter ces nouveaux espaces publics sans tabac.

•• Dans le département, la commune de Cornimont a créé, dès 2012. le premier espace sans tabac de France, dans un parc de jeux (voir 23 septembre 2012), le maire à l’époque était administrateur de La Ligue contre le Cancer. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vosges : multiplication des « espaces sans tabac » en zone rurale  ,
3 Mar 2020 | Profession
 

La hausse du prix des cigarettes est-elle dissuasive ? Pas sûre à la lecture des médias qui depuis deux jours (voir aussi 2 mars) couvrent l’augmentation en vigueur depuis ce 1er mars. Sur fond de réactions contrastées de buralistes. 

•• TF1 (JT de 13 heures, 2 mars). Reportage à Dijon devant un buraliste.

Une fumeuse : « de toute façon, on n’a pas le choix. On nous taxe sur tout ». Un fumeur : « ce qui me dérange c’est pas tellement les hausses, c’est de savoir ce qu’on en fait derrière. Il y a un vrai manque de transparence et de visibilité ». Une femme plus âgée : « je réfléchis à chaque hausse et à chaque fois je ne fais rien … peut-être avec ces 10 euros … » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prix du tabac : « ce qui me dérange, c’est pas tellement les hausses, c’est de savoir ce qu’on en fait derrière » (un fumeur à Dijon)  , ,
25 Fév 2020 | Pression normative
 

Considérées comme « polluantes », les terrasses chauffées accueillant de nombreux fumeurs ont été interdites à Rennes. Ceci, alors que le fait de les interdire ou pas s’invite dans la campagne des municipales dans plusieurs villes, dont Paris (voir 27 et 3 janvier).

Interrogée sur le sujet au micro d’Europe 1, ce lundi 24 février, l’ancienne ministre de la Santé et candidate à Paris a estimé que les terrasses chauffées doivent être « régulées », mais pas interdites, comme d’autres candidats le réclament. « On ne va pas interdire toutes les terrasses chauffées parce que c’est l’âme de Paris d’être à une terrasse de café » a appuyé Agnès Buzyn. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac : Agnès Buzyn devient pragmatique et défend les terrasses chauffées  ,
24 Fév 2020 | Pression normative
 

Durant la campagne des municipales, Le Parisien invite ses lecteurs à lui envoyer les propositions qu’ils souhaiteraient voir émerger … Cette semaine, la proposition « de prohiber la cigarette sur la voie publique » a été passée au crible par la rédaction.

•• Depuis le 8 juin 2019, on ne peut plus allumer de cigarette dans 52 parcs et jardins de Paris (voir 31 mai 2019). Une précédente expérimentation, dans seulement six parcs, avait été lancée en juillet 2018 (voir 7 juillet 2018). L’amende prévue en cas de non-respect de cette interdiction est de 38 euros … mais aucune n’aurait été infligée.

•• Par ailleurs, une autre expérimentation a été lancée à la rentrée de septembre 2019 pour interdire de fumer aux abords de 23 écoles volontaires. L’initiative a été prise conjointement par la Ligue de lutte contre le Cancer et par la Ville de Paris qui gère les établissements (voir 6 septembre 2019). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire Municipales : interdire de fumer dans la rue à Paris ? Les candidats circonspects   , , ,
19 Fév 2020 | Pression normative
 

Les 32 communes de l’intercommunalité Somme-Sud-Ouest (119 communes, 39 000 habitants), qui ont une école primaire ou maternelle sur leur territoire, vont signer le 24 février, une convention avec la Ligue contre le Cancer de la Somme, pour interdire de fumer devant l’entrée de ces établissements. 

« La convention a été votée à l’unanimité, même par des fumeurs ! On va l’envoyer aux maires, et dès qu’on aura reçu la délibération du conseil municipal, on mettra la signalétique à l’entrée des Espaces sans Tabac. C’est la première fois qu’une telle décision est prise au niveau d’une communauté de communes en France » se félicite Isabelle de Waziers, vice-présidente de la communauté de communes, sur France Bleu Picardie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Interdiction de fumer devant les écoles : dans la Somme, un premier engagement intercommunal   ,
13 Fév 2020 | Profession
 

Exercices du genre dès qu’est annoncée une hausse des prix du tabac (voir 11 et 12 février), les micro-trottoirs se suivent et se ressemblent. Ce mercredi, on n’y a pas échappé. 

Tous construits sur le même modèle : les plus jeunes qui n’auront plus les moyens … les plus anciens qui ne s’arrêteront pas ou encore les scandalisés qui vont, finalement, acheter leur tabac à l’étranger, en Allemagne par exemple (un auditeur de RMC interrogé par Jean-Jacques Bourdin).

•• Une accumulation de réactions à chaud, très loin d’apporter une tendance de fond. Normal, les fumeurs ne forment pas une communauté mais une somme d’individualités. Ce qui nécessiterait une enquête qualitative poussée pour mieux cerner leur(s) comportement(s) face au paquet à dix euros. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prix du tabac au 1er mars : premières réactions de fumeurs  ,
7 Fév 2020 | Observatoire
 

Selon une étude de l’Observatoire français des Conjonctures économiques (OFCE), publiée ce 6 février et qui a passé au crible le budget 2020 de nos concitoyens, 70 % des ménages français vont gagner en pouvoir d’achat cette année.

Les 30 % restants sont les ménages les plus pauvres qui vont pourtant voir leur pouvoir d’achat baisser. Particulièrement, s’ils sont fumeurs (voir aussi 16 janvier 2018).

•• Les 3 millions de Français les plus modestes vont donc perdre 45 euros en moyenne cette année. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prix du tabac : un des facteurs significatifs de baisse de pouvoir d’achat des moins aisés (OFCE)  , ,
5 Fév 2020 | Pression normative
 

Emmanuel Ricard – délégué à la Prévention et à la Promotion des Dépistages à la Ligue contre le Cancer – est récemment venu à Orléans et a répondu aux questions de la République du Centre.

On y apprend que l’Hexagone compte environ 2 000 « Espaces sans Tabac » et que l’objectif de la Ligue est de passer à 4 000 (voir les 31 et 15 janvier 2020 ainsi que 15 novembre 2019).

Même si les collectivités locales sont actuellement bloquées par les élections municipales : toute création d’espace pourrait être assimilée à de la propagande électorale. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur 89 % des français favorables à l’interdiction totale de fumer dans les parcs    , ,