Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Sep 2019 | Profession
 

L’annonce de la vaste réforme des services fiscaux que commence à annoncer le Gouvernement (voir Lmdt du 4 septembre) suscite déjà de vives réactions de la part des syndicats de fonctionnaires. Notamment, cette déclaration, pour le moins osée, de Fanny Decoster de la CGT / DGFIP, rapportée par l’AFP :

« Notre inquiétude va beaucoup plus loin car c’est un enjeu de société : ce n’est pas une énième réforme de l’administration mais son démantèlement et la privatisation de nos missions régaliennes » a-t-elle précisé, pointant « les dangers de confier à des buralistes, sans devoir de réserve ou de probité, le paiement des amendes » (sic).

4 Sep 2019 | Profession
 

Selon Les Échos de ce jour, le Projet de loi de Finances pour 2020 devrait entériner une « rationalisation des réseaux chargés de recouvrer les impôts », recentrés autour de la direction générale des finances publiques (DGFIP), les Douanes cédant une majeure partie de leurs missions dans ce domaine pour ne conserver que les taxes liées à des flux de marchandises (droits de douane, TVA à l’importation …)

Selon le quotidien, ce transfert concernerait une quinzaine de taxes, parmi lesquelles les accises sur les tabacs et les alcools, ou encore la taxe à l’essieu.

Les missions fiscales de la douane emploient environ 3 000 agents, dont 700 à 1 000 pour les impôts concernés par le transfert.

 Commentaires fermés sur Douanes : transfert des accises tabac à la DGFIP ?  ,
26 Août 2019 | Profession
 

En Corse, la saison estivale représente jusqu’à 40% du chiffre d’affaire de certains buralistes. Mais jusqu’à quand ? rapporte un reportage de France 3 Corse de ce 23 août.

Avant de reprendre le bateau pour le continent, certains ont pris soin de mettre dans leurs valises une bouteille de vin, un pot de miel, voire une serviette de plage arborant un militant du FLNC en position de tir …

Et dans la liste des derniers achats avant le retour, l’île affiche une particularité : le paquet, voire plus généralement, la cartouche de cigarettes, 14 % moins cher que sur le continent, en moyenne. Lire la suite »

24 Juil 2019 | Profession
 

Dans l’interview donnée au groupe Ebra, annonçant l’acquittement des impôts chez les buralistes (voir Lmdt de ce jour et du 23 juillet), le ministre de l’Action et des Comptes publics évoque également l’hypothèse – agitée par certains – d’une augmentation des taxes sur le tabac à rouler (voir Lmdt du 21 juillet).

« On se demande s’il n’y a pas un report de la consommation sur le tabac à rouler, qui n’avait pas subi les mêmes hausses de taxes que les cigarettes. Si tel était le cas, il serait logique qu’il y ait dans le budget 2020 une augmentation de la fiscalité sur le tabac à rouler.  Lire la suite »

12 Juil 2019 | Institutions
 

Significatif, cet échange lors de l’audition de Denis Morin (président de la 6ème chambre de la Cour des Comptes) par la Commission des Affaires sociales du Sénat, le 3 juillet.

C’est une question de Jean-Marie Vanlerenberghe (UC, Pas-de-Calais), rapporteur général : « l’amélioration du solde de la sécurité sociale, conjoncturel, est tirée par les recettes (…). Pouvez-vous évaluer la sensibilité à l’activité économique des recettes du régime général, notamment les produits plus élevés sur les revenus patrimoniaux et le tabac ? Les 400 à 500 millions d’euros supplémentaires seront-ils conjoncturels ou pérennes ? » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Fiscalité tabac : quand la Cour des Comptes commence à poser des questions …  ,
8 Juil 2019 | International
 

Les premières dames d’Afrique ont lancé, samedi 6 juillet à Niamey en marge du sommet de l’Union africaine, un appel pour une meilleure lutte contre le cancer. En demandant notamment une hausse des taxes sur les « produits cancérogènes » comme le tabac et l’alcool, rapporte une dépêche AFP.

« Nous lançons un appel » afin de favoriser « toutes les initiatives à haut impact dans la lutte contre le cancer », a déclaré Sika Bella Kaboré, première dame du Burkina Faso, en lisant « l’appel de Niamey pour l’intensification de la lutte contre les maladies non transmissibles ».

•• Outre « l’intégration du cancer » dans les plans stratégiques de développement, les premières dames demandent notamment aux chefs d’État et de gouvernement « d’augmenter les taxes sur les produits cancérogènes tels que le tabac et l’alcool ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Afrique : l’appel de Niamey pour plus de taxes sur le tabac  ,
4 Juin 2019 | Profession
 

En réponse à une interpellation du sénateur Marc Laménie (LR, Ardennes) sur les achats frontaliers de tabac – le 29 mai, lors de la présentation du plan de lutte gouvernemental contre la fraude à la TVA – le ministre de l’Action et des Comptes publics a déploré « l’absurdité de la situation » et rappelé que « les buralistes, très légitimement, nous le signalent et s’en plaignent ».

Avant de rebondir sur une proposition sur le plan européen qu’il a déjà eu l’occasion d’évoquer (voir Lmdt du 26 octobre 2018), ne serait-ce qu’au dernier congrès des buralistes (voir Lmdt du 18 octobre 2018) : « nous défendons l’idée que le tabac est un sujet non de fiscalité, mais de santé publique.

« À ce titre, la Commission européenne, les États, le Parlement européen doivent imposer un prix unique. Lire la suite »

30 Mai 2019 | Profession
 

Juste avant la Journée mondiale sans Tabac (voir Lmdt de ce jour), le sujet ne pouvait que s’inviter à l’Assemblée nationale, lors de la séance des questions d’actualité au Gouvernement de ce mercredi 29 mai. En direct.

•• C’est le député LREM Marc Delatte, de l’Aisne, qui s’y est collé. Extraits de sa question :

« 75 000 décès par an, un décès sur huit en France. Le tabagisme, qu’il soit actif ou passif, reste la première cause de mort évitable (…)Vous en avez pris toute la mesure et dès votre nomination, vous avez fait de la prévention la première de vos priorités en ciblant le tabac en premier lieu (…) Comment comptez-vous agir, face à ce fléau, avec vos homologues européens et au sein de la Commission européenne pour une Europe du progrès en termes de santé publique ? »

•• Réponse d’Agnès Buzyn :

« Vous avez raison. Nous sommes heureux de pouvoir annoncer une baisse du nombre des fumeurs ces deux dernières années (voir Lmdt du 28 mai).

« C’est le fruit d’une politique volontariste qui a commencé par le paquet neutre, l’augmentation du prix du tabac, l’augmentation du nombre de lieux « sans tabac » et le remboursement des substituts nicotiniques. Malheureusement, vous avez raison, il nous reste encore beaucoup à faire (…)

« Nous avons prévu, avec Gérald Darmanin, de travailler avec nos homologues européens pour améliorer l’harmonisation fiscale qui s’applique aux produits du tabac. C’est la première direction.

« La deuxième direction vise à soutenir de nouvelles règles sur les quantités de tabac pouvant être importées d’un État à l’autre par les particuliers.

« Aussi, l’Europe s’est récemment dotée d’un dispositif que nous souhaitions. Un dispositif de traçabilité des produits du tabac qui va nous permettre de lutter contre la fraude et de lutter contre le commerce illicite. C’est ce que les buralistes nous ont demandé et nous avons été très sensibles à cette demande (…)

28 Mai 2019 | International
 

Dans le cadre des mesures prises par le gouvernement libanais pour réduire le déficit budgétaire, il est question d’imposer une taxe de 1 000 Livres libanaises / LL (1 LL = 0,00059 euro) sur chaque chicha consommée. Ce qui n’est pas sans susciter certaines polémiques. 

Les adeptes de la chicha se sentent personnellement visés, « puisqu’on vient puiser l’argent de leurs poches en touchant à l’une des principales activités de divertissement dont ils disposent » et d’appeler le gouvernement à les « laisser tranquilles », puis à trouver « d’autres sources de rentrées pour réduire le déficit budgétaire ».

•• Atef Majdalani, ancien président de la commission parlementaire de la Santé et l’un des artisans de la loi anti-tabac entrée en vigueur le 3 septembre 2012 – mais qui tarde encore … à être appliquée dans les lieux publics – ne cache pas son énervement. Lire la suite »

12 Avr 2019 | Profession
 

« En 2018, 900 millions d’euros supplémentaires sont entrés dans les caisses de l’État grâce au tabac, presque deux fois plus que prévu » annonce Solveig Godeluck dans l’édition de ce jour des Échos. Extraits.

« Un euro de plus sur chaque paquet de cigarettes, ça rapporte gros. L’augmentation de la fiscalité sur les produits du tabac a permis de prélever 900 millions d’euros de plus en 2018, d’après les chiffres du programme de stabilité transmis par Bercy à Bruxelles.

•• « À l’automne 2017, dans le projet de budget de la Sécurité sociale, le Gouvernement avait inscrit une recette supplémentaire de 510 millions sur l’année. Au total, les taxes sur les tabacs ont rapporté près de 13 milliards d’euros (hors TVA) en 2018, contre 11,9 milliards en 2017 (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « L’augmentation des taxes sur le tabac rapporte gros à l’État » (Les Échos)  ,