Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Fév 2018 | International
 

Les ventes ont chuté de -6,12 % pour les cigarettes l’an passé et de -17,15 % pour le tabac à fumer, selon les chiffres du SPF Finances pour 2017, publiés le 6 février.

Ce qui donne indirectement raison au ministre des Finances, Johan Van Overveldt, qui l’année dernière remettait quelque peu en cause l’efficience de la fiscalité tabac en vigueur (voir Lmdt des 11 janvier et 17 juin 2017).

•• De fait, 2017 peut être qualifié d’« historique » pour les rentrées fiscales tabac. La perte finale enregistrée au SPF est de 76,83 millions d’euros : 40,24 millions en accises et 36,59 millions en TVA. Le « tax shift » de novembre 2015 avait pourtant programmé une hausse de rentrées fiscales de 75 millions d’euros en 2017.

Cumulé à la perte de recettes, le manque total à gagner pour l’État est de 151,83 millions d’euros. Ceci, alors que nombre de Français continuent à s’approvisionner en Belgique (voir Lmdt du 31 janvier 2018). Lire la suite »

26 Jan 2018 | E-cigarette, International
 

Ces dernières années, l’usage de la cigarette électronique s’est beaucoup développé en Indonésie. Et, en même temps, le gouvernement va imposer à partir de l’été une taxe de 57 % sur les produits du vapotage, provoquant une levée de boucliers.

« Cela va tuer une industrie en pleine croissance » et « nous faire passer pour des machines à tuer », déclare à l’AFP un porte-parole de l’Association indonésienne du vapotage.

Présenté comme opposé au vapotage, le ministre indonésien du Commerce, Enggartiasto Lukita, s’est attiré de vives critiques après avoir laissé entendre récemment que les producteurs de tabac seraient pénalisés par l’industrie de l’e-cigarette ; ce qui reviendrait à suggérer aux vapoteurs de fumer des cigarettes classiques, dans un pays où le paquet est accessible dès un euro. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Indonésie : polémique sur la cigarette électronique  ,
17 Jan 2018 | Profession
 

Benjamin Griveaux, porte-parole du Gouvernement, a réfuté sur CNews, ce mardi 16 janvier, les accusations d’une politique « faite pour les riches ». La polémique ayant été relancée par la publication de l’étude de l’OFCE (voir Lmdt du 16 janvier).

Argument à l’appui : la fiscalité du tabac dont l’augmentation des prix au mois de mars (1 euro le paquet) est considérée comme particulièrement défavorable pour les budgets modestes. Et c’est bien une mesure fiscale qui provoque cette forte hausse.

Mais le porte-parole du Gouvernement n’a qu’une parole : « La preuve a été faite par le passé que quand le prix du tabac augmente, la consommation baisse. Ça c’est la preuve. »

À voir.

16 Jan 2018 | Observatoire
 

Une étude de l’Observatoire français des Conjonctures économiques (OFCE), publiée ce lundi 15 janvier, vient arbitrer le débat entre l’Insee et le Gouvernement quant à la perte de pouvoir d’achat des Français avec la fiscalité « Macron » (voir Lmdt du 24 décembre). 

Selon les économistes auteurs de la note, « les mesures du budget seraient quasiment neutres sur le pouvoir d’achat global des ménages, en moyenne, sur 2018 ». Mais cela provoquerait, quand-même … des inégalités.

•• L’écart entre l’évaluation des mesures fiscales par l’OFCE et par l’Insee en 2018 s’expliquerait notamment par les hypothèses concernant le comportement des consommateurs face … à la hausse du tabac, explique LePoint.fr de ce 15 janvier.

L’Insee s’était contenté de prévoir une stabilité des ventes de paquets de cigarettes, ce qui alourdirait de fait l’impact sur le pouvoir d’achat des Français (avec un euro d’augmentation par paquet au mois de mars). Au contraire, l’OFCE a retenu une diminution des ventes pour faire ses calculs, mais pas aussi forte que celle anticipée par le Gouvernement dans son projet de loi de finances. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La fiscalité tabac : facteur avéré d’inégalités d’après une étude de l’OFCE    ,
14 Jan 2018 | Pression normative
 

Présidente du mouvement d’entreprises Ethic, membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et présidente de sociétés de conseil, Sophie de Menton s’est distinguée  sur le plateau de David Pujadas de LCI consacré à « L’État emmerdeur »,  à la suite  de l’annonce des 80 km/heure. Avec verve. 

Dans Challenges du 12 janvier, elle en remet une couche sur l’étau, à tout le moins « moral », qui se resserre. Extraits.

« Foutez la paix aux Français ! » 

Le cri du cœur de Georges Pompidou revient sur toutes les lèvres : nous sommes de plus en plus pistés, suivis, menacés, on se méfie de nous (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vitesse, tabac, chasse au cash … : « mais lâchez un peu les français » (Sophie de Menthon)  ,
13 Jan 2018 | Pression normative
 

L’exécutif européen « a conduit une évaluation approfondie et a décidé de ne pas soumettre de proposition législative pour réviser les règles sur le droit d’accises appliqué au tabac » a expliqué à l’AFP, ce vendredi 12 janvier en début d’après-midi, Vanessa Mock, porte-parole de la Commission.

En mars 2016, les ministres des Finances de l’Union européenne avaient demandé à la Commission d’étudier la possibilité de revoir ces règles, en particulier en raison du développement de nouveaux produits comme les cigarettes électroniques (voir Lmdt du 14 mars 2016).

•• Deux commentaires suite à cette annonce :

déception pour ceux qui se faisaient l’illusion qu’une réflexion serait engagée visant à plus d’harmonisation fiscale sur les produits du tabac ;

répit concernant les produits du vapotage pour lesquels l’idée d’une taxe (droits d’accises comme pour le tabac) est écartée. Lire la suite »

9 Jan 2018 | Profession
 

Sous la plume de Solveig Godeluck, Les Échos de ce 9 janvier analyse les chiffres du marché officiel du tabac pour 2017 (voir Lmdt de ce jour et du 8 janvier). Extraits :

•• « La descente en pente douce continue pour l’industrie du tabac en France.

« Les ventes légales de produits du tabac dans l’Hexagone ont reculé de 2,2 % en 2017, deux fois plus vite que ce qui était prévu par la Commission des comptes de la Sécurité sociale en septembre. La glissade s’est accentuée par rapport à 2016, où elle n’était que de 1,1 %.

« Les volumes mis à la consommation se sont établis à 54,5 milliards d’unités – chaque unité équivalant à une cigarette – contre 55,7 milliards l’année précédente (…) Lire la suite »

29 Déc 2017 | International
 

Cela ne se sait – ni ne se voit – pas beaucoup mais la Principauté d’Andorre essaie de se donner un brin de toilette fiscal pour offrir un visage plus avenant dans ses relations avec la Communauté européenne. Son image sulfureuse de « paradis fiscal » au cœur des Pyrénées devenant paradoxalement, à la longue, préjudiciable à des investissements attendus dans le secteur des loisirs, par exemple.

•• D’où des discussions avec Bruxelles pour rapprocher un tant soit peu la fiscalité andorrane du cadre européen. La rendre un peu plus compatible, du moins.

•• Il se trouve que, fin novembre dernier, un observateur français avisé s’est rendu compte que la fiscalité tabac, si particulière à la Principauté, n’était pas dans le cadre de ces mêmes discussions. Lire la suite »

24 Déc 2017 | Observatoire
 

L’Insee a lancé le pavé dans la marre avec sa note conjoncturelle, publiée le 19 décembre, en estimant que les Français allaient perdre 4,5 milliards d’euros de pouvoir d’achat en 2018 (soit -0,3 point).

L’Institut a intégré, d’un côté, les hausses de fiscalité, notamment la CSG et les taxations de l’essence mais aussi … du tabac (1 euro au mois de mars) ; et de l’autre, les nouvelles mesures d’allègement : soit, par exemple, la taxe d’habitation, le prélèvement forfaitaire unique, l’emploi à domicile et l’ISF.

Contre-offensive de Gérald Darmanin, le jeudi 21 décembre, avec la mise en ligne du site « le simulateur de gain de pouvoir d’achat » destiné à évaluer l’impact de la réforme fiscale sur les revenus des ménages. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Fiscalité : imbroglio sur les chiffres, tabac compris   ,
15 Déc 2017 | Profession
 

Expéditif. L’amendement a été adopté, ce début d’après-midi par le Sénat, en séance publique (voir Lmdt de ce jour).

À une voix près. En présence d’une petite vingtaine de sénateurs.

Le petit dialogue qui s’est fait jour entre le ministre et le rapporteur se révèle significatif.

Albéric de Montgolfier, rapporteur général de la commission des Finances (LR, Eure-et-Loir) : « nous n’avons pas eu le temps d’un examen approfondi, ni la vision d’un impact sur les buralistes.
« Personne ne peut, ici, me donner plus de détails ?
« Avis de sagesse …
« Mais le ministre devrait nous expliquer les impacts sur la rémunération des buralistes…
« Lorsqu’ils vendent un paquet de tabac, cela représente combien en euros, en centimes ? » Lire la suite »