Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Août 2019 | Profession
 

Le dernier site de transformation de tabac en France, situé à Sarlat en Dordogne, va fermer ses portes à l’automne, victime de la crise qui touche le secteur, ont indiqué, mercredi 28 août, direction et syndicat, reprend l’AFP dans une dépêche que nous reprenons (voir Lmdt du 28 août).

France Tabac, qui emploie encore 33 salariés, arrêtera son activité fin octobre, a indiqué à l’AFP Éric Tabanou (photo à gauche), directeur général d’un site « en sursis depuis presque dix ans ».

•• Implantée depuis 1985 dans le fief français de la production de tabac Burley, l’usine sèche et transforme des feuilles de tabac à destination du marché de la chicha et des cigarettes haut de gamme. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : l’AFP revient sur la fermeture de Sarlat  ,
28 Août 2019 | Profession
 

L’usine France Tabac de Sarlat, la dernière unité de première transformation du tabac en France, va fermer ses portes dans quelques semaines, rapporte, ce 27 août, France 3 Nouvelle-Aquitaine

L’information vient d’Éric Tabanou, lui-même, directeur général de France Tabac : « France Tabac à Sarlat fermera ses portes dans quelques semaines. Il s’agissait de la dernière usine française de première transformation du tabac. Soit l’usine qui préparait le tabac pour les cigarettiers (…) 

« Cela signifie que l’usine qui appartient à 7 coopératives ne traitera même pas la prochaine récolte locale. Une activité qui devait s’effectuer en fin d’année, à partir de novembre ». Lire la suite »

 

L’idée d’un « remariage » entre Philip Morris International et Altria (voir Lmdt de ce jour) n’est pas nouvelle et se trouvait déjà évoquée par les analystes depuis pas mal de temps (voir Lmdt du 23 décembre 2016).

En fait, l’ancien groupe Philip Morris International s’était scindé en deux, en 2008, entre ses activités aux États Unis (sous le nom Altria) et dans le reste du monde (toujours sous le nom de Philip Morris International / PMI).

Mais à l’époque, de part et d’autre, on ne parlait que de cigarettes et singulièrement de la marque-phare, Marlboro. Aujourd’hui, l’heure est au regroupement. Mais dans un contexte, radicalement changé, de développement d’alternatives à la cigarette traditionnelle. Lire la suite »

27 Août 2019 | International, Profession
 

Deux des plus grands cigarettiers mondiaux, Philip Morris International et Altria sont en pourparlers pour fusionner dans une transaction par échange d’actions, a indiqué Philip Morris dans un communiqué, repris par l’AFP.

Philipp Morris précise toutefois qu’il n’y a aucune garantie que cette « fusion entre égaux » voie le jour, précise le groupe. Philip Morris a précisé qu’il ne fera aucun autre commentaire.

Rappelons qu’Altria produit et commercialise les Marlboro aux États-Unis. En fait, il y avait eu, en 2008, un phénomène de partition entre les activités de Philip Morris dans le monde et aux États-Unis (cette dernière entité devenant Altria). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur PMI en pourparlers pour fusionner avec Altria  
26 Août 2019 | Profession
 

Plutôt cash, l’interview que vient de livrer au magazine belge Trends-Tendances Eddy Pirard (CEO de Japan Tobacco International / voir Lmdt du 30 novembre 2016). Extraits.

•• Sur le fait de travailler pour l’industrie du tabac

« Pourquoi les gens fument-t-ils au fond ? Le paquet indique pourtant clairement que le tabac tue. La nicotine provoque une assuétude (accoutumance : ndlr), on le sait.

Mais que cela plaise ou non, une grande partie de la population aime fumer. Certaines personnes le font pour des raisons sociales, parce que ça les détend. C’est un moment d’évasion, un moment pour soi. Les fumeurs aiment le goût du tabac. Ce n’est pas moi qui le dis mais des recherches. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Je ne travaille pas pour l’industrie du tabac mais pour JTI » (Eddy Pirard / CEO de JTI)  
25 Août 2019 | Profession
 

Les grands médias ne sont pas toujours indifférents aux sujets de l’actualité du tabac. Ainsi, le 21 août, la BBC accueillait sur son plateau André Calantzopoulos, CEO de Philip Morris International.

L’occasion pour ce dernier de revenir sur le nouveau message de Philip Morris (voir Lmdt des 19 juillet et 27 janvier). En voici quelques formules :

« Dans l’idéal, je voudrais présenter un produit qui remplace les cigarettes avec un risque zéro. Mais on arriverait ainsi à un produit sans rien, sans nicotine même. Ce ne serait que de l’air chaud et personne n’en voudrait. Le vrai sujet est donc de trouver le compromis idéal avec un produit qui réduit les risques et qui soit adopté. Lire la suite »

22 Août 2019 | Profession
 

De sorte à disposer d’une vitrine pour sa démarche d’innovation et de recherche scientifique en matière de produits à risques potentiellement réduits (potentially reduced-risk products / PRRPs), British American Tobacco vient de transformer son site web bat-science.com qui existait depuis 2008.

Sachant que BAT revendique avoir été le premier, dans l’industrie du tabac, à avoir ouvert un tel site reflétant sa volonté de communiquer ouvertement et en transparence sur ses recherches scientifiques.

•• Dans le cadre de la démarche de « transformation du tabac » de BAT, le nouveau site présente donc une information scientifique claire sur le vapotage, le tabac chauffé et les nouveaux produits oraux (nicotine en sachets oraux). Il comprend aussi une série de vidéos sur le fonctionnement des produits, les tests correspondants et leurs résultats. Lire la suite »

20 Août 2019 | International, Profession
 

Depuis le début de ce mois, Japan Tobacco commercialise sa nouvelle Ploom S – à tabac chauffé – sur l’ensemble du territoire nippon. Avec trois différents « Ploom S tobacco sticks ».

Soit la présence du produit dans 59 200 points de vente : 57 000 « convenience stores » et 2 200 « tobacco retail stores ».

Ce qui fait que toute la gamme de vaporisateurs Ploom à tabac chauffé – Ploom Tech, Ploom Tech+ (basse température) et Ploom S (haute température) – se trouve désormais disponible sur l’ensemble du marché japonais.

Huit mois seulement après le lancement des PloomTech+ et Ploom S (voir Lmdt du 20 janvier).

18 Août 2019 | Profession
 

Le numéro d’été de La Revue des Tabacs (voir Lmdt du 19 juillet) relate la teneur d’un échange de vue organisé lors du dernier congrès Jean Nicot, mi-mai, entre Jeanne Pollès, présidente de Philip Morris France, et Dior Decupper, présidente de Seita Imperial Tobacco.

L’enjeu : le déploiement de leurs offres de Produits de nouvelle Génération (NGP), produits de vapotage ou à tabac chauffé. Extraits significatifs : Lire la suite »

16 Août 2019 | International, Profession
 

Après le Japon, la Corée du Sud est le second marché asiatique le plus ouvert aux produits de nouvelle génération, « potentiellement à moindre risque » (voir Lmdt du 16 mai 2017).

•• C’est fort probablement pourquoi British American Tobacco a choisi ce marché pour lancer la « glo sens » qui se veut une évolution sensible par rapport à sa ligne de produits à tabac chauffé glo (voir Lmdt des 22 juin 2018 et 31 août 2017).

« La Corée est l’un des marchés les plus dynamiques et compétitifs du monde avec des consommateurs s’adaptant très vite aux nouvelles tendances » selon le CEO de BAT Korea Kim Eui-Soung.

•• « glo sens » se veut une combinaison entre produits de vapotage et à tabac chauffé. Le nouveau produit se présente comme un vaporisateur (un pod) mais dont la vapeur passe par une sorte de gousse de tabac avant d’être inhalée.

Ce produit serait surtout destiné aux marchés dont la réglementation du vapotage présente des restrictions sur la nicotine.