Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Oct 2019 | L'Info
 

Lors de ce troisième trimestre, Philip Morris International a livré, dans le monde,199 milliards de sticks : cigarettes et heets de Iqos confondus. À comparer avec le même trimestre de l’année dernière : 203 milliards de sticks.

En fait, le nombre de cigarettes livrées est descendu de 195 milliards (au 3ème trimestre 2018) à 183 milliards (ce 3ème trimestre). Alors que les livraisons des recharges heets de Iqos ont quasiment doublé de 8,6 milliards à 16 milliards, sur la même période.

•• « Iqos est lancé sur le marché américain, où c’est actuellement le seul produit de tabac non-chauffé à être autorisé par la FDA » a commenté, lors de la sortie de ces résultats trimestriels, André Calantzopoulos, CEO de Philip Morris International (voir Lmdt du 1er mai).

•• Selon l’analyste Bonnie Herzog (Wells Fargo Securities) : « les ventes de recharges de tabac chauffé sont supérieures à nos prévisions. Notamment sur des marchés comme l’Italie, la Russie, l’Ukraine et le Japon ».

Voir aussi Lmdt du 19 juillet.

12 Oct 2019 | Profession
 

Suite à l’intervention de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, au congrès des buralistes (voir Lmdt du 11 octobre), Seita (Imperial Tobacco / voir Lmdt du 18 octobre) a publié un communiqué que nous reproduisons intégralement. 

« Seita, qui s’engage depuis de nombreuses années dans le cadre de son programme Anti Illicit Trade, se félicite que les mesures annoncées par le Ministre Gérald Darmanin contre le commerce illicite soient largement alignées sur ses recommandations.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Les mesures annoncées par le Ministre arrivent à point nommé » (Seita)   ,
3 Oct 2019 | International, Profession
 

Imperial Brands a annoncé, ce jeudi 3 octobre, le départ de sa dirigeante Alison Cooper quelques jours après un avertissement sur les résultats du groupe.

Alison Cooper partira « quand un successeur adéquat aura été trouvé » d’après un communiqué.

•• « Alison a travaillé sans relâche, avec énergie et passion, pendant ses vingt ans chez Imperial » et durant ses neuf années comme directrice générale elle a « simplifié considérablement et réformé les activités du groupe pour renforcer son potentiel de croissance à long terme » a commenté le président du conseil d’administration Mark Williamson, qui lui-même avait annoncé en début d’année son départ du groupe. Lire la suite »

26 Sep 2019 | Profession
 

Jeanne Pollès, 54 ans, présidente de Philip Morris France, est sélectionnée pour l’édition 2019 des Trophées des Femmes de l’industrie de L’Usine Nouvelle, sur la base d’un brillant parcours international. 

« De la chance et beaucoup d’opportunités » estime-t-elle dans sa présentation.

•• Après des études de commerce, Jeanne Pollès devient promotrice des ventes chez Philip Morris. Ancienne fumeuse, elle se passionne pour le secteur. Présidente de Philip Morris France en 2005, elle est nommée en 2013 senior vice-president corporate affairs à l’échelle du groupe, première femme à siéger au Comex, instance dirigeante du groupe. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Philip Morris France : Jeanne Pollès sélectionnée aux Trophées des Femmes de l’Industrie de « L’Usine Nouvelle »  
25 Sep 2019 | International, Profession
 

Les deux premiers cigarettiers du monde, Altria et Philip Morris International, ont renoncé à leur projet de fusion qui avait été annoncé fin août, selon un communiqué d’Altria mercredi (voir Lmdt du 27 août 2019).

« Bien que nous étions convaincus que la création d’une nouvelle entreprise fusionnée avait le potentiel de faire augmenter le chiffre d’affaires et de réduire les coûts, nous ne sommes pas parvenus à un accord », a expliqué Howard Willard, le PDG d’Altria, cité dans le texte.

•• L’action Altria gagnait 3,5 % à 12H15 GMT, lors des échanges électroniques précédent l’ouverture de Wall Street. Philip Morris bondissait de presque 7 %, rapporte l’AFP.

••La fusion aurait créé un mastodonte pesant plus de 200 milliards de dollars en Bourse, 55 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 15 milliards de dollars de bénéfices. Les deux groupes, séparés il y a une dizaine d’années, vendent les mêmes marques comme les emblématiques Marlboro, l’un à l’international, comme son nom l’indique, et l’autre aux États-Unis.

•• Pour se diversifier, Altria a annoncé fin 2018 un investissement historique de 13 milliards de dollars dans Juul (voir Lmdt du 20 décembre 2018 et de ce jour), une start-up basée à San Francisco qui, en quelques années, a conquis les trois quarts du marché des cigarettes électroniques aux États-Unis. Mais les produits de la jeune pousse sont sous le feu des critiques et menacés.

 Commentaires fermés sur Altria et PMI renoncent à leur projet de fusion  
22 Sep 2019 | International, Profession
 

Alors qu’il ferme ses portes ce soir, il semble que l’édition 2019 du plus grand salon du monde du tabac tienne ses promesses, sous le soleil … radieux de Dortmund.

La barre des 12 500 visiteurs professionnels, dont un bon groupe de Français, venant notamment de la Côte d’Azur (le soleil, encore), pourrait être franchie. Et les 640 exposants, représentant 57 pays, ont le sourire aux lèvres (voir Lmdt du 12 octobre 2018 et 29 septembre 2017)

Satisfaction aussi du côté des responsables de la CEDT (Confédération européenne des Détaillants de Tabac / voir Lmdt des 10 mai et 7 février 2019) qui ont réussi leur pari de marquer pour la première fois la présence des réseaux européens de points de vente de tabac, organisés et réglementés.

Comme le dit le président autrichien de la CEDT, Peter Schweinschwaller : « auparavant, nos intérêts n’étaient pas représentés, nous étions perdus dans la foule des visiteurs. Maintenant, nous avons fait surface. Nos messages ont été exprimés. »

•• Ce samedi matin, une commission spéciale de la CEDT « Contrebande et Fiscalité » s’est tenue sur place. Problème crucial avec de nombreux échanges sur la situation de chaque pays : « nous sommes face à une mondialisation des phénomènes de contrebande et de marché parallèle » y a constaté Philippe Coy (vice-président de la CEDT).

Constat partagé :  les gouvernements et la Commission européenne doivent changer de logiciels.

•• « La fin de la cigarette est-elle proche ? Quelles alternatives pour le commerce ? » : beaucoup de monde à cette conférence où des observateurs venus du monde entier côtoyaient de simples détaillants. On y a parlé de vapotage, de tabac chauffé, de poches de nicotine et de CBD.

Les mêmes sujets que les conversations dans les allées du salon, d’ailleurs.

•• Dans l’après-midi, la CEDT a organisé une grande présentation. Les représentants des réseaux grec, hongrois, italien, espagnol, autrichien et français y ont exposé leur actualité respective et commune.

On se doute que les circonstances et le développement du projet de Transformation des buralistes français ont suscité beaucoup de curiosité : des tickets de train SNCF … aux audits des points de vente, en passant par le montant des aides à la Transformation … Philippe Coy y a développé précisément comment les buralistes entendent rester inscrits dans le paysage de tous les Français. Et ça intéresse beaucoup en Europe.

18 Sep 2019 | Profession
 

Seita, filiale d’Imperial Tobacco, et deuxième acteur français sur les produits du tabac et de la vape, rejoint le Cluster Western Europe du groupe Imperial Brands. Composé du Portugal, d’Andorre, de l’Espagne, de la France, de la Belgique et des Pays-Bas, ce cluster sera dirigé́ par Jon Fernández de Barrena.

Ce cluster, l’un des plus important du Groupe Imperial Brands en termes de volumes de ventes et de revenus liés aux produits de nouvelles générations (NGP), permettra à̀ Imperial Brands de renforcer le leadership sur la vape en Europe de l’ouest, grâce à son produit à système fermé myblu.

•• Jon Fernández de Barrena déclare : « la création de ce nouveau cluster est une véritable opportunité́ pour le groupe Imperial Brands. S’il regroupe des marchés nationaux à la règlementation spécifique et aux caractéristiques différentes, le retour d’expérience et le partage des bonnes pratiques permettra au groupe Imperial Brands d’atteindre son objectif : offrir aux fumeurs qui souhaitent arrêter la cigarette une alternative efficace et moins nocive. »

Dior Decupper, General Manager du Cluster France-Benelux et Présidente de Seita, a choisi de quitter le Groupe Imperial Brands.

•• Après un MBA de l’Université́ Harvard, Jon Fernández de Barrena (40 ans) débute sa carrière chez Goldman Sachs, au siège à Paris et à Londres, avant de passer par la société́ de conseil McKinsey et la société́ de capital-risque britannique Candover.

Il rejoint la filiale du Groupe Imperial Brands, Altadis, en juillet 2010 comme Directeur de la veille stratégique et de la planification. Il devient Directeur Général d’Imperial Tobacco Vietnam en octobre 2013, puis étend ses responsabilités aux marchés du Laos et du Cambodge. Après un passage de deux ans dans le Groupe KraftHeinz comme Directeur Général pour le sud-ouest de l’Europe, Jon devient Président d’Altadis en 2017.

 

 Commentaires fermés sur Seita rejoint le « Cluster Western Europe » d’Imperial Brands et accueille un nouveau DG, Jon Fernández de Barrena  
16 Sep 2019 | International, Profession
 

« La cession doit garantir la continuité sur le long terme : Scandinavian Tobacco Group souhaite reprendre le fabricant de cigares Royal Agio Cigars ». Tel est le titre d’un communiqué, diffusé ce lundi, et que nous reproduisons intégralement.

« Scandinavian Tobacco Group A/S, société danoise cotée au Nasdaq Copenhague, est parvenue aujourd’hui à un accord de principe avec les associés de de Royal Agio Cigars pour le rachat de 100 % de parts sociales de l’entreprise familiale néerlandaise. Le projet de reprise doit encore être soumis à l’autorité européenne de la concurrence pour approbation et aux comités d’entreprise pour consultation.

•• « Les associés de Royal Agio Cigars estiment que le projet de reprise est dans l’intérêt de la continuité sur le long terme des activités et des marques de l’entreprise familiale fondée en 1904. La combinaison de portefeuilles de produits rassemblera des marques renommées et très appréciées, commercialisées dans le monde entier. Les parties pensent finaliser la transaction au cours du premier semestre 2020. Lire la suite »

16 Sep 2019 | Profession
 

Ayant rejoint l’entreprise en février, Cyril Lalo vient d’être nommé à la tête de l’équipe Affaires publiques et Relations institutionnelles de Seita.

Titulaire, notamment, d’un master de Relations européennes et Lobbying, Cyril Lalo, 31 ans, est impliqué dans la filière tabac et vapotage depuis trois années. Il a joué un rôle particulièrement actif dans la création de France Vapotage.

Au sein de Seita, il a la responsabilité de conduire les affaires publiques concernant les enjeux du tabac et du vapotage, en premier lieu pour la marque myBlu. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Seita : Cyril Lalo, nouveau responsable des Affaires publiques et Relations institutionnelles  
 

British American Tobacco soutient la mise en place de mesures de prévention pour lutter contre l’accès des jeunes au vapotage, de normes de qualité́ strictes des produits et est confiant quant aux autorisations de mise sur le marché́ prévues pour quatre nouveaux produits de sa marque « Vuse ». Nous reproduisons ci-dessous le communiqué publié ce 12 septembre.

•• Vapotage chez les jeunes : en faveur de mesures de prévention

« Nous nous félicitons que la Food & Drug Administration (FDA) des États-Unis mette l’accent sur l’importante question de la prévention de l’accès des jeunes aux produits du vapotage et de la sécurité́ des consommateurs. Nous souhaitons travailler avec les gouvernements et les organismes de règlementation du monde entier pour veiller à̀ ce que des cadres règlementaires clairs et responsables soient élaborés, qui tiennent compte de tous les intervenants de l’industrie – y compris les consommateurs, les organismes de règlementation et l’industrie » déclare Kingsley Wheaton, Directeur du marketing chez British American Tobacco.

« Nous avons toujours été́ clairs sur le fait que les enfants ne devraient pas utiliser de produits du vapotage et nous avons mis en place des mesures rigoureuses pour régler ce problème depuis un certain temps. Par conséquent, nous partageons la préoccupation de la FDA selon laquelle la commercialisation de certains aromes pourrait trouver un écho chez les enfants. Dans le même temps, il est difficile de surestimer le rôle que joue la commercialisation responsable des arômes pour aider les consommateurs adultes à passer des produits combustibles aux produits d’alternatives du tabac et de la nicotine.

« En tant qu’entreprise responsable, nous avons soutenu des mesures visant à̀ retirer les produits qui pourraient être attrayants pour les enfants ou qui pourraient leur être destinés. Nous avons également mis en place des procédures pour nous assurer que nos produits ne sont commercialisés qu’auprès des fumeurs et des vapoteurs adultes.

« Nous attendons avec impatience de recevoir les directives finales de la FDA sur l’utilisation des arômes et notre entreprise travaillera avec elle au sujet des changements proposés ».

•• Sécurité́ des produits : en faveur de normes de qualité́ strictes

« Compte tenu des cas tragiques signalés récemment aux États-Unis (voir Lmdt du 9 septembre), nous appuyons pleinement les efforts de la FDA pour assurer la sécurité́ des consommateurs qui utilisent des liquides et des dispositifs de vapotage. En tant que deuxième plus grande entreprise de vapotage au monde, fournissant des produits de haute qualité́ à plus de 9 millions de consommateurs dans le monde, nous prenons très au sérieux nos responsabilités en matière de sécurité́ des consommateurs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : BAT en faveur d’une réglementation plus stricte des produits du vapotage  ,