Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Avr 2019 | Observatoire, Récents
 

Près d’un Français sur deux est favorable à la légalisation du cannabis. Cependant, un peu plus d’un sondé sur deux (54 %) y reste opposé, selon une nouvelle enquête de l’OFDT (Office français des drogues et toxicomanies / voir Lmdt de ce jour et du 24 janvier 2018).

Plus de neuf Français sur dix se disent par ailleurs favorables à l’autorisation du cannabis thérapeutique pour traiter certaines maladies.

Comment les Français perçoivent-ils les drogues et leurs usages ? L’Office français des drogues et toxicomanies (OFDT) fait le point sur une enquête dévoilée ce jeudi et reprise par Le Figaro. Menée fin 2018 auprès de 2 001 adultes, elle révèle une tolérance accrue pour le cannabis. Lire la suite »

18 Avr 2019 | Observatoire
 

Pour la septième fois depuis sa création en 1993, l’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies) publie « Drogues et addictions, données essentielles 2019 » (voir Lmdt du 24 janvier 2018), un état des lieux basé sur l’ensemble des connaissances disponibles sur la consommation de drogues en France, qu’elles soient licites ou illicites.

Mais aussi sur l’utilisation des écrans et la pratique des jeux d’argent et de hasard. Le JDD.fr a sélectionné les passages clé de ce rapport de 200 pages, qui souligne notamment que le cannabis reste la substance illicite préférée des Français.

•• En 2017, d’après les enquêtes en population générale fondées sur des données déclaratives, les substances licites (tabac et alcool) restent les produits les plus consommés en France, que ce soit en termes d’expérimentation ou d’usage régulier. Si le tabac est bien moins expérimenté que l’alcool, il est plus souvent associé à un usage quotidien : les adultes qui fument tous les jours (27 %) sont presque trois fois plus nombreux que les buveurs quotidiens (10 %). Lire la suite »

11 Avr 2019 | E-cigarette
 

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris a lancé l’étude ECSMOKE afin d’évaluer et comparer l’efficacité des e-cigarettes par rapport à un médicament, la varénicline, dans l’arrêt du tabac (voir Lmdt du 31 octobre 2018).

L’objectif est d’inclure dans l’étude un minimum de 650 personnes fumant au moins 10 cigarettes par jour, âgées de 18 à 70 ans et souhaitant arrêter de fumer.

•• À ce jour, 130 volontaires ont été inclus dans l’étude, coordonnée par l’hôpital Pitié-Salpêtrière par le professeur Berlin. Mais il en manque encore plus de 500 … Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage et sevrage tabagique : l’AP-HP cherche 500 volontaires  , ,
6 Avr 2019 | Observatoire
 

Un décès sur cinq dans le monde en 2017, soit 11 millions, était lié à une mauvaise alimentation, avec une surconsommation de sel, de sucre ou de viande et des apports insuffisants en céréales complètes et en fruits, selon une étude parue jeudi 4 avril, relayée par l’AFP et reprise par Le Monde avec ce titre qui va en choquer plus d’un. 

« Mal manger tue. En 2017, un total de 11 millions de décès dans le monde, soit un sur cinq, étaient attribuables à un mauvais régime alimentaire. C’est plus que le tabac (8 millions de morts chaque année) », ainsi débute l’article du Monde, daté du 5 avril.

•• La quasi-totalité de ces décès a été provoquée par des maladies cardiovasculaires, et le reste par des cancers et le diabète de type 2, souvent associé à l’obésité et aux modes de vie (sédentarité, alimentation déséquilibrée), selon cette étude initialement publiée, en fait, dans The Lancet. Lire la suite »

3 Avr 2019 | E-cigarette
 

Suite à l’information que nous avons publiée hier sur une nouvelle étude anglaise favorable au vapotage, France Vapotage (voir Lmdt des 6 décembre et 31 août 2018) a émis un communiqué reproduit ci-dessous intégralement.

« Une nouvelle étude scientifique britannique publiée ce mardi (voir Lmdt du 2 avril) confirme que les cigarettes électroniques ne sont pas une porte d’entrée vers le tabac. De son côté́, dans son dernier rapport sur la politique et la règlementation en matière de vapotage, Public Health England souligne une nouvelle fois l’intérêt du vapotage dans une stratégie de réduction des risques et répond aux inquiétudes relatives à la consommation des mineurs.

•• « Selon une nouvelle enquête publiée dans Thorax, la revue spécialisée éditée par le British Medical Journal (BMJ), le développement du vapotage au Royaume-Uni s’est accompagné́ d’une poursuite du déclin de l’usage du tabac chez les jeunes. Ainsi, entre 1998 et 2015, le pourcentage de 13-15 ans ayant déjà̀ fumé au moins une fois a chuté́ de manière drastique, de 60 % à 19 %, et la part de fumeurs réguliers est passée de 19 % à 5 %. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Plusieurs études britanniques confirment que le vapotage n’est pas une porte d’entrée vers les tabac » (France Vapotage)  , , ,
30 Mar 2019 | Institutions
 

Deux nouvelles réactions sur l’annonce gouvernementale de la baisse de la prévalence tabagique : « 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins depuis 2016 » (voir Lmdt des 28 et 25 mars).

•• François Béguin, journaliste Santé du Monde dans un tweet d’alerte : « Ce qui est sioux, c’est que les chiffres de @santeprevention englobent les personnes qui ont arrêté de fumer et celles … qui n’ont pas commencé. On ne peut donc pas dire que 600 000 personnes ont arrêté de fumer au cours des six premiers mois 2018 ».

•• Même interrogation sur le blog du médecin-chroniqueur Jean-Yves Nau. « Annonce fracassante des services du Premier ministre (…) rien n’était dit par l’exécutif sur les consommations issues de la contrebande de cigarettes. Et rien, non plus, sur le rôle joué par ces phénomènes majeurs que sont l’émergence de la cigarette électronique, la révolution des volutes et le rôle des addictologues dans la diffusion en pratique du concept de réduction des risques. Mais du moins pouvait-on espérer que ces 600 000 soient consolidés. Or rien (…). Lire la suite »

26 Mar 2019 | Profession
 

Suite aux déclarations faites dans le contexte du Comité interministériel sur la Santé qui s’est tenu hier (voir Lmdt du 25 mars 1 et 2), Éric Sensi-Minautier, Directeur des Affaires publiques et de la Communication de British American Tobacco / Europe de l’Ouest a adressé aux médias une déclaration que nous reproduisons.   

•• « British American Tobacco (BAT) soutient les politiques de santé publique raisonnables et efficaces. Or, aujourd’hui, le Gouvernement se félicite d’une baisse supposée de la prévalence tabagique après plusieurs années d’une politique anti-tabac acharnée dont le principal effet incontestable a été d’encourager la contrebande de cigarettes.

•• « Cette baisse supposée de la prévalence nous paraît moins être le résultat des multiples interdictions (dont les fumeurs ont été la cible ces dernières années) que celui du développement de la cigarette électronique, seule alternative efficace à la cigarette traditionnelle.  Rappelons, parmi d’autres éléments, que selon les chiffres du Ministère de la Santé lui-même, plus de 50 % des personnes qui arrêtent de fumer ont déclaré avoir eu recours à la cigarette électronique. Lire la suite »

26 Mar 2019 | Profession
 

On s’étonnera de la sobriété de la communication gouvernementale d’hier sur la baisse du nombre de fumeurs depuis 2016 (-1,6 million), avec une précision sur le seul premier semestre 2018 (-600 000 / voir Lmdt du 25 mars).

Sachant qu’il s’agirait de fumeurs ayant effectivement abandonné le tabac traditionnel (et pas de fumeurs cherchant à s’approvisionner en dehors du réseau officiel).

On ne peut que se réjouir de cette bonne nouvelle. Mais pour qu’elle soit confirmée et reste dans les esprits, il serait utile de bien comprendre. Les mêmes sources gouvernementales évoquent les prix, le remboursement des substituts nicotiniques et le Mois sans Tabac. Sans citer, le moins du monde, le passage au vapotage ou au tabac chauffé.

Surprenant. Des explications plus complètes ne sauraient tarder.

25 Mar 2019 | Pression normative
 

Le nombre de fumeurs quotidiens a baissé d’1,6 million depuis 2016, a indiqué Matignon lundi 25 mars, avant la tenue dans l’après-midi d’un Comité interministériel consacré à la santé.

Quelque 600 000 fumeurs quotidiens ont arrêté le tabac lors du premier semestre 2018. Ils s’ajoutent à la baisse d’un million qui avait été observée en 2017 et avait été qualifiée d’« historique » par le gouvernement l’an passé (voir Lmdt du 28 mai 2018).

Les pouvoirs publics attribuent cette forte diminution aux différentes mesures prises pour lutter contre le tabac : augmentation progressive du prix du paquet jusqu’à 10 euros d’ici 2020, remboursement des substituts nicotiniques par l’Assurance maladie et opération Mois sans tabac en novembre (qui vise à inciter le maximum de fumeurs à arrêter), rappelle l’AFP. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « 1,6 million de fumeurs quotidiens en moins depuis 2016 » (Matignon)  , ,
22 Mar 2019 | Observatoire
 

Près d’un million et demi (1,41 million) de décès par cancers devraient survenir en 2019 dans l’Union européenne (UE), selon les estimations de chercheurs, publiées le 18 mars et reprises par l’AFP.

Leurs études prévoient ainsi que les taux de mortalité par cancer du sein baisseront cette année de 9 % dans l’ensemble de l’Union par rapport à 2014, sauf en Pologne, peut-on ainsi lire dans l’article détaillé d’une revue spécialisée : Annals of Oncology.

•• Ce travail confirme la tendance à la baisse continue de la mortalité par cancers dans l’UE depuis 2014, en pourcentage de la population, écrivent les chercheurs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cancer : confirmation d’une baisse continue de la mortalité dans l’UE, mais le cancer du poumon reste le plus meurtrier  , ,