Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Fév 2019 | Observatoire
 

Pour la première fois de son histoire, l’Académie de Médecine accueillait, le 31 janvier, des enseignants de SVT (sciences de la vie et de la terre) ainsi que des élèves de troisième et de seconde, aux débats de la deuxième journée de prévention « La santé des enfants et des adolescents » ainsi qu’à la « première séance de la jeune Académie de médecine ».

Une initiative justifiée pour le Pr Pierre Bégué, ancien président de l’Académie et ardent défenseur de la médecine de prévention : « l’école est le lieu privilégié pour faire passer les messages de prévention. »

« On est passé d’une approche biomédicale à une approche psychosociale, une promotion de la santé vue comme un processus de construction tout au long de la vie », ajoute le Dr Brigitte Moltrecht, de la Degesco (direction générale de l’enseignement scolaire), « il faut responsabiliser les gens et leur donner les moyens d’agir sur leur santé. »

•• Premier constat : « l’état de santé des jeunes est globalement bon mais il y a urgence à agir en matière de prévention car il y a un écart entre les familles favorisées et celles qui le sont moins », explique le Dr Zinna Bessa, sous-directrice de la santé des populations et de la prévention des maladies chroniques à la Direction générale de la santé (DGS).

L’objectif du plan « priorité prévention » (voir Lmdt du 26 mars 2018) cible, logiquement, les enfants et adolescents, avec notamment l’organisation d’examens de santé jusqu’à 18 ans.

•• Concernant les « drogues licites ou illicites », le Pr Jean-Pierre Goullé est partagé. « La consommation de tabac à 17 ans est en net recul tant pour l’expérimentation que pour l’usage quotidien par rapport à 2014 et c’est la même chose pour la consommation d’alcool, mais le tabac et l’alcool restent à des niveaux très élevés chez les jeunes et l’usage problématique est en hausse. »  Lire la suite »

20 Fév 2019 | Observatoire
 

La consommation d’alcool est responsable d’environ 41 000 décès par an en France, selon une estimation publiée, le 19 février, par Santé publique France, un impact sanitaire en baisse mais encore « considérable ».

L’alcool reste ainsi la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac, avec 7 % du nombre total de décès de personnes âgées d’au moins 15 ans en 2015, conclut l’étude publiée dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’organisme public et reprise dans une dépêche AFP.

•• La précédente estimation de ce type, fondée sur des chiffres de 2009, avait évalué à 49 000 le nombre de décès dus à l’alcool : soit 9 % du total.

Cette baisse « s’explique en grande partie par la diminution de la mortalité pour les causes liées à l’alcool et, dans une moindre mesure, par la baisse de la consommation, passée de 27 à 26 grammes d’alcool pur par jour sur cette même période », expliquent les auteurs de l’article.

Ce facteur est beaucoup plus important chez les hommes, pour qui l’alcool est à l’origine de plus d’un décès sur 10 (11 %), contre 4 % chez les femmes.

•• Un « fardeau sanitaire » plus lourd que chez les pays voisins, soulignent les auteurs, même si la comparaison est « délicate », du fait de méthodes statistiques différentes. En Écosse, l’alcool causerait ainsi 6,8 % des décès chez les hommes et 3,3 % chez les femmes, en Suisse, 5 % et 1,4 % respectivement, et en Italie, 3 % et 2 %. Lire la suite »

15 Fév 2019 | International
 

Selon une étude réalisée par des chercheurs de la faculté de médecine de Stanford, en Californie, le tabagisme serait le nouveau motif de refus à l’embauche. 

Et s’ils parviennent à trouver un emploi, les fumeurs seraient moins bien payés que leurs collègues non-fumeurs. Étude … à prendre avec toutes les précautions d’usage.

Quoiqu’il en soit, dans cette étude, les résultats se basent sur les témoignages de 131 fumeurs et 120 non-fumeurs en demande d’emploi.

Douze mois après le début de l’enquête, seulement 27 % des fumeurs avaient trouvé un emploi tandis qu’ils étaient 56 % pour les non-fumeurs. Et parmi les fumeurs qui avaient pu trouver un job, ils étaient en moyenne payés 5 dollars de moins de l’heure.

 Commentaires fermés sur États-Unis : fumer, une cause d’échec à l’embauche ?  ,
9 Fév 2019 | International, Observatoire
 

« Obésité, sous-alimentation et changement climatique » sont les trois facettes d’une même menace pour l’humanité et il faut les combattre globalement, assurent certains spécialistes pour lesquels les multinationales de l’alimentaire doivent être encadrées comme … l’ont été celles du tabac, annonce l’AFP du 28 janvier. 

Ces trois maux « ont des moteurs communs », selon ces experts : « de puissants intérêts commerciaux, une réponse politique insuffisante et un manque de mobilisation de la société civile ». Par conséquent, les solutions doivent elles aussi être communes, estiment ces spécialistes, réunis en collectif par The Lancet. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Big-Food et Big Tobacco … même combat ? même discours caricatural ?    ,
5 Fév 2019 | Observatoire
 

À l’occasion de la Journée mondiale contre le Cancer qui a lieu ce 4 février, Catherine Hill, épidémiologiste (voir Lmdt du 15 octobre 2018), fait le point sur les récentes statistiques de la maladie dans Le Figaro. Extraits.

•• « En valeur absolue, il y a plus de cancers car la population augmente et qu’il y a une plus grande proportion de gens âgés. Mais si l’on compare la situation actuelle à celle d’il y a quelques années, à taille de population et répartition d’âges égales, l’incidence annuelle diminue nettement chez les hommes et est à peu près stable chez les femmes. La mortalité par cancer, elle, diminue pour les deux sexes.

 « Chez les hommes, on diagnostique moins de cancers de la prostate et ils boivent et fument moins qu’avant. Dans les années 1950-1960, les trois quarts fumaient, contre 30 % aujourd’hui.

« Chez les femmes, l’incidence et la mortalité par cancer du sein diminuent, mais l’incidence et la mortalité par cancer du poumon augmente énormément car les femmes se sont mises à fumer sérieusement seulement depuis les années 1970. Le risque va continuer à augmenter avec le vieillissement des générations nées vers 1960, qui sont celles qui ont le plus fumé. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cancer : « l’environnement joue un rôle très faible comparé au tabac et à l’alcool » (Catherine Hill)  , ,
4 Fév 2019 | E-cigarette
 

Plus d’un adolescent de 17 ans sur deux (52 %) a déjà expérimenté l’e-cigarette, presque autant que la cigarette traditionnelle (que 59 % des jeunes de cet âge ont déjà testé au moins une fois), selon les premiers résultats d’une étude de l’Inserm, financée par la Ligue contre le Cancer, dans le cadre du programme Petal sur le tabagisme des jeunes. 

Par contre la e-cigarette est réservée, pour ces ados, à un usage occasionnel. Alors qu’un quart des jeunes de 17 ans fument tous les jours, seulement 2 % d’entre eux vapotent quotidiennement, et 1 sur 6 occasionnellement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Un adolescent sur six utilise une cigarette électronique (étude Inserm / Ligue contre le Cancer)  , ,
1 Fév 2019 | E-cigarette
 

Une étude dirigée par Peter Hajek (Queen Mary University of London) – parue mercredi 30 janvier dans The New England Journal of Medicine – met en évidence que les cigarettes électroniques sont presque deux fois plus efficaces pour aider arrêter de fumer que tout autre substitut nicotinique.

•• Sur les 886 personnes étudiées – tous des fumeurs souhaitant arrêter – 18 % de ceux qui s’étaient mis à la cigarette électronique n’avaient pas rechuté après un an, contre 9,9 % pour ceux qui avaient préféré un substitut nicotinique plus traditionnel (patches, inhalateurs, chewing-gums …).

La moitié des fumeurs avaient reçu une cigarette électronique, l’autre moitié des substituts. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : « La cigarette électronique deux fois plus efficace pour arrêter de fumer » (nouvelle étude)  ,
29 Jan 2019 | Observatoire
 

Provence-Alpes-Côte d’Azur est la région de France où l’on fume le plus et l’Ile-de-France celle où l’on fume le moins, selon une cartographie régionale du tabagisme publiée, ce 29 janvier, par les autorités sanitaires.

En France, la proportion de fumeurs quotidiens chez les 18-75 ans est de 26,9%, selon ces chiffres tirés du Baromètre 2017 de l’agence sanitaire Santé publique France.

•• Cette moyenne nationale cache de fortes disparités. Les régions les plus vertueuses sont l’Île-de-France (21,3 %) et les Pays-de-la-Loire (23 %). À l’inverse, quatre régions dépassent la moyenne nationale : Paca (32,2 %), Hauts-de-France (30,5 %), Occitanie (30,3 %) et Grand-Est (30,1 %). Lire la suite »

25 Jan 2019 | Observatoire
 

Santé publique France a publié, mercredi 23 janvier, une « cartographie des cancers » qui dresse de « premières estimations régionales et départementales de l’incidence et de la mortalité » des cancers (sur 24 types) en France pour la période 2007-2016.

•• Les régions Bretagne et Hauts-de-France sont surreprésentées au niveau des cancers de la lèvre, de la bouche et du pharynx.

« Ce qu’on sait de ces cancers, par exemple de la bouche, du pharynx, de l’œsophage, de l’estomac et du poumon, c’est qu’ils sont favorisés par des consommations de tabac et d’alcool. On suppose que cela se recoupe, mais il est très difficile de donner une explication plus avancée que celle-là. » explique Édouard Chatignoux de Santé publique France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cancers dus au tabac et à l’alcool : Hauts-de-France et Bretagne, les régions plus touchées  ,
19 Jan 2019 | Observatoire
 

Si les acheteurs en ligne sont de plus en plus nombreux, la majorité reste méfiante concernant la sécurité de leurs données bancaires. TSI Payment et l’IFOP ont réalisé un sondage sur les moyens de paiement – et notamment sur l’usage des espèces – des achats en ligne.

Et plus de la moitié des internautes se déclareraient intéressés par cette alternative de paiement de proximité si elle leur était proposée.

•• D’après l’enquête, payer en espèces un commerçant de visu lève, en effet, les craintes sur la sécurité de leurs données bancaires. Plus d’un Français sur deux (57 %) déclare avoir l’intention d’utiliser des espèces pour régler, dans un commerce de proximité, un achat en ligne et 21 % en sont particulièrement convaincus. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouveaux usages : plus d’un Français sur deux souhaiterait pouvoir payer en espèces, dans un commerce de proximité, ses achats en ligne (sondage IFOP / TSI Payment)  ,