Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Juil 2019 | E-cigarette
 

E-cigarette vapoteurLes fumeurs qui utilisent la cigarette électronique ont tendance à diminuer leur consommation de tabac et à davantage tenter d’arrêter que les autres fumeurs, mais la vape est aussi associée à une plus grande probabilité de rechute, conclut une étude publiée lundi 15 juillet, rapporte l’AFP.

Depuis l’essor de la e-cigarette, à la fin des années 2000, de nombreuses études cherchent à déterminer s’il s’agit d’une aide efficace ou non à l’arrêt du tabac.

Pour tenter de répondre à cette question, l’équipe de Ramchandar Gomajee, chercheur à l’Inserm et à l’université Paris-Sorbonne, a suivi pendant près de deux ans 5 400 fumeurs quotidiens et 2 025 anciens fumeurs appartenant à la cohorte Constances, vaste enquête de santé publique française qui suit 200 000 volontaires âgés de 18 à 69 ans.

•• Résultat, à la fin de la période observée, les fumeurs-vapoteurs fumaient en moyenne 4,4 cigarettes de moins par jour, alors que les fumeurs n’utilisant pas la cigarette électronique n’avaient diminué leur consommation quotidienne que de 2,7 cigarettes, selon leurs résultats, publiés dans la revue américaine Jama Internal Medicine.

Par ailleurs, les adeptes de la vape étaient 67 % plus nombreux à avoir essayé d’arrêter de fumer au moins une fois. Ceux qui utilisaient ce dispositif depuis plus d’un an étaient même deux fois plus nombreux à avoir tenté un arrêt du tabac.

•• En revanche, « parmi les anciens fumeurs, l’usage de la cigarette électronique est associé à une probabilité plus élevée de recommencer à fumer ».

Parmi les 2 025 « anciens fumeurs » au moment du début de l’étude, ceux qui utilisaient régulièrement la cigarette électronique ont en effet été 70 % plus nombreux à reprendre le tabac que les autres ex-fumeurs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : « il peut aider à diminuer la consommation de tabac et à démarrer un arrêt » (nouvelle étude française)  ,
16 Juil 2019 | Trafic
 

Un fumeur de cigarettes sur cinq, parmi les adultes, s’est procuré son tabac lors de son dernier achat ailleurs que dans un bureau de tabac en France, essentiellement dans des pays frontaliers, d’après une étude de Santé publique France – à partir de travaux de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanies (OFDT) – publiée ce mardi 16 juillet et reprise par l’AFP

En 2018, parmi les adultes, 77,8 % des fumeurs de cigarettes (en paquets ou roulées) ont déclaré avoir acheté leur tabac dans un bureau de tabac en France lors de leur dernier achat, selon l’étude. Cette proportion avait légèrement augmenté entre 2014 et 2017 (passant de 78,7 % à 81,3 %) avant de revenir en 2018 au niveau de 2014. Lire la suite »

14 Juil 2019 | Observatoire
 

Boire régulièrement un peu trop de boissons sucrées – soit plus d’un petit verre de soda ou de simple jus de fruits par jour – pourrait favoriser la survenue de cancers, suggère une vaste étude publiée ce 11 juillet, relayée par l’AFP.

La consommation de boissons sucrées a augmenté dans le monde au cours des dernières décennies et elles ont déjà été associées à un risque accru d’obésité, elle-même reconnue comme un facteur important de risque de cancers. Et des chercheurs en France ont voulu évaluer l’association, jusque-là moins étudiée, entre les boissons sucrées et le risque de cancer. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Autres addictions : boire des boissons sucrées accroît le risque de cancer (étude)  ,
4 Juil 2019 | International
 

Les autorités sanitaires britanniques viennent d’alerter que l’obésité est désormais responsable d’un plus grand nombre de cancers du foie, de l’intestin, des reins et des ovaires, que … le tabac.

« En Grande-Bretagne, il y a deux fois plus d’obèses que de fumeurs. Ce sont des millions de personnes qui sont à risque de cancer » vient d’affirmer l’Institut de recherche sur le cancer (Cancer Research UK) de Grande-Bretagne.

•• L’excès de poids cause chaque année environ 1 900 cas de cancer de l’intestin de plus que le tabagisme au Royaume-Uni. Ce même schéma inquiétant s’applique également au cancer des reins (1 400 cas de plus), les ovaires (460) et le foie (180). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : « nos enfants pourraient être la génération sans tabac, mais nous avons atteint un record catastrophique en matière d’obésité chez les jeunes »  , ,
3 Juil 2019 | Observatoire
 

Le cancer, qui touche surtout les hommes, frappe de plus en plus les deux sexes, puisque l’écart se réduit en France au détriment des femmes, selon un vaste rapport, publié ce mardi 2 juillet par Santé publique France, et repris par l’AFP.

En 2018, on estime à 382 000 le nombre de nouveaux cas de cancers en métropole (204 583 chez l’homme, 177 400 chez la femme) et à 157 400, le nombre de décès par cancer (89 621 chez l’homme, 67 800 chez la femme), selon l’agence sanitaire. Mais l’incidence (nouveaux cas), tous cancers confondus, est stable chez l’homme (+0,1 % par an) alors qu’elle s’accroît chez la femme (+1,1% par an). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabagisme : « le cancer du poumon enregistre la plus forte progression chez la femme » (étude Santé publique France)  ,
1 Juil 2019 | Profession
 

La nouvelle a fait le tour des milieux scientifiques s’intéressant sérieusement à la question.

Des chercheurs de l’université de Dortmund, en Allemagne, ont mis au point une variété de tabac génétiquement modifié contenant un taux de nicotine d’à peine 0,04 milligramme par gramme de feuilles séchées.

C’est du moins ce révèlent leurs travaux, publiés dans la revue Plant Biotechnology Journal.

•• Sachant que pour les variétés classiques, le taux de nicotine est de 16 milligrammes par gramme de feuilles séchées, rappelle la même source. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Allemagne : vers une variété de tabac « beaucoup moins addictif » ?  , ,
28 Juin 2019 | Associations, E-cigarette
 

Pour Sovape, le rapport publié par Santé publique France (voir Lmdt du 26 juin) confirme le succès et l’efficacité du vapotage pour aider les fumeurs à sortir du tabagisme.

Cela concerne 2,6 % de la population (soit 1,2 million de personnes depuis 2011) et parmi eux, près de 870 000 ex-fumeurs qui attribuent leur succès au vapotage, dont 700 000 fumeurs quotidiens).

Mais, ce qui inquiète l’association dans les données publiées, c’est l’aggravation de la méfiance envers le vapotage : « en 2017, en France, plus d’une personne sur deux estime à tort que le vapotage est autant, voire plus nocif, que la cigarette, 10 points de plus qu’en 2014. Cette proportion atteint même 70 % chez les fumeurs défavorisés … ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Étude vapotage Santé publique France : « entre données encourageantes et désinformation alarmante » (Sovape)  ,
27 Juin 2019 | Trafic
 

À Lille, une cigarette sur deux (52,4 %) n’a pas été achetée auprès d’un buraliste français mais provient d’un « marché parallèle », selon une étude réalisée pour Seita Imperial Tobacco.

Dans les Hauts-de-France, cette proportion s’établit à une cigarette sur trois (35,3 %); c’est la deuxième région, derrière le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, affectée par le phénomène.

•• L’étude se fonde sur la collecte de paquets de cigarettes dans 126 villes françaises. « Des équipes qui ont un cahier des charges très précis effectuent un ramassage des paquets sur la voie publique, voire dans certaines poubelles où ils sont facilement accessibles » a expliqué Hervé Natali, responsable Relations Territoriales de Seita / Imperial Brands, à France 3 Hauts-de-France.  Lire la suite »

26 Juin 2019 | E-cigarette
 

E-cigarette vapoteurSous certaines conditions, l’e-cigarette pourrait être considérée comme une aide au sevrage tabagique, note – enfin (ndlr) – Santé publique France dans son baromètre 2017, publié ce mercredi 26 juin.

De fait, après avoir sondé d’ex-fumeurs, l’agence publique estime qu’en sept ans « environ 700 000 personnes ont arrêté de fumer grâce à l’e-cigarette, seule ou combinée à d’autres aides ».

Il ne s’agit que d’une déduction faite à partir des déclarations d’ex-fumeurs quotidiens ayant arrêté de fumer depuis plus de six mois, selon Les Échos. Néanmoins, les adeptes du vapotage sont très majoritairement persuadés que « ça marche » : les trois quarts des ex-fumeurs passés ensuite à l’e-cigarette déclarent qu’elle les a aidés à arrêter de fumer.

•• 68 % affirment même qu’ils n’ont eu besoin d’aucune autre aide.

8 vapoteurs sur 10 estiment que leur conversion leur a permis de diminuer leur consommation de tabac. En moyenne, disent-ils, leur consommation serait passée d’un paquet à un demi-paquet.

•• Le vapotage n’a pas explosé pour autant. Le baromètre 2017 de Santé publique France fait état d’une stabilité de la proportion de vapoteurs quotidiens par rapport au précédent sondage, en 2014. Le pourcentage est de 2,7 % de la population des 18-75 ans.

En revanche, les vapoteurs occasionnels sont moins nombreux qu’il y a cinq ans, à 3,8 %. Et un tiers des Français (32,8 %) ont déjà expérimenté la cigarette électronique.

•• En 2016, le Haut Conseil de la santé publique a salué un « outil de réduction des risques tabagiques en usage exclusif », mais également insisté sur le risque de créer une nouvelle porte d’entrée dans le tabagisme, rappelle le quotidien.

Cependant, le vapotage quotidien reste rare chez les jeunes de 17 ans, à 1,9 %.

21 Juin 2019 | Observatoire
 

La légalisation du cannabis, un moyen de « reprendre le contrôle » face à l’« échec » de la répression ? C’est la thèse défendue par des économistes chargés de conseiller le Premier ministre, dans un rapport iconoclaste publié jeudi qui étrille cinquante ans de politiques gouvernementales (voir Lmdt du 18 juin).

Cette note du Conseil d’analyse économique (CAE), un groupement d’économistes rattaché à Matignon, appelle à créer un « monopole public de production et de distribution du cannabis », avec producteurs agréés et boutiques spécialisées, rapelle l’AFP dans une dépêche signée Romain Fonsegrives. Purement consultative, l’analyse tranche avec la ligne répressive de l’exécutif mais témoigne de débats nouveaux dans les allées du pouvoir ? Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis récréatif : l’AFP revient sur le rapport choc du Conseil d’Analyse économique  ,