Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Fév 2018 | Observatoire
 

Le dernier sondage IFOP pour le Journal du Dimanche – réalisé du 9 au 17 février auprès d’un échantillon représentatif – indique un recul de 6 points du Président de la République : il passe de 50 % de « satisfaits » en janvier à 44 %.

Alors que le premier Ministre glisse de 49 % à 46 %.

•• On pense ce que l’on veut de ces sondages mais tous les politiques et les commentateurs ont les yeux rivés dessus. Ce qui apparait, en tendance : une forte chute de popularité dans les classes moyennes (moins 17 points chez les professions intermédiaires).

« En cause, plus généralement la question du pouvoir d’achat » (Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, dans le JDD). Lire la suite »

17 Fév 2018 | E-cigarette
 

« Contrairement aux préjugés répandus, l’étude Escapad/ OFDT (voir Lmdt du 6 févriervient de souligner que l’e-cigarette est très majoritairement essayée par des jeunes qui ont déjà fumé du tabac et son utilisation quotidienne reste quasi-inexistante » tient à faire remarquer Gaïatrend (fabricant d’e-liquide avec sa marque Alfaliquid) dans un communiqué diffusé en réaction à la parution de l’étude. 

Et d’insister sur les résultats suivants :

 Tous les indicateurs relatifs au tabagisme sont en recul entre 2014 et 2017. Un peu moins de 6 jeunes de 17 ans sur 10 (59,0 %), contre près de 7 sur 10 en 2014 (68,4 %).

 Le vapotage quotidien reste quasi-inexistant chez les jeunes (1,9%). Ici, l’expérimentation de la vape se fait majoritairement après celle des produits du tabac, ce point signifie l’inexistence de l’effet passerelle. Lire la suite »

14 Fév 2018 | E-cigarette
 

L’Aiduce (voir Lmdt du 22 juin 2017) et Sovape (voir Lmdt du 11 octobre 2017) ont envoyé, le 9 février, un courrier au président directeur général et à la directrice de l’information de l’AFP après la publication d’informations « anxiogènes et fausses sur les produits du vapotage » (voir Lmdt des 31 janvier, 1er et 11 février). Elles attendent de l’AFP un démenti (ou la publication de réserves). Extraits : 

« (…) Le 1er février dernier, plusieurs de vos clients ont repris une dépêche AFP faisant état de risques de cancer associés au vapotage et d’une étude de la Faculté de Médecine de l’Université de New York. Cette dépêche a été soit reprise en l’état (Ouest France, Europe 1, RTL, etc.), soit publiée en y apportant des commentaires additionnels (Science et Avenir, France Inter, France TV, etc.).

•• « L’AFP a rapporté ces propos alors qu’absence de fondement et erreurs scientifiques étaient déjà dénoncées par des experts du domaine. Malheureusement leurs conséquences sanitaires se révèlent fort préoccupantes.  Lire la suite »

11 Fév 2018 | E-cigarette
 

Nouvelle réaction contre l’étude américaine estimant que le vapotage accroîtrait le risque de cancer et de maladies cardiaques (voir Lmdt du 1er février et du 31 janvier). 

Sébastien Roux, directeur de la recherche et développement chez Gaïatrend (fabricant d’e-liquide avec sa marque Alfaliquid), s’est dit « surpris des propos tenus » par cette étude dans une déclaration à l’AFP.

« La composition du e-liquide n’est pas précisée, la présence ou non d’arôme et d’alcool n’est pas spécifiée.

« Aucune précision n’est également donnée sur la qualité des matières premières utilisées. La dose appliquée aux souris est excessive, équivalente à 106 fois la dose journalière d’un consommateur normal et le choix des souris est également remis en question, car elles sont sensibles à l’asthme ».

 Commentaires fermés sur E-cigarette : « la dose appliquée aux souris est excessive » dans l’étude américaine (Gaïatrend)  ,
6 Fév 2018 | Observatoire
 

Moins de quatre jeunes de 17 ans sur dix affirment avoir déjà fumé du cannabis en 2017, soit le niveau de consommation le plus bas enregistré par l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) depuis 2000, selon une étude publiée mardi et consultée par l’AFP (voir Lmdt du 22 avril 2015).

Selon la 9e étude Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense), menée par l’OFDT en mars 2017 auprès de 46 054 adolescents de 17 ans, 39,1 % des jeunes affirment avoir déjà essayé le cannabis, soit près de neuf points de moins qu’en 2014 (47,8 %), année marquée par une forte hausse.

•• Un sur cinq (21 %) indique également avoir fumé dans le mois, contre 25,5 % il y a trois ans. La part de consommateurs réguliers (au moins dix fois par mois) est également en repli, de 9,2 à 7,2 %. La consommation, expérimentée en moyenne à 15,3 ans, a davantage baissé depuis 2014 chez les filles (-10 points) que chez les garçons (-7 pts), deux fois plus nombreux à fumer régulièrement. Lire la suite »

2 Fév 2018 | Observatoire
 

Selon un sondage Elabe pour Les ÉchosRadio classique et l’Institut Montaigne, 70 % des Français ne font pas confiance à Emmanuel Macron et à son Gouvernement pour améliorer leur pouvoir d’achat.

Alors que cette question demeure un sujet de « pression quotidienne », souligne Bernard Sananès, président d’Elabe, 44 % des Français affirment se restreindre ou ne pas avoir de revenus suffisants.

Et aux questions ouvertes sur leur perception de la situation, ils répondent par le « sentiment que tout augmente » : la hausse de la CSG … du tabac, des carburants, des factures, des prix, du gaz. « C’est la théorie du bonneteau. On donne d’une main, on reprend de l’autre et, au final, personne ne gagne rien » avance Bernard Sananès pour lequel la communication sur ces mesures, certes complexes, a été « illisible ».

 Commentaires fermés sur Le tabac et la théorie du bonneteau (sondage Elabe / Les Échos)  , ,
1 Fév 2018 | E-cigarette
 

Suite à la publication de nouvelles études contradictoires sur le vapotage (voir Lmdt du 31 janvier), la Fédération interprofessionnelle de la Vape (Fivape) vient de réagir vigoureusement.

Nous publions l’intégralité de son communiqué. 

« Une myriade d’articles alarmistes est parue ces derniers jours dans la presse sur les prétendus effets délétères des produits du vapotage sur la santé humaine, se faisant l’écho d’une étude américaine dont les pré-conclusions ont été publiées lundi. La Fivape, Fédération Interprofessionnelle de la vape, souhaite exprimer son intense « ras-le-bol » face à un traitement journalistique systématiquement à charge, ne laissant aucune chance à cette innovation de rupture qui participe pourtant à la réduction des risques en matière de santé publique, pour peu que les fumeurs ne soient pas dissuadés d’abandonner leur cigarette traditionnelle.

« La Fivape réfute l’interprétation souvent maladroite de ces études, tout comme elle condamne les hypothèses retenues pour leur réalisation par rapport aux conditions réelles d’utilisation de la vape et des e-liquides. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Cigarette électronique : pourquoi systématiquement installer le doute ? » (Fivape)   ,
31 Jan 2018 | E-cigarette, International
 

Fumer des cigarettes électroniques pourrait accroître le risque de certains cancers ainsi que de maladies cardiaques par rapport aux non-fumeurs, selon les premiers résultats d’une étude américaine effectuée sur des souris et des cellules humaines en laboratoire.

Ces travaux ont été menés par des chercheurs de la faculté de médecine de l’université de New York et publiés, le 29 janvier, dans les comptes rendus de l’Académie américaine des Sciences (PNAS).

•• Les rongeurs, exposés au vapotage pendant douze semaines, ont aspiré de la vapeur de nicotine équivalente en dose et durée à dix ans de vapotage pour les humains.

À la fin l’expérience, les scientifiques ont constaté des dommages dans l’ADN des cellules des poumons, de la vessie et du cœur de ces animaux ainsi qu’une réduction du niveau de protéines réparatrices des cellules dans ces organes ; ceci, comparativement aux souris qui avaient respiré de l’air filtré pendant la même période. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : nouvelles études contradictoires sur le vapotage  ,
29 Jan 2018 | Observatoire
 

« Il n’existe pas de niveau sans danger de tabagisme pour les maladies cardiovasculaires », affirment des chercheurs britanniques dans une étude publiée par la revue médicale BMJ (British Medical Journal). 

•• « Ne fumer qu’environ une cigarette par jour engendre un risque de développer une maladie coronarienne et de faire un accident vasculaire cérébral bien plus grand qu’attendu, à peu près la moitié de celui couru par les personnes qui en fument 20 par jour », précisent-ils.

•• C’est encore plus évident chez les femmes. Elles font bondir de 57 % le risque de maladie cardiovasculaire avec une seule cigarette par jour, tandis que les hommes l’augmentent de 48 %. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Fumer une cigarette par jour est seulement à moitié moins dangereux pour le cœur qu’en griller vingt quotidiennement » (British Medical Journal)  , ,
19 Jan 2018 | E-cigarette
 

Fontem Ventures (filiale d’Imperial Brands et propriétaire de l’e-cigarette Blu / voir Lmdt des 30 novembre et 26 octobre 2017) s’est donné les moyens de participer au riche et controversé débat sur l’impact du vapotage en termes de santé.

•• Fontem Ventures a financé une étude réalisée par la Covance Clinical Research, basée à Leeds, et le Leeds & Simbec Research Merthyr Tydfil. Soit une étude clinique de 24 mois, menée auprès de 209 volontaires fumeurs de e-cigarette.

Sachant que les chercheurs ont voulu déceler d’éventuels effets indésirables : en procédant à des mesures de la fonction pulmonaire ; en analysant des résultats d’électrocardiogrammes ; en étudiant l’exposition à la nicotine et à des constituants tabacoles.

•• Pendant l’étude, aucun souci de santé notable n’a été détecté parmi les participants.

D’autre part, l’usage des produits de vapotage s’est accompagné d’une réduction des symptômes habituellement observés lors du sevrage de la cigarette conventionnelle. Par ailleurs, aucune augmentation de poids n’a été décelée parmi les volontaires.

•• « Cette étude démontre qu’après 2 ans passés à vapoter, aucune complication sanitaire sérieuse n’a été décelée chez les fumeurs (…) Nous disposons désormais d’une vision beaucoup plus claire concernant les potentielles conséquences sur la santé des fumeurs » affirme Tanvir Walele, Directeur des Affaires Scientifiques de Fontem Ventures.

•• Fontem Ventures souligne, par ailleurs, qu’une autre étude, récemment mise à jour dans la Cochrane Review (répertoriant les études scientifiques dans le domaine médical), est parvenue à une conclusion similaire : vapoter peut aider les fumeurs à réduire leur consommation sans augmenter les risques sur leur santé à moyen terme.

« Les autorités politiques devraient faire en sorte que le cadre règlementaire reflète ce consensus scientifique qui s’impose petit à petit, à savoir que les recherches menées sur le long terme confirment la sécurité des e-cigarettes » ajoute Tanvir Walele. « Ces recherches soulignent que nous avons besoin de lois, non pas calquées sur celles qui s’appliquent au tabac traditionnel, mais qui encouragent l’innovation et la conformité à de hautes normes de qualité concernant la fabrication et la sécurité sanitaire des produits. »