Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Avr 2018 | L'essentiel, Profession
 

En janvier dernier, Strator (voir Lmdt des 15 décembre et 27 octobre 2017) a réalisé une enquête de satisfaction auprès de 800 clients buralistes, pas moins : 91 % se déclarent satisfaits, voire très satisfaits. 

•• Dans le détail, les indices de contentement (« satisfait et très satisfait ») sur la fiabilité et la qualité atteignent :
. 91 % pour le logiciel ;
. 92 % pour le Terminal de Point de Vente ;
. 92 % pour l’accueil, l’écoute et le conseil du Centre de Relation Clients ;
. 94 % pour la maintenance.

•• Plus … neuf clients sur dix déclarent souhaiter renouveler leur contrat.

Ainsi, 40 % des buralistes interrogés se considèrent comme des ambassadeurs de la marque et sont prêts à recommander Strator à leurs confrères.

•• De fait, Strator a beaucoup investi en R&D ces dernières années en se dotant d’un département technique qu’il a voulu à la hauteur des attentes du marché.

Avec le TPV au cœur des priorités. Depuis 2017, celui-ci a gagné en ergonomie, en finesse et donne accès à une technologie Full Cloud : hébergement de multiples services, optimisation des échanges de données et utilisation de services mobiles (pilotage d’activités à distance). En temps réel et en toute sécurité.

•• « Notre stratégie d’investissement, orientée sur la qualité du matériel et le dimensionnement du Centre de Relation Clients, s’avère payante » commente Jacques Couret, directeur général des activités Strator et Télé[email protected] de Logista France.

« Nous devons pour autant rester humble et développer nos efforts sur les fonctionnalités, pour nous permettre d’accompagner plus encore nos clients dans la diversification ; elle-même devant contribuer au développement de leur chiffre d’affaires ».

28 Mar 2018 | Observatoire
 

Face à la « premiumisation » (c’est-à-dire « montée en gamme ») du secteur du snacking et une concurrence féroce, le jambon-beurre souffre toujours mais résiste bien.

En 2017, sur 2,3 milliards de sandwichs consommés (+ 1,7%), 1,2 milliard étaient des jambon-beurre, soit 50,8 %. Le sandwich préféré des français se tasse lentement dans les statistiques mais sûrement … et vient d’être détrôné par le burger : + 9 % en 2017 avec 1,4 milliard d’unités consommés.

•• Le salon « Snacking & Snack Show » (4 et 5 avril – Paris Porte de Versailles) vient ainsi de dévoiler, en avant-première, l’indice Jambon-Beurre 2017, outil de mesure du marché de la restauration rapide, basé sur le prix du sandwich par segment (voir Lmdt des 3 mars 2017 et 14 mars 2016).

•• En moyenne, le prix d’un jambon-beurre dans les agglomérations de moins de 50 000 habitants est, cette année, de 2,91 euros, contre 2,96 euros pour celles de plus 50 000 habitants. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-tabac : la guerre jambon-beurre / burger  , ,
26 Mar 2018 | Observatoire
 

Dans son « Tableau de bord Tabac 2017 », l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies constate la baisse des ventes de tabac dans le réseau officiel (passant en dessous de 55 000 tonnes / voir Lmdt des 8 et 9 janvier) ainsi que la progression des indicateurs relatifs à l’arrêt du tabac (voir Lmdt du 20 mars).

Pour compléter son analyse concernant le recul des ventes officielles sur le territoire français, l’OFDT décrypte l’évolution des ventes dans les zones françaises frontalières, « pour mieux cerner les variations des achats de tabac dans les pays limitrophes ». En précisant qu’il s’agit des achats dans un commerce à l’étranger (pratiqués par un fumeur sur cinq). Résultats.

•• En 2017, les ventes de cigarettes ont encore reculé dans l’ensemble des zones frontalières, hormis les départements limitrophes de la Belgique (+ 0,3 %). Lire la suite »

20 Mar 2018 | Observatoire
 

Selon le dernier bilan annuel « Tableau de bord tabac » de l’OFDT (Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies), les ventes de traitements d’aide à l’arrêt ont progressé de plus de 28 % et le nombre de patients traités a dépassé les deux millions et demi de personnes en 2017 (pour la première fois depuis 2000).

Ces ventes semblent avoir profité de la mesure qui, en novembre 2016, a porté à 150 euros la prise en charge annuelle de l’Assurance maladie pour l’ensemble des fumeurs, précise le communiqué de l’OFDT.

•• La hausse est particulièrement nette pour les ventes de timbres transdermiques (+ 44,7 % en nombre de patients traités) et leur part de marché progresse à 39,3 % (34,9 % vs 2016).

Les ventes de Champix doublent par rapport à 2016, grâce au rétablissement en mai 2017 de son remboursement par la Sécurité sociale. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir arrêter de fumer, d’après les statistiques de l’OFDT  , ,
18 Fév 2018 | Observatoire
 

Le dernier sondage IFOP pour le Journal du Dimanche – réalisé du 9 au 17 février auprès d’un échantillon représentatif – indique un recul de 6 points du Président de la République : il passe de 50 % de « satisfaits » en janvier à 44 %.

Alors que le premier Ministre glisse de 49 % à 46 %.

•• On pense ce que l’on veut de ces sondages mais tous les politiques et les commentateurs ont les yeux rivés dessus. Ce qui apparait, en tendance : une forte chute de popularité dans les classes moyennes (moins 17 points chez les professions intermédiaires).

« En cause, plus généralement la question du pouvoir d’achat » (Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, dans le JDD). Lire la suite »

17 Fév 2018 | E-cigarette
 

« Contrairement aux préjugés répandus, l’étude Escapad/ OFDT (voir Lmdt du 6 févriervient de souligner que l’e-cigarette est très majoritairement essayée par des jeunes qui ont déjà fumé du tabac et son utilisation quotidienne reste quasi-inexistante » tient à faire remarquer Gaïatrend (fabricant d’e-liquide avec sa marque Alfaliquid) dans un communiqué diffusé en réaction à la parution de l’étude. 

Et d’insister sur les résultats suivants :

 Tous les indicateurs relatifs au tabagisme sont en recul entre 2014 et 2017. Un peu moins de 6 jeunes de 17 ans sur 10 (59,0 %), contre près de 7 sur 10 en 2014 (68,4 %).

 Le vapotage quotidien reste quasi-inexistant chez les jeunes (1,9%). Ici, l’expérimentation de la vape se fait majoritairement après celle des produits du tabac, ce point signifie l’inexistence de l’effet passerelle. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « L’e-cigarette est très majoritairement essayée par des jeunes qui ont déjà fumé » : réaction de Gaïatrend à l’étude Escapad/OFDT   , , ,
14 Fév 2018 | E-cigarette
 

L’Aiduce (voir Lmdt du 22 juin 2017) et Sovape (voir Lmdt du 11 octobre 2017) ont envoyé, le 9 février, un courrier au président directeur général et à la directrice de l’information de l’AFP après la publication d’informations « anxiogènes et fausses sur les produits du vapotage » (voir Lmdt des 31 janvier, 1er et 11 février). Elles attendent de l’AFP un démenti (ou la publication de réserves). Extraits : 

« (…) Le 1er février dernier, plusieurs de vos clients ont repris une dépêche AFP faisant état de risques de cancer associés au vapotage et d’une étude de la Faculté de Médecine de l’Université de New York. Cette dépêche a été soit reprise en l’état (Ouest France, Europe 1, RTL, etc.), soit publiée en y apportant des commentaires additionnels (Science et Avenir, France Inter, France TV, etc.).

•• « L’AFP a rapporté ces propos alors qu’absence de fondement et erreurs scientifiques étaient déjà dénoncées par des experts du domaine. Malheureusement leurs conséquences sanitaires se révèlent fort préoccupantes.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur L’Aiduce et Sovape prennent à partie l’AFP sur le traitement de certaines études sur le vapotage   ,
11 Fév 2018 | E-cigarette
 

Nouvelle réaction contre l’étude américaine estimant que le vapotage accroîtrait le risque de cancer et de maladies cardiaques (voir Lmdt du 1er février et du 31 janvier). 

Sébastien Roux, directeur de la recherche et développement chez Gaïatrend (fabricant d’e-liquide avec sa marque Alfaliquid), s’est dit « surpris des propos tenus » par cette étude dans une déclaration à l’AFP.

« La composition du e-liquide n’est pas précisée, la présence ou non d’arôme et d’alcool n’est pas spécifiée.

« Aucune précision n’est également donnée sur la qualité des matières premières utilisées. La dose appliquée aux souris est excessive, équivalente à 106 fois la dose journalière d’un consommateur normal et le choix des souris est également remis en question, car elles sont sensibles à l’asthme ».

 Commentaires fermés sur E-cigarette : « la dose appliquée aux souris est excessive » dans l’étude américaine (Gaïatrend)  ,
6 Fév 2018 | Observatoire
 

Moins de quatre jeunes de 17 ans sur dix affirment avoir déjà fumé du cannabis en 2017, soit le niveau de consommation le plus bas enregistré par l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) depuis 2000, selon une étude publiée mardi et consultée par l’AFP (voir Lmdt du 22 avril 2015).

Selon la 9e étude Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense), menée par l’OFDT en mars 2017 auprès de 46 054 adolescents de 17 ans, 39,1 % des jeunes affirment avoir déjà essayé le cannabis, soit près de neuf points de moins qu’en 2014 (47,8 %), année marquée par une forte hausse.

•• Un sur cinq (21 %) indique également avoir fumé dans le mois, contre 25,5 % il y a trois ans. La part de consommateurs réguliers (au moins dix fois par mois) est également en repli, de 9,2 à 7,2 %. La consommation, expérimentée en moyenne à 15,3 ans, a davantage baissé depuis 2014 chez les filles (-10 points) que chez les garçons (-7 pts), deux fois plus nombreux à fumer régulièrement. Lire la suite »

2 Fév 2018 | Observatoire
 

Selon un sondage Elabe pour Les ÉchosRadio classique et l’Institut Montaigne, 70 % des Français ne font pas confiance à Emmanuel Macron et à son Gouvernement pour améliorer leur pouvoir d’achat.

Alors que cette question demeure un sujet de « pression quotidienne », souligne Bernard Sananès, président d’Elabe, 44 % des Français affirment se restreindre ou ne pas avoir de revenus suffisants.

Et aux questions ouvertes sur leur perception de la situation, ils répondent par le « sentiment que tout augmente » : la hausse de la CSG … du tabac, des carburants, des factures, des prix, du gaz. « C’est la théorie du bonneteau. On donne d’une main, on reprend de l’autre et, au final, personne ne gagne rien » avance Bernard Sananès pour lequel la communication sur ces mesures, certes complexes, a été « illisible ».

 Commentaires fermés sur Le tabac et la théorie du bonneteau (sondage Elabe / Les Échos)  , ,