Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mai 2017 | Observatoire
 

L’attention des médias est portée sur la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône où s’affrontent Jean-Luc Mélenchon et le socialiste Patrick Mennucci (voir Lmdt du 4 avril 2016).

C’est le cas du Canard Enchaîné de cette semaine qui rapporte comment le second se moque du premier et de sa démarche de « parachuté » dans les quartiers de la cité phocéenne : « Mélenchon est allé au marché de Noailles (voir Lmdt des 7 décembre et 28 novembre 2016) où personne ne vote (…) Ce couillon s’est fait prendre en photo avec les clandos qui vendent des Marlboro … ».

Marseille, quoi !

19 Mai 2017 | Profession
 

Ses buralistes abonnés ont reçu, ces derniers jours, le numéro de mai du Losange, le magazine de la Confédération.

Dans son éditorial, Pascal Montredon aborde les prochaines échéances électorales que représentent les législatives :

•• « Il va bien falloir s’intéresser de près à la composition de la future majorité présidentielle et à son expression parlementaire. Nous savons que le parlement peut peser lourdement sur notre sort. Depuis le paquet neutre, nous le savons même à deux voix près.

•• « Et cela tombe bien, puisque les candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin sillonnent actuellement leurs circonscriptions et, donc, passent par nos établissements, le temps d’un café, d’un selfie aux côtés d’une acheteuse du journal ou d’un échange avec nos propres clients. Lire la suite »

15 Mai 2017 | Observatoire
 

•• Elle n’est pas adoubée par « La République en Marche » mais la nouvelle formation présidentielle ne devrait pas investir de candidat dans sa 3ème circonscription d’Indre-et-Loire afin de faciliter sa réélection : Marisol Touraine a réussi à s’accrocher, tel que nous l’annoncions (voir Lmdt du 10 mai).

« La 3ème circonscription serait conservée par Marisol Touraine. La ministre a fait jouer ses relations pour ne pas avoir de candidat « La République en Marche » face à elle. Situation un peu comparable à celle de Manuel Valls dans l’Essonne. Marisol Touraine partirait avec son étiquette PS tout en se revendiquant de la majorité présidentielle. Pas sûr que tous les électeurs macronistes (et socialistes) apprécient le mélange des genres » (La Nouvelle République du 12 mai).

Ceux qui n’apprécient pas non plus, ce sont les buralistes locaux. Ils ont à cœur de faire battre Marisol Touraine. Une affiche est en cours de préparation. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Des Touraine à Barbier : des candidats « en marche ! » qui ne sont pas des inconnus  ,
10 Mai 2017 | Observatoire
 

Les chroniqueurs politiques en ont parlé d’un plateau à l’autre pendant toute la journée d’hier : le forcing de Manuel Valls pour rentrer dans la nouvelle majorité présidentielle de « La République en Marche ! ».

Il n’est pas le seul : on a appris ainsi que Marisol Touraine négocierait un ralliement, voire une relative « neutralité », de la part des équipes Macron pour sauvegarder son siège dans sa circonscription d’Indre-et-Loire.

Là où les buralistes s’étaient fait remarquer en manifestement bruyamment contre sa permanence lors de leur campagne contre le paquet neutre (voir Lmdt du 21 novembre 2014)

S’il devait y avoir accord, ce serait un sacré coup de frein au « renouvellement ». Et un signe inquiétant sur l’influence intacte de Marisol Touraine. D’un président à l’autre.

 Commentaires fermés sur Négociations électorales : Marisol s’accroche …  ,
8 Mai 2017 | L'essentiel, Observatoire
 

QUE SAVONS-NOUS D’EMMANUEL MACRON ?

Comment va commencer à agir ce jeune président qui ne dissimule guère son plaisir impatient à exercer ses nouvelles fonctions ?

Que pense vraiment cet homme pressé, doté d’une intelligence perçante, propulsé par une ambition sans limites et ayant su vite conquérir un vieux système dont il aura utilisé les clés, sans égards.

En dehors des prises de position officielles qui lui ont été attribuées – sur les sujets nous concernant (voir Lmdt du 7 mai) – que savons-nous d’Emmanuel Macron et de son entourage ?

•• Un certain après-midi de juin 2014, devant plusieurs témoins dans son bureau du premier étage de l’aile gauche de l’Élysée, Emmanuel Macron assure à Pascal Montredon et Jean-Luc Renaud que le paquet neutre « n’est pas à l’ordre du jour du prochain plan de lutte contre le tabagisme, le président de la République ayant arbitré contre » (voir Lmdt du 18 juin 2014).

Trois mois après, Marisol Touraine annonce le paquet neutre dans son plan (voir Lmdt du 25 septembre 2014).

•• Entre temps, Emmanuel Macron avait quitté ses fonctions de secrétaire général adjoint de l’Élysée pour quelques semaines sabbatiques et avec des projets dans la tête, avant de rejoindre le poste de ministre de l’Économie, à l’occasion de la constitution du gouvernement Valls 2.

Dès lors, il va rencontrer à plusieurs reprises les représentants des buralistes : dans une ambiance toujours cordiale mais sur laquelle pesait le souvenir de l’épisode précédent. Le jeune ministre se risquant encore à évoquer la nécessité d’un report, hypothèse vite oubliée sous la pesanteur de la solidarité ministérielle …

Dans ces échanges de l’époque, Emmanuel Macron ne parlait pas encore de l’urgence « d’une génération sans tabac » et sa curiosité était surtout aiguisée par les avantages ou les inconvénients de la cigarette électronique : « Brigitte m’en a parlé ».

•• Au cours de cette étonnante campagne électorale, les échanges entre l’état-major d’Emmanuel Macron et la Confédération ont essentiellement été assurés par ses anciens collaborateurs de Bercy (voir Lmdt du 24 février 2017). Maîtrisant bien leurs dossiers, forcément, mais comme toujours de façon ponctuelle : l’identification des joueurs et acheteurs du tabac, par exemple.

Toujours parmi les sujets techniques connus par son équipe : la traçabilité du tabac, au sens de son indépendance par rapport à l’industrie. Et pour une mise en œuvre rapide (voir Lmdt du 20 mars 2017).

Sinon, le « référent » Santé de l’équipe d’En Marche est le docteur Olivier Véran, ancien député PS de l’Isère et ardent promoteur du paquet neutre.

•• Mais il est vrai que le nouveau Président de la République entend « casser les codes » et rassembler « une nouvelle majorité politique de diversité ».

Quels rôles y joueront les ralliés de la campagne ?

François Bayrou ou Jean-Yves Le Drian qui entretiennent toujours de solides relations avec les buralistes de leurs régions ?

Renaud Dutreil, artisan du premier Contrat d’Avenir des buralistes ?

Jean-Baptiste Lemoyne, seul parlementaire LR à avoir rejoint officiellement le candidat d’En Marche ? On connaît la fougue qu’il a employé contre le paquet neutre au Sénat. On sait sa connaissance des dossiers du réseau des buralistes (voir Lmdt des 20 octobre et 22 juillet 2015).

Il faudra rapidement décrypter la constitution du prochain gouvernement. Sans Marisol Touraine, fort probablement. Quand même. À suivre.

 

PAROLES DE PRÉSIDENT

Alors que le résultat attendu de cette élection présidentielle est désormais officiel, revenons sur les positions et engagements qui ont été attribués au candidat Emmanuel Macron pendant la campagne (voir Lmdt des 8 et 12 avril ainsi que du 20 mars).

Propos de candidat, certes. Mais maintenant, nous savons qu’il s’agissait de la parole d’un futur Président de la République.

Prix du tabac

• « J’ai annoncé mon souhait d’augmenter rapidement le prix du paquet de cigarettes pour le porter à 10 euros. Je souhaite travailler à une harmonisation européenne, de façon à limiter l’impact de la contrebande, ce qui permettra ensuite d’aller au-delà de ces 10 euros ».

Politique anti-tabac

• « Nous ferons de la lutte contre le tabagisme une priorité absolue, avec un objectif clair : la génération à naitre doit être une génération sans tabac, la France peut faire aussi bien que l’Australie et être aussi ambitieuse que la Finlande.

« Nous conduirons une politique ambitieuse et volontariste de lutte contre ce tueur numéro 1, cause principale de la mortalité prématurée évitable.

« Une politique de promotion et d’éducation à la santé, notamment dans les établissements scolaires, pour que les jeunes comprennent pourquoi et par quels mécanismes le tabac peut tuer »

Paquet neutre

• « Le paquet neutre est en cela une étape majeure dont nous suivrons les effets avec attention ».

Marché parallèle / Traçabilité

• « Je donnerai une impulsion nouvelle aux efforts en matière de traçabilité des approvisionnements, qui requiert des régulations complexes, et notamment de contrôle aux frontières. Ce contrôle renforcé devra avoir également un impact accru sur le phénomène d’approvisionnement à l’étranger.

« L’ensemble de ces actions constituera l’armature du plan de lutte contre l’approvisionnement clandestin ».

• « En plein accord avec le traité de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) que l’Union européenne a ratifié cet été, j’entends faire de la lutte contre ces pratiques illégales une priorité ».

Buralistes

• « Votre profession revêt une particulière importance en ce qu’elle se place comme un outil diversifié de présence de proximité qui peut encore être développé. Le soutien apporté par le protocole de novembre 2017 doit à cet égard être poursuivi ».

• « Je sais également votre préoccupation concernant la pérennité du monopole de distribution du tabac. Il est à mes yeux indispensable que cette exclusivité ne soit pas remise en cause ».

FDJ / Buralistes

• « Votre partenariat avec cette entreprise revêt naturellement une importance qui suppose que toute initiative en ce domaine fasse l’objet d’une réflexion concertée en vue d’aboutir à un résultat cohérent à l’échelle de l’ensemble du réseau de distribution de la FDJ » .

8 Mai 2017 | Observatoire, Profession
 

Comment va commencer à agir ce jeune président qui ne dissimule guère son plaisir impatient à exercer ses nouvelles fonctions ?

Que pense vraiment cet homme pressé, doté d’une intelligence perçante, propulsé par une ambition sans limites et ayant su vite conquérir un vieux système dont il aura utilisé les clés, sans égards.

En dehors des prises de position officielles qui lui ont été attribuées – sur les sujets nous concernant (voir Lmdt du 7 mai) – que savons-nous d’Emmanuel Macron et de son entourage ?

•• Un certain après-midi de juin 2014, devant plusieurs témoins dans son bureau du premier étage de l’aile gauche de l’Élysée, Emmanuel Macron assure à Pascal Montredon et Jean-Luc Renaud que le paquet neutre « n’est pas à l’ordre du jour du prochain plan de lutte contre le tabagisme, le président de la République ayant arbitré contre » (voir Lmdt du 18 juin 2014).

Trois mois après, Marisol Touraine annonce le paquet neutre dans son plan (voir Lmdt du 25 septembre 2014). Lire la suite »

7 Mai 2017 | Observatoire, Profession
 

Alors que le résultat attendu de cette élection présidentielle est désormais officiel, revenons sur les positions et engagements qui ont été attribués au candidat Emmanuel Macron pendant la campagne (voir Lmdt des 8 et 12 avril ainsi que du 20 mars).

Propos de candidat, certes. Mais maintenant, nous savons qu’il s’agissait de la parole d’un futur Président de la République.

Prix du tabac

• « J’ai annoncé mon souhait d’augmenter rapidement le prix du paquet de cigarettes pour le porter à 10 euros. Je souhaite travailler à une harmonisation européenne, de façon à limiter l’impact de la contrebande, ce qui permettra ensuite d’aller au-delà de ces 10 euros ». Lire la suite »

6 Mai 2017 | Observatoire
 

Attendons les résultats de demain soir qui mettront un terme à une campagne électorale – primaires comprises – déroutante et éprouvante. Mais tout laisse présager que l’on va vers une certaine continuité par rapport aux sujets qui nous préoccupent (voir Lmdt de ce jour et du 24 avril). Avec …

••le maintien du paquet neutre, au titre de « symbole politico-sanitaire », alors que sur le terrain tout le monde s’accorde pour évoquer son inefficacité. De plus en plus ouvertement ;

••de nouvelles hausses de prix des produits du tabac – par le biais fiscal – sans que ne soit mise en place une véritable politique globale de lutte contre le marché parallèle : avec, par exemple, une coordination générale (Douane, autres forces de l’ordre, Justice, etc.), des objectifs précis et une communication adaptée auprès du grand public. Tous ces derniers sujets ayant été passés sous silence ;

•• … avec les mêmes hésitations et ambiguïtés concernant le vapotage. Au lieu d’un engagement clair des autorités sanitaires afin de le promouvoir comme moyen parmi d’autres de lutte contre le tabagisme, tel que c’est le cas au Royaume-Uni ; Lire la suite »

6 Mai 2017 | Observatoire
 

À la veille du premier tour de l’élection présidentielle, Pourquoi Docteur avait demandé à cinq personnalités de se projeter en tant que ministre de la Santé. Si Emmanuel Macron a d’ores et déjà annoncé qu’il nommerait un médecin au ministère de la Santé, les autres candidats à la présidentielle n’avaient donné aucune réponse.

Mais, le docteur William Lowenstein, médecin addictologue et président de président de SOS Addictions (voir Lmdt des 27 et 22 mai 2016), a détaillé les mesures qu’il estime nécessaire. Lire la suite »

24 Avr 2017 | Observatoire, Profession
 

Rafraîchissement de mémoire.

Quelles ont été, jusqu’à maintenant, les positions d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen concernant les sujets qui préoccupent nos lecteurs : la politique d’encadrement du tabagisme et l’accompagnement du réseau des buralistes ?

Ceci, à travers les réponses apportées – avant le premier tour – par les deux candidats au Losange (voir Lmdt du 8 avril) et à des anti-tabac (voir Lmdt du 12 avril). On y ajoutera certains éléments issus d’un courrier d’Emmanuel Macron à Pascal Montredon (voir Lmdt du 20 mars).

EMMANUEL MACRON

•• Prix du tabac : « J’ai annoncé mon souhait d’augmenter rapidement le prix du paquet de cigarettes pour le porter à 10 euros. Je souhaite travailler à une harmonisation européenne, de façon à limiter l’impact de la contrebande, ce qui permettra ensuite d’aller au-delà de ces 10 euros ».

•• Politique anti-tabac : « Nous ferons de la lutte contre le tabagisme une priorité absolue, avec un objectif clair : la génération à naître doit être une génération sans tabac, la France peut faire aussi bien que l’Australie et être aussi ambitieuse que la Finlande.

« Nous conduirons une politique ambitieuse et volontariste de lutte contre ce tueur numéro 1, cause principale de la mortalité prématurée évitable.

« Une politique de promotion et d’éducation à la santé, notamment dans les établissements scolaires, pour que les jeunes comprennent pourquoi et par quels mécanismes le tabac peut tuer »

•• Paquet neutre : « Le paquet neutre est en cela une étape majeure dont nous suivrons les effets avec attention ».

•• Marché parallèle : « Je donnerai une impulsion nouvelle aux efforts en matière de traçabilité des approvisionnements, qui requiert des régulations complexes, et notamment de contrôle aux frontières. Ce contrôle renforcé devra avoir également un impact accru sur le phénomène d’approvisionnement à l’étranger.

« L’ensemble de ces actions constituera l’armature du plan de lutte contre l’approvisionnement clandestin ».

« En plein accord avec le traité de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) que l’Union européenne a ratifié cet été, j’entends faire de la lutte contre ces pratiques illégales une priorité ».

•• Contrat d’avenir des buralistes / monopole : « Votre profession revêt une particulière importance en ce qu’elle se place comme un outil diversifié de présence de proximité qui peut encore être développé. Le soutien apporté par le protocole de novembre 2017 doit à cet égard être poursuivi.

« Je sais également votre préoccupation concernant la pérennité du monopole de distribution du tabac. Il est à mes yeux indispensable que cette exclusivité ne soit pas remise en cause ».

•• FDJ / buralistes : « Votre partenariat avec cette entreprise revêt naturellement une importance qui suppose que toute initiative en ce domaine fasse l’objet d’une réflexion concertée en vue d’aboutir à un résultat cohérent à l’échelle de l’ensemble du réseau de distribution de la FDJ ».

 

MARINE LE PEN

•• Prix du tabac : « Nous n’avons pas l’intention d’augmenter brutalement et drastiquement le prix du paquet de cigarettes.

« La majorité des personnes dépendantes au tabac sont des personnes en situation précaire : une augmentation de prix ne changerait pas forcément leur consommation de tabac mais aurait un impact négatif sur d’autres postes de dépense, comme l’alimentation ».

•• Politique anti-tabac : « Nous souhaitons mettre en place des politiques dissuasives qui ne soient pas fondées sur l’augmentation des prix ».

•• Paquet neutre : « Les mesures anti-tabac ne doivent pas s’appliquer aveuglement et doivent faire l’objet d’une évaluation préalable, notamment en rapport avec les expériences internationales afin de pointer les bons ou les mauvais points pour adapter les dispositifs. Cependant, je ne reviendrai pas sur le paquet neutre qui est une mesure de santé publique qui s’impose ».

•• Marché parallèle du tabac : « Le rétablissement des frontières nationales et l’embauche des 6 000 douaniers supplémentaires permettront de mettre un coup d’arrêt à l’explosion de la contrebande de cigarettes ».

•• Contrat d’avenir des buralistes / monopole : « Il est urgent de sauvegarder la rémunération des buralistes, de les accompagner dans la transformation de leur modèle économique et de les protéger de la sur-réglementation européenne ».

•• FDJ / buralistes : « Les points de vente de la Française des Jeux seront réservés au réseau des buralistes ».