Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Nov 2020 | Observatoire
 

Plusieurs associations de commerçants voulaient interdire le Black Friday (voir 8 novembre). Mais le Gouvernement n’en a pas le pouvoir et l’e-commerce refuse, dans les circonstances actuelles, de faire une croix sur cette grosse période de ventes.

L’opération avec ses promotions alléchantes aura bien lieu le 27 novembre, alors que les commerces non essentiels seront encore fermés.

Et cela va faire un nouvel afflux de paquets chez les buralistes faisant du relais colis.

•• En France pour 2019, ce week-end de promotions avait généré 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 5 en magasins et 1 sur Internet. Pas étonnant que les acteurs refusent de l’annuler. « Nous allons adapter le Black Friday au contexte, mais pas le supprimer. Les consommateurs et les vendeurs attendent cet événement », souligne Fabien Versavau, le PDG de Rakuten France, dans Le Parisien / Aujourd’hui en France.

Il avoue réfléchir à troquer le nom américain pour un autre, moins connoté négativement. « Mais annuler le Black Friday ne sauverait pas le petit commerce », relève Fabien Versavau, « nous préférons que l’opération commerciale soit maintenue et qu’elle serve à maximiser les ventes des boutiques fermées. Nous allons profiter de ce temps fort pour promouvoir nos vendeurs français dans les espaces publicitaires de notre site et dans nos newsletters ». »

•• L’annulation du Black Friday en ligne n’est pas plus à l’ordre du jour chez Fnac-Darty, Amazon ou Cdiscount.

« C’est notre plus gros week-end de l’année depuis deux ans », observe la Fnac, qui réclame surtout « la réouverture la plus rapide possible des magasins ». Fnac-Darty est l’un des plus gros bénéficiaires du Black Friday en France. Maintenu, « il sera quand même un peu différent des années précédentes » précise une porte-parole, « il deviendra une sorte de rampe de lancement de Noël ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Reconfinement / Nouveaux usages de consommation : le Black Friday aura bien lieu le 27 novembre  ,
10 Nov 2020 | Observatoire
 

Les temps difficiles voient naître des alliances inattendues. Du moins sur le plan de la communication. 

Intermarché, Carrefour, Cdiscount, Rakuten ou Amazon incitent les petits commerçants à digitaliser avec eux leurs activités. La grande distribution tend aujourd’hui les bras aux petits commerçants fermés, explique Le Figaro.

•• Le distributeur indépendant Intermarché met son site internet à disposition des librairies fermées, qui peuvent y faire référencer leurs produits. Une fois leurs livres vendus sur l’un des « drives solidaires » du distributeur, le retrait de la commande se fait en magasin, à la librairie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Reconfinement / Nouvelle Proximité : comment la grande distribution annonce soutenir la digitalisation des petits commerçants  , ,
8 Nov 2020 | Observatoire
 

L’opération commerciale est programmée pour le 27 novembre, mais déjà un accord a été trouvé avec Amazon pour que la période de communication avant l’opération soit restreinte. Le Conseil national des Centres commerciaux a récemment demandé son interdiction.

Le député Jean-François Parigi (Seine-et-Marne) – soutenu par ses collègues LR Aurélien Pradié (Lot), Jacques Ferrara (Corse-du-Sud), Ian Boucard (Territoire de Belfort) et Antoine Savignat (Val-d’Oise) – est à l’initiative d’une missive envoyée à Bruno Le Maire, afin de demander aux géants du e-commerce de la reporter. Il s’en explique dans Le Parisien. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Reconfinement / Nouveaux usages de consommation : initiative politique pour reporter le Black Friday   ,
23 Oct 2020 | Observatoire
 

L’e-commerce a vu ses ventes exploser avec le confinement.

La progression a été notamment forte pour les « Produits de grande Consommation » et le « Frais libre-Service » (PGC-FLS). Et cela a persisté après le déconfinement.

Selon des données Kantar, en cumul à la date au 6 septembre 2020, les ventes en ligne représentaient 8,1 % des achats totaux de PGC-FLS contre 6,3 % sur la même période l’an passé. « Le circuit a gagné 3 ans de développement », analyse Gaëlle Le Floch, la directrice de la division Worldpanel de Kantar. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité  : « l’e-commerce a gagné trois ans de développement » (Kantar)  ,
18 Sep 2020 | Observatoire
 

L’e-commerce a profité du confinement … Mais au total, les achats en ligne ont moins progressé qu’en 2019. Les chaînes de magasins « en dur » en auraient néanmoins profité pour dépasser les purs spécialistes Internet, selon Les Échos.

Selon le bilan de la Fevad (syndicat du e-commerce), publié ce mercredi, les ventes en ligne ont progressé de 5,3 % pour un chiffre d’affaires de 26 milliards d’euros au cours du deuxième trimestre. Mais en 2019, pendant la même période, les cyberachats avaient grimpé de 12 %.

Pendant la crise, la croissance du e-commerce a été réduite de moitié. « Au mois d’avril, au plus fort de la crise sanitaire, l’e-commerce n’a progressé que de +0,8 % par rapport à avril 2019 », souligne la Fevad. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Consommation : sur la Toile, la crise sanitaire a profité aux commerçants … « en dur »  ,
1 Juil 2020 | Observatoire
 

Durant le confinement, 9,8 % des achats de produits alimentaires – comme de grande consommation – ont été réalisés en ligne, contre 5,7 % sur toute l’année 2019. Grandes enseignes, PME et plates-formes tablent sur un maintien de cette dynamique. Qu’en est-il exactement ? 

Des faits pour réfléchir.

•• D’après une étude de Médiamétrie pour la Fevad (Fédération du E-Commerce et de la Vente à Distance), parue le 28 mai, les trois quarts des cyberacheteurs pensent que les commerces de proximité devraient offrir la possibilité de commander sur Internet. C’est encore loin d’être le cas. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire de la proximité : nous allons vers l’accélération du basculement dans l’ère numérique  ,
18 Mai 2020 | Observatoire
 

La Confédération des commerçants de France regrette que l’opération « French Days » (voir ce jour), initialement prévue pendant le confinement, n’ait pas été annulée, par solidarité avec les commerçants indépendants « qui ne peuvent pas effectuer de telles remises en raison de leur modèle économique, leurs marges et leurs coefficients de revente ».

« Depuis plus de huit semaines, les commerçants indépendants ont été fermés et ne peuvent pas lutter contre une telle concurrence fondée sur une politique de prix très agressive ! »

•• Dans son communiqué, la CDF rappelle avoir demandé « un report de la date des soldes entre le 22 et le 29 juillet ainsi qu’une limitation des promotions ».

Pour l’heure, le ministre de l’Économie, n’a pas tranché à ce sujet, même s’il s’était dit favorable à un report des soldes d’été.

•• Concernant les promotions, la CDF demande aux enseignes qui les pratiquent de le faire avec discrétion et « sans publicité outrageuse ». « Les conséquences de telles pratiques vont s’avérer désastreuses pour les commerçants indépendants, qui vont disparaître peu à peu, ne pouvant survivre au post-confinement et aux pratiques du « chacun pour soi » des grandes enseignes du commerce ».

 Commentaires fermés sur French Days : la Confédération des commerçants de France réclame leur annulation   ,
18 Mai 2020 | Profession
 

À l’initiative des six grandes enseignes françaises du e-commerce (Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé), les French Days de printemps (voir 26 avril 2019) se dérouleront du mercredi 27 mai à 7 heures, au mardi 2 juin à 7 heures.

« Décalée à l’issue de la période de confinement, pour permettre aux enseignes physiques de bénéficier pleinement de sa dynamique, cette édition du printemps 2020 a pour vocation de célébrer la renaissance du commerce. Singularité de cette édition, les commerçants proposeront un focus sur les produits de marques françaises et la défense du pouvoir d’achat », peut-on lire dans un communiqué.

 Commentaires fermés sur Relais Colis : Les French Days de printemps auront bien lieu  ,
7 Avr 2020 | Observatoire
 

Logique. Pour la grande distribution, le début du confinement a clairement marqué un repli dans les ventes. Les consommateurs ayant jeté leur dévolu (contraint et forcé) sur l’e-commerce, les drive et les magasins de proximité.

À partir de mercredi 18 mars, « la limitation des déplacements, additionnée au stockage important des derniers jours, a occasionné des petites journées en termes de chiffre d’affaires » dans la grande distribution, relève en effet le cabinet Nielsen. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Consommation : le commerce de proximité tire (relativement bien) son épingle du jeu   , ,
31 Mar 2020 | Observatoire
 

Si cette période de confinement est propice aux achats sur Internet, ce n’est pas le cas pour tous les acteurs de la Toile poursuit l’enquête des Échos (voir 28 mars).

Les sites de revente d’occasion, comme le Bon Coin, Vinted ou Vide Dressing, qui mettent en relation surtout des particuliers avec d’autres particuliers, subissent les restrictions de circulation de plein fouet. L’interruption des livraisons par Mondial Relay, l’un des principaux partenaires de ces plates-formes, a donné un sérieux coup de frein aux achats, ses quelque 10 000 points relais étant fermés (voir 23 mars).

•• Vinted (vente de vêtements d’occasion) a suspendu son activité en France et en Espagne. Un coup dur, l’Hexagone étant le premier marché de la start-up lituanienne avec 9 millions d’utilisateurs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / E-commerce : ces sites qui subissent de plein fouet les carences de livraison   ,