Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Juil 2019 | Profession
 

Le 18 mai, Sylvain Jacobée (directeur général de la CCI des Vosges) et Catherine Marcel (présidente de la chambre syndicale des buralistes du département et vice-présidente de la Confédération) ont signé une convention de partenariat local sur le déploiement du Fonds de Transformation des buralistes, à travers les audits (voir Lmdt des 18, 10 et 2 juillet). Vosges Matin fait le point deux mois après.

« Ce n’est pas comparable aux aides déjà existantes » explique Catherine Marcel, « c’est bien plus que des travaux de modernisation ou de rénovation. Il s’agit du financement d’une transformation visible du point de vente afin de lui permettre d’accueillir d’autres activités. »

•• De nouvelles activités ? Certains buralistes s’interrogent sur leur nature. « Il va y avoir aussi une généralisation des relais-poste, notamment dans les secteurs ruraux. En tant que préposés de l’État, on va nous confier de plus en plus de tâches administratives. Pourquoi pas un service de conciergerie dans les villes touristiques ? Chaque buraliste est libre de choisir l’activité souhaitée » poursuit Catherine Marcel.

Depuis la mise en place du Fonds de Transformation, 14 buralistes sur les 173 du département ont entamé le processus. « Deux d’entre eux ont repoussé au prochain semestre et un a laissé tomber » précise Évelyne Seguin, conseillère commerce à la CCI des Vosges, en charge des audits.

•• Parmi les buralistes volontaires, Christophe Viney (photo), récent repreneur du bar-tabac à Capavenir (nouvelle commune au nord d’Épinal) : « l’affaire était en liquidation, l’établissement vétuste. J’ai changé la carotte, j’ai ajouté une enseigne « Vape » pour signaler la vente de cigarettes électroniques, changer les tables et le comptoir avec mise aux normes de l’électricité, entre autres. Il y avait beaucoup à faire ».

•• Montant de la facture : 34 000 euros. L’aide proposée prend en charge 30 % du montant des dépenses HT avec un plafond maximum de 33 000 euros.

Pour pouvoir y prétendre, le buraliste doit rigoureusement respecter la procédure (…) « Elle est aussi ouverte aux repreneurs. Ça peut être un argument de vente du commerce » renchérit Catherine Marcel.

18 Juil 2019 | Profession
 

Très prochainement, certains buralistes pourront vendre des billets de train, notamment sur la ligne Paris-Granville, la Normandie étant sélectionnée comme région test (voir Lmdt des 9 et 8 juillet). Ce qui n’est pas sans susciter, localement, un débat.

« Nous sommes le premier commerce de proximité de France. Le conseil de proximité, nous savons faire. Nous allons apporter de l’humain, ce que beaucoup de personnes recherchent » précise Fabrice Lefebvre, président de la chambre syndicale des buralistes de l’Eure, dans Le Réveil. Lire la suite »

18 Juil 2019 | Profession
 

Depuis la présentation d’un accord-cadre entre la Confédération et CCI France (voir Lmdt du 12 février), les signatures sur le terrain se multiplient au niveau des syndicats départementaux des buralistes et des chambres de commerce (voir Lmdt des 10 et 2 juillet ainsi que du 25 juin).

•• Objectif : associer les CCI à la réalisation d’audits – préalables et obligatoires – pour tous les buralistes souhaitant se lancer dans une démarche de Transformation.

Les CCI disposent d’une expérience certaine dans le domaine. Et leur maillage territorial est unique. Et ces audits « aident à franchir véritablement le pas de la Transformation », selon la formule de Philippe Coy. Lire la suite »

17 Juil 2019 | Profession, Récents
 

Le numéro d’été de juillet-août du Losange arrive, cette fin de semaine, chez les buralistes abonnés (qui peuvent aussi le consulter en ligne).

•• On y trouvera, notamment, un sujet sur le récent accord entre la SNCF et la Confédération, les chiffres-clés du dernier bilan semestriel de la Douane ainsi qu’une interview croisée entre Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) et Vincent Durieux (France Vapotage).

•• Dans son éditorial, Philippe Coy fait un point d’activité à mi-année. Extraits :

(…) « Notre plan de Transformation monte en puissance, comme prévu.

Pas une semaine ne s’écoule sans que ne soit signée une convention départementale avec une CCI pour mettre à portée de nos collègues ces audits qui aident à franchir le pas de la Transformation. Le nombre de dossiers pré-validés par la Douane augmente. Ici et là, les travaux commencent ou sont en voie d’être réalisés. Pour les premiers, l’effet « waouh » des clients, ce sera dès cet été. Lire la suite »

14 Juil 2019 | Profession
 

Dans le cadre de l’accord entre la SNCF et la Confédération (voir Lmdt des 8 et 9 juillet), le dispositif de vente de billets de trains sera lancé d’ici la fin du mois chez cinq buralistes du Calvados, la région Normandie ayant été choisie – comme quatre autres – pour la phase d’expérimentation : à Caen, Falaise, Houlgate, Honfleur et Caumont-l’Éventé.  

Selon Alain Clouet, président de la Fédération des buralistes Normandie Maine, le choix de ces villes est stratégique. « On vérifiera si ces nouveaux points de vente correspondent aux attentes des usagers. Nous avons choisi ces zones pour voir si ce dispositif fonctionne là où il n’y a plus de guichets, en zone rurale, mais aussi là où il y en a encore, comme à Caen » déclare-t-il dans Ouest-France. Lire la suite »

11 Juil 2019 | Profession
 

« Il nous faut de nouvelles accroches » confirme Emmanuel Magniez, président des buralistes de Seine-Maritime – Rouen, au lendemain de la signature SNCF/Confédération sur la vente des billets de train (voir Lmdt des 9 et 8 juillet). Le département faisant partie des cinq régions d’expérimentation.

Selon l’élu syndical, avec le Fonds de transformation qui va devoir « amortir le choc » des hausses de prix, chaque arrivée d’un nouveau produit ressemble à une bouée de sauvetage bienvenue. « Nous devenons relais Poste ; nous développons les comptes bancaires Nickel. Maintenant, avec la vente de billet SNCF, nous allons être des guichets de service public modernes » poursuit Emmanuel Magniez dans les colonnes de Paris Normandie. Lire la suite »

10 Juil 2019 | Profession
 

Cela fait combien de temps que l’on n’avait pas autant parlé des buralistes dans la presse ?

La signature d’une convention entre Philippe Coy et Guillaume Pépy, lundi soir (voir Lmdt des 8 et 9 juillet), a suscité une vague de retours presse intense (les principaux médias nationaux) et profonde (beaucoup de reprises dans les médias régionaux et pas seulement dans les régions concernées).

Avec la communication virale dans les réseaux sociaux qui en découle. Et la somme des conversations déclenchées sur le sujet dans les lieux de la vie de tous les jours. Et pas seulement au bar ou à la presse. Lire la suite »

10 Juil 2019 | Profession
 

Avant la signature du partenariat avec la SNCF pour la vente de billets de train chez les buralistes (voir Lmdt des 8 et 9 juillet), Philippe Coy s’était déplacé avec Sophie Lejeune, ce lundi 8 juillet, à Toulouse où avait lieu la dernière étape de la « Journée de la Transformation » (voir Lmdt des 11 mars et 19 mai).

•• À cette occasion, une convention de partenariat a été signée entre la CCI de la Haute-Garonne (représenté par son président, Michel Lacroix) et la chambre syndicale des buralistes (représenté par Gérard Vidal), toujours dans le cadre de la réalisation des audits requis par le Fonds de Transformation (voir Lmdt des 5 juin et 27 mai). Lire la suite »

10 Juil 2019 | Profession
 

« Il faut transformer nos activités … » Le constat de Pascal Brie, président des buralistes de l’Aube, a sonné sans appel, ce vendredi 5 juillet, lors de la signature d’une convention de partenariat local avec la CCI du département sur la réalisation de l’audit obligatoire du Fonds de Transformation (5 juin et 27 mai). 

•• À cette occasion, la presse locale rapporte que cette prestation aux buralistes, de trois jours au maximum, se développe en trois axes : l’analyse du point de vente et de son environnement ; l’analyse de la zone de chalandise et la définition ainsi que la priorisation des activités liées à la transformation.

« Les situations sont différentes pour chaque buraliste, il faut pouvoir s’adapter pour proposer des activités nouvelles » a souligné Sylvain Convers, président de la CCI Aube. Dans le département, deux audits ont déjà été réalisés, selon L’Est Éclair.

•• « On est un des derniers commerces de proximité en milieu rural. D’où l’intérêt de multiplier les activités annexes. Beaucoup de buralistes ont déjà évolué » a rappelé Pascal Brie.

9 Juil 2019 | Profession
 

Invité de Pierre de Vilno sur Europe 1, Philippe Coy a fourni des détails sur ce nouveau dispositif de vente de billets de train chez les buralistes, testé cet été dans cinq régions (voir Lmdt de ce jour et du 8 juillet).

« Il m’a semblé intelligent d’offrir plus de mobilités aux usagers, avec un titre de transport pour la mobilité régionale et nationale »

•• « Les usagers viendront dans notre commerce et demanderont un titre de transport pour un TER ou une grande ligne. Le buraliste disposera d’une tablette avec une application très simple, et pourra ainsi vendre le titre de transport à l’usager. Tout le matériel et le développement informatique a été porté par la SNCF ». Lire la suite »