Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Fév 2021 | Profession
 

Troisième volet de la page des Échos consacrée à la Transformation du réseau (voir 23 février 1 et 2) : depuis le mois d’octobre dernier, un test d’offre alimentaire dite de « snacking », mise en place par Sodebo, est en cours chez une quarantaine de buralistes en France. 

S’il s’avérait concluant, le groupe vendéen s’ouvrirait ainsi les portes d’un des plus importants réseaux de points de vente de proximité en France … « C’est un vrai potentiel », observe Marie Peyre, Responsable commerce RHD (pour Restauration hors Domicile) chez Sodebo. Trop tôt néanmoins pour tirer un premier bilan de l’expérience, compte tenu des conditions très particulières de la crise sanitaire. Lire la suite »

23 Fév 2021 | Profession
 

À l’interview de Philippe Coy dans Les Échos (voir ce jour), le journaliste Antoine Boudet ajoute un développement sur la transformation du réseau ou comment « les buralistes continuent d’ajouter des cordes à leur arc ». Extraits.

•• Le vapotage fait partie de ces activités qui façonnent le nouveau visage des buralistes. « C’est un enjeu de santé publique et de business aussi, car c’est un produit à marge. Mais ce nouveau métier demande un peu plus de technicité », souligne Philippe Coy. Lire la suite »

23 Fév 2021 | Profession, Récents
 

Dans une interview qu’il a accordée aux Échos, Philippe Coy tire un bilan positif de 2020 grâce à la résilience du réseau des buralistes et constate que le Plan de Transformation prend de l’ampleur. Extraits.

•• Activité tabac

« La trajectoire choisie par la Confédération des buralistes nous a permis de passer cette crise de façon plus agile que d’autres. Le réseau s’est montré très résilient et, au final, nous tirons un bilan positif de cette année 2020. Près de 95 % des bureaux de tabac sont restés ouverts pendant les confinements, sauf en Ile-de-France où le taux de fermeture a été plus important au printemps.  Lire la suite »

19 Fév 2021 | Profession
 

Sur BFM Business, ce jeudi 18 février, Philippe Coy a évoqué, en direct, l’actualité d’une profession, malgré tout, en mouvement.

• Tabac : « L’année 2020 a été très compliquée comme pour l’ensemble des commerces de proximité, mais pas si mauvaise. 

« Les Français n’ont pas plus fumé mais le premier confinement,  et en particulier le premier confinement a été caractérisé par le fait que l’achat de tabac se faisait uniquement dans le réseau des buralistes et non plus de l’autre côté des frontières. Depuis 15 ans, nous sommes sous l’emprise d’un marché parallèle de plus en plus croissant qui déstabilise notre commerce de proximité.

• Résilience : « Nous avons été résilients et nous sommes restés ouverts pour accompagner les Français avec nos services de proximité.  Lire la suite »

12 Fév 2021 | Profession
 

« Comment le métier de buraliste a-t-il vécu 2020 et la crise sanitaire ? » s’interroge La Montagne.

Frédéric Vergne (buraliste à Ussac, président départemental de la Corrèze, vice-président de la Confédération) préfère parler de diversification dans un contexte économique de plus en plus compliqué. Extraits.

•• Couvre-feu :  « On s’est battu pour être classés par le Gouvernement  dans les commerces de première nécessité par la multitude de services qu’on peut rendre. On a eu un après-confinement pas trop mauvais. Là, il faut être prudent, les trésoreries commencent à être à flux tendu. Le couvre-feu prive les bureaux de tabac qui ne sont pas en centre-ville de 15 à 20 % de leur chiffre d’affaires quotidien. » Lire la suite »

11 Fév 2021 | Profession
 

En déplacement à Caen, ce 10 février dans le cadre des journées de la Transformation, Philippe Coy a aussi été sollicité par les médias entre les déclarations d’Emmanuel Macron sur la stratégie décennale contre le cancer (voir 4 février) et la récente grosse saisie de la Douane à Cherbourg (voir 8 février). Extraits. 

•• Sur France Bleu Normandie : « les ministres successifs ont utilisé à chaque fois le même outil, la pression fiscale, qui a généré ni plus ni moins que l’émergence d’un marché parallèle qu’il s’agisse des achats frontaliers ou des marchés issus de la contrefaçon et du crime organisé. Ce qui doit ramener à la raison sur la fiscalité des produits du tabac ». Lire la suite »

10 Fév 2021 | L'essentiel, Profession
 

L’année a bien commencé pour la Transformation des buralistes. À plusieurs reprises, ce mois de janvier, a été battu le record des appels entrants par jour à la plateforme de la Transformation.

Le Losange de février (voir 3 février) nous délivre les chiffres-clés de la Transformation au 15 janvier.

Buralistes engagés dans la démarche : 3 567
 Buralistes ayant réalisé leur audit préalable : 2 131
 Buralistes ayant leur dossier de pré-validation signé par la Douane : 1 343
 Montants pré-validés : 27,6 millions d’euros

5 Fév 2021 | Profession
 

Une heure entière, à un créneau de grande audience, sur une grande radio. 

Invité de « La France bouge » sur Europe 1, ce jeudi 4 février de 13 à 14 heures, Philippe Coy a expliqué que les raisons de pousser la porte des buralistes sont de plus en plus variées.

« Par nature, on est buraliste pour vendre du tabac. Mais l’adaptation fait qu’on doit rééquilibrer nos sources de revenus et notre fréquentation », note Philippe Coy. Aussi, les buralistes vendent désormais des produits du vapotage, « dans la continuité ». Lire la suite »

5 Fév 2021 | Profession
 

Épisode 25 de la revue de presse des témoignages sur la Transformation et le développement des buralistes (voir 1er février et 25 janvier).

•• Après une fermeture il y a sept mois, la librairie du Thillot (3 500 habitants, 25 kilomètres de Remiremont) a rouvert ce 1er février sous le nom de « Tabac presse des Vallées ». Les nouveaux patrons, Mélanie et Jimmy Bernier ont choisi de s’installer pour rouvrir un commerce de proximité dédié à la culture.

Après quelques recherches,  leur choix s’est en fait porté sur la commune dès juillet 2020 alors que la librairie locale venait d’être mise en liquidation et le débit de tabac fermé pour cause de retraite.

« Il est important que la culture sur toutes ses formes soit présente sur un village comme Le Thillot : c’est pourquoi une partie de l’établissement est consacrée à la littérature de tous styles et pour toutes générations. Un rayon sera même consacré aux livres pour dyslexiques », précise le couple dans Vosges Matin. Lire la suite »

1 Fév 2021 | Profession
 

Fin novembre 2019, un commerce multiservices « transformé » s’installait dans les anciens locaux d’une épicerie à Saint-Galmier (à une vingtaine de kilomètres de Saint-Étienne/ voir 26 juin 2019).

Gilles Grangier, le buraliste du centre-bourg et président de la Fédération de la Loire, avait pris le pari et depuis il s’est fait une place au cœur de la commune de 5 800 habitants.

« Cela a mis du temps à se mettre à démarrer, mais ça y est, l’activité est bien orientée » explique-t-il au Progrès. « Les gens ont répondu présent, de manière régulière. C’est un pari gagnant. » Lire la suite »