Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Mai 2018 | Profession
 

Douzième étape des « Journées de la Transformation #buralistes 2021 » (voir Lmdt du 16 mai), ce mardi 22 mai dans la Marne, suivie par le quotidien régional L’Union. Qui en a retenu l’idée-force : les buralistes doivent devenir les nouveaux « drugstores » du commerce.

•• « Dans la Marne, notre activité a chuté de 10 % en cinq ans », y rappelle à titre indicatif, le président départemental Alain Sauvage.

« C’est vrai que nous avons loupé le premier wagon mais nous prenons le train de la transformation. Nous conservons notre ADN autour du tabac, mais nous voulons nous diversifier, mieux répartir les équilibres et modifier la vision que les gens ont de nous », explique Philippe Coy. Lire la suite »

24 Mai 2018 | Profession
 

Dans le cadre de l’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes des Vosges qui s’est tenue récemment à Épinal (le 13 mai), Vosges Matin a interviewé Catherine Marcel, sa présidente, sur l’état d’esprit des buralistes vosgiens.

•• « Le calendrier fiscal de hausse des prix du tabac qu’on nous annonce a été fixé et ça nous fâche. Mais, d’un autre côté, ça va nous laisser une visibilité pour pouvoir diversifier nos activités et devenir de nouveaux commerçants. Puisque le tabac, avec les hausses successives annoncées, ne sera plus notre activité principale, nous allons être obligés de devenir de nouveaux commerçants et proposer une offre diversifiée.

•• « On a déjà commencé avec la cigarette électronique qui se vend plutôt bien. Il y a aussi l’activité de compte Nickel qui se développe beaucoup. Nous sommes aussi en attente pour développer des services publics comme la carte grise, mais il y a aussi les abonnements téléphoniques, internet. » Lire la suite »

23 Mai 2018 | Profession
 

Depuis ce mardi 22 mai, les buralistes équipés d’un TPV Strator proposent à la vente des bons d’achat FlixBus permettant de réserver son trajet en cars (les fameux « cars Macron ») sur tout le territoire. 

Rendre l’achat d’un trajet en car aussi simple que celui d’un magazine ou d’une recharge téléphonique, telle est la logique première ayant guidé ce partenariat entre Strator et le spécialiste du transport longue distance en autocar en Europe.

•• La seconde raison réside dans la couverture du territoire des 10 000 buralistes équipés d’un TPV Strator : zones rurales, périphériques ou urbaines, stations balnéaires comme centre-ville. « Notre mode de transport est déjà accessible au plus grand nombre, mais nous souhaitions encore davantage démocratiser l’acte d’achat, afin qu’aucune catégorie de population ne puisse en être exclue : le réseau de buralistes de Strator-Logista France répond parfaitement à ce besoin » complète Yvan Lefranc-Morin, directeur général de FlixBus. Lire la suite »

22 Mai 2018 | Profession
 

Dans Le Losange de ce mois (voir Lmdt du 19 mai), un cahier central – signé « Interval, c’est local » – délivre des conseils pratiquo-pratiques sur un thème qui circule beaucoup en ce moment chez les buralistes : « travailler avec les circuits courts ». Ou « favoriser la consommation locale en 10 étapes et faire grimper sa marge à coup sûr ». Extraits :

1• Bien connaitre sa cible : comment se compose la clientèle ? Quel est son âge moyen ? Quel est son pouvoir d’achat ? (…) Si on a du mal à la cerner, on peut aussi l’interroger : qu’est-ce que vous aimeriez trouver comme produits locaux dans mon bureau de tabac ?

2• Sélectionner ses produits locaux : quelles sont les spécialités locales ? Y a-t-il des producteurs locaux ? Internet constitue l’outil idéal de sélection des sources (…) Il convient de lister les fabriques et producteurs locaux (…) Dans une région touristique, la sélection se porte naturellement sur les souvenirs. Lire la suite »

22 Mai 2018 | Profession
 

La semaine dernière, nous avons reproduit une question écrite du député Thierry Benoit (Ille-et-Vilaine / UDI, Agir et Indépendants) portant sur le problème actuel de la congestion de la délivrance de cartes grises … et sur la bonne idée que pourrait présenter une association du réseau des buralistes au dispositif (voir Lmdt du 14  mai). Ce qui est une demande de la Confédération, d’ailleurs.

•• Dans son dernier numéro, Le Canard Enchaîné revient sur ce sujet des cartes grises. Cash. Extraits :

« Amateurs d’émotions fortes, demandez d’urgence votre carte grise ! Lors de sa mise en place, en novembre 2017, le plan Préfecture nouvelle génération, censé délivrer sans délai, sur Internet, les précieux sésames autrefois établis par les préfectures avait provoqué une pagaille monstre : logiciels bloqués, délais interminables, demandeurs à bout de nerfs … mais tout allait rentrer dans l’ordre, avait promis le ministère de l’Intérieur.

« Six mois plus tard, le bilan est accablant ; les histoires suivantes en témoignent … ». Lire la suite »

22 Mai 2018 | Profession
 

Le bureau de Poste de Sérignan (Hérault) est fermé depuis cinq mois à cause d’émanations toxiques. Les travaux réalisés ne permettant pas en l’état d’accueillir le public, des solutions provisoires ont été trouvées … L’activité postale a donc repris, ces derniers jours, dans le tabac-presse à proximité. 

Habituellement, la Poste de Sérignan accueille trois à quatre cents clients en moyenne, par jour. Et sa fermeture prolongée avait fait pas mal de mécontents : « ce service a vraiment manqué. Dès le premier jour, nous avons eu beaucoup de monde » témoigne la buraliste, Isabelle Arnaud, à France Bleu Hérault qui s’est intéressé au sujet.

« Ce n’est pas étonnant. Désormais les habitants ne sont plus contraints de se déplacer dans une commune voisine. Mais c’est un nouveau métier aussi pour moi. J’ai été formée. Il a fallu trouver    une organisation et un réaménagement pour la mise en place de ce relais de poste urbain … temporaire. »

18 Mai 2018 | Profession
 

Depuis le 11 avril, l’établissement de Frédéric Vergne (président des buralistes de Corrèze et de la fédération Centre-Ouest, vice-président de la Confédération) vit au rythme de son « café plume » … nouvel espace culturel, littéraire et gourmand, tout en conservant les activités de base (tabac, vapotage, jeux, presse) de buraliste. Ceci à Beynat (Corrèze), commune de 1 200 habitants. 

Dans La Montagne de ce jeudi 17 mai, le buraliste (voir Lmdt des 7 mai et 27 avril) en dit plus sur ce point de vente littéralement transformé.

•• « J’ai toujours cherché à développer mon activité en proposant de nouveaux services. Cette volonté de diversification fait partie de ma vision du métier, mais elle s’impose aujourd’hui à l’ensemble de mes confrères au regard des mutations que connait la profession. L’espace « Café Plume » répond à cette problématique mais demeure, avant tout, un projet personnel qui me tenait à cœur de mettre en place pour et avec les Beynatois.  Lire la suite »

17 Mai 2018 | Profession
 

Dans le cadre des « Journées de la Transformation #buralistes2021 », Philippe Coy a visité plusieurs points de vente dans l’Aude, ce mardi (voir Lmdt du 16 mai).  

•• L’Indépendant a suivi l’une de ces visites à Montredon-des-Corbières.

« Aujourd’hui, nous vendons du tabac certes, mais aussi des vapoteuses, leurs recharges, on refait les clefs, on sert le café, on a des tables à l’intérieur, à l’extérieur, on a une borne de développement photo. Faut se diversifier, sinon on est mort », assène Samuel Levi aux commandes du « Paternel » avec sa sœur. Lire la suite »

17 Mai 2018 | Profession
 

Venant de vendre son établissement à Longeville-en-Barrois, Philippe Tétard, président des buralistes de la Meuse depuis plus de 20 ans, va quitter son mandat à l’automne. Dans L’Est Républicain du 15 mai, il livre son regard sur l’évolution du métier.

•• « En 1992, il y avait 152 bureaux de tabac dans le département, il en reste 72 aujourd’hui. La plus grosse diminution est due aux fortes augmentations du prix du tabac. Ont fermé des buralistes dans les villes où il y avait une surreprésentation comme à Verdun ou Montmédy. 

« Il y a aussi la proximité du Luxembourg qui a joué. Il y a des clients qui viennent et qui disent : donnez-moi seulement un paquet, demain je vais au Luxembourg !  Lire la suite »

16 Mai 2018 | Profession
 

Au fur et à mesure de leur avancement dans le calendrier – la onzième étape vient de se dérouler dans l’Aude (voir Lmdt du 14 mai) – les « Journées de la transformation » tournent essentiellement autour de ces projets qui peuvent structurer l’avenir du réseau des buralistes. Avec audace et méthode.

•• Le besoin de transformation de la profession … la volonté de se projeter dans une nouvelle image moins identifiée à l’activité tabac … la nécessité de se faire plus accompagner pour mieux répondre aux exigences du marché du vapotage … une demande de réflexion sur le cannabis : autant de sujets sur lesquels Philippe Coy, Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) et Sylvain Heubert (directeur) ont dialogué avec une soixantaine de buralistes, à Narbonne, lundi soir.

Il y a deux ans ou trois, ce ne sont sûrement pas les mêmes sujets qui seraient spontanément ressortis. Lire la suite »