Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Mar 2020 | Profession
 

Direction Bayonne pour Philippe Coy et Sophie Lejeune, ce mercredi 11 mars : pour une nouvelle Journée de la Transformation.

Dans ce Pays Basque français où 17 buralistes vont (ou ont déjà) bénéficié de l’aide financière à la Transformation. 

Au micro de France Bleu Basque, Philippe Coy expliqué les objectifs du Fonds de Transformation doté de 80 millions d’euros : « c’est une négociation que nous avons eue avec le Gouvernement face à la trajectoire fiscale sur le tabac qu’on a combattu mais qui est aujourd’hui en place : le fameux paquet à 10 euros. Lire la suite »

13 Mar 2020 | Profession
 

Avec la proximité de l’Andorre qui vend le paquet à 3,50 euros, les buralistes ariégeois tentent de garder le cap pour continuer à attirer les clients. La Dépêche du Midi explique comment certains « contre-attaquent ».

•• À Foix, Daniel Hébert (photo) met toutes les chances de son côté en proposant divers services. « Depuis deux ans, j’ai agrandi le magasin qui fait désormais 180 mètres carrés, et j’ai fait une librairie magnifique avec un large choix d’ouvrages ». Plus récemment, il a « rentré la borne photo « ANTS » pour les documents officiels  ».

Bref, il reste positif en multipliant les tâches : de la banque avec le Compte Nickel au … cash back depuis une dizaine de jours. Chez lui, ce sont les jeux qui rapportent le plus devant le tabac. Lire la suite »

12 Mar 2020 | Profession
 

Dans sa double page consacrée à l’assemblée générale des buralistes de Meurthe-et-Moselle (voir 10 mars), L’Est Républicain dresse le portrait d’un « paquet de bonne humeur, sans filtre ».

Jean-François Lukan, buraliste dans le village de Moutiers, garde le sourire accroché aux lèvres malgré la proximité du Luxembourg à une petite quarantaine de kilomètres.

Il était à la tête d’une auto-école jusqu’à ce qu’un problème de santé ne l’oblige à changer de direction. « L’ancien propriétaire du bureau de tabac vendait, c’était là où j’ai toujours vécu, j’ai saisi l’opportunité. Je n’ai pas hésité une seconde ».

•• Sept ans plus tard, même pas l’once d’un regret. Malgré les hausses successives du prix des cigarettes – « une hypocrisie totale » – et malgré le voisin luxembourgeois.

Derrière son comptoir, « Jeff », comme le surnomment les habitués, ne se lasse pas du contact avec les clients. Même si ceux-là se font moins nombreux depuis un certain temps : « avant, je tournais à 300 personnes par jour … Mais au fur et à mesure des augmentations, certains ne sont plus venus. Ils me le disaient franchement, du style :  vu le prix du paquet de clopes, je vais les acheter au Luxembourg, désolé ».

« Et je peux le comprendre. Là-bas, ils font d’une pierre trois coups, puisqu’ils peuvent en profiter pour faire le plein de la voiture et acheter de l’alcool, moins cher lui aussi ».

•• « Il me reste dix ans avant la retraite. Je donne beaucoup de moi-même, je suis ouvert tous les jours, mais j’irai au bout. Je suis heureux dans ce que je fais. Mais pour certains, dans les villes les plus petites notamment, ça risque de devenir compliqué. Les diversifications qu’on nous propose ? Pas sûr qu’on soit gagnant. Ne résisteront que les plus motivés. »

« Le contact de proximité, rendre service, c’est le cœur de mon activité, je ne pourrais pas m’en passer. Et heureusement, il y a encore des gens qui choisissent et qui peuvent faire tourner le commerce local. »

 Commentaires fermés sur Paroles de buralistes : « le contact de proximité, rendre service, c’est le cœur de mon activité » (Jean-François Lukan, Meurthe-et-Moselle)  ,
11 Mar 2020 | Profession
 

« Les gens sont blasés. Sur l’autoroute, ils n’hésitent pas à acheter leur paquet 13,95 euros » déclare sans ambages Matthieu Meunier (président des buralistes d’Indre-et-Loire) dans La Nouvelle République, plus d’une semaine après l’augmentation du 1er mars (voir 28 et 29 février).

D’où la conclusion que cette énième augmentation n’aura que peu d’incidence sur la consommation des clients.

•• « Au vu des 50 centimes d’augmentation, ils (Philip Morris, ndlr) auraient pu contenir le prix à 9,80 mais pour eux, les cigarettes, c’est déjà presque de l’histoire ancienne ou, à tout le moins, ils ne les considèrent plus comme leur principale source de revenus sur le long terme, dans la mesure où ils misent beaucoup sur le tabac à chauffer, neutre en goudron et en carbone » ajoute Matthieu Meunier. Lire la suite »

11 Mar 2020 | Profession
 

Bien qu’attendue, chaque hausse du prix du tabac a des conséquences sur le chiffre d’affaires des buralistes, en particulier dans les départements frontaliers (voir 28 et 29 février).

L’Ardennais a fait appel à un trio de présidents pour analyser les enjeux : Alain Sauvage (trésorier de la confédération et président de la Fédération Est), Christophe Biani (buralistes des Ardennes) et Jacques Héry (buralistes de l’Aisne). Extraits.

•• « En 2019, le chiffre d’affaires des buralistes a baissé de 6 % sur l’ensemble du territoire. Et de 6 à 15 % dans les départements frontaliers » précise d’emblée Alain Sauvage. « Quand un consommateur de tabac venait acheter un paquet de cigarettes auparavant, il prenait des chewing-gums et une revue » complète Christophe Biani, illustrant l’effet doublement délétère des hausses successives du prix du tabac. Lire la suite »

10 Mar 2020 | Profession
 

Paquet à 10 euros, suppression du menthol … ce samedi 7 mars, à l’assemblée générale des buralistes de Meurthe-et-Moselle, les buralistes ont planché sur les nouvelles solutions pour se diversifier.

Reportage de l’Est Républicain qui y consacre une double page ce lundi 9 mars sous la casquette : « Bureau de tabac : commerce d’utilité publique ». Extraits.

« Un buraliste ne vend pas que du tabac » a confirmé Philippe Coy devant l’affiche de la seconde édition du salon Vap’Est (à Pont-à-Mousson le 5 avril prochain).

Hervé Garnier (président départemental, administrateur de la Confédération )  a démarré sur une note inquiète  : « il est fort probable que l’année 2020 ressemble à 2003, où l’on a connu une baisse considérable de nos volumes » Le chiffre, en volume, de début d’année est déjà négatif pour le département et suit celui de l’an dernier à -12,5 %. Lire la suite »

7 Mar 2020 | Profession
 

Malgré les incertitudes dues à l’évolution de l’épidémie du Coronavirus, la fédération des buralistes du Nord maintient son salon professionnel, ce week-end, au Mercure de Lille-Lesquin (voir 31 mars 2019 et 18 mars 2018).

La manifestation sera inaugurée, en début de cet après-midi, par Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) et Patrick Falewée (président de la fédération des buralistes du Nord et vice-président de la Confédération).

En présence de Simon de Cressac (Directeur régional de la Douane) et Thierry Lazaro (ancien parlementaire très impliqué auprès des buralistes, maire de Phalempin). Lire la suite »

6 Mar 2020 | Profession
 

À quelques jours de l’assemblée générale des buralistes de Meurthe-et-Moselle ce samedi 7 mars et à J-30 de Vap’Est II (voir 24 juin 2019), Hervé Garnier (président départemental et administrateur de la Confédération) déploie l’étendard du « Commerce d’Utilité locale » dans les colonnes des Tablettes Lorraines. Extraits.

•• « Si je n’avais pas diversifié mon offre, et notamment dans le secteur de la cigarette électronique, mon commerce serait déjà fermé » assure-t-il au préalable.

Dans son établissement de Dombasle-sur-Meurthe, le linéaire traditionnel de tabac accompagne la presse, des offres de carterie, des articles de mode, des idées cadeaux divers, des offres de services de proximité et un rayon de cigarettes électroniques au top. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paroles de buralistes : « le Fonds de Transformation n’est pas comparable avec d’autres aides que nous avons connues » (Hervé Garnier)  ,
5 Mar 2020 | Profession
 

Une profession qui avance, volontaire et avec, aux lèvres, le sourire du bon accueil aux clients. Cette 11 ème édition des Trophées des Buralistes Ile-de-France/Oise/Seine-Maritime qui s’est tenue à Paris, ce dimanche 1er mars au soir, n’a pas démenti le succès des éditions précédentes.

Une salle comble. Une ambiance bon enfant. Des partenaires mis en avant. Et 36 présentations d’établissements – les nominés – sur le grand écran de l’immense scène du Lido.

•• Avec une tonalité d’autant plus positive que plusieurs cas concrets de Transformations terminées ont notamment été présentés par le biais de mini-films. Quelques images … et les collègues comprenaient tout de suite l’ampleur des travaux, les efforts réalisés et leurs résultats. Lire la suite »

4 Mar 2020 | Profession
 

« Les buralistes corréziens ont de nouveaux clients : les contribuables » titre Centre-France / La Montagne qui consacre une pleine page au paiement de certains impôts et services publics locaux chez les buralistes.

Fréderic Vergne, président des buralistes du département et vice-président de la Confédération, dévoile le comment de ce nouveau service : terminal de la Française des jeux, scannage QR code par le contribuable, confidentialité, …

•• « Le premier à proposer ce service se trouve à Brive, à près d’une cinquantaine de mètres d’une trésorerie principale. Dès le 4 mars, ils seront 40 en Corrèze dans vingt villes différentes. Les buralistes sont en pré-test comme les autres en France » explique le président départemental. Lire la suite »