Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Fév 2021 | Trafic
 

L’Andorre ne fait pas partie de l’Union européenne, ni de l’espace Schengen Il est encore possible de s’y rendre (voir 31 janvier). Mais à certaines conditions qui viennent d’être précisées. 

•• Aucun test PCR négatif n’est demandé pour pénétrer dans la Principauté, sauf pour un séjour plus de trois jours.

Les Français qui résident à moins de 30 kilomètres de la frontière avec l’Andorre n’ont pas l’obligation de présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures s’ils font un déplacement de moins de 24 heures. Une mesure qui concerne essentiellement une partie des habitants de l’Ariège. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Achats frontaliers : le Gouvernement andorran jette le masque et demande une « assimilation avec la France »  ,
1 Fév 2021 | Profession
 

Lors d’un contrôle de police, ce jeudi 28 janvier, deux clients d’un bar-tabac-brasserie à Ploemeur (près de Lorient) étaient très, voire trop proches du bar et trop longtemps … D’où la décision de fermeture administrative d’un mois (réouverture le 1er mars).

•• Le buraliste ne se dérobe pas et explique à Ouest France : « j’avais effectivement deux clients fixes, un ancien âgé de 86 ans qui perd un peu la tête, et un autre qui fait la manche devant le supermarché. Je leur offre d’ailleurs souvent leur repas. Et puis, ponctuellement, depuis décembre par jour de grand froid, des ouvriers du bâtiment que je ne pouvais pas laisser déjeuner dans leur camion non chauffé …  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac / Coronavirus : fermeture administrative d’un mois dans le Morbihan   , ,
1 Fév 2021 | Profession
 

Lorsque les gendarmes sont entrés dans un bar-tabac à Nohanent (2 195 habitants, près de Clermont-Ferrand), ce samedi 30 janvier, en fin de matinée, il y avait des clients qui achetaient des cigarettes et des journaux … mais il y avait aussi ceux qui prenaient l’apéritif. 

Dix personnes au total qui ont été verbalisées – une amende de 135 euros – parce qu’elles ne portaient pas le masque.

La buraliste a elle aussi fait l’objet d’un procès-verbal (contravention de 4e classe pouvant aller jusqu’à 750 euros) pour non-respect de l’interdiction d’ouvrir les bars et les restaurants. Elle n’est pas à l’abri d’une sanction administrative du préfet pouvant aller jusqu’à la fermeture à la fin de cette crise sanitaire.

1 Fév 2021 | Trafic
 

Aux portes des trois boutiques de tabac ouverts côté espagnol du Perthus, les files d’attente s’allongeaient à l’infini ce samedi 30 janvier … Histoire de faire provision, en prévision. Reportage du Midi Libre.

•• Arrivé de Mazamet, un motard trempé par deux heures et demie de trajet sous la pluie, fait la queue, achète son tabac et reprend aussitôt la route : « je suis venu exprès pour les cigarettes, en principe je fais l’aller-retour une fois par mois, mais aujourd’hui je vais en prendre plus, en gros quatre à cinq cartouches, au cas où ... ».

•• Le chauffeur d’un autocar de 48 passagers, en provenance de Marseille, attend le retour de ses voyageurs, la soute aux bagages grand ouverte : « ils sont là pour les courses alimentaires, et surtout pour le tabac, l’alcool et la viande. Avant le Covid, on les emmenait jusqu’à la Jonquera pour la balade, le lèche-vitrines, un bon restaurant à midi. C’est fini tout ça… Maintenant, ils font leurs emplettes en vitesse et ils mangent un sandwich au pied du car ».

•• Un couple de Montpellier venu en covoiturage pour limiter les frais : « on est venu chercher des cigarettes, de la sangria, du porto, des olives, des anchois, des moules à l’escabèche … On s’est fixé des priorités ». Et pour eux, d’évidence, c’est ravitailler les étagères de l’apéritif : « quitte à être confiné, au moins qu’on ait du stock ! On prévoit même de faire le plein pour deux mois ».

•• Le président des commerçants du Perthus espagnol, accueille cette clientèle de « fidèles » avec un large sourire. « Ici tous les magasins sont confinés le samedi et le dimanche, sauf ceux qui vendent de la presse et de l’alimentation, donc heureusement que nous conservons ces touristes qui viennent parfois de très loin pour faire leurs commissions. »

Ce samedi d’ailleurs, pas le moindre policier en vue dans les rues du Perthus ou aux anciennes guérites douanières de la frontière. Aucun Mossos d’Esquadra, non plus.

•• Depuis … pour rentrer en France, ces automobilistes sont censés présenter un test PCR négatif (voir 30 janvier). En principe, cela devrait tout changer.

31 Jan 2021 | Observatoire
 

Depuis le démarrage de la pandémie, de nombreuses observations, parfois contradictoires, ont été relayées concernant la Covid-19 et le tabagisme (voir 27 juillet, 29 juin, 29 mai et 22 avril).

À l’occasion du 25ème Congrès de Pneumologie de Langue Française, les pneumologues font le point sur cette interaction. La synthèse de Pourquoidocteur.fr.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabagisme et Coronavirus : un effet protecteur qui « reste à expliquer », selon les pneumologues  , ,
31 Jan 2021 | Trafic
 

Il fallait être patient pour rejoindre le Pas-de-la-Case, ce samedi 30 janvier dans la matinée. Plusieurs kilomètres de bouchons ont été observés sur la RN 20 dans la montée vers la principauté.

Sur les groupes Facebook consacrés au Pas-de-la-Case, des internautes évoquaient « de gros bouchons », « un gros bordel » ou des ralentissements dès Tarascon-sur-Ariège, rapporte La Dépêche du Midi. Lire la suite »

31 Jan 2021 | Profession
 

Montrer ceux dont la crise sanitaire commence à précariser l’existence et qui luttent pour s’en sortir : c’est l’objet du reportage de l’équipe de « 66 Minutes », diffusé ce dimanche 31 janvier sur M6, qui a choisi un buraliste-restaurateur marnais.

Emma Rota, journaliste et réalisatrice pour la chaîne M6, cherchait un restaurateur parmi les gens les plus touchés par la crise. C’est ainsi qu’elle a découvert, lors d’un reportage télévisé sur une manifestation à Reims, Frédéric Bouré, qui tient, avec son épouse, le bar-tabac-restaurant de Sarcy (244 habitants, 20 kilomètres de Reims). Il parlait de sa situation et de ses difficultés. Le personnage l’ a intéressée rapporte L’Union. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes / Coronavirus : « on doit s’adapter à chaque décision » (sur M6)    ,
30 Jan 2021 | Profession
 

Pour se donner « encore une chance d’éviter le confinement », Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions, hier soir.

Depuis tout pays de l’Union européenne, l’entrée à la frontière sur le territoire national sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des frontaliers. À partir de 0 heure ce dimanche.

Toute entrée et sortie du territoire, à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, sera interdite sauf motif impérieux. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Buralistes : les frontières quasi-fermées  
29 Jan 2021 | Profession
 

Les ventes de tabac n’ont diminué (en volume) que de 1,3 %, après un recul de 6,6 % en 2019 (voir 12 janvier) : c’est ce que met en avant l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanies (OFDT) selon Les Échos dans un article signé Solveig Godeluck.

Laquelle en déduit que « 2020 n’aura pas été une grande année pour la politique de lutte contre le tabagisme ». Extraits.

En revanche, ce sera un millésime record du côté des rentrées fiscales. En septembre, la Commission des comptes de la Sécurité sociale pariait sur un rendement de 14,4 milliards d’euros des taxes sur le tabac pour l’année en cours, après 13,1 milliards en 2019, et avant de retomber à 13,9 milliards en 2021. Lire la suite »

29 Jan 2021 | Profession
 

La patronne d’un bar-tabac était fière de son partenariat avec une association d’aide alimentaire « On veut du rab ! » depuis quatre mois. Mais en raison d’une forte affluence, elle s’est retrouvée dans l’obligation d’y mettre fin … à cause des contraintes sanitaires.

En septembre dernier, lorsque le Réseau de Ravitaillement des Luttes du Pays Rennais – pour des distributions alimentaires aux plus précaires – cherche un local, la buraliste n’hésite pas une seconde, « pour être dans un quartier d’étudiants qui ont commencé à compter leurs sous, c’était l’occasion de proposer une entraide, et surtout de garder un esprit de solidarité dans une période difficile pour tous ».

•• Les réservations se font en ligne. Jusqu’à 80 foyers viennent chaque vendredi et elle y croise même des collègues commerçants.

Mais, face à l’affluence, notamment sur le trottoir étroit, les forces de l’ordre lui ont rappelé alors la distanciation physique obligatoire.

•• La buraliste a dû faire une croix sur l’aide alimentaire : « j’ai commencé à me consacrer à l’activité de colis afin de compenser celle perdue avec le bar. Dans ce contexte, il est difficile de gérer les flux et la file d’attente à l’extérieur » confie-t-elle à France Bleu.

Même si un nouveau protocole sanitaire est à l’étude pour essayer de sauver ce partenariat, elle estime plus pragmatique de  « trouver un local spécifique pour faire perdurer l’association qui a un bel esprit de solidaritéC’est difficile car on appréhende de perdre l’esprit de solidarité dans un monde qui en a de plus en plus besoin. J’insiste donc pour que ceux qui ont des locaux vides à disposition contactent l’association et leur ouvrent leurs portes ! »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Buralistes : quand le devoir de solidarité est contrarié par les règles de distanciation sociale   , ,