Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Fév 2019 | Trafic
 

Le vendredi 15 février, en milieu d’après-midi, un bus en provenance de Lyon s’arrête à la gare routière des Salins, à Clermont-Ferrand. Les passagers descendent un à un et récupèrent leurs bagages dans la soute … sous le regard discret de douaniers présents sur place.

Parmi les voyageurs, les agents de la Brigade de Surveillance intérieure (BSI) de Clermont-Ferrand repèrent un jeune homme qui se saisit d’un gros sac de sport. Ce Clermontois de 27 ans est contrôlé sur-le-champ. Dans son volumineux bagage, les douaniers découvrent cinquante cartouches de cigarettes.

•• Le voyageur explique avoir acheté la marchandise illégalement à Lyon, à 35 euros l’unité, avec l’intention de la revendre via sa page Facebook.

La visite domiciliaire menée dans la foulée par les douaniers, dans son logement clermontois, permet la saisie de deux cartouches supplémentaires et d’une quinzaine de vêtements contrefaits.

Le jeune homme a été laissé libre à l’issue de son audition. Il devra s’acquitter d’une amende et est susceptible de comparaître devant le tribunal correctionnel dans les prochains mois.

•• Dans son communiqué, la Direction régionale de la Douane indique que « plus de 70 kilos de tabacs ont été saisis en Auvergne depuis le début de 2019 ».

22 Fév 2019 | L'Info
 

Le délibéré du procès des huit prévenus, convaincus de trafic de tabac à grande échelle dans des épiceries et autres taxiphones, a été prononcé ce vendredi matin, par le tribunal correctionnel de Nîmes (voir Lmdt du 2 février). 

Tous les prévenus ont été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison : de six mois à cinq ans. Deux d’entre eux ont été immédiatement conduits à la maison d’arrêt.

En complément, des peines d’amende (entre 2 000 et 30 000 euros) ont été prononcées, assorties de mesures d’interdiction de séjour sur le territoire national. La constitution de partie civile de la chambre syndicale des buralistes du Gard a été déclarée recevable. Les prévenus ont été condamnés à lui payer 1 500 euros.

20 Fév 2019 | Trafic
 

Après plusieurs semaines d’investigations, la gendarmerie de Prades, assistée du GIR (Groupe d’intervention régional), a interpellé huit individus dont trois seraient les principaux acteurs d’un trafic de cigarettes de contrebande, en provenance d’Andorre.

Le volume traité est estimé à plus de 2000 cartouches de cigarettes qui inondaient la commune de Prades (6 000 habitants, Pyrénées-Orientales).

Les protagonistes reconnaissant s’adonner à cette activité depuis … février 2016. Le jour des interpellations, outre la saisie de cigarettes (13 cartouches), deux véhicules ont été également confisqués. Lire la suite »

19 Fév 2019 | Trafic
 

Décidemment … les retraités (voir Lmdt des 14 février 2019 et 16 novembre 2018).  

Une femme retraitée de 68 ans a été arrêtée, samedi 16 février alors qu’elle vendait dans un square de Saint-Fons (banlieue sud de Lyon) des cigarettes de contrebande. 

Elle avait été repérée par la police municipale sur les écrans de vidéosurveillance de la ville.

De nationalité roumaine, elle a reçu une convocation au tribunal pour le 28 juin. La marchandise a été saisie par la douane.

15 Fév 2019 | Trafic
 

Interpellé dans une station-service à Bussy-le-Château (Marne), tard dans la soirée du 14 décembre 2018, le conducteur de 28 ans avait nié ses responsabilités sur le coup. Les 500 cartouches de cigarettes roumaines, trouvées dans sa voiture par les douaniers de la brigade de Verdun, devait être remises « à une connaissance » … lui ayant rendu un service.

Ce mercredi 13 février, le tribunal de grande instance de Châlons-en-Champagne, statuait sur ce cas flagrant de détention de tabac de contrebande.

Et le discours du prévenu a dû relever d’une mauvaise foi d’école pour le parquet, qui a requis trois mois d’emprisonnement avec sursis. Absent à l’audience, le tribunal a choisi de condamner le conducteur à un mois de détention sans aménagement de peine, en plus du versement d’une amende douanière de 39 000 euros.

 Commentaires fermés sur Châlons-en-Champagne :  500 cartouches de cigarettes … pour remercier d’un service   , ,
14 Fév 2019 | Trafic
 

Encore un exemple de ces particuliers – en retraite – trafiquant du tabac avec Andorre et finissant par se faire choper après avoir passé des quantités conséquentes (voir Lmdt du 16 novembre 2018).  

Ainsi, tous deux retraités, une femme de 68 ans de Cahors (Lot) et un homme de 70 ans d’Orgeix (Ariège) étaient convoqués devant le tribunal de Cahors, le 31 janvier : pour avoir revendu des cigarettes et de l’alcool achetés en Andorre sur la période du 1er janvier au 14 juin 2018.

Et dans des quantités impressionnantes …

•• Les enquêteurs s’étaient intéressés de près à l’habitante de Cahors, l’observant et la prenant en filature durant plusieurs semaines … Non seulement elle se rendait souvent en Andorre, mais revendait des cigarettes en bas de chez elle. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cahors : quand un retraité – adepte du trafic de tabac avec Andorre – passe au tribunal pour la troisième fois  ,
13 Fév 2019 | Trafic
 

C’est l’Audi du patron d’un bar à chicha d’Argenteuil qui n’a pas échappé à la sagacité douanière, vendredi 8 février, sur l’aire de repos de Sillery (au sud-est de Reims).

À l’intérieur, pas moins de 143,6 kilos de tabac à chicha provenant d’Allemagne et destinés à son établissement. L’individu avait aussi 10 700 euros sur lui.

•• Devant les juges, le prévenu de 28 ans a reconnu les faits – en comparution immédiate, ce lundi 11 février – tout en se livrant au grand jeu de l’ignorance de la réglementation. Il a concédé, tout de même, avoir, depuis août 2018, rapatrié 550 kilos de tabac dans les mêmes conditions, revendus « tranquilou » dans son établissement, selon ses dires. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Argenteuil : le patron de bar à chicha s’approvisionnait lui-même outre-Rhin   ,
12 Fév 2019 | Trafic
 

Un inspecteur principal des impôts de l’Hérault a été mis en examen et écroué notamment pour contrebande de cigarettes et d’alcool, travail dissimulé et blanchiment de fraude fiscale, a annoncé, ce lundi, le parquet de Montpellier à l’AFP (voir Lmdt du 9 février).

Le mis en examen, âgé de 48 ans et sans antécédents judiciaires, a « une personnalité qui sort du commun puisqu’il s’agit d’un inspecteur principal à la direction des finances publiques du département », a souligné le procureur de la République de Montpellier Christophe Barret (photo).

« Il n’a pas utilisé ses fonctions » pour commettre les délits qui lui sont reprochés mais « ce qui est certain c’est qu’il a une parfaite connaissance des règles qui régissent la comptabilité des commerces et ce qui est interdit en matière de fraude fiscale », a ajouté M. Barret lors d’une conférence de presse. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Montpellier : l’AFP revient sur l’inspecteur des Impôts … contrebandier de tabac  ,
11 Fév 2019 | Trafic
 

Pas de chance. Vendredi 8 février dans l’après-midi, un Avignonnais, âgé d’une vingtaine d’années, avait stationné son véhicule au bord de la route à Morières-lès-Avignon (à une dizaine de kilomètres d’Avignon).

Mal garée, la voiture a attiré l’œil des gendarmes de la brigade de Saint-Saturnin-les-Avignon qui opérait des contrôles avec une équipe de la Douane dans le secteur.

À l’intérieur du véhicule, 250 cartouches de cigarettes ont été découvertes.

Le propriétaire, qui se trouvait non loin de sa voiture, a été interpellé puis placé en rétention douanière. Les gendarmes de Saint-Saturnin ont ensuite pris le relais et l’ont placé en garde à vue. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Avignon : 250 cartouches de cigarettes de contrebande … dans le cadre d’une collaboration Gendarmerie / Douane   ,
9 Fév 2019 | Trafic
 

Après le buraliste dealer de stupéfiants (voir Lmdt du 8 février), l’inspecteur du fisc contrebandier ? Des « moutons noirs », on en trouve dans toutes les professions.

Toujours est-t-il que la division économique et financière du SRPJ (Service régional de Police judiciaire) de Montpellier a interpellé trois personnes, le 6 février. Dont un inspecteur principal des impôts.  

Celui-ci exploitait – en parallèle de ses activités de fonctionnaire et sans la moindre déclaration de recettes – une épicerie dans le quartier à problèmes de Figuerolles, à Montpellier. Avec son épouse. Or, les enquêteurs ont établi que l’on y vendait aussi des cigarettes de contrebande, entre deux salades. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Montpellier : inspecteur du fisc … et contrebandier de tabac ?  ,