Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Août 2019 | Profession
 

Effet répliques, phénomène médiatique bien connu …

Après Le Bien Public et RTL (voir Lmdt du 9 août 1 et 2), BFMTV se penche sur l’évolution du métier de buraliste face à la chute des ventes de tabac.

« Voici un peu moins de deux ans, en octobre 2017, une grande manifestation de protestation contre la hausse du paquet de cigarettes, qui doit passer à 10 euros en 2021, a été organisée (voir Lmdt des 4 et 5 octobre 2017). Ce temps-là est révolu. Désormais, l’heure est plutôt à l’action entrepreneuriale visant à accompagner la transformation de leur métier » démarre ainsi le sujet. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : « l’heure est à l’action entrepreneuriale visant à accompagner la transformation de leur métier » (BFMTV)  ,
9 Août 2019 | Profession
 

Difficile de parler de la situation du réseau des buralistes « globalement », tant le réseau est riche de sa diversité et se caractérise par des situations différentes. 

Comme le révèle cette séquence, consacrée aux buralistes, aux infos de 6 heures sur RTL, le 7 août. 

•• Bénédicte Tassart a démarré sur une note négative : « il devient de plus en plus difficile de trouver un débit de tabac, surtout dans les zones rurales. On compte aujourd’hui un peu plus de 24 000 buralistes en France et les panneaux à vendre se multiplient dans les communes de moins de 3 500 habitants ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : « aujourd’hui, les nouveaux buralistes sont souvent jeunes » (RTL)  ,
9 Août 2019 | Profession
 

Sur un site spécialisé dans la vente de fonds de commerce, Le Bien Public recensait, au mois de juillet, plus d’une quarantaine d’annonces de débits de tabac à vendre, dans Dijon et son agglomération proche. Le quotidien régional a cherché à en savoir plus (édition du 6 août). 

« S’il est bien géré, le débit de tabac reste l’un des commerces les plus rentables » affirme Philippe Maitre, expert en transmission d’entreprise et en implantations commerciales. Pour le mandataire immobilier, l’augmentation du prix du tabac n’est pas en cause : « il y a bien une baisse des volumes, mais la hausse du prix du paquet de cigarette est profitable aux buralistes ».

•• « De nombreuses personnes qui vendent partent en retraite » assure Fabienne Aouidat, la présidente de la chambre syndicale des buralistes de Côte-d’Or.

Mais le papy-boom n’est pas le seul facteur à prendre en compte. « Les gens lisent de moins en moins la presse, il faut se diversifier mais dès qu’il y a un nouveau concept, il est repris par d’autres boutiques » regrette une salariée du « Tabazinc », mis en vente il y a peu de temps.

•• Pour le buraliste du « Tabac des Ducs », dont la devanture affiche un panneau « À vendre » », la mise en place du paquet neutre est aussi à prendre en compte : « avant, je n’avais pas assez de place pour mettre toutes les marques de tabac sur mon étal. Maintenant, j’en vends seulement une quinzaine ».

•• « C’est un travail fastidieux, il faut être dix à douze heures debout chaque jour » rappelle Fabienne Aouidat. « On croit que c’est un métier facile mais c’est difficile de prendre des vacances. Il faut travailler six à sept jours par semaine » confirme Philippe Maitre.

Pour lui, on assiste, chez certains, à « un phénomène de lassitude lié à la société des loisirs » dans laquelle nous vivons. « Avant, on attendait sept ans, le temps de valoriser son fonds de commerce mais de plus en plus de buralistes vendent après trois ans d’activité, une fois que leur contrat de douane arrive à échéance ». Les personnes désireuses d’ouvrir un commerce « maintenant, sont beaucoup à se tourner vers d’autres métiers du commerce, et particulièrement vers les franchises », analyse aussi l’expert immobilier.

 Commentaires fermés sur Dijon : « s’il est bien géré, le débit de tabac reste l’un des commerces les plus rentables » (un expert en transmission d’entreprise)    ,
2 Août 2019 | Profession
 

La Douane a publié, ce soir, les ventes officielles de tabac en France continentale pour juillet (en volume, par rapport à juillet 2018 / voir Lmdt du 16 juillet).

• Cigarettes : -4,22 %
• Tabac à rouler : -6, 85 %
• Cigares / cigarillos : -0,80 %

Sachant que le nombre effectif de jours de livraison, par Logista, a été de 22 en juillet de cette année, le même qu’en juillet 2018 (voir Lmdt du 19 juillet).

2 Août 2019 | International, Profession
 

Pour ce premier semestre, le groupe British American Tobacco aura livré dans le monde 336 milliards de cigarettes et 3,9 milliards de recharges de tabac à chauffer.

Soit un recul (tous produits confondus) de 3,5 % par rapport à la même période de l’année dernière.

•• L’ensemble des NGP (Next Generation Products : vapotage et tabac chauffé) représente un chiffre d’affaires de 531 millions de livres (584 millions d’euros), soit une augmentation de 27,3 %.

Plus précisément, dans le vapotage, BAT a livré 102 millions d’unités de 10 millilitres sur une vingtaine de marchés (+32 %). Le lancement de nouveaux produits pour ce second semestre a été annoncé par Jack Bowles, Chief Executive de British American Tobacco. Lire la suite »

26 Juil 2019 | Profession
 

« Le groupe Française des Jeux se présente plus que jamais sous ses plus beaux atours alors que les pouvoirs publics préparent activement sa mise en Bourse », commente Les Échos suite à la publication des résultats du premier semestre (voir Lmdt du 25 juillet).

Le premier semestre a en effet été porteur pour l’opérateur public de jeux de loterie et de paris sportifs, dont le gouvernement prévoit de céder la majorité du capital, en passant de 72 % à 20 % environ. Ainsi, le total des mises des joueurs a crû de 7,2 % par rapport au montant enregistré un an auparavant (…) le chiffre d’affaires proprement dit ayant augmenté de 5,2 %, à 944 millions. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : « c’est un très bon premier semestre. Il nous permet d’être confiants en une nouvelle année de croissance » (Stéphane Pallez)  ,
25 Juil 2019 | Profession
 

Dans un communiqué de ce jour sur le bilan d’activité du premier semestre, la Française des Jeux annonce une progression des mises à̀ 8,420 milliards d’euros ainsi qu’une hausse du chiffre d’affaires à 944 millions d’euros.

•• Chiffre d’affaires en hausse de +5 % à 944 millions euros avec des mises en progression sur tous les segments d’activité

Progression des mises sur tous les segments d’activité : + 7 % à 8,420 milliards d’euros.

Loterie +5 % à 6,610 milliards d’euros, dont les jeux de grattage + 8 % à 4,056 milliards d’euros, les jeux de tirage +2 % à 2,553 milliards d’euros, et les paris sportifs + 15 % à 1,810 milliard d’euros.

Poursuite de la forte croissance des mises numérisées : + 40 % à 1,652 milliard d’euros, un niveau identique à̀ celui enregistré sur l’ensemble de l’exercice 2017

Dynamisme du réseau de points de vente : hausse des mises de +6 % à 7,916 milliards d’euros

•• Développement international et dans les Services, investissements dans l’innovation

acquisition de Sporting Group, leader mondial de la technologie et du trading pour les paris sportifs, pour renforcer l’offre B2B internationale
 FDJ et la Confédération des buralistes remportent l’appel d’offres de la DGFIP pour l’externalisation des encaissements des trésoreries publiques
 création de V13 Invest, un fonds d’investissement corporate de 30 millions d’euros dédié à̀ l’expérience client en point de vente et au divertissement

•• Engagement RSE de FDJ reconnu et réaffirmé

Note Vigeo Eiris : A1+, plaçant FDJ dans les 5 % les mieux notés parmi 4900+ entreprises

•• Stratégie 2025, validée par le conseil d’administration

Pour Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ : « Les performances et les réalisations du premier semestre 2019, illustrent le succès de notre stratégie 2020 visant la poursuite de la croissance via la transformation numérique de FDJ. La croissance de l’activité́ se poursuit ainsi avec une progression des mises numérisées et un engagement marqué pour le jeu responsable.

« Dans le même temps, nous posons les jalons du développement futur du Groupe et du renforcement de la résilience de notre modèle économique, avec notamment le développement de l’activité́ B2B à l’international et des services de paiement, deux axes stratégiques de notre plan 2025, récemment adopté par le conseil d’administration du Groupe. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : +7 % de mises sur ce premier semestre  ,
25 Juil 2019 | Observatoire
 

La forte hausse du mercure cette semaine, dont le pic devrait être atteint ce jeudi, doit en toute logique profiter à certains segments de marché selon une analyse publiée dans Les Échos. 

•• Glaces. Lors de la dernière canicule, survenue fin juin, les ventes du secteur de la glace ont explosé : plus 46,4 % en CA pour les glaces en bacs du 24 au 30 juin 2019 par rapport à la même période ; plus 33,6 % pour les glaces détente (selon le cabinet Nielsen). Viennent ensuite les glaces détente (cornets, bâtonnets…) avec une croissance de + 33,6 %.

Déjà en 2018, les marques Magnum, Ben & Jerry’s ou encore Häagen-Dazs avaient réalisé 80,7 % de leur chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros entre avril et septembre. Des ventes en progression de 8,4 % sur un an, déjà grâce à un épisode caniculaire. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Thermomètre et commerce de proximité :  quel impact sur la consommation ?  ,
19 Juil 2019 | Profession
 

Philip Morris International a livré, sur l’ensemble de ses marchés, 183 milliards de cigarettes au second trimestre : soit -3,6 % par rapport à la même période de 2018.

En revanche, le tabac chauffé connait une augmentation de 37 % de ses volumes : avec 15 milliards de Heets livrés.

« Cela confirme la pertinence de nos choix stratégiques et la qualité de leur exécution » a commenté André Calantzopoulos, CEO de PMI.

À suivre

17 Juil 2019 | Profession
 

En complément des statistiques douanières sur le marché officiel du tabac pour juin (en volume, au niveau national, avec deux jours de livraison en moins / voir Lmdt du 16 juillet), quelques éléments complémentaires.

•• Sur le mois de juin (par rapport à juin 2018)

En volume
marché global : -8,6 %
cigarettes : -8,9 %
tabac à rouler : -7,9 %
cigares/cigarillos : -9,9 %

En valeur
marché global : -1 %
cigarettes : -1,3 %
tabac à rouler : -0,1 %
cigares/cigarillos : -2,1 %

•• Sur les 6 premiers mois de l’année

En volume
marché global : -6,9 % (nous en étions à -6,5 % à fin mai, à -5,8 % à fin avril)
cigarettes : -7,4 %
tabac à rouler : -6,7 %
cigares/cigarillos : -0,2 %

En valeur
marché global : +2,3 % (nous en étions à +3,1 % à fin mai, à +4,4 % à fin avril)
cigarettes : +1,6 %
tabac à rouler : +4,5 %
cigares/cigarillos : +7,7 %