Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Nov 2017 | L'essentiel, Observatoire
 

Si, au niveau des ventes au numéro réalisées, par les points de presse, la tendance a été négative sur les neuf premiers mois de l’année (-6,7 % au mois de septembre par rapport à septembre 2016), il n’en est pas de même dans l’univers digital selon les données de l’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias (ACPM / voir aussi Lmdt du 2 mars).

•• Depuis le début de l’année, Le FigaroLe MondeL’ÉquipeLes Échos et Libération ont vu leurs ventes globales progresser, parce que tirées par leurs diffusions numériques. Car c’est ainsi que de janvier à septembre, la diffusion France du Figaro a progressé de près de 1 % (à 306 364 exemplaires en moyenne), celle du Monde a gagné près de 7 % (à 284 009 exemplaires) et celle de l’Équipe a augmenté de 1,25 % (à 238 255 exemplaires).

•• Le Monde – qui table sur 160 000 abonnés numériques payants en fin d’année –  a tout récemment bénéficié de la publication des « Paradise Paper » : le site aurait triplé le volume hebdomadaire de ses abonnements numériques sur la semaine. Le Figaro – qui devrait atteindre 80 000 abonnés numériques payants d’ici la fin de l’année –  s’inscrit dans cette dynamique, avec de plus en plus de consultations des versions numériques. Et avec la propension des internautes à avoir accès à des contenus à valeur ajoutée. Lire la suite »

15 Nov 2017 | Profession
 

Le site du mensuel économique Capital s’est fendu d’un petit billet sur les scénarios à venir de la hausse du prix du paquet de cigarettes vers dix euros enclenchée, en quelque sorte, ce lundi 13 novembre.

•• « À chaque fois que les prix du tabac augmentent, la consommation a tendance à reculer, mais moins fortement. Par exemple, la hausse de 15 % des prix du tabac à rouler, début 2017, a conduit à une baisse des ventes de seulement 8 %, selon le rapport d’impact du projet de loi de finances de la Sécurité sociale. L’opération s’avère donc, la plupart du temps, rentable pour l’État, car les tarifs des cigarettes sont constitués à 82 % de taxes …

•• « Selon les projections réalisées dans le cadre du budget de la Sécu, la hausse de 1 euro, devant intervenir en mars 2018, devrait à elle seule rapporter 510 millions d’euros de plus l’an prochain. Les relèvements programmés en 2019 et 2020 ainsi que la hausse de la fiscalité spécifique applicable en Corse, devraient encore faire grossir ce pactole. Au total, à partir de 2021, ces hausses devraient rapporter quelque 1,4 milliard d’euros supplémentaires chaque année. Pas négligeable, sachant que les recettes fiscales liées au tabac (TVA comprise) étaient évaluées à environ 14,2 milliards d’euros en 2016, selon la Confédération des buralistes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet à 10 euros : et s’il n’y avait pas de pactole ? (Capital)  , ,
10 Nov 2017 | L'essentiel, Profession
 

Les tendances de ces derniers mois se confirment (voir Lmdt des 6 octobre et 27 septembre). À trois jours d’une nouvelle augmentation des prix.

Depuis le début de l’année, les volumes de livraisons cumulées sur 10 mois indiquent :

-1,3 % pour les cigarettes 
-6,1 % pour le tabac à rouler.

Sur le seul mois d’octobre, le marché des cigarettes a reculé de 3 % en volume (à nombre de jours de livraison comparable).

8 Nov 2017 | International, Profession
 

Le groupe vient de présenter ses résultats annuels 2016/2017 (son année fiscale va de début octobre à fin septembre).

Et d’annoncer une baisse de ses volumes livrés (en cigarettes ou équivalent / cigarettes pour inclure le tabac à rouler dans ces statistiques) : 265,2 milliards de cigarettes contre 276,5 milliards sur l’exercice précédent : soit -4,1 %.

Imperial Brands soulignant que, sur le même exercice, l’ensemble du secteur a accusé un recul de 4,4 %.

À cette occasion, Alison Cooper (Chief Executive d’Imperial Brands) a confirmé une montée en puissance dans les « produits de nouvelle génération » : avec des lancements de produits de vapotage sur des marchés nouveaux ou existants (voir Lmdt du 6 novembre).

Mais elle a annoncé aussi des tests en matière de produits à tabac chauffé.

2 Nov 2017 | International, Profession
 

Japan Tobacco, a publié, ce mercredi 1er novembre, des résultats en baisse sur les neuf premiers mois de 2017, en raison du déclin de ses ventes sur son marché national, lesquelles ont en revanche légèrement progressé à l’étranger, d’après l’AFP.

•• Son bénéfice net sur la période a totalisé 333,7 milliards de yens (2,51 milliards d’euros), en baisse de 4,7 % par rapport aux neuf mois de 2016.

La croissance des ventes de ses cigarettes à l’international et de ses activités pharmaceutiques « n’a pas permis de compenser le déclin dans l’activité tabac au Japon », a expliqué Japan Tobacco, distributeur notamment des marques Winston et Camel (hors États-Unis).

•• Ses ventes de tabac à l’étranger de janvier à fin septembre ont progressé de 0,9 % sur un an grâce aux pays émergents, tandis qu’elles ont baissé de 8,4 % au Japon. La baisse des ventes au Japon reflète la persistance d’une « tendance déclinante du marché », mais aussi l’expansion d’un segment alternatif, selon le groupe. Lire la suite »

1 Nov 2017 | International, Profession
 

Altria (qui produit et commercialise les produits Philip Morris aux États-Unis / voir Lmdt du 23 décembre 2016) vient d’annoncer un recul des ventes de la marque-phare du pays – Marlboro – de 6,2 %, lors du troisième trimestre (par rapport â la même période de 2016).

Sachant que le marché américain des cigarettes enregistre, pour sa part, un recul de 3,5 %. Tout cela étant exprimé en volumes.

La part de marché de Marlboro reste au confortable niveau de 43,2 %, mais avec un recul de 0,5 %.

L’activité snus de Altria – Skoal, Copenhagen (voir Lmdt du 6 janvier 2014) – marque un recul de 2 %.

Alors que sa cigarette électronique – la MarkTen – se porte toujours bien (+ 50 % d’une année sur l’autre / voir Lmdt du 24 février 2015).

26 Oct 2017 | International, Profession
 

Les volumes de livraison de Philip Morris International pour le 3ème trimestre (juillet-septembre) marquent un recul de – 4,1 % : à 198,5 milliards de cigarettes « combustibles » (contre 207 milliards au 3ème trimestre 2016).

•• Cette décroissance se ressent partout dans le monde : -5,6 % sur la Communauté européenne ; -2,6 % en Asie ; -3,5 % en Amérique latine/ Canada ; -4,6 % en Europe de l’Est / Moyen-Orient / Afrique.

La marque Marlboro ayant enregistré une décroissance de -6,1 %, à 68,9 milliards d’unités (voir Lmdt du 17 août).

•• Les volumes de Heatsticks de tabac à chauffer (pour l’Iqos) en sont à 9,7 milliards d’unités (toujours au 3ème trimestre) ; à comparer avec les 2 milliards d’il y a juste un an. En Asie, on passe de 2 milliards à 8,8 milliards de Heatsticks.

En Europe, le produit n’en est qu’à ses débuts : 464 millions d’unités contre 56 millions, il y a un an.

Commentaire laconique d’André Calantzopoulos, CEO de Philip Morris International : « Iqos continues its stellar performance » (stellar : excellent, remarquable).

6 Oct 2017 | Profession
 

Nos dernières informations négatives sur le marché officiel du tabac se confirment (voir Lmdt du 27 septembre).

Pour septembre, nous avons (en volume) :

• cigarettes : -9,10 %
• tabac à rouler : -15,40 %
• cigares / cigarillos : -12,10 %

Certes, ces chiffres Logista (livraisons aux buralistes) sont non corrigés des variations saisonnières (21 jours en septembre dernier contre 22 jours en 2016) mais la tendance, accentuée depuis la fin de l’été, est bien là (voir Lmdt du 8 septembre).

27 Sep 2017 | Profession
 

Alors que nous sommes en pleine surenchère pour créer un effet-choc sur les prix du tabac (voir Lmdt de ce jour et du 20 septembre), le marché officiel du tabac continue de décrocher (voir Lmdt du 8 septembre).

Même si l’on sait que comparaison sur un seul mois n’est pas raison. Mais tout de même.

Sur septembre, nous en sommes (en volume) pour le moment à :

• cigarettes : -5,8 %
• tabac à rouler : -13 %
• marché global : -7 %

15 Sep 2017 | Profession
 

Ce vendredi, sous la plume d’Ivan Letessier, une analyse des dernières évolutions du marché est présentée par Le Figaro. Un nouveau bilan sur le paquet neutre.

« Voilà une nouvelle qui devrait rester en travers de la gorge de Marisol Touraine. Ministre de la Santé de François Hollande, elle s’était battue bec et ongles pour imposer le paquet de cigarettes neutre chez les buralistes, obligatoire depuis janvier. Or la mesure, qui devait dissuader les fumeurs, n’a pas fait ses preuves pour le moment : sur les huit premiers mois de 2017, les ventes de cigarettes n’ont en effet reculé que de 0,7%.

« Cette quasi-stabilité a des allures d’échec d’un point de vue de santé publique. Plus rageant encore pour les anti-tabac, les ventes de l’emblématique Marlboro ont augmenté de 3,4 % sur la période. La part de marché du leader est passée de 25,38 % à 26,51 %. C’est une surprise, car la marque phare de Philip Morris est l’une des plus chères, à 7 euros le paquet. Beaucoup s’attendaient à ce que la loi Touraine, en bannissant les logos, profite aux marques les moins chères. Lire la suite »