Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mai 2018 | Profession
 

Après une perte qui aurait été occasionnée par des vols d’employés, la fille d’un buraliste du centre de Grande-Synthe, près de Dunkerque, a lancé une cagnotte en ligne pour sauver le tabac-presse de son père, annonce La Voix du Nord du 17 mai. 

François Arsenault tient l’établissement en face de la mairie depuis huit ans et ne veut pas croire qu’un simple coup dur l’oblige à fermer son établissement.

•• « Lors du bilan, mon comptable est tombé sur un trou de 40 000 euros. Il m’a expliqué que cela correspondait à des vols de la part de mes anciens employés sur les années 2015-2016. De l’argent dans la caisse, des jeux à gratter sur une longue durée … J’ai déposé plainte, mais les salariés ont nié. Faute de preuve, l’affaire est classée sans suite », a expliqué François au journal. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La cagnotte de la dernière chance pour un tabac-presse ?   ,
16 Mai 2018 | E-cigarette
 

S’il est un secteur où les données précises et certifiées sont absentes, c’est bien celui de l’e-cigarette (ou de la vapoteuse comme l’admet le Larousse désormais). Quid du nombre exact de vapoteurs ? Quid des ventes de dispositifs et d’e-liquides ?

On remerciera alors la démarche de PGVG Marketing et Vaping Post publiant des données actualisées (au 1er mai 2018) sur le nombre de boutiques spécialisées dans l’e-cig en France, avec un historique sur les dernières huit années.

•• 2017 montre une stabilisation à tendance positive : 2 611 boutiques, les créations (307) dépassant les fermetures (221). Et sur les quatre premiers mois de 2018, le nombre de boutiques augmente légèrement, passant à 2 694. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Marché de la vape : redémarrage du développement des boutiques spécialisées ?   ,
11 Mai 2018 | L'essentiel, Profession
 

La Douane vient de publier les chiffres du marché officiel du tabac pour la France continentale correspondant à ce mois d’avril.

Ils diffèrent quelque peu des premières données qui nous sont parvenues (voir Lmdt du 10 mai).

Sachant que ces chiffres (en volumes) correspondent à 20 jours de livraisons (contre 19 en avril 2017).

Cigarettes : -7,06 %

Tabac à fumer (tabac à rouler / à pipe) : + 2,23 %

Cigares / cigarillos : + 19,80 %

Tabacs à priser et à mâcher : + 0,88 %

(Voir aussi Lmdt du 6 avril).

10 Mai 2018 | Profession
 

À prendre avec précaution.

D’une part, il faut attendre confirmation avec les chiffres publiés par la Douane. D’autre part, les comparaisons de mois à mois (de l’année précédente) peuvent se révéler piégeantes.

•• Mais les premières données sur les livraisons tabac chez les buralistes, au cours de ce mois d’avril, font état d’un -8,4 % pour les cigarettes et d’un -5,3 % pour le tabac à rouler (en volumes, par rapport à avril 2017).

Seulement voilà, ces statistiques sont établies sur 21 jours ouvrés, en avril de cette année, contre 19 en 2017. En données corrigées, cela donne (toujours en volume) -17 % pour les cigarettes (-3 % en valeur). Et –14,3 % pour le tabac à rouler.

•• Ces données seraient en ligne avec les mauvais chiffres de mars (voir Lmdt du 6 avril).

•• Si l’on établit un cumul sur les quatre premiers mois de l’année, il ressort (par rapport à la même période de l’année dernière) :
• Cigarettes : -9,2 %, en volume.
• Tabac à rouler : -13,4 %.

10 Mai 2018 | International, Profession
 

La Bourse de Londres a terminé en hausse, hier. Grâce au bond des cours du pétrole générés par le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien.

Mais la hausse la plus importante aura été celle d’Imperial Brands (+ 6,17 %) après avoir publié des « résultats au premier semestre supérieurs aux attentes » (AFP).

•• En effet, Imperial Brands (Seita en France) a présenté, ce 9 mai, ses résultats semestriels, son exercice comptable débutant en octobre (voir Lmdt du 8 novembre 2017). Avec un volume de cigarettes (et « équivalent-cigarettes » : tabac à rouler, cigares et snus) livrés de 123,6 milliards d’unités (-2,1 %).

Mais les marques stratégiques du groupe sont, elles, en croissance de 6,3 %, à 77,6 milliards d’unités.

•• « Dans le domaine des produits de nouvelle génération, notre production et nos lancements restent conformes à nos prévisions » a déclaré Alison Cooper, CEO d’Imperial Brands.

« La cigarette électronique « My blu » fait l’objet de résultats commerciaux et de retours consommateurs positifs. Et nous continuons d’investir dans nos innovations, y compris dans le domaine du tabac chauffé. »

2 Mai 2018 | Profession
 

Faire un tour d’horizon complet de l’actualité du monde des buralistes : c’est ce à quoi a été invité Bernard Gasq (président de la fédération Ile-de-France / Oise / Seine-Maritime) sur France Bleu Paris, le 30 avril. Extraits :

•• Sur les changements de prix du tabac, le même jour (voir Lmdt du 29 avril) : « ce sont  des ajustements ; il y a des baisses significatives. Mais il faut comprendre que les fabricants sont libres de fixer leurs prix qui sont homologués par la Douane. Désormais, c’est tous les deux mois … »

•• Sur les difficultés des buralistes : « En province, cela souffre depuis longtemps dans certains coins frontaliers. Je viens de voir qu’en Alsace, ils ont perdu un tiers de débitants depuis 2003 » (voir Lmdt du 30 avril). « Actuellement, en région parisienne, on a des établissements qui rencontrent des problèmes de trésorerie ; cela se traduit par des linéaires à moitié vides … L’augmentation des prix, cela crée aussi des trafics … » Lire la suite »

1 Mai 2018 | International, Profession
 

Japan Tobacco a dégagé au premier trimestre 2018 des bénéfices en petite baisse, limitant le recul grâce à la hausse de ses ventes de cigarettes à l’étranger où le géant japonais du tabac a réalisé plusieurs acquisitions récemment, annonce une dépêche AFP.

Entre janvier et mars, le résultat net s’est replié de 1,4 % à 104 milliards de yens (788 millions d’euros), selon un communiqué publié mardi. Idem pour le bénéfice d’exploitation qui a décliné de 1,5 % à 146,8 milliards de yens.

Malgré ce repli, le groupe a fait un peu mieux que le consensus d’analystes interrogés par l’agence financière Bloomberg, tandis que son chiffre d’affaires a légèrement augmenté de 1,8 % à 515 milliards de yens.

•• Japan Tobacco (JT), qui distribue notamment les marques Winston et Camel (hors États-Unis), a vu ses ventes de cigarettes augmenter de 7,3 % en volume en dehors de l’archipel, « soutenues par des acquisitions en Éthiopie, en Indonésie et aux Philippines, et des mouvements favorables de stocks » (voir Lmdt du 17 mars 2018 ainsi que des 22 et 7 août 2017). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Japan Tobacco : entre acquisitions et nouveaux produits   ,
30 Avr 2018 | Profession
 

Avec le paquet neutre, entré en vigueur début 2017, le prix est plus que jamais l’arme marketing clé des industriels, constate Le Figaro de ce 30 avril (voir Lmdt de ce jour) alors qu’entre en vigueur la nouvelle liste de prix (voir Lmdt du 29 avril).

Et ce, malgré la hausse générale et la politique tarifaire de Marlboro, qui a réduit l’écart entre la marque leader et l’entrée de gamme à 30 centimes, contre 50 centimes auparavant (voir Lmdt du 5 février), analyse le quotidien.

•• Ses rivaux, qui n’avaient pas tous anticipé une telle stratégie de la part du leader, n’ont d’autres choix que de s’adapter à ce qui s’apparente à une guerre des prix.

Et Le Figaro de citer Camel (Japan Tobacco International) qui va ainsi baisser son prix de 10 centimes, pour tomber à 7,90 euros : « redevenir un tout petit peu moins cher que Marlboro, (…) a toujours été son positionnement Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La guerre des prix n’empêche pas la forte chute des ventes de cigarettes » (Le Figaro)  , ,
30 Avr 2018 | Profession
 

Dans un encadré, Le Figaro de ce 30 avril (voir Lmdt de ce jour) s’inquiète d’une très surprenante flambée des commandes des buralistes corses. 

•• En février, avant la hausse des prix du 1er mars, les livraisons de cigarettes aux buralistes corses ont atteint 3,5 millions de paquets. Soit 62 % de plus qu’en février 2017 et moitié plus qu’en janvier 2018. Alors que les livraisons sur le continent ont baissé en février : -4 % sur un an, -8 % par rapport à janvier (voir Lmdt du 22 mars).

•• Explications du quotidien : « Des experts assurent que les buralistes corses sont en fait dispensés de la déclaration de stocks obligatoires à chaque hausse de prix. Dispense reconnue par la direction des Douanes dans un tweet du 21 mars. 

« À partir de mars, au lieu de toucher 80 centimes par paquet, les buralistes corses ont gagné 1,60 euro sur ceux livrés en février. Une prime à laquelle leurs collègues du continent n’ont pas eu droit : la déclaration de stocks permet aux Douanes de récupérer le trop-perçu de taxes. Lire la suite »

24 Avr 2018 | Profession
 

Les chiffres comptables ne sauraient suffire, même dans la perspective d’une privatisation. Il y a d’autres façons d’évaluer l’impact, et donc la valeur, d’une entreprise.

Ainsi, lors de la présentation de ses résultats pour 2017 (voir Lmdt du 18 avril 2018), la Française des Jeux a diffusé les données de « l’étude BIPE 2017 évaluant la contribution économique et sociale du Groupe FDJ en France ».

•• C’est la deuxième année que l’étude BIPE s’applique à la FDJ (voir Lmdt du 30 mars 2017). Cette approche intègre les standards internationaux d’évaluation des impacts économiques utilisés par de grandes institutions internationales (ONU, Commission européenne …) afin de calculer au mieux la contribution d’une entreprise au Produit intérieur brut (PIB) et à l’emploi.

•• D’après BIPE 2017, la contribution de la Française des Jeux s’élève à 0,2 % du PIB, soit 5,3 milliards d’euros (soit 200 millions de plus que pour 2016). « FDJ présente par ailleurs un effet d’entraînement économique voisin de celui de l’industrie automobile » indique l’opérateur dans sa communication. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes / FDJ :  comment la Française des Jeux évalue sa « contribution économique » au pays  ,