Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Oct 2018 | Profession
 

Ce mardi entre en vigueur la nouvelle liste de prix des cigarettes, établie par les industriels et homologuée fin septembre par les ministres de la Santé et des Comptes publics. Mais, chez les buralistes, les tarifs vont encore rester stables, au grand dam des rivaux de Marlboro, annonce Ivan Letessier dans un article publié dans Le Figaro de ce matin et que nous reproduisons (voir Lmdt du 30 septembre).

« Depuis l’entrée en vigueur, en mars, de la première étape du choc de prix décidé par le Gouvernement (qui veut porter le paquet à 10 euros en 2020), le leader Philip Morris (44 % du marché) a absorbé une grande part de la hausse de taxes. Il a porté le prix du paquet de Marlboro à 8 euros, au lieu de 8,40 euros s’il avait continué à se positionner 50 centimes au-dessus du minimum de perception, l’indicateur fiscal fixant un prix plancher théorique du paquet.

•• « Ses rivaux, pour garder un écart avec le leader et éviter de perdre trop de parts de marché, ont eux aussi limité la hausse de leurs tarifs, quitte à vendre sous le minimum de perception. Résultat : l’ensemble des industriels a vu le profit réalisé sur chaque paquet plonger. Philip Morris est moins touché, puisqu’il vend ses produits plus chers, mais ses bénéfices ont eux aussi nettement reculé. D’autant que, sous l’effet des hausses de prix, le marché a chuté de 10 % depuis janvier.  (Voir Lmdt du 8 octobre).

•• « La guerre des prix lancée par Philip Morris étonne d’autant plus ses rivaux que, dans les pays matures où les ventes de cigarettes stagnent ou régressent, les industriels ont pour stratégie de maximiser leur profitabilité. Et même si le leader assure vouloir en finir avec la cigarette, il s’agit en fait d’un projet de très long terme. « L’OMS le reconnaît : malgré la réglementation, il y aura encore 1 milliard de fumeurs dans le monde en 2025 », rappelle Jeanne Pollès, la nouvelle patronne de Philip Morris France. (Voir Lmdt du 16 octobre)

•• « Dans ces conditions, il ne semble pas tenable pour le groupe de réduire volontairement ses marges sur le long terme. « Je ne vais pas commenter les choix stratégiques du passé sur les prix », confie la dirigeante. « Le gouvernement a la volonté d’augmenter les taxes, et le choix des prix est du ressort de chaque entreprise. Mais, au final, le consommateur a vocation à payer les hausses de taxes. » Deux ­nouvelles listes de prix sont attendues, qui pourraient modifier la donne : l’une début janvier, au moment où la rémunération des buralistes sur chaque paquet doit augmenter ; l’autre début mars, pour la deuxième étape du choc fiscal décidé par le gouvernement. « J’aurai à faire des choix stratégiques, je les ferai » conclut, sibylline, Jeanne Pollès, « dégager des profits est important pour financer le déploiement d’Iqos. »

21 Oct 2018 | Profession
 

« Malgré de bons résultats, le deuxième cigarettier mondial se prépare à licencier près d’un quart de ses effectifs en France » annonce dans sa rubrique « Les Indiscrets » le Journal du Dimanche de ce 21 octobre.

« Une soixantaine de salariés de BAT (British American Tobacco), sur plus de 250, seraient concernés. La mesure cible notamment un tiers des commerciaux.

« C’est un des signes que les mesures antitabac portent leurs fruits : comme les autres géants du secteur, l’entreprise subit un recul de ses ventes. »

16 Oct 2018 | International, Profession
 

L’importance des chiffres mis en avant ne cesse de surprendre.

D’après la société d’études américaine Grand View Research, basée à San Francisco, le marché mondial du tabac représentera, en 2021, une valeur de 694 milliards de dollars (596 milliards d’euros). 

Soit une croissance de 2,8 % par an (la population mondiale augmentant au rythme de 1,2 % par an).

Les seules cigarettes représentaient, en 2016, une valeur totale de 562 milliards de dollars (483 milliards d’euros) – toujours d’après Grand View Research -, soit 93 % du marché total. Lire la suite »

11 Oct 2018 | Profession
 

Les douaniers de Havre ont saisi 10 tonnes de cigarettes lors du contrôle d’un conteneur en provenance de Singapour, nous apprend un communiqué de Bercy.

Le 6 octobre, les agents des douanes du Havre ont ciblé un conteneur dont les documents de transport qui accompagnaient le chargement indiquaient qu’il s’agissait d’importation de meubles en bois.

La visite du conteneur a rapidement permis de constater la présence de nombreux cartons renfermant des cartouches de cigarettes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Le Havre : le scanner de la Douane repère un conteneur avec 10 tonnes de cigarettes de contrebande  , ,
8 Oct 2018 | L'essentiel, Profession
 

D’après la Douane, les ventes de tabac en France continentale se sont comportées de la façon suivante en septembre (en volume, par rapport en septembre 2017 / voir Lmdt du 6 septembre) :

• cigarettes : -14,3 %
(sachant qu’il y a eu un jour en plus de livraison par rapport à l’année dernière : on en arrive donc, avec correction, à -10,1 % de moyenne jour)
• tabac à rouler : -10,5 %
• cigares/ cigarillos : + 3,3 % (avec l’arrivée des cigarillos de fabricants de cigarettes)
• marché global : -13 % Lire la suite »

13 Sep 2018 | Observatoire
 

Un peu comme la différence entre température affichée par la météo et température ressentie … 

Dans les principaux chiffres macroéconomiques retenus par le Gouvernement dans son Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2019, on aura remarqué deux données.

L’inflation prévue pour cette année 2018 est estimée à 1,6 % (contre 1,4 % initialement prévu). Mais si on intègre le prix du tabac – qui n’apparaît plus dans les indices officiels – on arrive à un taux d’inflation de 1,8 %. L’augmentation de mars dernier se fait sentir, y compris dans les statistiques réelles.

Et pour l’année prochaine, le Gouvernement table sur une hausse des prix à la consommation de 1,3 %. Qui passerait à 1,4 %, si on tenait compte, là encore, des prix du tabac.

 Commentaires fermés sur Le tabac chauffe l’inflation  ,
6 Sep 2018 | Profession
 

D’après la Douane, le marché du tabac pour ce mois d’août, en France continentale, s’est comporté de la façon suivante (comparaison en volume, par rapport à août 2017, sachant que le nombre de jours de livraison est identique) :

• Cigarettes : -9,6 %
• Tabac à rouler : -5,2 %
• Cigares-cigarillos : + 0,6 %

Ce qui donne, d’après nos estimations, un marché global du tabac à -8,8 %, toujours pour ce mois d’août. Lire la suite »

25 Août 2018 | Trafic
 

« Retour de vacances à l’étranger ? Ne ramenez pas plus de tabac qu’autorisé » a tweeté, hier soir, Gérald Darmanin.

En tout cas, nous avons le résultat des saisies douanières enregistrées entre le 13 et 19 août. Des chiffres supérieurs à la semaine dernière (voir Lmdt du 19 août).

Se sont particulièrement distinguées les équipes dépendant des directions douanières suivantes :

Marseille : 47 constatations, 223 kilos de tabac saisis
Perpignan : 36 constatations, 189 kilos
Roissy (voyageurs) : 35 constatations, 104 kilos
Roissy (fret) : 20 constatations, 95 kilos
Lyon : 13 constatations, 73 kilos
Annecy : 7 constatations, 86 kilos
Toulouse : 7 constatations, 77 kilos
Dunkerque : 6 constatations, 11 kilos
Amiens : 6 constatations, 10 kilos
Lille : 5 constatations, 60 kilos
Mulhouse : 5 constatations, 5 kilos
Nice : 5 constatations, 32 kilos.

25 Août 2018 | International
 

Dans la bande de Gaza – 40 kilomètres de long sur 11 de large – la consommation de tabac explose.

Depuis la dernière guerre contre Israël à l’été 2014, la dégradation de la situation humanitaire, le désœuvrement (60 % de chômage chez les jeunes), les traumatismes psychologiques : tout concourt à chercher des évasions furtives. 

Extraits d’un reportage dans Le Monde daté du 22 août.

•• Nidal Migdad, 28 ans, se lève aux aurores pour installer son présentoir à cigarettes au milieu d’une artère fréquentée de Gaza. Lire la suite »

20 Août 2018 | Profession
 

Mise à jour. La rentrée est en vue ou se révèle déjà là. Repassons en revue les principales informations relatées ici-même, ces dernières semaines.

A comme Alliance One
Rapprochement historique entre France Tabac (qui traite et commercialise le produit des tabaculteurs) et la filiale allemande du géant américain Alliance One. Objectif : le marché international du tabac à chicha (voir Lmdt du 13 août).

A comme Amendements Darmanin
Ces amendements – très attendus par les buralistes et visant à fixer une limite claire et opérationnelle au transport du tabac par les particuliers (4 cartouches par personne) – ont été adoptés en commission des Finances de l’Assemblée nationale (voir Lmdt du 25 juillet). C’est de bon augure pour l’adoption définitive par le Parlement en septembre. Lire la suite »