Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Jan 2020 | Profession
 

Après des années des chute des paris hippiques, le PMU a commencé à inverser la tendance en 2019 et est proche de l’équilibre sur son cœur de métier – grâce à un plan de relance engagé il y a un an – selon un communiqué publié ce jeudi 23 janvier et repris par l’AFP.

« La bonne tendance de l’activité observée depuis avril et confirmée au dernier trimestre vient conforter le choix stratégique d’un recentrage du PMU sur son ADN hippique » se félicite Cyril Linette, directeur général depuis deux ans.

•• Le plan de relance engagé en janvier 2019, « focalisé sur le cœur de clientèle et nos points de vente traditionnels, a permis de recréer de l’attractivité pour nos parieurs et d’améliorer le partenariat avec notre réseau de distribution. Nous allons redoubler d’efforts en 2020 pour toujours mieux satisfaire nos clients », dit-il (voir 15 octobre, 21 juillet et 11 février 2019). Lire la suite »

 

On sait qu’il existe, en France, un « indice des prix hors tabac » sur lequel se base le calcul d’un certain nombre de contrats mais aussi des pensions alimentaires ou du Smic. Ainsi, l’indice retenu pour le Smic est défini comme celui des « ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, hors tabac ».

Or les dernières (et prochaines) hausses des prix du tabac – dans le cadre de la « trajectoire fiscale » menant au paquet à 10 euros, cette année – sont telles qu’elles pèsent quand même sur les pouvoirs d’achat. Ceux des milieux modestes, à l’évidence.

Et cela se voit car l’Insee « réintègre » le tabac dans ses statistiques, notamment pour le calcul du « taux d’inflation moyen », basé sur la hausse des prix à la consommation.

•• Ainsi, après la hausse des prix du tabac du 1er novembre dernier (voir 23 octobre 2019), l’Institut national de la Statistique annonçait (déclaration reprise par l’AFP le 12 décembre) : « la hausse des prix à la consommation a rebondi en novembre à 1 % sur un an, contre 0,8 % le mois précédent, soutenue par les prix du tabac, de l’alimentation et des services » (on notera que le tabac est cité en premier).

Un peu plus loin dans cette même communication, on retrouve : « cette petite hausse de l’inflation est liée à une forte croissance des prix du tabac sur un mois (+ 0,6 %) et à celle plus modérée des prix de l’énergie et de l’alimentation. »

Conséquence, toujours pour novembre, « les achats alimentaires se sont nettement repliés (-0,8 % après + 0,8 %) en raison de la baisse de consommation de tabac, en lien avec la hausse des prix, a précisé l’institut statistique dans un communiqué » selon une dépêche AFP du 20 décembre.

•• Reste que pour 2019, l’inflation s’est maintenue à un niveau encore modéré de + 1,1 %.

Mais si ce taux repartait à la hausse cette année, dans la mesure où les augmentations des prix du tabac de mars et novembre seront toujours bien prises en compte par l’Insee dans son calcul du « taux d’inflation moyen », et se mettait à tutoyer les + 2 % … il n’est pas sûr que la nouvelle soit bien accueillie tant par le Gouvernement que par nombre d’employeurs.

C’est généralement à partir de 2 % que les revendications d’augmentation des rémunérations resurgissent en force. La situation est déjà suffisamment sensible sur le plan social.

15 Jan 2020 | L'essentiel, Profession
 

Les ventes de cigarettes ont encore baissé (-7,5 %) en 2019 mais pas les revenus des cigarettiers et des buralistes (+2 %) annonce BFM Business, ce mercredi 15 janvier (voir 6 janvier). Explications de ce tour de « passe-passe » selon l’expression de Matthieu Pechberty.

« 2019 aura encore été une année riche pour l’industrie du tabac, malgré une nouvelle baisse des volumes de vente. Les recettes des buralistes et des fabricants ont augmenté de + 2 %, comme les taxes prélevées par l’État. Une performance rendue possible grâce à une hausse des prix d’un euro, réalisée en deux fois pour atténuer son impact sur le marché. Lire la suite »

6 Jan 2020 | Observatoire
 

Le phénomène ne concerne que les grandes agglomérations – Paris en priorité – mais quelles sont les conséquences des actuelles perturbations dans les transports publics pour les commerces de proximité ? Et donc les bars-brasseries-tabac et les tabac-presse de ces villes ? Les informations sont encore parcellaires, mais intéressantes.

•• D’après les premières données collectées par l’Alliance du Commerce (textile et chaussure) l’ensemble des commerces de centre-ville ont vu leur activité baisser de 20 à 30 % depuis le début de grèves. Difficile de savoir qui est plus ou moins touché selon les secteurs, mais quand même.

•• Le plus surprenant c’est qu’il semblerait que les ventes en ligne soient sur une tendance de -4 %, par rapport à l’année dernière (source LSA). Parmi les premières explications données par les observateurs : Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce de proximité : quel impact des grèves et des problèmes de transport ?  , ,
6 Jan 2020 | L'essentiel, Profession
 

D’après les premières informations qui nous sont parvenues, le marché du tabac sur l’ensemble de l’année 2019 – avec les deux augmentations significatives de mars et novembre – fait ressortir les chiffres suivants (livraisons aux buralistes, au niveau national).

•• En volume

marché global : -7 %
 cigarettes : -7,5 %
 tabac à rouler : -6,7 %
 cigares / cigarillos : -1 % Lire la suite »

11 Déc 2019 | Profession
 

Suite à la publication des statistiques douanières sur le marché officiel du tabac en novembre (en volume, au niveau de la France continentale, avec 2 jours de livraison en moins / voir 10 décembre), quelques éléments d’évaluation complémentaires (sachant qu’il s’agit de chiffres sur l’ensemble de la France).

•• Sur le mois de novembre (par rapport à novembre 2018 mais avec 2 jours de livraisons en moins)

En volume
. marché global : -16,7 %
. cigarettes : -18,3 %
. tabac à rouler : -13 %
. cigares / cigarillos : -9,3 %

En valeur
. marché global : -4,2 %
. cigarettes : -6 %
. tabac à rouler : +2,3 %
. cigares / cigarillos : +4,6 %

•• Sur les onze premiers mois de l’année

En volume
. marché global : -6,8 % ( nous en étions à – 5,9 % à fin octobre, -6,2 % à fin septembre)
. cigarettes : -7,3 %
. tabac à rouler : -6,7 %
. cigares / cigarillos : -1,3 %

En valeur
. marché global : +2,3 % ( nous en étions à +2,9 % à fin octobre, +2,7 % à fin septembre)
. cigarettes : +1,7 %
. tabac à rouler : +3,7 %
. cigares / cigarillos : +7,3 %

10 Déc 2019 | Profession
 

La Douane vient de publier, ce mardi 10 décembre, les ventes officielles de tabac en France continentale pour novembre (en volume, par rapport à novembre 2018 / voir 8 novembre).

Cigarettes : -18,30 %

Tabac à rouler : -12,96 %

Cigares / cigarillos : -9,29 %

Sachant que le nombre effectif de jours de livraison chez les buralistes était de 19 en novembre 2019 contre 21 en novembre 2018 (voir aussi 13 novembre).

7 Déc 2019 | International
 

Les ventes de cigarettes en Espagne ont connu, depuis le début de cette année, une hausse de + 1,27 % en volume selon les données du Comisionado del Mercado de Tabacos (CMT), organisme assurant la tutelle du secteur. 

•• Réaction immédiate de la ministre de la Santé en fonction, María Luisa Carcedo, qui a estimé que la prévalence tabagique repartait à la hausse, au même niveau qu’en 2005 avant la précédente loi anti-tabac.

Son ministère a déjà lancé une campagne d’information contre le tabagisme – incluant la cigarette électronique et la chicha – avant de faire rembourser des substituts nicotiniques. Sachant que l’on est toujours en attente de la constitution d’un nouveau gouvernement de coalition en Espagne. Lire la suite »

5 Déc 2019 | Observatoire
 

La saison de Noël semble bien engagée, sous le signe des poupées et des grands classiques.

« Après un Noël 2018 marqué par les perturbations sociales qui avaient ralenti le secteur, le marché du jouet reprend des couleurs » détaille, pour LSA, Frédérique Tutt, experte du marché du Jouet pour The NPD Group.

•• « 2019 est l’année des poupées et des figurines. Ce sont les deux catégories les plus dynamiques du marché, avec une forte augmentation des ventes depuis janvier » explique l’experte. Les poupées L.O.L. Surprise Hairgoals (photo) arrivent en tête des ventes au cours de la semaine du 18 au 24 novembre. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances consommation : ventes de jouets, calendriers de l’Avent … les premiers Tops de Noël  ,
3 Déc 2019 | International
 

Surprenant. Mais malgré les achats de clients venant des pays frontaliers, les ventes globales de cigarettes au Luxembourg ont suivi une tendance à la baisse de 2000 à 2017 :  de l’ordre de 50 % en volume, tout de même.

Ce net repli reflétait notamment la baisse de la consommation observée au niveau européen, mais également un report vers le tabac à rouler (+ 20 % environ, en volume, depuis 2004).

•• Mais, depuis le début 2018, les volumes de cigarettes écoulés repartent à la hausse, selon le site Les Frontaliers citant des données chiffrées de l’Administration des Douanes et Assises luxembourgeoises (Statec). Lire la suite »