Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mai 2020 | Profession
 

À l’initiative des six grandes enseignes françaises du e-commerce (Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé), les French Days de printemps (voir 26 avril 2019) se dérouleront du mercredi 27 mai à 7 heures, au mardi 2 juin à 7 heures.

« Décalée à l’issue de la période de confinement, pour permettre aux enseignes physiques de bénéficier pleinement de sa dynamique, cette édition du printemps 2020 a pour vocation de célébrer la renaissance du commerce. Singularité de cette édition, les commerçants proposeront un focus sur les produits de marques françaises et la défense du pouvoir d’achat », peut-on lire dans un communiqué.

 Commentaires fermés sur Relais Colis : Les French Days de printemps auront bien lieu  ,
10 Mai 2020 | Profession
 

Une campagne télévisée le confirme, ce week-end. Fermé depuis le 17 mars (voir 23 mars), le service Mondial Relay reprend ce lundi 11 mai.

La suspension d’activités avait été expliquée par le souhait de ne pas créer d’afflux chez les commerçants chargés de réceptionner et d’expédier les colis.

Mondial Relay s’avère très prisé de certains sites de e-commerce, mais également par les particuliers qui souhaitent revendre des marchandises, via Leboncoin ou Ebay par exemple (voir 5 mars 2020 et 16 octobre 2019).

Les buralistes sont les premiers partenaires du réseau Mondial Relay, en représentant 30 % de ses points d’implantation (voir 28 novembre 2019).

 Commentaires fermés sur Buralistes / Point Relais® : reprise de l’activité Mondial Relay  ,
10 Avr 2020 | Observatoire
 

Confronté en audition, ce mercredi 8 avril, au mécontentement de sénateurs, qui relaient les griefs des maires et de leurs administrés face aux fermetures unilatérales des bureaux de poste et la diminution drastique du service postal (voir 2 avril), le PDG de La Poste, Philippe Wahl, a promis un « notable allègement du service minimum » pour la fin avril, selon Les Échos.

•• Manifestation concrète de la relance du service postal : « élargir le plus possible le nombre de nos points d’accueil ».

Après avoir sérieusement réduit la toile (1 600 bureaux de poste ouverts et tournées ramenées à seulement trois jours par semaine), les ouvertures vont graduellement s’étoffer : tout d’abord en passant à 2 500 bureaux ouverts dès la fin de cette semaine, comme annoncé précédemment, grâce au renfort de 3 000 personnes, dont des intérimaires ou CDD, et surtout, un nouvel objectif de 5 000 bureaux en fonctionnement à la fin avril.

•• En ajoutant les réseaux partenaires – soit les agences postales communales (APC) et les « relais poste » chez les commerçants, dont les buralistes, dans les petites communes – l’objectif est de revenir sous peu à 10 000 « points de contact postaux » dans tout le pays à la fin du mois.

Sur un total théorique de 17 000 points, le niveau incompressible inscrit dans la loi depuis dix ans. Comme prévu également avec les éditeurs de journaux, la distribution des quotidiens passera progressivement de 3 à 5 jours par semaine, à compter du 14 avril.

•• Seulement, pour reprendre ses tournées, l’état-major de La Poste doit faire avec les moyens disponibles.

L’absentéisme chez les postiers est différent selon les métiers et les régions, pouvant aller jusqu’à 35 % ou 40 % en zone urbaine, reconnaît le PDG, qui compense par de la mobilité entre établissements. La première cause étant la garde d’enfants, plus les salariés médicalement fragiles ou âgés, confinés à domicile. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Poste : 10 000 points de contact, à la fin avril ? 30 000 colis en souffrance, aujourd’hui   , ,
8 Avr 2020 | Profession
 

Une vingtaine de buralistes de l’Aube assurent désormais un service de point relais pour les petits producteurs.

L’idée trottait dans la tête de Pascal Brie, président des buralistes du département et fervent partisan de la diversification du réseau. C’est la crise du coronavirus qui en a accéléré la mise en œuvre.

Confitures, bières artisanales … pas de produits frais, par contre : « on n’a rien pour maintenir la chaîne du froid pour l’instant » explique Pascal Brie dans L’Est Éclair.

•• Sur la plateforme corona-espoir.fr, on peut retrouver les buralistes et producteurs participants sur une carte interactive, fruit du Slow tourisme lab du Comité départemental de tourisme, ce dernier étant de la partie. Lire la suite »

2 Avr 2020 | Observatoire
 

Le service minimum instauré par La Poste afin de limiter les risques de contamination de ses agents au Covid-19 n’aura tenu que quelques jours (voir 1er avril).

Face à la vague d’indignation que cette décision a soulevée, le président-directeur général du groupe public, Philippe Wahl, a détaillé ce mercredi en fin d’après-midi un nouveau dispositif.

« Nous avons assumé une manière de service minimum en réduisant le nombre de jours de distribution du courrier et des colis, de cinq jours il y a deux semaines, à quatre jours la semaine dernière, et à trois jours cette semaine » a-t-il rappelé, « nous ne l’aurions pas fait, c’est toute notre activité qui aurait été désorganisée ».

Entre arrêts-maladie, parents gardant et confinement, un quart des 220 000 postiers ont manqué à l’appel, a-t-il indiqué, tout en assurant que le nombre de salariés exerçant leur droit de retrait était « marginal ».

•• Cependant, a reconnu Philippe Wahl, ce service minimum de courrier a créé de grandes difficultés pour la presse quotidienne nationale et la presse quotidienne régionale, notamment. Des négociations ont donc très vite été engagées, notamment avec l’Alliance de la presse quotidienne, afin de revenir à une distribution plus large des journaux. Ce sera le cas dès lundi prochain sur quatre jours pour une moitié de la France, et dès mardi pour l’autre moitié.

•• Le groupe postal va ensuite progressivement augmenter son activité pour le courrier et les colis. Le renfort de quelque 3 000 personnes – salariés de la filiale MediaPost, volontaires dans le groupe, intérimaires et CDD – devrait permettre de revenir à une distribution jusqu’à 4 jours « le plus vite possible ». Philippe Wahl a insisté sur la grande complexité d’organisation de La Poste, avec des centres de tri comptant jusqu’à 300 personnes dans des conditions de promiscuité habituelles pour les postiers.

••L’autre priorité du groupe a été d’assurer le paiement des prestations sociales. Grâce à un accord avec la Sécurité sociale et la Caisse des dépôts, actionnaire de La Poste, le million et demi de bénéficiaires pourront retirer leur prestation sociale, dès la fin de cette semaine aux distributeurs automatiques de billets et dans plus de 250 bureaux de poste dès lundi prochain, particulièrement dans les quartiers prioritaires et le monde rural.

1 Avr 2020 | Observatoire
 

Après la fermeture de 80 % des bureaux de Poste (voir 25 mars), l’opérateur public ne livre plus, depuis ce lundi,  les courriers, colis et journaux que trois jours consécutifs : les mercredi, jeudi et vendredi. Une baisse de service radicale.

Si La Poste a accédé aux demandes de certains de ses syndicats, elle a provoqué la colère des éditeurs de presse voulant servir leurs abonnés .

« La Poste nous abandonne », elle « bafoue ses engagements contractuels tant vis-à-vis des éditeurs que de l’État et des contribuables qui lui versent 100 millions d’euros par an pour assurer la distribution » ont-ils dénoncé dans un communiqué. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Poste : c’est vraiment le service minimum  ,
25 Mar 2020 | Observatoire
 

Confrontée à une grogne générale de son personnel – amplifiée par les syndicats – La Poste a indiqué qu’elle allait se recentrer sur ses « missions essentielles », en assurant moins de services et réduisant ses tournées pendant la crise du coronavirus, confirme une dépêche AFP.

La distribution du courrier, des colis et des petites marchandises est maintenue … à un rythme dépendant des effectifs disponibles. « Sur ce point, La Poste demande à ses clients de concentrer leurs commandes et leurs envois sur ce qui leur est strictement nécessaire ». 

•• Le passage quotidien pour les services de proximité est – en principe – maintenu, avec des agents dédiés : portage de repas aux seniors, portage de médicaments, portage de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants.

•• Concernant les 1 600 bureaux de poste qui restent ouverts (sur 7 740 existant sur le territoire, ce qui fait – avec les Relais-Poste – 17 000 points de contact), avec une rotation des agents, la priorité est donnée : au retrait d’espèces au guichet et aux automates ; au dépôt d’espèces sur automates ; aux dépôts de chèque sur automates et urnes et à la remise de fonds commandés par la Direction générale des Finances publiques.

•• « Lorsque cela est possible », les bureaux peuvent également prendre en charge la récupération des lettres recommandées et paquets, l’affranchissement du courrier, le dépôt de colis, et le dépôt d’espèces au guichet. « Le confinement permettant de réceptionner directement les colis et les courriers recommandés à domicile, une réflexion est en cours sur l’organisation des retraits des instances en bureaux de poste » annonce encore la direction de La Poste.

23 Mar 2020 | Profession
 

En principe, ce temps de confinement devrait être très favorable au développement du e-commerce et donc de l’activité relais-colis (voir 17 mars).

Seulement voilà, outre le fait que cette tâche est extrêmement chronophage en cette période extraordinaire pour les points de vente, se posent certaines complications par rapport aux règles sanitaires à respecter : réceptions des colis ; manipulations ; remises ; signatures, etc.

Conséquence : les opérateurs ont pris des options différentes.

Mondial Relay a suspendu son service devant la « situation exceptionnelle ».

Relais Colis a également cessé son activité.

UPS, en revanche, maintient son service.

PickUp, aussi, selon les informations en notre possession.

À suivre.

17 Mar 2020 | Profession
 

Aux États-Unis, également frappé par la crise du Coronavirus, Amazon a annoncé, hier, qu’il allait embaucher 100 000 personnes. D’un coup et sur le champ.

Cela donne une idée de la forte croissance qu’il faut attendre de l’activité relais-colis chez les buralistes qui comptent parmi les commerces ayant le droit de rester ouverts (voir ce jour et 14 mars).

En cette période de confinement, le commerce par Internet va connaitre un brusque bond en avant. Et pour des raisons d’organisation logistique, les livraisons ne se feront pas toutes à domicile.

10 Mar 2020 | Observatoire
 

Si son métier historique poursuit son déclin (le courrier ne représentera plus que 20 % de son activité en 2020), La Poste s’est hissée au premier rang européen de la distribution de colis, en volumes traités, malgré une concurrence forte et des marges réduites.

Et sur l’activité livraisons, elle s’est fixé un objectif ambitieux : garantir le 0 % carbone dans toutes les grandes villes.

•• Avec 10 000 Kangoo électriques au sein de sa flotte, sans oublier vélos, triporteurs et quads également électriques, le propriétaire de marques comme Colissimo, Chronopost ou Stuart réfléchit depuis plusieurs années à la logistique urbaine. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire des colis : La Poste veut « verdir la distribution dans le dernier kilomètre »