Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Sep 2020 | Pression normative
 

Mathieu Hanotin, le nouveau maire socialiste de Saint-Denis, vient de prendre un arrêté interdisant l’utilisation du narguilé dans les places et espaces verts de la commune, ainsi que sur deux artères importantes.

L’interdiction concerne aussi l’enceinte et les abords de tous les bâtiments publics (crèches, écoles collèges, lycées, médiathèques …)

•• Une décision sans précédent en Seine-Saint-Denis. Objectif : « empêcher les nuisances sonores liées aux attroupements de personnes fumant la chicha jusque tard dans la nuit », résume Mathieu Hanotin, contacté par Le Parisien. Lire la suite »

6 Août 2020 | Trafic
 

Après un an d’enquête et de filatures, le service d’enquête de la Douane a mis la main sur 12 tonnes de tabac à chicha de contrebande et 17 000 euros.

Un résultat hors norme obtenu après quatre perquisitions, le 28 juillet, dans des entrepôts situés en Ile-de-France à Villiers-le-Bel, Garges-lès-Gonesse et Pierrefitte-sur-Seine.

•• La marchandise, qui avait transité par la Turquie puis l’Allemagne avant d’arriver en France, devait alimenter tout le nord de Paris, rapporte Le Parisien / Aujourd’hui en France.

Elle aurait pu rapporter plus de 2,4 millions d’euros aux trafiquants qui structuraient ce réseau criminel international. Acheté 10 euros pièce aux contrebandiers, le pot de 1 kilos devait être écoulé 6 à 8 fois plus cher.

•• Les malfaiteurs, aujourd’hui en détention provisoire, avaient même créé leur marque, Mazo, mot né de la compilation des initiales de leurs prénoms et de leurs noms …

Le marketing, à destination des adolescents, était notamment assuré sur le réseau social Snapchat. L’affaire, hors norme, illustre l’augmentation de la contrebande de tabac sous ses différentes formes depuis la fin du confinement commente le quotidien (voir les 7 avril 2018 et 14 mars 2019).

15 Juil 2020 | Trafic
 

Maintenant, les forces de l’ordre sont encore plus regardantes. La BAC de Vitrolles a mis la main, ce dimanche 12 juillet dans la soirée, sur 10 cartons de cigarettes de contrebande, dans un quartier où elle a l’habitude de tourner. 

La marchandise, où il y avait également du tabac à chicha et des cigares, était en train d’être transférée entre deux véhicules lors de l’intervention policière.

Activité de contrebande organisée ? Recel d’un buraliste cambriolé ? Les trois hommes surpris en flagrant délit ont été interpellés et placés en garde à vue.

6 Juil 2020 | Trafic
 

En France, 1 jeune sur 4 fume du tabac à chicha, au moins une fois par mois. Pourtant les buralistes tirent la sonnette d’alarme : ils en vendent de moins en moins.

« Les mafieux ont pris le marché » dénonce Bernard Gasq (président de la Fédération des buralistes Ile-de-France / Seine-Maritime / Oise et administrateur de la Confédération) dans une enquête au JT de 20 heures de TF1, ce 5 juillet (voir 19 juin 2020 ).

•• Son établissement du Perreux-sur-Marne a vu effectivement ses ventes de chicha s’effondrer. Alors qu’il vendait encore une centaine de paquets, il y 5 ans, il n’en écoule plus que quelques unités par mois. « Vous voyez ce paquet plein de poussière, ça fait six mois qu’il est là … J’y crois plus, c’est fini. Je ne vendrai plus ce produit » se plaint-il face aux caméras. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Trafic de tabac à chicha : « les autorités ont d’autres priorités » (Mathieu Zagrodzki, expert en sécurité)  ,
 

Le royaume hachémite interdit, depuis 2008, de fumer des cigarettes dans des lieux publics. Mais l’interdiction de consommer e-cigarettes et chicha qui vient d’être décidée est une première.

Et elle témoigne clairement d’un manque de discernement. Notamment en ce qui concerne le vapotage.

•• « Afin de protéger la santé et la sécurité de nos citoyens, notamment dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences, tout acte de fumer (cigarettes, électroniques ou non, narguilés) est interdit dans les espaces publics clos » a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué publié le 1er juillet. Lire la suite »

5 Juil 2020 | Trafic
 

Durant la crise sanitaire, les douaniers belges n’ont pas chômé. Plus de 754 000 euros d’amendes pour détention de tabac ont été dressées à des conducteurs aux postes frontières avec l’Allemagne. 

« Vu qu’on regardait la frontière pendant des heures alors qu’en général on ne le fait plus, il y a eu pas mal de prises. On a fait beaucoup mais vraiment beaucoup plus de chiffre que d’habitude » confirme un agent des douanes belges.

Parmi les composantes essentielles du butin : du tabac à chicha de contrebande, soit 1 373 kilos saisis lors de ces contrôles Covid. Dont 350 kilos de tabac à chicha en une seule prise, en avril. Lire la suite »

30 Juin 2020 | Trafic
 

Depuis le début de l’année, les services de la Douane de Picardie ont réalisé d’importantes saisies de cigarettes.

« Il s’agit de trafiquants chevronnés qui ne vont pas se laisser impressionner par une mesure de confinement » constate, dans Le Courrier Picard, Philippe Marnat, directeur régional de la Douane d’Amiens.

•• Ainsi, malgré la fermeture de l’aéroport de Beauvais (où sont réalisées une part importante des opérations sur le tabac de contrebande en temps ordinaire),  les douaniers ont opéré plusieurs saisies de tabac et de tabac à chicha, de l’ordre de 50 à 100 kilos dans des véhicules individuels (voir 28 juin 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Douane Picardie : toujours des saisies de tabac à chicha de contrebande malgré le confinement  ,
22 Juin 2020 | Trafic
 

La nuit du 22 au 23 avril, en plein confinement donc, les policiers avaient procédé au contrôle d’un fourgon à Quiévrechain (ville de l’agglomération de Valenciennes frontalière de la Belgique).

À l’intérieur, ils avaient découvert 194 kilos de tabac à chicha. Les deux jeunes occupants détenaient également 2 510 et 1 100 euros en liquide : ce qui n’avait rien à voir avec la chicha d’après eux.

Lors de leur comparution devant le tribunal, ils ont répété que « le tabac avait été déposé là par un ami dont ils ne connaissent pas le nom ». L’argent leur appartient et a été honnêtement gagné, toujours selon eux, et ils ignoraient tout bonnement que détenir ainsi du tabac était illégal.

Des « explications lunaires » pour le substitut du Tribunal de Valenciennes. Le tribunal les a tous deux condamnés à la peine de six mois de prison ferme qu’ils pourront faire aménager.

 Commentaires fermés sur Nord : trafic de tabac à chicha et « explications lunaires » devant le tribunal   ,
19 Juin 2020 | Trafic
 

Dans une grande enquête de l’édition Ile-de-France du Parisien / Aujourd’hui en France (titrée « Les milliards perdus du tabac à chicha »), Bernard Gasq (président de la Fédération des buralistes Ile-de-France / Seine-Maritime / Oise) estime que l’État n’entame aucune démarche réelle pour mettre fin à ce marché noir.

« Coup de gueule » exprimé alors qu’il a envoyé des courriers aux pouvoirs publics pour demander que la loi soit appliquée et qu’ils se portent partie civile dans chaque procédure judiciaire pour contrebande.

•• « Les saisies ne suffisent pas, il y a tellement d’importation que cela ne freine pas le trafic. Il est difficile d’avoir des chiffres sur un phénomène illégal. Mais le marché noir représenterait près de 5 milliards euros de taxes qui ne rentrent pas dans les caisses de l’État chaque année. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Trafic de tabac à chicha : « rien n’est fait pour que cela s’arrête » (Bernard Gasq)  ,
9 Juin 2020 | Trafic
 

Coup de filet nocturne opéré par les agents de la Douane de Nogent-sur-Oise.

Le vendredi 29 mai, vers 2 heures du matin, ils ont intercepté au niveau de la commune de Monceaux (au sud du département de l’Oise) un véhicule qui transportait une cargaison de 506 kilos de tabac à chicha destinés, selon toute vraisemblance, à la contrebande en Ile-de-France.

•• Les deux hommes interpellés, un Irakien résident à Épinay-sur-Seine et un Syrien qui venait d’Allemagne, ont été condamnés, ce mercredi 3 juin, par le tribunal de Beauvais à 8 mois de prison et à régler une amende douanière de 116 000 euros.

•• La nuit du flagrant-délit, les douaniers avaient commencé par contrôler l’un d’eux avant de le laisser partir. Mais en le voyant faire demi-tour dans la foulée et être suivi par un autre véhicule, les agents ont décidé de les intercepter. La demie-tonne de tabac se trouvait dans la deuxième voiture.

•• Selon les enquêteurs, le premier était venu retrouver le deuxième dans le nord de la France pour lui ouvrir la route, afin d’éviter les forces de l’ordre jusqu’à leur destination en Ile-de-France.

À leur procès, les deux hommes ont partiellement reconnu les faits, à savoir le transport de tabac. Mais ils ont prétendu … ne pas savoir que c’était illégal.