Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Jan 2018 | International, Profession
 

Ce mardi 2 janvier, Philip Morris Limited a acheté de l’espace publicitaire dans un certain nombre de quotidiens britanniques pour présenter sa résolution de nouvelle année : « nous essayons d’abandonner la cigarette. »

•• Le texte principal se présente ainsi, traduit sous notre propre responsabilité :

« Philip Morris est connu pour ses cigarettes. Chaque année, beaucoup de fumeurs s’en débarrassent. C’est à notre tour, maintenant.

« Notre ambition consiste à arrêter de vendre des cigarettes au Royaume-Uni. Cela ne va pas être facile.

« Mais nous sommes déterminés à faire de notre ambition une réalité. Il y a 7,6 millions de fumeurs adultes au Royaume-Uni. La meilleure décision qu’ils peuvent prendre est d’arrêter de fumer. Beaucoup vont y arriver. Lire la suite »

1 Déc 2017 | Institutions
 

Plus de 157 000 personnes se sont inscrites à la deuxième édition du « Moi(s) sans tabac », qui s’achevait ce jeudi 30 novembre, et 706 000 kits d’aide à l’arrêt ont été distribués, a indiqué l’agence sanitaire Santé publique France, selon laquelle l’opération a suscité « un bel engouement collectif ».

Pour la première édition l’an passé, 637 000 kits gratuits d’aide à l’arrêt du tabac avaient été distribués en pharmacie et 180 000 personnes s’étaient inscrites à l’opération.

Cette année, le site www.tabac-info-service.fr, sur lequel on pouvait s’inscrire, a reçu 1,2 million de visiteurs uniques et la ligne téléphonique dédiée, le 3989, a reçu près de 12 000 appels. L’appli de coaching mise en place pour l’opération a été téléchargée près de 95 000 fois.

Les régions qui ont compté le plus de participants au « Moi(s) sans tabac » sont l’Île-de-France (24 700, pour 2,1 millions de fumeurs quotidiens), Auvergne Rhône-Alpes (18 100, pour 1,5 million de fumeurs quotidiens) et Occitanie (15 000, pour 1,3 million de fumeurs quotidiens).

29 Nov 2017 | Institutions
 

Agnès Buzyn a pêché par optimisme en évoquant une édition prometteuse 2017 de l’opération « Moi(s) sans tabac » lors de la présentation de son plan de plan anti-tabac au Conseil des ministres (voir Lmdt du 28 novembre).

Car, à en croire le compteur du site Tabac Info Service la communauté atteint 157 851 inscrits à J + 29. Soit moins que les 180 000 de 2016 (voir Lmdt du 1er décembre 2016).

•• Les pré-inscrits étaient 100 000, le 1er novembre a démarré avec 125 000 pour passer à 145 000 à J + 10. Puis, le rythme de croisière « tranquille » s’est installé malgré la hausse du prix du tabac du 13 novembre. Lire la suite »

27 Nov 2017 | International
 

La plupart des grands cigarettiers américains ont commencé à publier et à diffuser, ce dimanche 26 novembre, dans les journaux et à la télévision une série de messages mettant en garde contre les dangers du tabac. Ceci conformément à une décision de justice qui remonte à onze ans. 

•• En novembre 2006, une cour fédérale avait conclu que les cigarettiers s’étaient entendus pour mentir et tromper le public concernant les méfaits du tabagisme sur la santé. La justice avait alors ordonné que ces groupes, comme R.J. Reynolds et Philip Morris, diffusent à la télévision et dans la presse écrite des annonces pour « corriger leurs mensonges ».

Après ce jugement, les cigarettiers avaient fait appel pour modifier certains détails dans le texte des annonces en question, réussissant à retarder pendant plus de dix ans leur diffusion. Ce délai leur a aussi permis d’éviter la diffusion sur les réseaux sociaux que les jeunes utilisent le plus aujourd’hui, mais qui étaient alors moins étendus et pas inclus dans le jugement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : par décision de justice, les cigarettiers contraints de faire diffuser des messages anti-tabac  , ,
23 Nov 2017 | International
 

« Mineurs sans alcool ». Le gouvernement espagnol vient de lancer une campagne média de sensibilisation à la consommation d’alcool chez les adolescents. Une façon de viser le phénomène du « bing drinking », entre autres … et la politique de l’autruche qui en découle.

La campagne s’adresse directement aux adultes (parents, éducateurs, etc.) afin qu’ils regardent en face le problème sans l’édulcorer face à des chiffres et des conséquences qui ne laissent de préoccuper. Cela a attiré notre attention. Car curieusement, la plupart des campagnes de prévention – sur le tabac et l’alcool – impliquent peu les parents.

De prime abord, on lit « ton enfant boit » … En seconde lecture, on découvre « pas de problème, ton enfant ne boit pas ». Et de rappeler que six mineurs (de 12 à 18 ans) ont déclaré avoir consommé de l’alcool au cours du mois.

En mettant, cette fois-ci, les parents devant leur responsabilité.

18 Nov 2017 | Institutions
 

Le « Moi(s) sans tabac », c’est un peu comme les résolutions de la nouvelle année : passé l’enthousiasme initial, le plus dur commence. À mi-parcours, Anne, Jacques et Blandine, les trois témoins que suit l’AFP, racontent leur méthode pour tenir bon (voir Lmdt du 5 novembre).

•• « Je ne vais pas raconter de craques : je ne suis pas à zéro cigarette », reconnaît Anne, notaire près de Montbéliard (Doubs). Certains jours, elle ne fume pas du tout et d’autres, elle en allume quelques-unes : « Je n’arrive pas à passer ce stade, à me dire : c’est terminé ». Pour autant, « le bilan est positif » : « entre les 25 à 28 par jour que je fumais auparavant et les 3 de moyenne d’aujourd’hui, je reviens de loin ».

Pour cette femme de 44 ans, le plus compliqué, c’est de « briser des habitudes de vie ». Par exemple, celle de fumer dans sa voiture, elle qui fait 20 à 25 000 kilomètres par an. « J’ai changé de voiture et la nouvelle est en leasing, donc je n’ai plus le droit de fumer ! Avant, j’avais une voiture qui puait, maintenant elle sent mon parfum », se réjouit-elle. Lire la suite »

14 Nov 2017 | Profession
 

Pas moins de 252 panneaux sur les grandes agglomérations du Nord et du Pas-de-Calais : depuis le 6 novembre et jusqu’à la fin de cette semaine.

L’affiche de la campagne des buralistes des deux départements est pour le moins explicite : « Non au paquet à 10 euros … clients spoliés … 5 000 buralistes menacés … sauf si les pays voisins en font autant ».

En tout cas, ces grands panneaux 4 x 3 mètres sont parfaitement vus, car situés sur les principales voies de circulation de la région où tout le monde est au fait de la réalité des achats frontaliers au détriment des buralistes. Lire la suite »

5 Nov 2017 | Institutions
 

« Je le fais pour moi, pour mon entourage, mes enfants » : comme un peu plus de 125 000 Français, Jacques s’est lancé le défi d’arrêter de fumer à l’occasion du mois sans tabac. Ce bistrotier, Anne et Blandine, ont raconté à l’AFP comment ils abordent ce sevrage.

•• Anne, notaire près de Montbéliard (Doubs), fumait « un peu plus d’un paquet par jour ». À 44 ans, la cigarette fait partie de son quotidien depuis ses 18 ans, et c’est surtout par souci de sa santé qu’elle veut sauter le pas. Après des « mini tentatives » d’arrêt, qui ne duraient jamais plus de deux jours, elle s’est dit : « Allez, c’est l’occasion », encouragée par la campagne « Moi(s) sans tabac » vue dans les journaux et par sa famille.

Le 1er novembre, elle confesse pourtant avoir fumé « quatre ou cinq cigarettes ». « Mais par rapport à d’habitude, c’était presque rien », estime-t-elle, se promettant d’arrêter totalement dès la fin de sa semaine de vacances, de retour dans son cadre de vie familier.

Elle prévoit alors d’acheter des patchs à la nicotine pour tenir, et de demander en pharmacie le kit « Moi(s) sans tabac », qui contient notamment un calendrier avec des conseils et des encouragements. En revanche, les équipes de soutien sur les réseaux sociaux, ça n’est pas son truc : « Les histoires des uns et des autres : ça m’intéresse pas ! ». Lire la suite »

2 Nov 2017 | Institutions
 

La première édition de 2016 avait recensé quasiment 180 000 volontaires inscrits sur le site destiné à les accompagner dans leur démarche (voir Lmdt du 1er décembre 2016). La seconde édition, qui a démarré ce 1er novembre, en compte déjà plus de 120 000.

•• Lancé par Santé Publique France (voir Lmdt des 10 et 9 octobre), « Moi(s) sans tabac » invite les fumeurs volontaires à relever, tout le mois de novembre, le défi d’arrêter de fumer, pendant trente jours (et plus), en s’entraidant par la formation d’équipes – thématiques ou régionales, voire familiales – ou en cherchant de la motivation sur les réseaux sociaux mobilisés pour leur accompagnement et leur information.

•• Par exemple, la « fan-zone Moi(s) sans tabac » a été installée, ce 2 novembre à Angers, où Agnès Buzyn était attendue dans l’après-midi. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Moi(s) sans tabac 2017 » : 120 000 participants dès le démarrage  ,
30 Oct 2017 | Profession
 

On sait que le Gard est particulièrement affecté par les trafics du tabac en tout genre. Avec un circuit de distribution constitué, notamment, par tout un réseau de commerces dont l’activité n’a rien à voir avec celle d’un débitant (voir Lmdt des 9 septembre, 30 août et 19 mai 2017).

•• À preuve, cette décision du préfet du Gard qui a ordonné, la semaine dernière, la fermeture administrative sur trois mois d’un « salon de thé » communautaire pour vente illicite de tabac et travail dissimulé.

Trois mois paraîtront peu. Mais il faut retenir que le délai de fermeture administrative était bien plus court auparavant et c’est à l’obstination de la chambre syndicale des buralistes du Gard, avec à sa tête Ghislaine Mazoyer, que l’on doit la modification législative permettant aux préfectures de frapper plus fort (voir Lmdt du 21 novembre 2012). Et cela peut s’appliquer partout dans notre pays. Lire la suite »