Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Août 2019 | Profession
 

La mise en place expérimentale de la vente de billets de train chez les buralistes (voir Lmdt des 8 juillet et 28 juillet) est très attendue dans le Grand-Est, selon les médias locaux.

•• Alsace. Le cahier des charges de la SNCF est précis. Les buralistes doivent se trouver dans des zones où il est compliqué d’acheter ses billets en gare. Là où les guichets ont été supprimés récemment, par exemple.

D’après les informations de France Bleu Bas-Rhin, il y en aurait sept en Alsace, dont cinq dans le Bas-Rhin. Les buralistes vont être contactés dans les jours qui viennent. Ensuite, il faudra mettre en place le système et la formation.

À Ingersheim, un buraliste est pressenti, mais n’a pas encore été contacté par la SNCF. Il se tient prêt : « Cela parait très bon, au fur et à mesure, il n’y aura plus de fumeurs, il faut bien que l’on vende quelque chose. Cela nous donne de l’espoir ».

•• Vosges. « Des buralistes ont été approchés mais aucune liste n’est arrêtée pour le moment », précise Catherine Marcel, présidente de la chambre syndicale des buralistes (et vice-présidente de la Confédération) dans Vosges Matin. « Attention, l’idée n’est pas de prendre la place d’agents SNCF ».

Une campagne a été lancée auprès des buralistes situés dans les zones identifiées par le dispositif. « Cette nouvelle offre aidera à compenser la chute des ventes de tabac » rappelle Catherine Marcel.

 Commentaires fermés sur Billets de train chez les buralistes : « attention, l’idée n’est pas de prendre la place d’agents SNCF » (Catherine Marcel)   ,
8 Août 2019 | Profession
 

Achat de billets de train (voir Lmdt des 8 et 28 juillet) et paiement d’impôts (voir Lmdt des 23 et 29 juillet) … chez les buralistes. 

Si les pouvoirs publics souhaitent simplifier certaines démarches administratives pour les contribuables en passant par les buralistes, leurs propres collègues de Voiron (à 25 kilomètres au nord de Grenoble), interrogés par Le Dauphiné Libéré, se posent encore des questions.

•• C’est le cas de Pascal Nugier, buraliste dans le centre-ville de Voiron.

S’il apprécie de pouvoir apporter des services supplémentaires à sa clientèle, l’approche adoptée le laisse dubitatif quant à son efficacité. « En France, il y a une culture du secret, on n’étale pas nos richesses de peur de créer des jalousies. S’il faut cacher ce qu’on gagne, vous pensez vraiment que les gens vont venir chez le buraliste pour montrer à tous leurs revenus ? », s’interroge-t-il.

•• D’autres n’avaient pas encore imaginé ce type d’activités chez eux : « cela veut dire que les trésoreries vont être déshabillées. Si on nous demande de faire le job d’un fonctionnaire, est-ce que le but du jeu est que l’on devienne nous-mêmes des fonctionnaires ? Combien serons-nous rémunérés pour effectuer ce travail ? » se demande Yves Gacon, un collègue.

Il déplore également que les billets de train soient bientôt disponibles à la vente dans le réseau auquel il appartient : « c’est dommage pour les usagers. C’est bien mieux d’aller à la gare et d’avoir un professionnel en face qui sait de quoi il parle » (sic).

•• Même constat pour Pascal Delevoy : « chacun son métier. Ce n’est pas mon travail, je ne suis pas payé pour ça et je n’ai pas le statut de fonctionnaire. Pour les petits bureaux de tabac, c’est peut-être bien car ils pourront toucher un revenu additionnel. Mais sur le principe, ce n’est pas normal de tout déléguer et de fermer les services » (re-sic).

Le buraliste demeure également sceptique quant à l’impact financier que cela pourrait apporter : « quand ils viendront payer leurs impôts, ils n’achèteront pas ce qu’il y a autour. C’est déjà ce qu’il se passe pour ceux qui viennent récupérer des timbres fiscaux, ils ne font pas d’achats impulsifs. »

7 Août 2019 | E-cigarette, Profession
 

Revenons sur l’interview croisée parue dans le dernier numéro du Losange entre Sophie Lejeune (Confédération des buralistes) et Vincent Durieux (France Vapotage), en accompagnement de la campagne de communication commune conduite par les deux organisations sur l’interdiction de vente aux moins de 18 ans des produits du vapotage (voir Lmdt du 22 juillet), de sorte à promouvoir la mise en place d’un sticker de caisse et d’un stop rayon dans les points de vente.

Avec un autre extrait portant sur les responsabilités des uns et des autres.

•• Le Losange : Comment faire connaitre cette loi d’interdiction de vente aux mineurs s’il est interdit de communiquer sur le produit ?

•• Sophie Lejeune : (…) Les réseaux de distribution sont un excellent canal, de même que l’État doit jouer son rôle auprès des populations. Chacun doit apporter de l’eau au moulin. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Nous avons opté pour une communication positive sur la vente aux mineurs » (France Vapotage et la Confédération / 2)  , ,
7 Août 2019 | Trafic
 

Significatifs, ces chiffres publiés, le 5 août, par le quotidien régional Diario de Navarra. 

Les estanqueros (buralistes) de la région espagnole de Navarre (soit 163 kilomètres de frontière, certes montagneuse, avec la France, principalement avec les Pyrénées-Atlantiques) ont vendu, l’année dernière, 40 % de leur tabac à des clients français (voir Lmdt du 6 janvier). 

S’appuyant sur des sources officielles (l’administration fiscale), le quotidien navarrais estime que 79 000 fumeurs français achètent, « de façon assidue », de leur côté de la frontière. Cela représenterait 75 millions d’euros de fiscalité supplémentaire pour le budget espagnol. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « 79 000 fumeurs français achètent, de façon assidue, en Navarre espagnole » (Diario de Navarra)   ,
7 Août 2019 | Profession
 

Lors de la signature d’un protocole par Laurent Wauquiez (président de la région Auvergne-Rhône-Alpes) et les présidents des trois fédérations régionales des buralistes de son ressort (voir Lmdt du 3 juillet 2017), la région avait rappelé la mise en place de son appel à projets « investissements publics pour les derniers commerces en zone rurale ».

Un exemple. À l’occasion de sa commission permanente du 28 juin, sa commission permanente a octroyé 50  000 euros à la commune d’Épinouze (1 500 habitants, au nord de la Drôme) qui a décidé d’implanter un bar-tabac-presse au centre du village. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Accord Buralistes / Région Auvergne-Rhône-Alpes : octroi de 50 000 euros à une commune pour l’implantation d’un bar-tabac-presse  
7 Août 2019 | Profession
 

Même si la Saône-et-Loire n’a pas été retenu comme département-test de l’acquittement des impôts et factures de service public au 1er janvier (voir Lmdt des 29 et 23 juillet), Laurent Maquart (président des buralistes du département et administrateur de la Confédération) explique pourquoi cette nouvelle activité sera une aubaine, dans Le Journal de Saône-et-Loire.

« Nous n’avons pas encore eu tout le dossier en main mais, d’ores et déjà, 95 % des buralistes sont favorables pour proposer ce service supplémentaire qui ne peut qu’attirer de nouveaux clients » explique-t-il.

Quoi qu’il en soit, le président des buralistes de Saône-et-Loire juge que « c’est un plus pour compenser la baisse de la vente du tabac » et que « cela ne prendra pas plus de temps au buraliste qu’un pari sportif grâce à un QR code qu’il n’aura qu’à scanner pour connaître le montant de l’impôt. » Lire la suite »

7 Août 2019 | Profession
 

« J’aurais préféré que ce soit à moi que cela arrive » (le patron)

• Meurthe-et-Moselle. 20 secondes. Pas une de plus. Sur les images de vidéo-surveillance, on voit un individu avec un anorak bleu entrer, vers midi, chez un buraliste de Laxou (à 3 kilomètres de Nancy). Il a sa capuche rabattue sur la tête, un pistolet en main et le brandit vers l’employée à la caisse, tout en contournant le comptoir. 

Cette dernière obtempère, ouvre le tiroir-caisse et lui donne les billets. Le malfaiteur décide alors de mettre un peu plus la pression en actionnant la culasse … Avant de s’enfuir très vite, menaçant de « la buter » si elle appelait « les flics ».

Il n’empêche que les policiers ont vite retrouvé sa trace, en interrogeant les éducateurs d’un foyer des environs qui ont reconnu le voleur à son signalement : un jeune de 17 ans, placé chez eux par un juge des mineurs d’Épinal.  Le jeune malfaiteur est désormais en garde à vue. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
6 Août 2019 | Profession
 

Premier débit de tabac d’Eure-et-Loir et dans le top 100 national, le bar-tabac « Le Royal » à Épernon (à 30 kilomètres au nord de Chartres) a pourtant dû s’adapter aux changements de consommation des clients, et cela, en dépit des 65 % du chiffre générés par ce même tabac.

Encore à sa tête, pour quelques jours (pour cause de vente), Éric Régien (également président de la chambre syndicale des buralistes du département et administrateur de la Confédération) prône le virage du multiservices qu’il a développé dans son établissement.

•• « Les ventes de tabac baissent mais la consommation d’autres produits augmente, comme ceux liés au vapotage » note Éric Régien à L’Écho Républicain. Pour preuve, au « Royal » un rayon vapotage, une épicerie de dépannage, un rayon presse ou encore un guichet Nickel, sans oublier les jeux et le PMU. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Transformation : « dans une grande surface, vous trouvez à peu près tout. Pourquoi ne pas le trouver chez nous, à plus petite échelle ? (Éric Régien, Eure-et-Loir)  ,
5 Août 2019 | Profession
 

Réveil-cauchemar 

• Meurthe-et-Moselle. Un buraliste de Pont-à-Mousson a passé la nuit du mercredi 31 juillet au jeudi 1er août dans son bar-tabac, sur un lit de camp, parce que la veille au soir, tard, il avait réalisé sur place quelques travaux.

Quand son réveil s’est mis à sonner vers 5 heures du matin : surprise. Un intrus était penché au-dessus de lui : un cambrioleur aussi stupéfait que le patron des lieux et, en plus, agressif.

Il frappe alors sérieusement le buraliste, étant muni d’un poing américain, avant de s’enfuir. Les services de police de Pont-à-Mousson ont des soupçons sur un individu qu’ils recherchent, depuis, activement. Secoué par l’événement, le buraliste n’avait pas rouvert, ce samedi.

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
4 Août 2019 | Profession
 

Lancée par la Confédération des buralistes, l’opération « un été sans mégot » (voir Lmdt du 2 août) a démarré. Ainsi, 26 buralistes des départements du Finistère, du Calvados et de l’Hérault s’engagent – jusqu’au 15 août – à collecter et traiter les mégots rapportés par les fumeurs dans leurs points de vente. 

Focus de Tendance Ouest à Villers-sur-Mer (Calvados) où deux buralistes se sont portés volontaires.

•• Pour Céline Rousseau, à la tête du « Rallye » depuis février dernier, il est inacceptable que des enfants en vacances bâtissent leur château de sable dans des tas de mégots de cigarettes. Il faut donc sensibiliser les fumeurs à la gestion de leurs déchets. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : coup d’envoi d’« Un été sans mégot ! » dans trois départements  ,