Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Juil 2020 | Profession
 

L’arrêté a été signé le 24 juillet par le sous-préfet de Brest : l’établissement est frappé d’une fermeture administrative pour une durée de huit jours.

Il n’aurait pas suffisamment respecté le port du masque et la distance entre les tables.

Ce sont des contrôles qui ont mis en évidence ces dysfonctionnements. Le bar-tabac avait déjà reçu deux mises en demeure,  les 13 et 19 juillet dernier, qui n’ont manifestement pas été suivies de rectifications.

Il s’agit de la première fermeture administrative, à Brest, depuis la réouverture des bars et restaurants le 2 juin, selon France Bleu Finistère.

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Buralistes : un bar-tabac fermé pour non-respect des mesures-barrière  ,
29 Juil 2020 | Profession
 

La série continue

• Loire-Atlantique. Deux nouveaux cambriolages ont frappé des bar-tabac dans le Pays de Châteaubriant (voir 24 juillet), dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 juillet.

Entre 3 et 4 heures du matin, les malfaiteurs ont fracturé le rideau de fer d’un établissement à Saint-Mars-du-Désert (25 kilomètres de Nantes). Ils se sont emparés de paquets de cigarette, du présentoir de montres et du fonds de caisse.

Un peu plus tard dans la nuit à une trentaine de kilomètres au nord, c’était au tour du bar-tabac de La Meilleraye-de-Bretagne d’être visité. Les gendarmes ont de fortes raisons de croire qu’il s’agit des mêmes individus; ils ont opéré de la même manière dans les deux cas. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
28 Juil 2020 | Profession
 

Les factures de cantine, de crèche, d’hôpital, les amendes ou encore les impôts pourront être payés en espèces jusqu’à 300 euros ou par carte bancaire dans 5 100 bureaux de tabac en France, à compter de mardi, un service testé jusque-là dans dix départements, reprend une dépêche AFP.

Cette « généralisation du paiement de proximité » qui n’inclut pas le paiement par chèque, sera ainsi accessible aux particuliers dans quelque 3 400 communes de l’Hexagone, « à des horaires d’ouverture élargis », précise le ministère de l’Économie dans un communiqué lundi (voir 27 juillet). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité chez les buralistes : l’AFP revient sur la généralisation  ,
28 Juil 2020 | Profession
 

Avec le communiqué gouvernemental annonçant la généralisation du Point Paiement de Proximité, à partir de ce jour (voir le 27 juillet), la Française des Jeux et la Confédération des Buralistes ont publié un communiqué commun que nous reproduisons.

Après une première phase pilote de six mois, il sera dès demain possible de régler ses factures de services publics chez un buraliste partout en France.

•• FDJ et la Confédération des buralistes ont, en effet, remporté, en juillet 2019, le marché de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) pour l’externalisation des encaissements, en espèces et en carte bancaire, des trésoreries publiques. FDJ et la Confédération des buralistes apportent ainsi aux usagers une solution de proximité pour traiter les deux millions d’actes annuels qui étaient auparavant encaissés dans les trésoreries.

Après le succès du déploiement progressif de ce service depuis février 2020 dans dix-neuf départements et plus de mille points de vente, il est désormais disponible chez plus de cinq mille buralistes, répartis sur l’ensemble du territoire. Plus de cinq mille transactions ont déjà été recensées pendant la phase pilote, dans un contexte exceptionnel.

•• Cela permet aux usagers de payer simplement et rapidement leurs factures de services publics locaux, amendes de forfait post-stationnement, ou impôts inférieurs à 300 euros, en se rendant dans un point de vente du réseau FDJ proposant ce service.

Pour garantir la confidentialité, l’usager scanne lui-même le code barre de sa facture grâce au terminal FDJ et règle la somme correspondante, en espèces ou par carte bancaire, au buraliste. Un justificatif lui est délivré après la validation de l’opération.

•• « C’est une grande fierté de pouvoir généraliser, partout en France, ce service de proximité avec la Confédération des buralistes. Cela démontre le savoir-faire transactionnel et la capacité technologique de FDJ dans la mise en place de nouveaux outils. Ce contrat innovant illustre notre volonté stratégique d’accompagner notre réseau de partenaires commerçants dans la diversification de ses activités et le développement de nouveaux relais de croissance. », a déclaré Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ.

••« Avec ce nouveau service, le réseau des buralistes renforce son rôle d’utilité locale au quotidien. Le maillage territorial de notre réseau est une force pour répondre aux besoins et aux attentes des usagers. Cette nouvelle mission s’inscrit pleinement dans le plan de transformation engagé par les buralistes. Nous saurons nous appuyer sur notre ADN de commerçants d’utilité locale, par ailleurs préposés de l’Etat, pour garantir encore plus de proximité au service des Français. », a déclaré Philippe Coy, Président de la Confédération des buralistes.

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité chez les buralistes : le communiqué conjoint FDJ / Confédération  ,
27 Juil 2020 | Profession
 

Le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance a publié, cet après-midi, un communiqué que nous reproduisons intégralement.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, annoncent la généralisation du paiement de proximité dans le réseau des buralistes partenaires, disponible partout en France, à partir demain, mardi 28 juillet.

À partir du 28 juillet, il sera désormais possible de payer les factures de cantine, crèche, d’hôpital, amendes ou impôts en espèces et en carte bancaire dans les bureaux de tabac partenaires partout en France (le paiement pas chèque n’est pas possible). Ce sont ainsi près de 5 100 points de paiement de proximité (répartis sur 3 400 communes) qui pourront accueillir les usagers au plus proche de leur domicile et à des horaires d’ouverture élargis. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité chez les buralistes : généralisation à partir du 28 juillet (Bercy)  ,
26 Juil 2020 | Profession
 

Rappel qu’il est nécessaire de prendre toutes les précautions sanitaires nécessaires (voir 20 et 23 juillet) et … d’espérer.

Dans Le Parisien / Aujourd’hui en France, de ce dimanche 26 juillet, on pose au ministre de la Santé, Olivier Véran, la question suivante au sujet de la lutte actuelle contre le Coronavirus : « pourriez-vous décider de fermer les bars de certaines régions ? »

Réponse : « Bien sûr, nous pourrions être amenés à le faire.  Lire la suite »

26 Juil 2020 | L'essentiel, Trafic
 

Retour à l’importante table ronde sur la contrefaçon qui s’est tenue, à l’Assemblée nationale ce mardi 21 juillet, et qui a permis de mettre en exergue le cas particulier du tabac, secteur investi par la criminalité organisée.

Après la présentation des points forts de l’intervention de Philippe Coy, revenons sur les débats (voir 25 juillet).

•• « La montée en puissance actuelle de la contrefaçon du tabac, soutenue par des réseaux mafieux, est attisée par la situation particulière du marché français dont les prix sont appelés, probablement pendant un certain temps, à rester les plus élevés d’Europe continentale » a ainsi souligné Philippe Coy qui a rebondi aussi sur la problématique de santé publique :

• le tabac moins cher de contrebande s’adresse prioritairement aux jeunes, notamment les mineurs ;
• ces produits de contrefaçon échappent, par définition, à toute norme, notamment en termes d’encadrement sanitaire.

•• Alain Juillet, président de l’Association de Lutte contre le Commerce illicite (ALCII),  a notamment insisté sur le mode opératoire des usines de contrefaçon, découvertes en Belgique, Espagne et Italie : « … toujours le même : une installation dans des hangars discrets de zones industrielles ; une main-d’œuvre confinée venant des pays de l’Est, tout comme l’encadrement … insolvable ; un déménagement furtif au bout de quelques mois. »

•• Charlotte Maillot, commissaire à la Direction de la Sécurité de Proximité de l’Agglomération parisienne de la Préfecture de Police de Paris (DSPAP) a confirmé le développement exponentiel d’une vente à la sauvette de plus en plus aguerrie : toute une chaine logistique permet au vendeur à la sauvette de ne porter sur lui qu’une petite quantité de paquets sur lui.

Philippe Coy a alors rappelé que la Confédération avait œuvré pour qu’il soit possible désormais de sanctionner l’acheteur à la sauvette (voir 20 et 26 décembre 2019).

•• Le colonel Johanne Gojkovic-Lette, chargé de mission à la sous-Direction de la police judiciaire de la Direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN), a confirmé le fait que la lutte contre la contrefaçon était devenue une priorité européenne. Le débat a aussi abordé le sujet de la coopération avec la Douane.

Ainsi que l’éventualité de la création d’une structure de type « office central de lutte contre le trafic illicite » associant, sous la coordination de la Douane, la Police, la Gendarmerie et les juridictions spécialisées.

•• Philippe Coy a rebondi encore sur la traçabilité : « Il est encore trop tôt pour établir un bilan étayé du système de traçabilité des produits du tabac mis en place, il y a un an (voir 5 août 2019), mais il est évident que dès lors que l’ensemble des forces disposeront de l’application permettant d’identifier les paquets, ce sera un outil supplémentaire précieux pour retrouver l’ origine des paquets ».

Tout en reconnaissant que cela ne saurait dissuader les projets de réseaux criminels organisés dont le modèle est illégal d’un bout à l’autre de la chaine.

•• Un avis général partagé par tous les participants : il est urgent de sensibiliser l’opinion publique sur le sujet.

Comme l’a glissé, hors séance, l’un des rapporteurs, le député Christophe Blanchet, à Philippe Coy : « faire comprendre que les cartouches de cigarettes de contrefaçon finissent par financer les cartouches de Kalachnikov ».

 

26 Juil 2020 | Profession
 

Razzia à la gare

• Cher. Rideau de fer tiré ce vendredi 24 juillet au tabac-presse Relay de la gare de Bourges. Selon les premières constatations, il semble que les malfaiteurs aient pénétré, très tôt le matin, dans le bâtiment de la gare par les quais.

Une fois dans la place, ils ont fait main basse sur un stock de cigarettes et de tabac, qualifié de « très important » par le personnel de la boutique.

Au butin de l’expédition se sont ajoutés des tickets de métro du réseau RATP parisien et francilien, un stock de timbres et une somme conséquente en espèces. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
25 Juil 2020 | Trafic
 

Enfin, le sujet de la contrefaçon des produits du tabac commence à être pris en considération. En témoigne l’audition qui s’est tenue à l’Assemblée nationale, ce mardi 21 juillet, et à laquelle a pris part Philippe Coy au nom des buralistes : pour lancer une alerte générale.

•• En fait, il s’est agi d’une table-ronde organisée sur le thème « contrefaçon et santé publique ».

En effet, le Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale a inscrit une évaluation de la lutte contre la contrefaçon, en général, dans son programme de cette année. Deux rapporteurs ont été nommés : Christophe Blanchet (LREM / 14 mars 2019) et Pierre-Yves Bournazel (Agir Ensemble). Lire la suite »

25 Juil 2020 | Profession
 

Épisode numéro 4 de la revue de presse, à travers les régions, des témoignages de buralistes sur la Transformation de leur établissement et la reprise du développement commercial.

•• « Dans les bistrots de quartier, il faut toujours s’améliorer, sinon tu crèves », explique une buraliste à Lanriec (agglomération de Concarneau).

Son établissement, c’est une histoire de famille, elle est la troisième génération à tenir ce bistrot. Elle a connu le temps d’avant, celui « où tu connaissais la vie de tout le monde », raconte-t-elle. Une clientèle toujours fidèle qui s’amoindrit avec les années. « Les anciens sont toujours là. Ils sont contents de voir du monde », assure-t-elle. Et désormais, les jeunes de Lanriec, filles comme garçons, restent plus volontiers au bourg. Lire la suite »