Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Oct 2019 | Profession
 

Appelé, par Philippe Coy, à témoigner devant le congrès des buralistes, vendredi dernier (voir Lmdt des 11 et 12 octobre), Serge Papin (PDG du groupement coopératif Système U de 2005 à 2018 ; 2 000 magasins, 70 000 collaborateurs au total) a distillé plusieurs phrases-choc.

Susceptibles, notamment, d’inspirer les projets de Transformation des buralistes.

Il a d’ailleurs assisté, pendant toute une journée, aux travaux de cet événement de la Confédération dont il est consultant sur les problématiques de développement commercial (voir Lmdt du 12 octobre).

 « Je sens dans cette salle du congrès une formidable énergie collective qui peut se transformer en intelligence collective. » Lire la suite »

14 Oct 2019 | Profession
 

Un buraliste de Montigny-lès-Cormeilles (Val-d’Oise) – recherché pour fraude fiscale, abus de bien sociaux et escroquerie – a été interpellé à Mantes-la-Jolie (Yvelines) par les enquêteurs du commissariat de Plaisir, révèle Le Parisien

À la tête d’un tabac-PMU, il est soupçonné d’avoir détourné l’argent de tickets gagnants du PMU, entre 2016 et 2018.

•• C’est Tracfin (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits financiers clandestins) qui a signalé, il y a déjà plusieurs mois, des mouvements suspects sur le compte du buraliste : 37 000 euros encaissés provenant du PMU, selon une source proche de l’affaire. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur PMU : un buraliste suspecté de détourner des tickets gagnants  , ,
13 Oct 2019 | Profession
 

Nouveau raid nocturne contre les buralistes 

• Seine-et-Marne. Une équipe de malfaiteurs a écumé le sud du département, dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 octobre. C’est peut-être la même qui a visé la veille un bar-tabac à Saint-Pierre-lès-Nemours (voir Lmdt du 12 octobre).

À 3 heures du matin, ils ont d’abord tenté d’entrer dans un bar-tabac à Ury (à 15 kilomètres de Nemours), mais ils sont renoncés dès que l’alarme a sonné. Comme à Saint-Pierre-lès-Nemours, ils circulaient à bord de deux grosses cylindrées.

Grâce à ses alarmes, un bar-tabac dans la commune proche la Chapelle-la-Reine a lui aussi échappé à la tentative d’effraction. Leur périple s’est poursuivi, à dix kilomètres, au Vaudoué, où ils ont cette fois dérobé une soixantaine de cartouches de cigarettes ainsi que le fond de caisse chez le buraliste. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
12 Oct 2019 | Profession
 

Suite au congrès des buralistes (voir Lmdt des 10 et 11 octobre), et avant l’ouverture des portes de Losangexpo (voir Lmdt du 6 octobre), Le Figaro publie un article que nous reproduisons intégralement.

« Les buralistes veulent réduire leur dépendance au tabac. Confrontés depuis des années à la chute des ventes légales de cigarettes, ils se remettent, enfin, en cause. En vingt ans, le volume de ventes de tabac dans les civettes françaises a fondu de 50 %, sous l’effet des politiques antitabac et des hausses de prix imposées par le gouvernement. Pis. Ces dernières ont entraîné la fermeture de 10 000 bureaux de tabac, notamment ceux situés dans des régions frontalières des pays où le paquet est moins cher. Lire la suite »

12 Oct 2019 | Profession
 

Nouveau raid nocturne (1)

• Seine-et-Marne. « On avait déjà subi la même chose cet été (voir Lmdt du 20 juillet).

« Ils avaient tout pris. Heureusement, cette fois-ci la police est arrivée tellement vite qu’ils n’ont pu prendre que quelques paquets de cigarettes » a expliqué Fabrice Chailloux, buraliste à Saint-Pierre-lès-Nemours et président de la chambre syndicale du département, dans les colonnes du Parisien .

Vers 4 h 35, ce vendredi 11 octobre, les malfaiteurs ont défoncé le rideau de fer du bar-tabac, brisé la porte vitrée avant d’aller se servir dans le linéaire derrière la caisse. Ils avaient amené des poubelles qu’ils ont commencé à remplir avant de les abandonner. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
11 Oct 2019 | L'essentiel, Profession
 

Manifestement très à l’aise, insistant sur ses bonnes relations avec Philippe Coy (« dès que l’on a des choses à se dire, on se voit … »), Gérald Darmanin s’est longuement exprimé, sans une note, hier au congrès des buralistes (voir Lmdt du 10 octobre). Tout en répondant aux questions des élus de la profession, sans rechigner.

L’essentiel de ses messages.

•• Sur la fiscalité tabac : « Nous serons conformes à la trajectoire fiscale menant au paquet à 10 euros. Nous nous tenons aux engagements du programme gouvernemental. Il n’y aura pas d’augmentation de la fiscalité qui n’était pas prévue. Notamment sur le tabac à rouler. »

•• Sur le prix du tabac des autres pays européens : « Il faut arriver à une fiscalité tabac commune en Europe. Ce combat est important. Mais il est compliqué de n’aborder le sujet que sous l’angle de la fiscalité … Nous allons donc porter ce sujet, au niveau de la Commission, au nom de la santé publique.

« En attendant, nous devons retravailler sur les limites au transport du tabac entre les pays membres. »

•• Sur la lutte contre les trafics de tabac, le ministre a évoqué :

• concernant les gros trafics aux mains d’organisations criminelles : de nouvelles instructions aux procureurs en vue de renforcer les condamnations pénales ; des moyens techniques supplémentaires pour le contrôle des conteneurs sur les ports du Havre, de Dunkerque et de Marseille ; la mise en place de scanners autoroutiers ;

• concernant le trafic transfrontalier : un renforcement des contrôles routiers et des effectifs douaniers ; un plan de formation de « chiens tabac » ; la mise en place d’une scannerisation des colis dans les principaux entrepôts logistiques et postaux ;

• concernant les ventes à la sauvette dans les grandes métropoles : un plan avec les préfectures et les procureurs pour multiplication des opérations « coups de poing » ;

• l’amélioration – avec la Douane et la Confédération – du système de fiches-tabac pour les buralistes.

•• Transformation et préservation du réseau des buralistes :

• amélioration et simplification significatives des dossiers et des critères d’éligibilité au fonds de Transformation ;
• mobilisation des grands groupes bancaires par Bercy ;
• suivi de la subvention sécurité.

11 Oct 2019 | Profession
 

À l’occasion du congrès des buralistes (voir Lmdt du 10 octobre et de ce jour), le quotidien économique (édition du 10 octobre) a expliqué comment « le locataire de Bercy prend soin à ce que les hausses massives du prix du tabac décidées par le Gouvernement depuis 2017 … ne suscitent pas de fronde de ce réseau de proximité ». Extraits.

•• « Les buralistes restent une catégorie sociale soignée par les responsables politiques. Après un premier déplacement mardi à Strasbourg sur le thème de la lutte contre la contrebande de tabac et l’évolution de la profession (voir Lmdt du 8 octobre), Gérald Darmanin se rend au congrès national des buralistes qui se tient à Paris. Lire la suite »

11 Oct 2019 | Profession
 

La mobilité est au cœur du stand Bimedia (H06) de ce Losangexpo 2019 (voir Lmdt du 6 octobre 2019) avec une nouvelle caisse compacte et portable destinée à accompagner les buralistes dans leur démarche de Transformation.

La part belle est aussi faite aux innovations sur le logiciel d’encaissement, dont la certification NF525 vient d’être renouvelée et aux services dématérialisés à forte rémunération.

« Cela fait seize ans que nous accompagnons les buralistes dans leur quotidien. La profession évolue d’année en année et notre mission, mettre l’innovation au cœur de nos solutions, trouve aujourd’hui tout son sens dans une période où la Transformation de la profession de buraliste est largement engagée. Toutes les nouveautés présentées sur notre stand lors du salon Losange 2019 en sont la parfaite illustration » assure Guillaume Dewaël, président directeur général de Bimedia (voir Lmdt du 20 octobre 2018).

•• Un éventail de solutions flexibilité et mobilité

Dernière-née de la gamme de matériel Bimedia, la B Moov (photo) est une petite caisse sur pied dont l’écran se détache pour se transformer en véritable tablette d’encaissement.

Passe-partout, sa petite taille et son autonomie lui permettent de s’installer en tout lieu pour créer un point mobile d’encaissement, « pour vendre de la vape ou de la presse par exemple mais aussi pour la sortir devant la boutique sur un comptoir de vente les jours de marché » précise Vincent Coulet, directeur général adjoint de Bimedia.

Le Scan’up Evolution, l’outil mobile de gestion de Bimedia, propose désormais une option préparation de transactions et encaissement mobile. Vincent Coulet ajoute « utiliser le Scan’up Evolution en outil d’encaissement est idéal pour les points de vente de taille réduite ou ceux qui proposent un coin café́-bar puisqu’il permet aussi la gestion des tables ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Losangexpo 2019 : Bimedia et les innovations de la Transformation des buralistes  , , ,
11 Oct 2019 | Profession
 

Moins de deux mois après son lancement, début janvier 2019, la société Keplerk avait dû suspendre son offre de vente de bitcoins auprès des buralistes (voir Lmdt du 2 mars). Le service a repris ce jeudi 10 octobre dans le réseau.

En tout, 5 200 bureaux de tabac pourront être concernés pour ce second lancement, selon l’entreprise. Tous sont équipés d’un terminal de paiement de la société Bimedia, dont Keplerk est partenaire. Les clients pourront y acheter du bitcoin par coupons de 50, 100 ou 250 euros.

•• Pour justifier la suspension de son service en février 2019, Keplerk invoque le fait d’avoir été « victime de son succès ». L’un des principaux problèmes avait, en réalité, trait à de trop longs délais de transaction. « Certaines personnes mettaient jusqu’à huit heures pour recevoir leurs bitcoins sur leurs portefeuilles numériques » relève ainsi Adil Zakhar, PDG de l’entreprise.

•• Les délais de transaction ont depuis été raccourcis. La commission prélevée sur chaque transaction a, elle, été abaissée de 7 % à 5,5 % pour les coupons de 250 euros.

Keplerk a abandonné l’idée de commercialiser une autre cryptomonnaie, l’ether, pour se concentrer uniquement sur le bitcoin. Pour son retour, la cryptosociété a fait peau neuve, avec une nouvelle identité numérique et un nouveau logo.

10 Oct 2019 | Profession
 

La fiscalité sur les produits du tabac, y compris celle sur le tabac à rouler, ne sera pas augmentée dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécu, au-delà des hausses déjà « prévues », a assuré Gérald Darmanin ce jeudi 10 octobre, reprend l’AFP dans une dépêche.

« Il n’y a aucune autre fiscalité, qui n’était pas prévue, dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale que je présente avec la ministre de la santé, Agnès Buzyn », a déclaré le ministre de l’Action et des comptes publics lors du Congrès des buralistes qui se tient jeudi et vendredi à Paris (voir Lmdt de ce jour). Lire la suite »