Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Sep 2020 | Profession
 

Ce lundi 21 septembre, Philippe Coy et Sophie Lejeune sont venus, à La Rochelle, en bons « VRP du projet de Transformation » – selon l’expression de Sud-Ouest – afin de constater les changements chez les premiers buralistes transformés et « réveiller les indécis ». 

Ils ont même été accompagnés, à un moment de la journée, par Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de la Charente-Maritime et de l’association des départements de France. 32 des 310 buralistes de la Charente-Maritime ayant déjà entrepris de transformer leur commerce.

•• Sud-Ouest a même suivi l’une des visites dans un tabac-presse à Aytré où, sur 60 mètres carrés, tout, ou presque, a changé.

Kiosques, présentoirs et autres linéaires ont été redistribués selon un ordre réfléchi, assorti d’un sens de circulation conformément aux nouvelles règles sanitaires, avec une large place consacrée au vapotage totalement mise en valeur. Coût total des travaux, lancés il y a un an : environ 90 000 euros, dont près de 30 000 euros financés grâce au Fonds de Transformation.

•• « Le tabac reste le produit d’appel des buralistes. Or l’ombre du paquet à 10 euros planait depuis quelques années. Le Gouvernement actuel a posé la programmation fiscale sur trois ans. On connaît les échéances. D’une difficulté, on a fait une opportunité » a expliqué Philippe Coy.

Outre les nombreux services qui leur sont désormais délégués – notamment à travers l’encaissement de certains impôts, de factures de services communaux ou de contraventions au titre de Points de Paiement de Proximité …ou comme Relais-Poste – c’est chez les buralistes que s’ouvre aujourd’hui, par exemple, le plus grand nombre de comptes bancaires avec Nickel.

•• « Un quart de la population bouge tous les cinq ans. Il faut se poser la question aujourd’hui de ce qu’on peut apporter, on doit s’adapter aux besoins du quotidien, d’où le terme de commerçant d’utilité locale que j’affectionne », a fait remarquer aussi le président de la Confédération qui a rencontré dans la soirée une soixantaine de buralistes à La Rochelle.

22 Sep 2020 | Profession
 

À la fermeture

• Seine-Maritime. Un bar-tabac de Rouen était sur le point de fermer, ce lundi 21 septembre vers 1h45, quand un malfaiteur, le visage dissimulé sous une capuche et portant un masque chirurgical, a fait irruption.

Il a immédiatement pointé une arme de poing en direction de l’employée qui se trouvait à proximité de la caisse. Sous la menace, il l’a contrainte à lui remettre le contenu du tiroir-caisse.

Le malfaiteur en a profité pour dérober quelques paquets de cigarettes avant de prendre la fuite à pied. Malgré l’activation rapide du plan de recherches, il n’a pas encore été arrêté. Lire la suite »

21 Sep 2020 | Profession
 

La nouvelle convention signée, vendredi dernier le 18 septembre, entre Philippe Coy et Romain Rogister (Directeur des réseaux commerciaux du PMU), souligne une fois de plus que le réseau des points de vente constitue un axe central dans la stratégie de relance du PMU (voir 19 septembre 2020).

Rappelons que cela fait deux ans que le PMU a mis en place un plan stratégique « fondé sur l’empathie envers ses parieurs cœur de cible et le recentrage sur son ADN hippique ainsi que vers son réseau de 13 200 partenaires » (selon le communiqué commun).

•• D’ailleurs, une première convention avait été signée le 14 janvier 2019 (voir 13 janvier 2019) « visant à améliorer la qualité de service et l’accompagnement des partenaires ». Lire la suite »

21 Sep 2020 | Profession
 

Épisode numéro 9 de notre revue de presse des témoignages de buralistes sur la Transformation de leur établissement et leur développement commercial.

Installé depuis sept ans dans une galerie commerciale à Bazet (1 611 habitants, à 8 kilomètres de Tarbes), un buraliste a fermé son tabac-presse durant un peu plus d’une semaine pour travaux. Lorsque, le 15 juillet, le rideau s’est levé, la transformation des lieux a été spectaculaire pour les clients.

Tout a été refait du sol au plafond. Électricité, clim, sol, éclairage, disposition des étagères, des meubles ou autres supports, etc. … Tout a été revu, y compris le bandeau/enseigne sur la façade extérieure. La réception et la caisse ont même migré dans l’établissement. Lire la suite »

20 Sep 2020 | Profession
 

Une buraliste frappée et blessée 

• Gard. Armé d’un couteau et portant des lunettes de soleil mais sans masque, un malfaiteur  a fait irruption, ce vendredi 18 septembre autour de 19 heures, dans un débit de tabac de Nîmes.

Il a menacé la buraliste, puis l’a frappée à coups de poing. Après s’être emparé du contenu de la caisse et de paquets de cigarettes, il est sorti couteau à la main. Des riverains l’ont alors poursuivi et l’agresseur a abandonné sur place une partie de son butin.

La buraliste se retrouve avec le nez fracturé. Lire la suite »

19 Sep 2020 | Profession, Récents
 

C’est au « Tabac de la Grammoire » à Vertou (grande banlieue de Nantes), que Philippe Coy et Romain Rogister (directeur des réseaux commerciaux du PMU / voir 16 septembre) ont signé, hier après-midi le 18 septembre, une nouvelle convention nationale « pour un partenariat renforcé entre les deux réseaux commerciaux ».

Cet accord vise « à accompagner au mieux la Transformation du réseau des buralistes et à développer la présence de points de vente PMU chez les buralistes ». Il permettra au PMU d’être associé aux projets d’évolution des points de vente déjà partenaires PMU ou à venir. Il prolonge une première convention signée il y a un an et demi (voir 13 janvier 2019). Lire la suite »

19 Sep 2020 | Profession
 

Poursuite de notre tour d’horizon des réactions de la presse régionale au déploiement  du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 12, 8 et 4 septembre, 28 juillet).

Pour les buralistes rencontrés dans l’Oise, le dispositif commence à démarrer  … « Pour l’instant, j’ai  peu de demandes », relate la patronne d’un bar-tabac à Lachapelle-aux-Pots, « on a eu des frais de cantine ou de garderie, mais c’est tout. »

Même constat à Songeons : « il y a trois ou quatre personnes qui sont venues pour des contraventions, c’est super simple pour les clients » indique  le buraliste. Lire la suite »

19 Sep 2020 | Profession
 

Ils sont rentrés trop facilement …

• Haute-Loire. Trois malfaiteurs ont été interpellés, en flagrant délit, vers 2 heures du matin ce mercredi 16 septembre, lors du cambriolage d’un débit de tabac au Puy-en-Velay.

Les policiers les ont interceptés alors qu’ils sortaient du commerce en tentant de prendre la fuite. Deux d’entre eux, « particulièrement virulents », selon les services du commissariat, ont cherché à se défaire de l’étreinte des forces de l’ordre en leur portant des coups, en vain. Sur eux, des produits provenant du bureau de tabac ont été retrouvés, comme des cigarettes et des briquets.

Dans les parties communes de l’immeuble, les enquêteurs ont constaté qu’une porte et une cloison en contre-plaqué avaient été défoncées. Dans un coin, deux poubelles, remplies de plusieurs dizaines de cartouches de cigarettes et de jeux à gratter, attendaient d’être emportées. Lire la suite »

18 Sep 2020 | Profession
 

Buraliste blessé … procès en appel 

• Doubs. Deux ans après un premier procès aux assises, l’homme suspecté d’avoir tiré sur le mari d’une buraliste de Pontarlier (voir 14 et 18 août 2016), est rejugé en appel à Vesoul.

Il nie toujours son implication dans le braquage et les coups de feu. Vers midi, ce jour du mois d’août d’ il y a 4 ans, deux individus avaient fait irruption dans ce tabac-PMU. Armé d’un pistolet semi-automatique 9 mm, l’un d’eux se fait remettre 715 euros par la buraliste. Tentant de rattraper les deux hommes, le mari de la patronne avait reçu une balle dans la cuisse. Depuis, il marche encore avec une canne. Lire la suite »

15 Sep 2020 | Profession
 

Le Progrès du 14 septembre revient sur l’assemblée générale de la fédération des buralistes de l’Ain, tenue ce dimanche  : « l’occasion de faire un point sur la période de crise vécue pour les 250 buralistes du département » selon le journal.

«  4 ou 5 fermetures depuis le début de l’année; ce n’est pas lié au Covid mais en majorité à des départs à la retraite. Ou des erreurs dans la gestion des tabacs » précise Christian Muret, président des buralistes de l’Ain.

Pour éviter d’autres fermetures, la Confédération a décidé de transformer les points de vente en commerces de vie, reprend Le Progrès. « Les buralistes doivent se tourner vers l’avenir s’ils veulent survivre » insiste Christian Muret.