Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Août 2018 | Profession
 

Des histoires dont on ne se lasse pas. 

À Gréville-Hague (Manche), « L’Angélus » était fermé depuis deux ans. La mairie de cette commune a tout mis en œuvre pour que ce bar-tabac revive. Façon de garder son caractère et son animation au village (750 habitants) qui vient d’être rattaché à La Hague.

 Il a rouvert fin juillet. Et la presse locale y fait largement écho. 

•• « La réouverture de ce commerce est très importante pour Gréville et les Grévillais qui l’attendaient avec impatience. Même hors commune, on me demandait souvent des nouvelles » se satisfait Didier Le Bel, le maire.

Faute d’un repreneur potentiel de l’établissement tel qu’il était … la commune a fini par racheter les murs ainsi que le fonds de commerce. D’importants travaux de rénovation ont été entrepris, puis une procédure de location-gérance a été engagée.

•• C’est le projet de Xavier Pasquier, au vu de son expérience et d’une réussite précédente, qui a été retenu pour la reprise de l’activité. Avec son épouse, ils sont particulièrement connus pour avoir tenu le bar-tabac-épicerie de Flottemanville-Hague durant quinze ans.

•• Totalement ré-agencé, le commerce a retrouvé une nouvelle jeunesse.

Dans les jours à venir, l’ensemble des jeux de la Française des Jeux y seront également proposés. Parmi les autres activités et services : Point Vert du Crédit Agricole, dépôt de La Presse de la Manche, connexion Wi-Fi ainsi qu’un dépôt de pain le lundi (jour de fermeture de la boulangerie) et un plat du jour … avec des produits frais locaux et frites maison pour une cuisine familiale comme à la maison.

•• Du fait de sa situation au bord de la route départementale, le commerce ne va pas manquer d’intérêt pour les touristes et les personnes de l’agglomération cherbourgeoise.

« L’Angélus » est ouvert tous les jours de 7 heures à 20 heures.

15 Août 2018 | Profession
 

Mauvaises vacances

• Seine-Maritime. Le voisinage a été brutalement réveillé, vers 2h20 ce mardi 14 août, lorsque la voiture-bélier a défoncé la devanture d’un bar-tabac de Bihorel, dans la banlieue de Rouen.

La BAC n’est pas arrivée à temps pour empêcher les malfrats de repartir, avec la quasi-totalité du stock de tabac. Les buralistes, en pause estivale, n’étaient pas présents au moment des faits. Les policiers ont établi un lien avec une Renault Scénic retrouvée dans les environs et volée dans l’Oise.

Mieux vaut être prudent 

• Pas-de-Calais. Pas de doutes sur les intentions de l’individu qui a surgi dans un bar-tabac-PMU d’Ourton, ce lundi 13 août, le rideau à peine levé. Avec son couteau à la main, ses gants et sa cagoule …

Pointant la lame de son couteau vers le buraliste, il a d’abord exigé le contenu de la caisse. Le butin n’étant pas suffisant, il a demandé l’ouverture du coffre, de plus en plus menaçant. Prudent, le buraliste a obtempéré.

13 Août 2018 | Profession
 

Le constat « noir » posé récemment par un article de La Dépêche à propos de la situation du Compte Nickel à Montauban (voir Lmdt des 22 et 21 juillet) a fait réagir Jérôme Calot, directeur marketing de Nickel.

Dans Cbanque.com, ce 8 août, il conteste en tout cas les chiffres rapportés – « fermeture prochaine localement de trois points de vente sur les cinq » – et plus généralement la réalité d’un désengagement des buralistes. Il en profite pour détailler tout le dispositif de soutien aux buralistes.

•• « L’article présente comme un mouvement d’ampleur l’expression du désarroi d’un buraliste confronté à certains cas clients », déplore-t-il. « Mais les buralistes mécontents qui nous quittent se comptent sur les doigts des mains » enchérit-il, « les fermetures de points de vente sont très majoritairement liées aux ventes des commerces, l’agrément permettant de distribuer du Compte Nickel n’étant pas rattaché au bureau de tabac, mais au buraliste ». Lire la suite »

13 Août 2018 | Profession
 

« Dans nos petits bourgs, on se croit à l’abri … » 

• Morbihan. « C’est la première fois qu’un braquage est commis à Saint-Gonnery. Dans nos petits bourgs, on se croit à l’abri de ce genre de choses, mais hélas ce n’est pas le cas… » a regretté le maire, Claude Viet, de cette commune de 1 000 habitants.

Ce samedi 11 août, un individu isolé est arrivé dans le tabac-épicerie en fin d’après-midi. Le malfaiteur armé a menacé la buraliste et s’est fait remettre la caisse avant de prendre la fuite à pied.

Vrai témoin 

• Indre-et-Loire. Ce vendredi 10 août, trois à quatre malfaiteurs sont entrés dans un tabac-presse de Tours vers 10h30, l’un d’eux exhibant une arme de poing devant le buraliste. Après avoir saisi les billets de la caisse, ils se sont enfuis à bord d’une voiture dont le signalement par un témoin est immédiatement diffusé aux services de police. À 10h45, les gendarmes d’Amboise ont interpellé le véhicule à Vouvray. À l’intérieur, deux hommes de nationalité étrangère qui ont été remis à la police et placés en garde à vue. Dans la voiture se trouvait le butin dérobé que le buraliste a pu récupérer. Lire la suite »

10 Août 2018 | L'essentiel, Profession
 

La publication des chiffres sur la baisse de la vente de tabac, constatée depuis le début de l’année chez les buralistes (voir Lmdt du 7 août), a suscité divers commentaires dans les médias (voir Lmdt du 9 août).

Mais cela a provoqué aussi un dialogue inattendu entre l’ancienne responsable politique Michèle Delaunay (ministre et députée, après une première carrière de cancérologue / voir Lmdt des 15 juillet 2018, 4 octobre 2017 et 19 octobre 2016) et Philippe Coy. À l’occasion de l’émission « Prenez la parole », sur Sud Radio, ce jeudi 9 août. Nous reportons, ici, un passage essentiel de la discussion :

Jean-Marie Bordry (Sud Radio) : « Je m’adresse au combatif Philippe Coy, attribuez-vous la baisse de 9 % du marché, depuis janvier dernier, à l’augmentation du prix du paquet de cigarettes ? »

• Philippe Coy : « Certainement … C’est un plan du Gouvernement, selon une programmation voulue par le Président de la République. Et nous avons d’ailleurs, dans ce cadre-là, négocié l’avenir du réseau à travers un plan de transformation. Oui, nous pouvons observer cette baisse du volume de cigarettes vendues. Mais j’observe également le nombre important de saisies réalisées par les brigades des Douanes, depuis le début de cette année, c’est un paramètre qu’il faut aussi savoir considérer … » Lire la suite »

7 Août 2018 | Associations
 

Entendu, ce lundi 6 août de toutes les chaleurs, sur France Inter dans l’émission matinale « Une bonne tasse d’été ». Invité : le professeur Yves Martinet, président du Comité national contre Le Tabagisme (CNCT / voir Lmdt des 19 juillet et 29 mai).

La question posée : son opinion sur le paquet à 10 euros en 2020 ? (On ne peut pas dire que ce soit une question à suspens).

La réponse :

« Le paquet à 10 euros, c’est une bonne étape. Mais, pour nous, 2020 ce n’est pas la fin du Tour.

« C’est à dire que l’on va continuer à faire pression sur les pouvoirs publics pour augmenter les prix. C’est la mesure la plus efficace pour dissuader les jeunes d’entrer dans le tabagisme et aider les fumeurs à arrêter de fumer. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La majorité des buralistes ne respecte pas la loi » (Yves Martinet)  ,
7 Août 2018 | Profession
 

Il y a une semaine, paraissait au Journal Officiel un arrêté portant homologation des prix de vente de produits du tabac qui seront en vigueur le lundi 20 août prochain. Avec des mouvements concernant quelques références, dans un contexte général de stabilité tarifaire (voir Lmdt du 31 juillet 1 et 2).

Dans une communication aux buralistes, la Confédération a annoncé qu’il n’y aura pas de déclaration de stocks à faire.

 Commentaires fermés sur Changement de certains prix au 20 août : pas de déclaration de stocks  ,
5 Août 2018 | Profession
 

« On n’est jamais assez équipés pour prévenir les cambriolages » (Laurent Mazal) 

• Allier. Les cambrioleurs ont creusé un trou pour accéder à la réserve d’un bar-tabac de Commentry, dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 août. 

La buraliste a bien été alertée par une alarme, mais l’établissement était déjà vide de toute présence, à son arrivée, et le stock de cartons ainsi que de cartouches de cigarettes envolé.

« Le butin représente une somme colossale » a réagi Laurent Mazal (président de la fédération Auvergne-Forez des buralistes et administrateur de la Confédération) dans La Montagne (édition du 3 août). « Depuis le début de l’année, les tabacs de l’Allier avaient été relativement épargnés, mais c’est cyclique. Tous les buralistes sont équipés pour prévenir les cambriolages, mais on ne l’est jamais assez. »

« Cela devient un produit rentable pour les mafieux et les peines encourues ne sont pas assez lourdes pour les dissuader », affirme-t-il, souhaitant par ailleurs que la préfecture de l’Allier renforce la Convention Sécurité avec la chambre syndicale des buralistes pour contrer cette délinquance. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
3 Août 2018 | Profession
 

Conseil des ministres, ce matin – ce qui est exceptionnel, un vendredi – avant deux semaines de vacances officielles pour le Gouvernement.

On ignore encore quel lieu de villégiature a choisi le ministre de l’Action et des Comptes publics. Mais nous avons de quoi être sûr d’une chose : Gérald Darmanin se sera beaucoup engagé auprès des buralistes, dont il assure la tutelle, ces derniers mois. Avec une intensité encore jamais vue, toutes comparaisons gardées, chez ses prédécesseurs.

•• Et pourtant, la tâche ne s’annonçait pas facile. Surtout au moment il s’est rendu au congrès des buralistes – il y a moins de dix mois, le lendemain de l’élection de Philippe Coy à la tête de la Confédération – pour confirmer l’engagement gouvernemental du paquet coûtant 10 euros à échéance 2020 (voir Lmdt du 20 octobre 2017). Devant une salle sceptique, si ce n’est houleuse, il prend deux engagements :

 L’un … celui d’aller sur le terrain discuter avec des buralistes frontaliers suite à l’invitation lancée à brûle-pourpoint par le président de la chambre syndicale des buralistes de l’Ariège, Gérard Maury.

Ce qui s’est concrétisé le dimanche matin du 12 novembre, lors d’une table-ronde avec des buralistes, à la préfecture de Foix. Le ministre partant ensuite à l’assaut de la route qui mène en Andorre afin d’y visiter le dispositif douanier en compagnie de Philippe Coy (voir Lmdt du 13 novembre 2017). Lire la suite »

2 Août 2018 | Profession
 

On sait que des produits « au CBD / cannabis light » (cinq sachets de fleurs de cannabis et deux fioles de e-liquides) ont été tout récemment saisis et détruits dans le cadre d’une opération de contrôle chez un buraliste dijonnais (voir Lmdt du 30 juillet). 

•• Le lendemain, le procureur Éric Mathais a informé que le buraliste a été placé en garde à vue, sous le chef « d’acquisition, détention, offre ou cession de stupéfiants ».

Et de préciser : le gérant du bureau de tabac « a déclaré vendre ces produits depuis le mois de juin après avoir été sollicité par des commerciaux. Ces produits lui ayant été présentés comme légaux, il a fait valoir sa bonne foi. Il a reconnu avoir vendu au total 120 sachets de fleur de   cannabis ». En plus de la destruction immédiate des produits, le buraliste s’ étant engagé à cesser la vente de ces produits. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD et cannabis light : « sur la manifeste bonne foi du commerçant » (le procureur de Dijon)  ,