Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Nov 2017 | Profession
 

Hier soir, ce 18 novembre, lors de l’Assemblée Générale de la chambre syndicale de l’Yonne (présidée par Martine Richard, vice-présidente de la Confédération) à Auxerre … ou lors de sa propre AG de Pyrénées-Atlantiques / Béarn-Soule, ce dimanche, Philippe Coy consulte la base des buralistes. Avec beaucoup d’échanges.

Il s’agit de rendre compte des négociations entamées avec Bercy, par l’intermédiaire de la Direction générale de la Douane, pour permettre au réseau d’amortir le choc du paquet à 10 euros, en trois ans, et de rebondir pendant ce laps de temps.

Des discussions engagées dès après le dernier Congrès des buralistes (voir Lmdt du 26 octobre) et dont un temps fort aura été la table-ronde de dimanche dernier entre Gérald Darmanin et une délégation de buralistes à Foix (voir Lmdt du 12 novembre). Lire la suite »

18 Nov 2017 | Profession
 

Quand le dialogue de bon sens peut s’établir.

L’amendement gouvernemental qui a été adopté au Sénat, ce jeudi – et qui permet d’atténuer relativement l’augmentation de la fiscalité des cigarillos dans le cadre de l’article 12 du PLFSS (voir Lmdt du 16 novembre) – est une réponse à une inquiétude des buralistes qui s’était exprimée à l’occasion de leur dernier congrès.

En gros : le paquet de 20 cigarettes à 10 euros pour novembre 2020, c’est déjà dur à avaler. Mais la boite de 20 cigarillos à 10 euros, dès mars 2018 … c’est à ne rien y comprendre.

De fait, lors de sa venue au congrès des buralistes, il y a un peu moins d’un mois, le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait concédé une séquence de questions-réponses, en direct avec la salle, à la suite de son allocution. Et la première question posée a porté sur ce sujet précis de la fiscalité des cigarillos. Elle a émané de Sylvain Hodicq (président de la chambre syndicale de Calais dans le Nord / voir Lmdt du 20 septembre). Lire la suite »

18 Nov 2017 | Profession
 

« Tous les étés, depuis six ans, je descends en Espagne pour passer des vacances et je m’arrête au Perthus (à la frontière franco-espagnole, ndlr) pour ramener dix ou vingt cartouches. Je fume un parquet par jour. Je n’ai pas les moyens de sortir 50 euros par semaine pour des clopes. Ça me coûte deux fois moins cher d’aller à l’étranger. »

Ce témoignage d’un habitant d’Yssingeaux, publié dans Le Progrès de ce vendredi 17 novembre, témoigne des conversations que l’on peut surprendre chez les buralistes de Haute-Loire actuellement.

•• Que les consommateurs de tabac arrêtent en masse ? Les buralistes n’y croient pas. « Oui, certains vont réussir à diminuer ou à arrêter totalement, mais la plupart s’approvisionneront simplement ailleurs », affirme Martine Jouve, présidente de la chambre syndicale des buralistes du département. « Bientôt, ce n’est plus de la drogue que les gens vendront dans la rue, ça sera des cigarettes ! », s’agace une buraliste du Puy-en-Velay. Lire la suite »

18 Nov 2017 | Profession
 

« Une gangrène » 

• Nièvre. « Les cambriolages et les tentatives représentent un fléau qui gangrènent les villes et les campagnes. Derrière, il y a des victimes qui subissent des traumatismes. » Le réquisitoire du procureur de la République du tribunal correctionnel de Nevers a convaincu.

Jugé en comparution immédiate, ce vendredi 17 novembre, le prévenu de 26 ans – qui s’est présenté tour à tour syrien puis marocain – a été condamné à cinq mois de prison ferme pour la tentative de cambriolage d’un bar-tabac-presse de Clamecy, deux jours avant.

Fraîchement arrivé dans la petite ville, l’homme avait été surpris par des témoins alors qu’il tentait de s’introduire dans l’établissement en fracturant le volet métallique avec un tournevis. Outil qui, selon les explications délivrées par une traductrice, devait servir à démonter des pièces d’appareils électroménagers trouvées dans les poubelles afin de les revendre. En situation irrégulière, il pourrait quitter la France dès sa sortie de prison faisant l’objet d’une mesure administrative d’expulsion. Lire la suite »

17 Nov 2017 | Profession
 

Spectaculaire cambriolage

• Essonne. Une voiture-bélier a dévasté, dans un bruit assourdissant, un débit de tabac dans le centre de Breuillet, ce mercredi 15 novembre. Voisin du buraliste, le boulanger est sorti de ses cuisines pour comprendre l’origine de ce vacarme. Il a été sommé de rentrer dans la boulangerie par deux guetteurs armés, restés en surveillance.

À l’intérieur, leurs complices ont raflé toutes les cartouches de cigarettes placées sur le comptoir. Puis, ils ont fracassé, vraisemblablement à la hache, une porte blindée – pourtant prévue pour résister au moins 5 minutes aux cambrioleurs – donnant accès à la réserve qu’ils ont entièrement vidée. Les voleurs ont pris la fuite quelques secondes avant l’arrivée des gendarmes. Lire la suite »

16 Nov 2017 | Profession
 

Buraliste à Valenciennes depuis 18 ans, Denis Jaquet a « éteint » symboliquement, le 7 novembre, la carotte de son établissement, dans lequel il va continuer les activités presse, jeux, PMU, café, cigarettes électroniques et autres articles fumeurs …

Témoignage d’un déclin annoncé dans La Voix du Nord de ce 15 novembre.

•• « Ici, c’était une institution. Nous étions les seuls ouverts 365 jours par an, les seuls du secteur à travailler sur une telle amplitude horaire, jusqu’en 2008. Dans les années 2000 à 2002, le dimanche et les jours fériés, entre 50 et 100 personnes faisaient la queue pour un paquet. Aujourd’hui, le prix des cigarettes a doublé, on a vu les ventes baisser d’environ 50 %, à cause de la concurrence belge. Lire la suite »

16 Nov 2017 | Profession
 

Série nocturne et rurale 

• Eure.  « En ce moment, nous avons des vols dans les petits commerces et bar-tabacs, toutes les nuits, dans le groupement de l’Eure », explique le capitaine de la compagnie de Pont-Audemer dans Paris Normandie. Et de décrire les cambriolages nocturnes, de la semaine dernière, de trois bar-tabac.

À Boissey, les voleurs sont repartis avec le fonds de caisse et une grosse quantité de cartouches de cigarettes.

À Lieurey, ce sont le fonds de caisse et des jeux à gratter qui ont été dérobés.

À Brionne, les malfaiteurs sont repartis bredouilles du bar-tabac, mis en fuite par l’alarme, après être entrés par effraction.

Dans la même nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre, deux bar-tabac – à Breuilpont et à Sainte-Marthe – ont été, à leur tour, dévalisés.

Braqueur aux assises

• Vaucluse. Le 5 janvier 2013, un buraliste d’Avignon était parvenu à se jeter sur le braqueur qui le menaçait, ainsi que sa femme et son employé, avec une arme de poing. Avait suivi une bagarre au cours de laquelle le gérant du bar-tabac avait reçu de nombreux coups de crosse à la tête. C’est le videur d’un bar, situé non loin, qui avait plaqué le malfaiteur lors de sa fuite pour le maintenir jusqu’à l’arrivée des policiers.

Initialement prévu en correctionnelle, le procès de l’agresseur (âgé de 19 ans à l’époque des faits) a finalement été renvoyé devant la cour d’assises de Vaucluse à la demande de l’avocat de la victime et se déroulera ces jeudi et vendredi. À l’issue d’une première comparution, le 7 janvier 2013, son placement en détention provisoire avait été prononcé. « J’avais 1,72 gramme, monsieur le juge et j’ai pris de la drogue … De la cocaïne … C’était la première fois » avait-il alors expliqué.

15 Nov 2017 | Profession
 

Le sujet tabac ne cesse de passionner les médias. Avec la première hausse des prix de lundi dernier, les journalistes en régions se sont tournés vers les buralistes (voir Lmdt des 13 et 14 novembre) 

•• Pleine page et appel en une dans Le Midi Libre« la hausse du prix du tabac fait tousser ». Gérard Vidal (président de la Fédération des buralistes d’Occitanie) : « à chaque hausse, l’écart se creuse un peu plus avec les pays voisins … Il faut que le buraliste bénéficie d’une augmentation de sa part sur le prix du paquet. »

« Oh moi, les augmentations ça ne me fait pas grand-chose, les clopes je les achète en Espagne » répond un client occasionnel d’un débit de tabac de Montpellier qui a eu, tout de même, un pic de fréquentation de plus 15 à 20 % la veille de l’augmentation.

Et puis, à Montpellier, il y a les revendeurs à la sauvette du cours Gambetta qui interpellent le passant au cri de « Pilip, pilip, pilip ». « Je vends le paquet 5 euros et j’en vends à peine une cartouche par jour, je gagne un euro par paquet, de quoi m’acheter un sandwich ». Dans la rue Daru adjacente, ses collègues interpellent tous les automobilistes coincés dans les embouteillages. Même un haut serviteur de l’État et son chauffeur s’en sont fait proposer récemment. Lire la suite »

15 Nov 2017 | Profession
 

Casses en série

• Drôme. En moins d’une heure, deux buralistes ont été visés par des casses à la voiture bélier dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 novembre. Le premier s’est produit à 2 h 30 aux Tourrettes (Nord de Montélimar).

Là, des cartouches de cigarettes ont été dérobées. Le même établissement avait été victime d’un casse à la voiture bélier, il y a seulement un mois et le stock entier avait disparu (voir Lmdt du 13 octobre).

La seconde attaque s’est déroulée plus au nord du département, à Malissard. En plein centre du village. Les malfaiteurs ont, ici, pris la fuite sans butin, interrompus par le déclenchement de l’alarme et du système de sécurité. La voiture, qui avait été projetée sur le rideau métallique, a été abandonnée sur place. Lire la suite »

14 Nov 2017 | Profession
 

Pas moins de 252 panneaux sur les grandes agglomérations du Nord et du Pas-de-Calais : depuis le 6 novembre et jusqu’à la fin de cette semaine.

L’affiche de la campagne des buralistes des deux départements est pour le moins explicite : « Non au paquet à 10 euros … clients spoliés … 5 000 buralistes menacés … sauf si les pays voisins en font autant ».

En tout cas, ces grands panneaux 4 x 3 mètres sont parfaitement vus, car situés sur les principales voies de circulation de la région où tout le monde est au fait de la réalité des achats frontaliers au détriment des buralistes. Lire la suite »