Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Avr 2018 | L'Info
 

La buraliste d’Albi qui avait refusé de délivrer un colis, au motif qu’une cliente ne voulait pas retirer son voile (voir Lmdt des 19 et 20 avril), a été convoquée directement par le Procureur de la République.

Poursuivie pour « discrimination en raison de la religion, refus d’un bien ou d’un service dans un lieu accueillant du public ou pour en interdire l’accès », la buraliste a été placée sous contrôle judiciaire, avec interdiction de sortie du territoire national.

En attendant sa comparution devant le tribunal correctionnel d’Albi, le 24 mai. Elle devra y répondre de quatre plaintes pour le même motif.

Dans La Dépêche, la buraliste estime « avoir toujours respecté la loi » et ne « jamais faire de discrimination ». Avant de préciser : « je demande systématiquement aux personnes qui portent une capuche, un casque ou une casquette avec visière longue de les retirer. C’est pour les reconnaître par rapport à leur carte d’identité. »

22 Avr 2018 | Profession
 

Dans son édition du 20 avril, L’Oise Matin revient sur cette histoire extraordinaire où les clients d’un bar-tabac – le Café de l’Espoir – de Laigneville (une commune de 4 500 habitants de l’arrondissement de Clermont) se sont interposés lors de l’attaque de quatre braqueurs contre un camion de livraison tabac de Logista (voir Lmdt des 18, 19 et 21 avril).

Extraits révélateurs de toute une ambiance :

•• « Alors, ils t’ont frappé ? » demande un client en sirotant son café au comptoir. « Franchement, j’ai une tête à me faire frapper ? » s’exclamait, hier, le responsable du Café de l’Espoir à Laigneville. Le troquet a été la cible de quatre braqueurs mercredi après-midi. Venus voler des cartons de cigarettes lors d’une livraison, ils sont repartis bredouilles, chassés par les clients à coups de … chaises, cendriers et même tasses de café et verres de bière … « On leur a resservi les consommations après », précise le buraliste dans un sourire.

•• « J’étais au niveau du bar quand on a entendu des cris. On n’a pas réfléchi et on est allé défendre les livreurs, dont une femme, sur le trottoir. C’est un café solidaire, tout le monde se connaît », raconte un client, les yeux encore rougis par le gaz lacrymogène utilisé par les malfrats pour s’enfuir. Comme trois autres courageux, il a été brièvement hospitalisé pour examens. « Les braqueurs ne s’attendaient pas à une telle pression. Il n’y a pas eu de peur, cela a été très bref », ajoute le patron.

« Ils auraient quand même pu avoir des armes à feu », reconnaît le téméraire habitué.

•• La nouvelle a vite fait le tour de la commune, dont le Café de l’Espoir est le seul marchand de tabac. « Rien de grave ? », « Ça va ? », « Alors, c’était sportif ? » … interrogent les habitants.

« C’est convivial ici. Il y a toujours les mêmes personnes aux mêmes heures », assure le responsable, qui tient à saluer le travail du maire (SE) de Laigneville, Christophe Dietrich : « il a été longuement présent pour nous rassurer et nous épauler ».

•• L’élu, qui boit là son « café, chaque matin à 9 heures », n’est « pas surpris » par la réaction des clients. « Je les connais les lascars ! Ce sont des gens très braves, la France dont on ne parle pas beaucoup. L’un d’eux avait déjà sauvé un enfant lors d’un incendie. C’est rassurant de savoir que des gens sont partie prenante dans leur   sécurité. »

22 Avr 2018 | Profession
 

Le numéro du Losange arrivant, ces jours-ci, chez les buralistes abonnés est double.

•• Il se présente avec un supplément « Se lancer dans le vapotage, étape par étape » entrant dans la campagne de mobilisation actuelle de la Confédération sur le sujet (voir Lmdt du 18 avril).

Un tas d’informations pratiques, une présentation simple et un très attendu « dix questions à poser à vos fournisseurs ».


••
Sinon, le numéro ordinaire revient, notamment, sur :

• la mobilisation actuelle de la Douane contre la contrebande du tabac ;

• les contacts de la Confédération avec Bercy et le ministère de la Santé ;

• les Journées de la Transformation #buralistes2021 ;

• les e-liquides parfumés au CBD ;

• l’adaptation des buralistes aux nouveaux usages de leurs clients (banques, moyens de paiement) avec une interview de Stéphanie Cazaban-Marque (directrice du pôle Réseau de la Confédération) ;

• et ces portraits, toujours appréciés, de buralistes en action dans tous les domaines (animation, apprentissage, sécurité) ou dans leurs passions : telle cette buraliste bretonne qui multiplie les apparitions dans les jeux télévisés, Caroline Leseur, « cathodique pratiquante ».

21 Avr 2018 | Profession
 

Au couteau 

• Pyrénées-Atlantiques. Il était environ midi, ce jeudi 19 avril, quand un malfaiteur isolé, armé d’un couteau, s’est introduit dans un tabac-presse du quartier de Saragosse de Pau.

Avant de ressortir quelques minutes plus tard avec le contenu de la caisse que le buraliste venait de lui donner sous la contrainte. Et de s’enfuir à pied.

Recrudescence de cambriolages

• Haute-Marne. Cagoulés et armés, plusieurs malfaiteurs ciblaient le stock de tabac en forçant la porte d’un tabac-presse « emblématique » de Langres, vers 3 heures du matin ce jeudi 19 avril. Le déclenchement du dispositif anti-vol fumigène a provoqué leur fuite, à bord voiture préalablement volée. Lire la suite »

20 Avr 2018 | Profession
 

À propos de l’affaire de la buraliste et de la cliente voilée (voir Lmdt du 19 avril), La Dépêche du Midi, de ce 20 avril, a sollicité pour une déclaration Jean-Michel Quintin (président des buralistes du Tarn).

« Nous faisons un métier très difficile. L’État nous demande de contrôler l’âge des jeunes clients pour ne pas vendre de tabac aux mineurs. On nous laisse seuls face à nos responsabilités. C’est un cas individuel et je ne souhaite pas en dire davantage.

« La buraliste en question, Madame Pinier, est une personne intègre, très commerciale, qui défend les valeurs de son métier, n’a jamais vendu un gramme de tabac à un jeune de moins de 18 ans. 

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, cela se traitera au tribunal. »

20 Avr 2018 | Profession
 

« Un phénomène incontestablement lié à la hausse du prix » (Gendarmerie) 

• Côte-d’Or. À Genlis, un tabac-presse a été pris pour cible deux fois en huit jours. Ce mardi 17 avril, c’est une voiture-bélier qui a attaqué la devanture et les malfaiteurs ont fait main basse sur le stock de cartouches de cigarettes. 

Dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 avril, c’est par l’accès arrière du commerce que les cambrioleurs étaient entrés par effraction, pour s’emparer là aussi de tabac.

« C’est toujours la même chose. Ils prennent les tiroirs complets avec eux », déplore la buraliste, installée ici depuis 50 ans. « On a un système d’alarme, des fumigènes, une caméra à l’intérieur, mais ça ne suffit plus. Ils n’ont plus peur de rien ! ». Lire la suite »

19 Avr 2018 | L'essentiel, Profession
 

Message clair de Philippe Coy, lors des visites de terrain chez les buralistes de Besançon où se déroulaient les « Journées de la Transformation », ce mardi (voir Lmdt du 17 avril) :  les professionnels doivent s’adapter aux évolutions et investir, notamment, le marché du vapotage.

Extraits des échanges suivis par L’Est Républicain.

•• Dès son entrée dans le bureau de tabac de Bénédicte Gauthier, il est question de vapotage. Quatre boutiques sont installées de part et d‘autre du « Grand Turc » qui propose lui aussi ce type de produits : « C’est le mieux », estime Philippe Coy, « ça veut dire que les clients sont là. À nous d’être les meilleurs, à nous de nous donner les moyens de reprendre le marché avec des produits de qualité et du conseil. » Lire la suite »

19 Avr 2018 | Profession
 

Des clients d’un bar de Laigneville (Oise), installés en terrasse, ont fait avorter mercredi une tentative de braquage d’un camion de livraison de cigarettes, en jetant verres et cendriers sur les malfaiteurs, a annoncé le maire de la ville (voir Lmdt du 18 avril).

À 13h00, « au moment où la livraison commençait, quatre individus ont surgi pour essayer de s’emparer de la marchandise », raconte Christophe Dietrich, maire de cette commune de 4 500 habitants, sur sa page Facebook.

« À la seconde même où les individus ont tenté leur coup, les clients les ont copieusement arrosés avec tous les objets qui leur sont tombés sous la main (verres, chaises, cendriers…) » obligeant les braqueurs à battre en retraite, poursuit-il. Lire la suite »

19 Avr 2018 | Profession
 

L’affaire est reprise par les médias, gonfle sur les réseaux sociaux et peut déboucher sur une polémique aussi stérile que disproportionnée. 

Rappelons que les buralistes reçoivent 10 millions de clients : la vraie vie, avec toutes ses difficultés, telle qu’elle est. Et que les incidents, incompréhensions et autres disputes sont très minimes dans un réseau de 24 500 points de vente.

Mais revenons aux faits, rapportés par les médias. Tout part d’une plainte pour « discrimination en raison de la religion » déposée contre une buraliste d’Albi. Et confirmée par le procureur de la République d’Albi à l’hebdomadaire tarnais Le Journal d’Ici.

•• D’après ce dernier, les faits remontent au 13 avril dernier. « Une dame entre dans le bureau de tabac pour retirer un colis. La buraliste lui demande d’enlever son voile pour contrôler son identité. La dame lui répond qu’elle n’est pas voilée intégralement. Néanmoins, elle accepte d’enlever son voile à l’écart, à l’abri des regards masculins. La buraliste refuse » explique une source proche de l’enquête, selon le journal local. Lire la suite »

18 Avr 2018 | L'essentiel, Profession
 

On sait que la Confédération met les feux pour que les buralistes renforcent et approfondissent leur offre « produits de vapotage » (voir Lmdt des 26 mars et 24 janvier) : « dans un contexte de transformation du métier, la première étape tend à outiller le réseau pour prendre le marché du vapotage » est-il indiqué dans une communication interne.

Dans ce contexte, le site buralistedelavape.fr (lien) vient d’être ouvert.

•• Avec des conseils, un lexique, des arguments de vente, des tutos, des vidéos et divers outils : « plus qu’un site, un programme d’accompagnement ».

•• On peut aussi y établir un dialogue avec deux buralistes : « des conseils concrets et pratiques entre collègues ».

Et des outils à télécharger y sont disponibles : affiche, affichettes, logo pour les pages Facebook, vidéos pour les clients : « montrer à vos clients que vous êtes un buraliste de la vape ».