Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Juil 2017 | Profession
 

Deux semaines après l’annonce de l’augmentation du prix du paquet de cigarettes à 10 euros (voir Lmdt du 4 juillet), la Confédération des buralistes a rencontré, ce mercredi 19 juillet, la ministre de la Santé, lui faisant part de « l’inquiétude montante » de la profession (voir Lmdt de ce jour), reprend l’AFP dans une dépêche que nous reproduisons. 

•• « Si un élément doit ressortir de cet entretien, c’est bien le fait que nous avons été clairs avec la ministre. Nous lui avons fait part de l’inquiétude qui monte dans les rangs des buralistes, face à ce projet qui ne peut que déstabiliser la profession », écrit dans un communiqué la confédération, qui compte 25 000 buralistes dans ses rangs.

Le président de la confédération, Pascal Montredon, souligne que si cette inquiétude « n’est pas apaisée, elle se manifestera durant l’été », faisant ainsi allusion à des manifestations possibles.

•• La confédération demande aussi que « le marché parallèle soit enfin pris en compte par la politique de santé publique ». Lire la suite »

19 Juil 2017 | Profession
 

Juste avant de rejoindre Pascal Montredon et Jean-Luc Renaud, pour leur rendez-vous avec Agnès Buzyn, de ce matin (voir Lmdt de ce jour), Michel Guiffès (trésorier national de la Confédération et président de la fédération des buralistes de Bretagne) était interviewé sur France•Info. L’occasion de revenir sur les arguments de la profession.

•• Sur l’annonce du Premier ministre concernant le paquet à 10 euros (voir Lmdt du 4 juillet) : « nous avons découvert le paquet à 10 euros deux minutes avant l’intervention du Premier ministre par le simple appel de l’un de ses conseillers (voir Lmdt du 5 juillet). Nous avons été particulièrement déçus de cette façon d’agir unilatérale et sans concertation ».

•• Sur le principe, lui-même, du paquet à 10 euros : « nous contestons l’application pure et dure d’un prix à 10 euros qui, d’abord, va déstabiliser le marché officiel du tabac en France et, ensuite, va désorienter tous les buralistes français.

« Nous sommes déjà le pays d’Europe continentale où le tabac est le plus cher.

« On va avoir une augmentation de 43 %, c’est phénoménal. La dernière fois que ce genre de choc a eu lieu, c’était en 2003-2004, et cela a provoqué, dans les six ans qui ont suivi, la disparition de 8 000 buralistes.

« Car l’augmentation des prix dans une telle proportion va avoir une incidence en trompe l’œil : moins de livraisons de tabac chez les buralistes et de plus en plus de fumeurs qui vont s’approvisionner ailleurs ! ». Lire la suite »

19 Juil 2017 | Profession
 

Suite à la réunion qui s’est tenue ce matin entre la ministre de la Santé et la Confédération (voir Lmdt du 17 juillet), celle-ci a diffusé un communiqué que nous reproduisons intégralement, ci-dessous :

« Pascal Montredon, le Président de la Confédération des buralistes, accompagné de Jean-Luc Renaud et de Michel Guiffès, a été reçu ce matin par la Ministre de la Santé. Un rendez-vous au cours duquel Agnès Buzyn a confirmé que le paquet de cigarettes passera progressivement à 10 euros, mais sans en donner les modalités et le calendrier, en invoquant des arbitrages à venir. Les représentants des buralistes ont fait savoir que l’inquiétude de la profession était en train de monter, et qu’elle se manifestera durant l’été.

Pascal Montredon, Président de la Confédération des buralistes, accompagné de Jean-Luc Renaud, Secrétaire Général et Michel Guiffès, Trésorier, a été reçu ce matin par Agnès Buzyn au sujet du paquet à 10 euros. Lors de ce rendez-vous, la Ministre de la Santé a confirmé que le paquet passera progressivement à 10 euros, mais sans en donner les modalités et le calendrier, en invoquant des arbitrages à venir.

•• « Si un élément doit ressortir de cet entretien, c’est bien le fait que nous avons été clairs avec la Ministre. Nous lui avons fait part de l’inquiétude qui monte dans les rangs des buralistes, face à ce projet qui ne peut que déstabiliser la profession. Nous lui avons affirmé que cette inquiétude, si elle n’est pas apaisée, se manifestera durant l’été », précise Pascal Montredon. Lire la suite »

19 Juil 2017 | Profession
 

Suite aux dernières annonces sur le paquet à 10 euros et le supposé supplément de rentrée fiscale qu’il pourrait rapporter dés 2018 (500 millions d’euros / voir Lmdt du 13 juillet), les buralistes sont circonspects.

•• Comme en témoigne ce commentaire de Thierry Lefebvre (président des buralistes du Haut-Rhin et vice-président de la Confédération) sur le blog des buralistes du Haut-Rhin.

« Dans les projets de recettes pour 2018, il est annoncé une hausse des rentrées fiscales liées au tabac de quelque 500 millions d’euros.

D’où peut bien sortir ce chiffre de 500 millions d’euros ? De la cuisse de Jupiter ?  Comment peut-on interpréter cette recette escomptée ?

Avec un volume constant des ventes et une légère hausse de la fiscalité ? Mais combien ? Avec un volume de ventes en baisse et une forte hausse de la fiscalité ? Mais combien ? Lire la suite »

17 Juil 2017 | Profession
 

Agnès Buzyn reçoit la Confédération des buralistes, annonce l’agenda de la ministre de la Santé, pour ce mercredi 19 juillet.

En fait, Agnès Buzyn (voir Lmdt des 11 et 9 juillet) aura un entretien avec Pascal Montredon, Jean-Luc Renaud (secrétaire général) et Michel Guiffès (trésorier).

En pleine polémique sur le paquet à 10 euros, les sujets ne vont pas manquer. La Confédération étant en attente de réponses sur plusieurs points :

• un calendrier concernant la hausse « progressive » annoncée ;
• la définition d’un plan précis de lutte contre le marché parallèle ;
• des démarches au niveau européen. Le candidat Macron ayant placé, pendant la campagne électorale, le sujet du paquet à 10 euros dans son contexte européen (voir Lmdt du 3 mars et du 8 mai).

16 Juil 2017 | Trafic
 

On sait que chaque buraliste peut prévenir son administration de tutelle de tout fait susceptible de dévoiler un trafic de tabac par le biais d’une procédure particulière : la fiche-tabac.

•• Cette fiche-tabac a été réaménagée dernièrement afin, notamment, d’accélérer leur traitement et d’en garantir la confidentialité : transmission numérique et traitement par la Direction du Renseignement douanier (voir Lmdt du 15 octobre 2015).

L’année dernière, la Douane n’a eu à traiter que 48 fiches tabac. C’est peu, par rapport aux enjeux. Et c’est dommage. Car la fiche-tabac, ça marche. La preuve.

•• On se souvient de cette incroyable histoire, dévoilée en mai dernier, où la Douane, la police d’Andorre et le Groupement d’Intervention régional de la Gendarmerie du Gard ont démantelé tout un réseau qui écoulait des cartouches de cigarettes dans des épiceries de nuit de Nîmes et des alentours d’Avignon.

Du tabac provenant d’Andorre et acheminé, de l’autre côté de la frontière jusqu’aux véhicules des trafiquants, par des passeurs transportant le tabac à dos d’homme, sur les chemins montagneux (voir Lmdt du 21 mars 2017).

40 000 cartouches – 8 tonnes de tabac – seraient ainsi passées en un an et demi.

•• Il se trouve qu’à l’origine de l’enquête ayant démêlé toute cette organisation, il y a une fiche-tabac.

16 Juil 2017 | Profession
 

Grâce à la vidéosurveillance 

• Loire-Atlantique. Un homme d’une trentaine d’années a été interpellé, dans la soirée de ce mercredi 13 juillet, alors qu’il avait braqué, dans la journée, un buraliste du quartier de l’île à Nantes. 

En fin de journée, il avait obtenu, sous la menace d’une arme de poing, quatre cartouches de cigarettes. Cartouches qu’il avait partiellement perdues en route dans sa fuite. Identifié rapidement grâce au système de vidéosurveillance, il a été interpellé près de chez lui.

Les policiers ont retrouvé dans sa voiture l’arme et le reste des cartouches. Déjà connu de la police, l’homme a été placé en garde à vue puis déféré, avant de passer en comparution immédiate, le 17 juillet. Lire la suite »

13 Juil 2017 | Profession
 

Troisième attaque

• Meurthe-et-Moselle. Le visage dissimulé par une cagoule, ganté, le malfaiteur a foncé directement en direction du propriétaire d’un tabac-presse de Saint-Nicolas-de-Port dans l’après-midi de ce mardi 11 juillet.

« La caisse, vite ; je ne te ferai pas de mal », a lâché l’agresseur menaçant, porteur d’un sac en plastique brun. Le buraliste, qui essuyait le troisième vol à main armé depuis son installation dans la ville, a cru apercevoir le bout d’un canon pointant du sac et a donné le contenu de la caisse. Sous l’œil des trois caméras de vidéo-surveillance.

Un témoin, ayant reconnu le malfaiteur au volant alors qu’il s’enfuyait en voiture, a tenté de le rattraper à un feu rouge. En vain. Mais le numéro d’immatriculation a pu être relevé. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
12 Juil 2017 | Profession
 

Plus que jamais en colère, les buralistes … face à l’augmentation du prix du paquet de cigarettes à 10 euros programmée par le Gouvernement (voir Lmdt des 12, 11 et 4 juillet).

•• « Pour nous, c’est la corde au cou », s’indigne Pascal Brie (président de la chambre syndicale des buralistes de l’Aube) dans L’Est Eclair du 11 juillet. Il considère que « le rôle de réseau social » des quelque 25 000 buralistes de France est négligé par l’État. Prêt à se mettre en ordre de marche, pour « montrer aux Français que c’est leur portefeuille qui est concerné », il a organisé une réunion, ce mercredi 12 juillet, à Troyes : « tous les buralistes sont conviés pour un état d’urgence ».

•• « On ne peut pas continuer comme ça. On a déjà perdu 100 buralistes l’année dernière et avec cette nouvelle mesure, il faut s’attendre à de nombreuses fermetures », déclare Patrick Falewee (président de la Fédération des buralistes du Nord et vice-président de la Confédération) dans Nord Éclair de ce 12 juillet. « Nous ne sommes pas opposés à une hausse raisonnable des prix, car il faut une politique de santé mais elle doit être européenne. Comme annoncé, il doit y avoir une harmonisation des prix, surtout pour les pays frontaliers, car ils se frottent les mains. ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet neutre à 10 euros : les coups de gueule des buralistes (2), « montrer aux français que c’est leur portefeuille qui est concerné »  ,
12 Juil 2017 | Profession
 

Dans ce quartier des alentours de Nancy, le bureau de poste est devenu « un bureau nouvelle génération » avec des services « personnalisés » et un espace « pro », d’après L’Est Républicain du 10 juillet.

En fait, le tabac-presse du quartier Vandœuvre-Brabois propose, depuis le mercredi 5 juillet, un point de service de proximité : un « relais-poste urbain ». 

Prolongation « urbaine » des relais-poste ruraux, ces implantations de services postaux relativement complets, chez les buralistes urbains, commencent à se développer. Lire la suite »