Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Jan 2020 | Associations
 

Initiée par le Comité national contre le Tabagisme (CNCT) et Droit des Non-Fumeurs (DNF pour un monde zéro tabac), la plateforme « Génération sans Tabac » est en ligne depuis ce 15 janvier.

Objectif : « une information indépendante et rigoureuse pour un monde libéré du tabac ».

•• Ce projet a été soutenu par le Fonds de Lutte contre le Tabac, devenu Fonds de Lutte contre les Addictions, financé sur les recettes tabac (voir 8 août 2019). Lire la suite »

27 Déc 2019 | Associations, E-cigarette
 

L’Académie nationale de Médecine se trompe de cible en remettant en cause (voir 12 décembre) le rapport de l’OMS, publié durant l’été 2019, déclarant que les cigarettes électroniques sont « incontestablement nocives »  estime Alliance contre le Tabac dans un communiqué de réaction, en date du 17 décembre, . 

Nous le reproduisons intégralement.

•• « Le communiqué de presse de l’Académie nationale de Médecine attribue à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) des intentions qui ne sont pas les siennes, en insinuant qu’elle discrédite « sans arguments », dans son rapport de 2019 (voir 27 juillet), l’usage « indubitablement nocif » de la cigarette électronique. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : vive réaction d’Alliance contre le Tabac au communiqué de l’Académie de Médecine  ,
24 Déc 2019 | Pression normative
 

« La Ligue contre le Cancer part en guerre contre les nitrites dans la charcuterie. Ces additifs sont soupçonnés d’être responsables de cancers colorectaux » annonce le Journal du Dimanche du 22 décembre.

« Pour l’instant, il n’est pas absolument certain que les nitrites soient responsables du cancer » tente cependant de nuancer le JDD. « Aux yeux de nombreux scientifiques toutefois, ces additifs chimiques, qui donnent une jolie couleur rose à la charcuterie et favorisent sa conversation, sont vraisemblablement en cause ».

Le professeur Alex Kahn, président de la Ligue contre le Cancer, se donne « trois à quatre ans » pour obtenir leur éradication. Un député, Richard Ramos (Loiret / Modem), a déjà demandé la création d’une taxe sur les nitrites. Et plaide pour la mise en place d’une Mission parlementaire.

 Commentaires fermés sur « Le jambon tue » : nouvelle campagne de la Ligue contre le Cancer ?  ,
6 Déc 2019 | Observatoire
 

À l’occasion de la CPO 25 qui se tient à Madrid, Mathilde Robinet (étudiante) signe, dans le Cercle des Échos, une tribune titrée « et si la communication anti-tabac pouvait aider la lutte contre le changement climatique ? ». Quelque peu, tiré par les cheveux …

« (…) Bien que le réchauffement planétaire et tabagisme peuvent sembler être, de prime abord, des phénomènes très différents, des facteurs psychologiques et sociaux communs expliquent nos comportements face à ces sujets. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Climat et politique anti-tabac : propos légers sur des sujets graves   
4 Déc 2019 | Institutions
 

Plus de 200 000 personnes ont participé en novembre au « Mois sans tabac », un chiffre en baisse pour cette quatrième édition, ce qui incite les autorités sanitaires à préparer une version renouvelée l’an prochain, confirme l’AFP (voir 30 novembre).

Pour cette campagne nationale d’aide à l’arrêt du tabac, pilotée par Santé publique France, 203 892 personnes se sont inscrites sur le site internet dédié.

C’est moins que les 241 000 participants de novembre 2018, l’édition qui a connu le plus grand succès à ce jour, depuis le lancement de l’opération en 2016.

« Ce rendez-vous désormais incontournable dans l’agenda des Français reviendra en 2020 dans une version totalement nouvelle », pour continuer à susciter l’intérêt des fumeurs désireux de s’arrêter, a annoncé Santé publique France.

11 Nov 2019 | International
 

L’Organisation internationale du Travail (OIT) a décidé de ne pas renouveler ses partenariats controversés avec les fabricants de tabac pour ses programmes d’aide, mais a laissé la porte ouverte à d’autres coopérations sur des projets futurs, annonce l’AFP.

Le Conseil d’administration de cette agence de l’ONU chargée d’établir des normes internationales du travail est parvenu à ce compromis la semaine dernière, afin de mettre un terme à plusieurs années de débats houleux sur cette question (voir 9 mai 2018 et 30 octobre 2017).

•• L’OIT a été critiquée à de multiples reprises pour ses partenariats avec les plus gros fabricants de tabac, qui ont expiré l’an dernier. Elle se justifiait jusqu’ici en expliquant que l’argent du tabac lui donnait les moyens d’aider à améliorer les conditions de travail de quelque 60 millions de personnes employées dans la culture du tabac et la production de cigarettes dans le monde. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur L’OIT cesse tout lien avec les fabricants de tabac … pour l’instant (AFP)  ,
 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la Fédération internationale de Football Association (FIFA) ont conclu, le 4 octobre, un accord de collaboration pour une durée de quatre ans en vue de promouvoir des  » modes de vie sains  » sur toute la planète, par le biais du football.

Un mémorandum d’accord a été signé à Genève, au siège de l’OMS, par le Directeur général de l’OMS, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, et par le Président de la FIFA, Gianni Infantino. Pas moins.

•• La collaboration portera sur quatre domaines : Lire la suite »

 

L’interdiction de vente des cigarettes au moins de 18 ans n’est pas appliquée en France, selon une enquête du Comité national contre le Tabagisme (CNCT) qui a évalué, à la demande du ministère de la Santé, l’effectivité de la mesure dix ans après son entrée en vigueur. 

Les résultats ont été publiés ce matin sur Le Figaro.fr et repris depuis par divers médias.

•• Administrée par l’institut BVA auprès d’un échantillon représentatif de 527 débits de tabac, l’enquête menée en avril et mai montre que les cigarettes restent largement accessibles aux mineurs. Lire la suite »

28 Sep 2019 | Institutions
 

La mort de l’ancien Président de la République nous renvoie – au-delà du respect pour ses deux mandats de chef d’État – à une certaine image devenue désuète des acteurs politiques et à l’échec patent d’une politique anti-tabac aussi ambitieuse que déséquilibrée. 

•• L’image désuète est celle de l’homme public s’affichant ouvertement comme le grand fumeur qu’il a été, sans complexe, une bonne partie de sa vie. Comme l’attestent de nombreuses photos : en conférences de presse, lors de scènes de travail au bureau, sur les podiums de meetings, etc.

La période n’est pas si lointaine. De quoi mesurer à quel point le tabac et son usage ont désormais totalement disparu de la scène publique.

•• Autre désuétude : cette façon particulière de traiter certains sujets à la hussarde et à la légère.

« Ah ! mes chers buralistes sont là ! » s’était exclamé le président Chirac en accueillant, à l’Élysée, tous les membres du Conseil d’administration de la Confédération lors d’une cérémonie officielle de remerciements aux « acteurs de l’Euro », en janvier 2003. Avec force accolades, échanges d’anecdotes et tapes dans le dos.

Au même moment, était ouvert sur un bureau de l’Élysee le dossier du premier Plan Cancer où la simple idée de chercher à prévoir ses conséquences pour les « débitants de tabac » n’était même pas effleurée.

•• L’ échec patent correspond, donc, à ce premier Plan Cancer – inspiré non par le ministre de la Santé Mattei mais par le professeur Khayat, ami personnel du président – se traduisant par une brusque hausse des prix du tabac (près de 40 % entre octobre 2003 et début 2004), la production de chiffes spectaculaires concernant la baisse de consommation de tabac acheté en France … mais aussi par l’implantation progressive, certaine et durable d’un marché parallèle du tabac -bondissant d’un coup de 5 à 15 % -et contribuant, parmi autres facteurs, à la fermeture de 4 000 points de vente en cinq ans.

Ce manque d’anticipation, cet aveuglement devant les phénomènes des achats frontaliers et de la contrebande ont forcé le Premier ministre de l’époque, Jean-Pierre Raffarin, à négocier et conclure en catastrophe, sous la pression des manifestations, le premier « Contrat d’avenir des buralistes » avec le président René Le Pape.

•• Ce premier plan Cancer prétendait amorcer une baisse durable de la consommation du tabac au prix d’une secousse sur les prix. La secousse s’est transformée en une baisse provisoire et illusoire du nombre des fumeurs – en 2009 on avait retrouvé le niveau de 2000 – et par une implantation durable du marché parallèle, qui reste une caractéristique majeure du marché français.

Cet échec rappelle qu’il faut plus – beaucoup plus – que l’outil des prix pour faire baisser durablement le tabagisme.

19 Sep 2019 | E-cigarette
 

E-cigarette vapoteurDans un entretien-vidéo publié sur le site du Point ce 16 septembre, Gérard Dubois, professeur de santé publique et coauteur du rapport sur la cigarette électronique de 2015 (voir Lmdt des 30 juillet 2019 et 22 mars 2016), remet les pendules à l’heure.

Au regard du « grand procès » fait à la cigarette électronique outre-Atlantique (voir Lmdt des 17, 14 et 11 septembre) et à la proposition de l’euro-députée Michèle Rivasi (voir Lmdt du 15 septembre). Extraits.

•• « Nous sommes aujourd’hui dans la confusion la plus totale. Il faut bien comprendre le contexte et ne pas tout mélanger. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : « ne pas se laisser aller à de fausses idées dans le contexte médiatique actuel » (Gérard Dubois … qui remet les pendules à l’heure)  ,