Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Déc 2019 | Observatoire
 

Dans un rapport publié ce jeudi 19 décembre, l’Organisation mondiale de la Santé établit, pour la première fois, une diminution du nombre d’hommes consommant du tabac dans le monde : une baisse à hauteur de 2 millions de fumeurs entre 2018 et 2020.

Une donnée d’autant plus significative que 82 % du 1,3 milliard de fumeurs dans le monde sont des hommes, selon l’agence onusienne.

•• Jusqu’à présent, l’OMS avait enregistré « une hausse régulière du nombre d’hommes consommant les produits mortels du tabac » a rappelé le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, cité dans le communiqué.

« Or maintenant, pour la première fois, nous observons une baisse, due à l’attitude plus ferme des gouvernements face à l’industrie du tabac » a-t-il ajouté de façon convenue. Tout en saluant ce « tournant dans la lutte contre le tabagisme » qui devrait se confirmer dans le futur.

•• Selon les projections, le nombre de consommateurs hommes devrait diminuer de 2 millions entre 2018 et 2020 pour s’établir à 1,091 milliard, et de 4 millions entre 2020 et 2025, pour atteindre 1,087 milliard.

L’OMS anticipe par ailleurs une diminution de 10 millions, en deux ans, du nombre total pour les deux sexes et une nouvelle baisse de 27 millions d’ici à 2025.

•• En près de vingt ans, le nombre total de consommateurs de tabac dans le monde a diminué d’environ 60 millions, passant à 1,337 milliard en 2018. Cette baisse s’explique par la réduction d’environ 100 millions du nombre des consommatrices sur cette période, ramené à 244 millions en 2018. Au cours de la même période, les hommes ont été 40 millions de plus à utiliser des produits du tabac (1,093 milliard en 2018).

C’est en Asie du Sud-Est que l’on trouve les taux de tabagisme les plus élevés. Mais ils devraient diminuer rapidement, pour atteindre des niveaux semblables à ceux des régions d’Europe et du Pacifique occidental.