Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Août 2017 | Profession
 

Avec environ 2 500 tonnes chaque année, soit un cinquième de la production française, le Bas-Rhin a déjà débuté la récolte des feuilles de tabac. Reportage de France Bleu à Weyersheim le 26 juillet.

La pluie du début de semaine a un peu retardé le début des opérations. Mais Nicolas Zilliox, producteur de tabac sur la commune, s’apprête à débuter la récolte. Il regarde ses 23 hectares de parcelles avec satisfaction : « la feuille s’enlève bien du plant. C’est un signe de maturité ».

Dans le Bas-Rhin, les feuilles de virginie les plus précoces sont déjà récoltées. Mais le gros du travail commence en cette fin juillet et se terminera en septembre.

Le mildiou, qui avait fait des dégâts dans les récoltes de l’an dernier, n’est pas de la partie. Cette année, le tabac est très beau. C’est une plante tropicale. Donc la météo chaude et ensoleillée lui a permis de se développer.

Nicolas Zilliox espère maintenant que le vent cesse de souffler : « sur les derniers orages, on a eu beaucoup de chance que les coups de vent n’abîment pas tout », souligne-t-il.

Son principal débouché se situe … au Moyen-Orient ! « C’est le tabac à chicha. Le marché est très porteur », acquiesce Olivier Riedinger, directeur de la coopérative Tabac Feuille de France (CT2F).