Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Août 2019 | Profession
 

Malgré l’annonce de la fermeture de l’usine France Tabac (voir Lmdt des 29 et 28 août), Laurent Testut, président de la coopérative de producteurs Périgord Tabac, a affirmé, ce 29 août, dans une interview à France Bleu Périgord que la filière a encore des débouchés. 

Laurent Testut reconnait que la fermeture de France Tabac à Sarlat est « un coup dur » mais que la coopérative a fait marcher « ses réseaux pour que notre production 2019 soit vendue ».

Le président de la coopérative estime que les producteurs peuvent compter sur « des marchés de niches », c’est-à-dire le tabac de cigares ou de cigarillos mais également l’extraction de nicotine. Concluant sur « c’est à nous d’amener les producteurs de Dordogne sur une certaine restructuration avec d’autres marchés de niche ».

La coopérative Périgord Tabac regroupe des producteurs de tabac de dix départements : de la Dordogne à l’Allier, en passant par la Creuse.