Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Nov 2017 | L'essentiel, Observatoire
 

Si, au niveau des ventes au numéro réalisées, par les points de presse, la tendance a été négative sur les neuf premiers mois de l’année (-6,7 % au mois de septembre par rapport à septembre 2016), il n’en est pas de même dans l’univers digital selon les données de l’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias (ACPM / voir aussi Lmdt du 2 mars).

•• Depuis le début de l’année, Le FigaroLe MondeL’ÉquipeLes Échos et Libération ont vu leurs ventes globales progresser, parce que tirées par leurs diffusions numériques. Car c’est ainsi que de janvier à septembre, la diffusion France du Figaro a progressé de près de 1 % (à 306 364 exemplaires en moyenne), celle du Monde a gagné près de 7 % (à 284 009 exemplaires) et celle de l’Équipe a augmenté de 1,25 % (à 238 255 exemplaires).

•• Le Monde – qui table sur 160 000 abonnés numériques payants en fin d’année –  a tout récemment bénéficié de la publication des « Paradise Paper » : le site aurait triplé le volume hebdomadaire de ses abonnements numériques sur la semaine. Le Figaro – qui devrait atteindre 80 000 abonnés numériques payants d’ici la fin de l’année –  s’inscrit dans cette dynamique, avec de plus en plus de consultations des versions numériques. Et avec la propension des internautes à avoir accès à des contenus à valeur ajoutée.

•• Les « kiosques » des opérateurs téléphoniques (SFR, Bouygues depuis la rentrée et Orange depuis quelques semaines) ont généré un boom des ventes des « versions numériques par tiers » dans les chiffres de l’ACPM. En tout cas pour les titres qui ont intégré ces offres. L’ACPM a mesuré qu’elles avaient quasiment doublé en un an (+ 84,5 %). Fin juin, Alain Weill, patron de SFR Presse, indiquait que ces consultations atteignaient 120 000 téléchargements par jour, les quotidiens se taillant la part du lion.

Le Monde n’a pas souhaité intégrer ces offres, à l’inverse du Figaro et de L’Équipe. Ce nouveau canal de distribution ne pèse pas loin de la moitié des ventes numériques pour le quotidien sportif. Pour Le Figaro, il a atteint un pic de 20 000 téléchargement en août et s’établit en moyenne, depuis le début de l’année, à 16 735 exemplaires par jour, dont environ 10 000 par SFR Presse.