Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Jan 2018 | L'essentiel, Profession
 

Dans le cadre des mesures prises pour transformer la distribution de la presse (voir Lmdt du 12 janvier), le Conseil supérieur des Messageries de Presse a pris la décision d’imposer un prélèvement mensuel de 2,25 % sur les ventes de magazines et journaux à tous les éditeurs sociétaires de Presstalis.

Pendant 4 ans et demi, jusqu’au 30 juin 2022.

Et il apparait aussi que les éditeurs passant seulement par MLP (voir Lmdt du 15 janvier) seront soumis à la même obligation. Il n’est pas exclu que des éditeurs réagissent en arrêtant leur activité faute de rentabilité.

Ceci, alors que l’on attend les autres mesures du plan de sauvetage de Presstalis (voir Lmdt du 25 janvier 1 et 2).

Lequel achemine 75 % des journaux et magazines aux diffuseurs de presse.