Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Fév 2018 | Profession
 

Ce plan a été présenté au Comité central d’Entreprise (CCE) ce lundi 12 février (voir aussi Lmdt des 25 et 17 janvier).

Parmi ses grandes lignes :

suppression de pratiquement 300 postes sur les 1 200 salariés actuels ; l’effort de réduction des personnels devant se répartir à part égale entre le siège et les dépôts. Rappelons que le plan précédent, en 2012, avait déjà ramené le nombre de collaborateurs de 2 500 à 1 200. Coût de ce nouveau Plan de Sauvegarde de l’Emploi : 25 millions d’euros.

 de nouvelles mesures d’économies sur le siège ;

 la cession de 9 dépôts afin de se « recentrer sur la distribution dans les grandes villes de province » ;

 une « modification des règles pour ouvrir de nouveaux points de vente » supposant une réforme de la loi Bichet de 1947 définissant les règles de la distribution (principe actuel d’égalité de traitement de tous les éditeurs devant les circuits de vente) ;

 révision du système informatique commun avec MLP.

On sait que ce plan est financé, en partie, par un prélèvement de 2,25 % sur les ventes des éditeurs (voir Lmdt du 27 janvier).