Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Sep 2020 | Profession
 

« À partir du jeudi 24 septembre, tous les points de vente marseillais seront de nouveau livrés en quotidiens nationaux », assure, dans Le Figaro, Cédric Dugardin de France Messagerie (la société qui a succédé à Presstalis), comme nous l’avions annoncé (voir 20 septembre).

« Avec les MLP ( l’autre messagerie qui traite la distribution d’une partie des magazines, ndlr), nous avons trouvé une solution. Un transporteur a repris en CDD les salariés du dépôt fermé et les demandes de garantie du bailleur de l’entrepôt ont été satisfaites. Le retour à la normale est maintenant possible. »

•• À l’arrêt depuis la mi-mai, l’ex-dépôt en mandat avec Presstalis du quartier nord de Marseille a traversé des épisodes violents. Le climat est désormais apaisé. « La crise est finie », se félicite Cédric Dugardin, « mais le retour à la normale sera progressif et doit être sécurisé. ».

En particulier, il appartient encore aux salariés de parvenir à constituer une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif dont les salariés seront les principaux actionnaires) – ce qu’ils souhaitent – et de décider dans un second temps quelle part des salariés seront finalement repris: celle-ci oscille entre 50 et 80.

•• À Marseille, des points relais de livraison ont été mis en place – deux puis un troisième, ces dernières semaines – qui ont assuré l’approvisionnement de 40 puis de 60 points de vente sur 400. À partir de la fin de cette semaine, le réseau devrait être couvert dans sa totalité.

Le retour à la normale se fera ensuite progressivement, les lecteurs reprenant le réflexe d’acheter leur journal chez leur marchand. Du moins, on l’espère …

•• Car la période de confinement a eu des effets dévastateurs sur la vente au numéro. Sur le plan national, les ventes des magazines, de mars à mai, ont reculé en volume de 20 % et celles des quotidiens de 50 %, en intégrant la chute des ventes de L’Équipe en l’absence de compétitions sportives et des journaux hippiques qui représentent de gros volumes.

Seule éclaircie au tableau : les ventes du Monde et du Figaro ont légèrement progressé en juillet et août par rapport à la même période l’an dernier.