Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Oct 2020 | Profession
 

La hausse des recettes sur le tabac cette année est significative, avec plus de 10 % sur un an. Pour l’exercice 2020, le Gouvernement table en effet sur 13,9 milliards d’euros de droits tabac, annonce Le Figaro.fr reprenant une analyse des Échos du 5 octobre.

C’est 1,3 milliard d’euros de plus qu’en 2019, selon le rapport de la Commission des Comptes de la Sécurité sociale, qui dresse les résultats de l’année 2019 ainsi que les prévisions des années 2020 et 2021.

Cette importante hausse des recettes sur le tabac s’explique en deux temps.

•• D’un côté, la hausse des taxes comme prévu par Emmanuel Macron au début de son quinquennat (paquet à 10 euros). Or les taxes représentent environ 80 % du prix d’un paquet. Elles ont rapporté 600 millions d’euros supplémentaires, indique le rapport. À noter que les recettes de TVA à 16,64 % ne sont pas incluses dans ce calcul.

En outre, même si les fumeurs sont moins nombreux chaque année, le prix du paquet grimpe encore plus vite, ce qui permet de conserver ces augmentations de recettes d’année en année, pour le moment.

•• Deuxième explication à de tels gains sur un an, qui ne pouvait pas être anticipée au début de l’année : le confinement.

En effet, « les mesures de restriction des déplacements ont réduit significativement les achats de tabac à l’étranger », note le rapport de la Sécurité sociale. Le report de la vente transfrontalière sur les buralistes français a donc accru les recettes de l’État en matière de tabac de 700 millions d’euros, indique le rapport.

•• Pour cette raison, après une dernière hausse des taxes en 2020, mais aucune en 2021, le rapport de la Sécurité sociale table sur 13,5 milliards d’euros de recette, soit 400 millions d’euros de moins, pour l’exercice 2021. « L’incertitude relative à l’évolution du contexte sanitaire fait néanmoins peser un fort aléa sur cette prévision » prévient toutefois le rapport.