Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Août 2016 | Profession
 

Anne-Marie BarbatElle ne mâche pas ses mots, dans La Nouvelle République de ce mercredi 24 août, Anne-Marie Barbat, la présidente des buralistes des Deux-Sèvres, à propos de l’ouverture d’un Monop’ Station vendant du tabac en gare de Niort (voir Lmdt des 21 et 18 août). À l’instar d’Épinal où le Monop’ Station est ouvert depuis le 22 juillet (voir Lmdt des 1er, 2 et 15 août).

• « Déjà, nous trouvons étonnant de ne pas avoir été informés (…) Mais d’autre part, pour nous, c’est très inquiétant. Car Monop’ Station, c’est une autre dimension que le relais H qui était là avant. Il appartient à Monoprix et derrière, c’est Casino, un gros groupe de la grande distribution. C’est donc la porte ouverte à la libéralisation de la vente de tabac ! ».

Et la présidente de s’interroger quant à la position du Gouvernement : « il a une attitude incohérente puisque d’un côté, il fait tout pour baisser la consommation de tabac et de l’autre, il autorise ce type d’ouverture ! ».

Car il s’agit d’« une véritable concurrence déloyale. Ce ne sont pas les mêmes règles qui s’appliquent pour eux et pour nous. Un buraliste qui veut s’installer aujourd’hui doit passer une formation, on vérifie sa connaissance de la réglementation, on lui fait passer une visite médicale, on regarde son casier judiciaire. Mais on ne le fait pas pour les gérants des Monop’ Station ! ».

« Dès septembre, notre Confédération nationale va s’emparer du dossier et nous allons réagir et nous mobiliser. On ne va pas en rester là », prévient, toujours d’après La Nouvelle République, Anne-Marie Barbat qui pense, en premier lieu, « à notre collègue buraliste qui se trouve à 50 mètres de la gare ».

• Usant d’une sorte de droit de réponse, la porte-parole du groupe Monoprix tient à préciser, dans les mêmes colonnes, « tout d’abord, du point de vue du droit, il est important de dire que la Direction régionale des Douanes nous a délivré une autorisation de vendre du tabac ».

« Monop’ Station propose un format consacré aux gares, avec des prestations de dépannage qui se calquent sur les habitudes des voyageurs. Nous n’avons pas du tout vocation à devenir distributeur du tabac ».

Deux remarques : à propos d’habitudes des voyageurs … il semble qu’il est réglementairement interdit de fumer dans les gares et les trains. Si Monoprix n’a pas vocation au tabac … il lui reste une décision à prendre.