Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Nov 2017 | Pression normative
 

C’est elle qui a allumé la mèche de la polémique sur la place de la cigarette dans les films français (voir Lmdt des 16 et 17 novembre, de ce jour 1 et 2). Dans une interview dans Le Maine-Libre de ce mardi 21 novembre, la sénatrice PS de la Sarthe « resitue » ses propos.

•• « (…) Mon intervention était de dire : au-delà de l’action sur le coût du paquet de cigarettes, ne faut-il pas être plutôt dans une prévention plus large et toucher les publics, notamment le public jeune qui est très sensible à l’image ?

•• « (…) Mon questionnement aujourd’hui, c’est : Comment faire, chacun à son niveau, pour qu’on n’ait pas des messages incitatifs mais plutôt vigilants ? Dans certains films, la cigarette est présente en masse, du début à la fin du film. C’est une chose qui avait un petit peu disparu et qui a tendance à revenir. Donc, gardons cette vigilance qu’on avait eue à un moment donné. Il ne s’agit pas de renier tout ce qui a été fait parce qu’effectivement la cigarette fait partie de notre histoire et fait partie d’un comportement de société, on l’a bien vu dans certains films. Mais maintenant, par rapport aux nouveaux films, attention à ne pas prôner cette consommation.

•• « Mon but, ce n’était pas d’être provocante, c’est de dire : attention, on a un problème, qu’est-ce qu’on en fait ? Je ne suis pas dans l’interdiction, je suis dans la mesure et la modération. Ne soyons pas dans l’excès. »