Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Avr 2017 | L'essentiel, Trafic
 

Ces dernières semaines, nous vous avons présenté les résultats les plus significatifs des récentes enquêtes « ramasse paquets vides » dans le Sud de notre pays (voir Lmdt du 16 mars), puis dans le Nord (voir Lmdt du 6 avril) et enfin dans l’Est (voir Lmdt du 7 avril). 

De quoi mesurer les effets des achats frontaliers, simplement en comptabilisant les paquets de cigarettes qui n’ont pas été achetés chez les buralistes parmi ceux ramassés dans les rues d’un certain nombre de villes.

•• Mais il n’y a pas que les régions frontalières : le marché parallèle, c’est tout le temps et partout. D’où l’intérêt des résultats concernant un certain nombre de métropoles situés dans d’autres régions.

Nous en avons ressorti les progressions les plus significatives. Certes, il y a aussi des villes avec des tassements (comme Paris), voire des diminutions (Marseille). Nous reviendrons ultérieurement sur ces cas particuliers.

•• On peut avoir des réserves sur la méthode : ce sont de simples « ponctions », en des lieux déterminés et à des dates précises, qui ne sauraient refléter la situation toute l’année sur le terrain.

Sachant que les anti-tabacs reprochent aussi à ces enquêtes d’être financées par l’industrie du tabac. Ce à quoi il serait facile de rétorquer que personne ne les empêche de faire de même.

•• Ces chiffres correspondent donc à la moyenne du pourcentage de paquets vides qui manifestement n’ont pas été achetés chez un buraliste, parmi tous ceux qui ont été ramassés dans la rue, à l’occasion de deux vagues de collectes en 2016 (entre parenthèses, moyenne pour les deux collectes de 2015).


Argenteuil : 31% (29,1 %)
Montreuil : 33 % (21,7 %)
Compiègne : 38,8 % (13,4 %)


Dieppe : 30,5 % (23,9 %)
Saint-Étienne-du-Rouvray : 30,9 % (10,8 %)
Sotteville-lès-Rouen : 42,6 % (38,5 %)
Dreux : 24,4 % (13,2 %)
Vernon : 31,8 % (10,8 %)


Aurillac : 29,8 % (28,8 %)
Clermont-Ferrand : 27,6 % (14%)
Montluçon : 43,2 % (22,3 %)
Vichy : 36,3 % (20,8 %)


Caluire-et-Cuire : 28,1 % (20,1 %)
Lyon : 35,7 % (31,9 %)
Saint-Étienne : 30,5 % (20,3 %)
Saint-Priest : 34,7 % (11,2 %)
Villeurbane : 27,3 % (10,8 %)


Auxerre : 34 % (21,1 %)
Beaune : 26,3 % (14,6 %)
Besançon : 25,4 % (24,9 %)
Dijon : 24,3 % (15,7 %)
Dole : 35,6 % (15,4 %)
Montbéliard : 27,9 % (15 %)


Blois : 26,5 % (18,8 %)
Châteauroux : 30,7 % (14,7 %)


La Roche-sur-Yon : 15,4 % (10,4 %)
La Rochelle : 22,2 % (12,6 %)
Niort : 32,9 % (21%)


Brest : 9,6 % (6,3 %)
Lanester : 37,1 % (26,9 %)
Quimper : 39,5 % (10,8 %)
Saint-Malo : 27,2 % (12,6 %)
Saint-Nazaire : 25,2 % (15,9 %)