Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Jan 2018 | Vapotage
 

Fontem Ventures (filiale d’Imperial Brands et propriétaire de l’e-cigarette Blu / voir Lmdt des 30 novembre et 26 octobre 2017) s’est donné les moyens de participer au riche et controversé débat sur l’impact du vapotage en termes de santé.

•• Fontem Ventures a financé une étude réalisée par la Covance Clinical Research, basée à Leeds, et le Leeds & Simbec Research Merthyr Tydfil. Soit une étude clinique de 24 mois, menée auprès de 209 volontaires fumeurs de e-cigarette.

Sachant que les chercheurs ont voulu déceler d’éventuels effets indésirables : en procédant à des mesures de la fonction pulmonaire ; en analysant des résultats d’électrocardiogrammes ; en étudiant l’exposition à la nicotine et à des constituants tabacoles.

•• Pendant l’étude, aucun souci de santé notable n’a été détecté parmi les participants.

D’autre part, l’usage des produits de vapotage s’est accompagné d’une réduction des symptômes habituellement observés lors du sevrage de la cigarette conventionnelle. Par ailleurs, aucune augmentation de poids n’a été décelée parmi les volontaires.

•• « Cette étude démontre qu’après 2 ans passés à vapoter, aucune complication sanitaire sérieuse n’a été décelée chez les fumeurs (…) Nous disposons désormais d’une vision beaucoup plus claire concernant les potentielles conséquences sur la santé des fumeurs » affirme Tanvir Walele, Directeur des Affaires Scientifiques de Fontem Ventures.

•• Fontem Ventures souligne, par ailleurs, qu’une autre étude, récemment mise à jour dans la Cochrane Review (répertoriant les études scientifiques dans le domaine médical), est parvenue à une conclusion similaire : vapoter peut aider les fumeurs à réduire leur consommation sans augmenter les risques sur leur santé à moyen terme.

« Les autorités politiques devraient faire en sorte que le cadre règlementaire reflète ce consensus scientifique qui s’impose petit à petit, à savoir que les recherches menées sur le long terme confirment la sécurité des e-cigarettes » ajoute Tanvir Walele. « Ces recherches soulignent que nous avons besoin de lois, non pas calquées sur celles qui s’appliquent au tabac traditionnel, mais qui encouragent l’innovation et la conformité à de hautes normes de qualité concernant la fabrication et la sécurité sanitaire des produits. »