Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Mai 2019 | Profession
 

En Ariège, la route qui mène au Pas de la Case restera fermée plusieurs semaines, pour cause d’éboulements menaçant la route (voir Lmdt du 29 avril 2019). Les buralistes ariégeois espèrent que les fumeurs consommeront « local » pendant cette période.

Ils auront peut-être – dans un mois – une idée plus précise de ce que la concurrence andorrane leur coûte, selon France Bleu Ariège, qui a enquêté auprès des intéressés.

•• « Ça devrait nous servir certainement, par rapport aux difficultés qu’on traverse depuis 2003. C’est une chance pour quantifier la réalité de l’évasion andorrane » déclare Gérard Maury, le président de la chambre syndicale des buralistes de l’Ariège.

Car pour l’instant, difficile de savoir vraiment ce que la concurrence andorrane enlève en termes de chiffre d’affaires potentiel aux buralistes frontaliers.

•• « On commence à ressentir un petit frémissement sur les ventes depuis que la route est fermée. Mais on ne pourra vraiment tirer de conclusion qu’au bout d’un mois minimum » témoigne Daniel Hébert installé à Foix.

Lui estime, à vue de nez, que 50 à 60 % des Fuxéens (habitants de Foix) achètent leurs paquets en Andorre. Et cela fait longtemps qu’il ne compte plus sur le tabac pour se dégager un salaire. Les cigarettes représentent 30 % de son chiffre d’affaires, loin derrière la Française des Jeux.

Pour France Bleu, le chiffre en Ariège se rapprocherait sans doute plus des 25 % : un paquet fumé sur quatre, au moins, viendrait du Pas de la Case.

•• À plus long terme, les buralistes ariégeois misent aussi sur la loi votée le Parlement andorran limitant à 35 % maximum la différence de prix sur le tabac avec la France et l’Espagne ( voir Lmdt du 18 février 2019 ).

Loi votée, mais pas encore promulguée ; on en ignore encore la date d’application.

•• Entre janvier et mars 2019, le volume de cigarettes vendues en Ariège a baissé de 16 % par rapport au premier trimestre 2018, 14 % sur l’ensemble de l’Occitanie.

Prochaine augmentation de la fiscalité tabac en novembre prochain : ce qui devrait se traduire par 50 centimes de plus le paquet, rappelle France Bleu.