Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Mai 2019 | Profession
 

Impact sur l’activité commerciale d’Andorre, mais pas que … depuis la fermeture temporaire de la route d’accès, côté français, pour cause d’éboulement (voir Lmdt des 5 mai et 29 avril).

Avec un détour de plus de deux heures dans les Pyrénées-Orientales, c’est toute la Haute-Ariège qui vit au ralenti en ne voyant pas passer ces Français qui vont faire le « plein » d’alcool ou de cigarettes détaxées.

Mais la situation ne fait pas que des malheureux – sur la route du Pas de la Case – selon un reportage de Sud Radio.

•• De 5 000 voitures par jour, habituellement, le trafic peine à dépasser la centaine de véhicules, actuellement, à L’Hospitalet-près-l’Andorre, dernier village avant la frontière de 90 habitants. La boulangère compte les clients …

Au Pas de la Case, 10 kilomètres plus haut : faute de fréquentation, les commerces andorrans sont fermés. Pour les travailleurs frontaliers, c’est vacances forcées.

Pour le maire de L’Hospitalet-près-l’Andorre, Arnaud Diaz, la fermeture de cette route fait rappeler qu’elle représente avant tout un axe économique crucial pour la vallée : « certains citoyens ne comprennent pas pourquoi on investit dans cette route qui ne mène pas en France. Mais si ! Ce sont des intérêts économiques français, des emplois et des entreprises chez nous. L’Andorre est la locomotive de la vallée, et même au-delà … ».

•• À l’inverse, plus bas dans la vallée, à Foix, le buraliste Gérard Vigara a vu une centaine de clients supplémentaires venir acheter tabac et cigarettes, depuis une semaine : « C’est, un peu, un juste retour des choses. Après toutes les hausses de tabac que nous avons connues, voir revenir les clients, même si c’est malheureux pour certains commerces, moi je m’en réjouis ».

•• Les travaux pour résorber l’éboulement ont débuté et s’annoncent longs et compliqués à cette altitude. La route nationale pourrait ré-ouvrir dans … 4 semaines.