Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Oct 2019 | Trafic
 

Après une folle course poursuite dans les rues de Lavelanet (Ariège), les gendarmes avaient réussi non seulement à intercepter le véhicule, immatriculé dans les Pyrénées-Orientales, et ses trois occupants, mais à mettre la main sur 168 cartouches de cigarettes achetées au Pas-de-la-Case (voir Lmdt du 19 octobre 2015).

Quatre ans après, le tribunal correctionnel de Foix vient de condamner, ce mardi 1er octobre, trois des trafiquants à des peines de 12 à 18 mois d’emprisonnement assorties d’un mandat d’arrêt pour chacun d’eux, ainsi qu’à une amende douanière de 11 592 euros.

•• L’enquête menée par un juge d’instruction avait permis d’établir que le trio faisait assez régulièrement le trajet vers l’Andorre. Grâce notamment à l’exploitation de bandes-vidéo, les agents des douanes et de la gendarmerie ont pu établir qu’à chaque trajet, un véhicule ouvreur précédait les « mules ».

Selon le résumé du dossier fait à l’audience, les deux hommes de main étaient sous la coupe d’un père et de son fils. Rétribués entre 60 et 100 euros par trajet, les deux hommes ont expliqué aux enquêteurs qu’ils ne s’étaient pas arrêtés à la vue des gendarmes car le mineur les menaçait avec un couteau.

•• Mais ce mardi, point d’explications à la barre. Trois des prévenus – le mineur ayant été jugé par le tribunal des enfants – n’ont en effet pas répondu à la convocation judiciaire. Au cours de l’instruction, les contrebandiers ont pris la poudre escampette.

Deux des trois hommes faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire national auraient rejoint l’Algérie. Le dernier, dont l’identité n’a jamais pu être établie avec certitude, est introuvable.