Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Déc 2018 | Trafic
 

Le 14 décembre dernier, un jeune homme de 30 ans effectuait son « deuxième voyage en Andorre », selon ses dires. Pour convoyer une importante quantité de cartouches de cigarettes depuis le Pas-de-la-Case, en suivant une autre voiture chargée elle aussi de tabac, façon go-fast (voir Lmdt du 3 avril et du 23 février). Mais la mission tourne mal.

Alors qu’il traversait la commune de Luzenac (à une dizaine de kilomètres au-dessus d’Ax-les-Thermes), il aperçoit sur un parking la voiture-pilote en proie aux flammes.

•• En faisant brusquement demi-tour, affolé, il ne s’est pas rendu compte qu’une voiture arrivait en face. Collision. Sans trop de gravité, toutefois … Mais dans la confusion générale, de nombreuses cartouches de cigarettes se dispersent sur la route.

Celles-ci étaient dissimulées sous le capot, à proximité du bloc-moteur. C’est cette (judicieuse ?) planque qui est probablement à l’origine de l’incendie de l’autre véhicule. Lequel s’est retrouvé abandonné, depuis, sur le parking par ses occupants.

Le jeune homme aurait d’ailleurs « senti une odeur de papier brûlé » émanant de son capot un peu plus tôt, ce qui l’avait déjà amené à s’arrêter. En définitive, il y avait 978 paquets de cigarettes entre les deux véhicules.  

•• Devant le tribunal correctionnel de Foix, ce 18 décembre, la procureure a requis 15 mois de prison ferme contre le prévenu, ainsi que deux mois supplémentaires pour s’être fait passer pour … son frère devant les autorités.

« Mon client n’est qu’une petite main, celui qui prend tous les risques. On ne lui avait promis que 200 à 250 euros », a plaidé son avocate, « le fait qu’il n’a pas pris la fuite comme les autres est à mettre à son crédit. Il a eu une attitude adéquate, même en sachant ce qui allait se passer. Vous pouvez alléger sa peine ».

Ce qu’a fait le tribunal, en le condamnant à huit mois de prison ferme. Avec une amende douanière de 7 600 euros, à la clé.