Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Fév 2020 | Institutions
 

La Commission européenne réfléchit au retrait des petites pièces de couleur rouge (1 et 2 centimes). Plus précisément, la nouvelle présidente, Ursula von der Leyen, pourrait proposer des règles uniformes d’arrondi afin de les faire disparaître.

Cette décision aurait surtout un motif économique. Car ces pièces, faites d’acier et de cuivre, coûtent plus cher à produire que leur valeur faciale : en 2013, la Commission avait évalué le coût de leur frappe à 1,4 milliard d’euros depuis 2002.

•• Interrogé par RMC, le 30 janvier, Bernard Maurice, buraliste dans le centre de Toulouse, approuve : « c’est un soulagement, ça va nous alléger la caisse. On était envahi de petites pièces le soir pour compter. Et ça permettra un flux plus rapide pour les clients ».

•• De son côté, Jean-Marc Martinez, président de la Fédération des Commerçants de Toulouse, prévient : « comme on aura tendance à arrondir à la dizaine supérieure, c’est le consommateur qui va perdre ».