Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Jan 2018 | International
 

Philip Morris International (PMI) a annoncé, ce mardi 16 janvier, qu’il n’ouvrira finalement pas son « flagship store » dans le quartier branché de Flon à Lausanne.

Présenté en septembre 2016, l’ensemble de trois étages devait comprendre un grand espace de présentation et de vente de l’iQOS, un café-restaurant et un site événementiel (voir Lmdt du 17 février 2017).

PMI explique qu’il adapte les activités commerciales d’IQOS « afin de répondre au succès que ce produit connaît auprès des fumeurs adultes ». Depuis plusieurs mois dans la capitale vaudoise et son agglomération, la part de marché d’IQOS y serait déjà plus de quatre fois supérieure à la moyenne nationale helvétique.

Cet espace de 900 mètres carrés « n’est plus pertinent » à Lausanne où est par ailleurs basé le centre opérationnel mondial de PMI.

Depuis son annonce, le projet avait été vigoureusement combattu par certains milieux locaux de la santé.

De son côté, le Conseil d’État vaudois, interpellé par la député Fabienne Freymond Cantone, avait décidé – par principe de précaution – de prescrire la consommation de l’Iqos dans un espace dédié pour limiter … l’impact de la fumée passive.

Ce qui peut prêter à sourire ceux qui sont familiers de l’utilisation de ce produit à risques potentiellement limités.