Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Déc 2016 | International
 

C’est ce jeudi 8 décembre que le Conseil National suisse (l’équivalent de l’Assemblée nationale) doit se pencher sur le projet de loi du ministre de la Santé, Alain Berset. Un projet qui a été purement et simplement renvoyé par les sénateurs lors de la session d’été, ces derniers ne voulant pas restreindre la publicité pour le tabac (voir Lmdt du 16 juin). 

Or le Parlement a jusqu’en 2020 pour mettre sur pied un projet. Et à l’inverse des sénateurs, la commission de la santé publique du Conseil National a demandé – à une courte majorité (12 voix contre dix) – au plénum de ne pas renvoyer le texte.

Selon un sondage réalisé par l’Office fédéral de la Santé et publié à point nommé (le 5 décembre), les Suisses seraient encore plus sévères que le projet de loi d’Alain Berset.

Plus des deux tiers seraient favorables à une interdiction de la publicité pour le tabac à l’exception des points de vente et … 58 % pour une interdiction totale.

L’augmentation du prix du paquet de 8,40 à 9,30 francs suisses (de 7,75 à 8,58 euros) en l’espace d’une année est saluée par 61,5 % des sondés … C’est pourtant ce à quoi a renoncé le Conseil fédéral l’été dernier (voir Lmdt du 18 juin).

Enfin, 48,8 % de la population est favorable à l’idée du paquet neutre. Alors que 55 % des fumeurs déclarent, dans le même sondage, ne faire jamais – ou rarement – attention aux avertissements sanitaires.