Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Fév 2016 | International
 

Suisse Facebook 2En septembre dernier, le Centre d’information pour la prévention du tabagisme du canton du Valais lançait un programme, sur six mois, d’arrêt du tabac sur Facebook (« J’arrête de fumer »), le réseau social permettant de recevoir des conseils et soutiens, et surtout de créer une communauté de partage mutuel d’expériences. Sur la base de résultats prometteurs, le projet-pilote va être relayé et étendu sur les six cantons romands, à partir du 20 mars.

Dans le canton de Valais, ils attendaient 30 à 40 participants … 1 000 se sont inscrits pour suivre la page Facebook. Selon l’Institut de Santé globale de l’Université de Genève, 55 % auraient tenu au-delà des trois mois et 47 % consulteraient quotidiennement, voire plusieurs fois par jour. En particulier lors de la période des fêtes, propice à la rechute.

Le Fonds de prévention de la Confédération helvétique suit de près le projet et va injecter l’équivalent de 540 000 euros. Pour son directeur, Peter Blatter, c’est un modèle d’avenir : « la participation au projet valaisan, c’est plus qu’une campagne anti-tabac standard. Et, surtout, avec ce programme, on prend les fumeurs qui ont l’intention d’arrêter de fumer comme des partenaires et non pas comme de simples cibles de notre intervention.

« Dans le domaine de la désaccoutumance, c’est très bon marché… 540 000 euros. Quelquefois, nous payons des milliers de francs (suisse) pour un seul ex-fumeur. Dans ce ce projet, on est à peu près à 100 francs par personne ».

4 000 à 6 000 participants sont attendus.