Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

La vie et ses hasards. Quoique.

•• En manifestant, demain à Strasbourg, contre le « tramway de la concurrence déloyale », les buralistes frontaliers critiqueront forcément les choix politiques d’une municipalité qui, en finançant le prolongement de la ligne jusqu’à Kehl, facilite indirectement le trafic transfrontalier (voir Lmdt du 25 mai) et affaiblit le commerce de proximité.

Ils remettront aussi en cause une certaine politique anti-tabac qui a surtout pour effet de développer le marché parallèle : prix disproportionnés par rapport à nos voisins et instauration unilatérale du paquet neutre.

•• Il se trouve que le président de la CTS (Compagnie de Transports de Strasbourg qui a réimplanté le tramway dans la capitale alsacienne) est le très « en vue » Alain Fontanel, conseiller référendaire à la Cour des Comptes, premier-adjoint au maire de Strasbourg, vice-président de Strasbourg Eurométropole.

Eurométropole qui a financé 70 des 96 millions d’euros nécessaires à la reconstruction du pont permettant le franchissement du Rhin au « tramway transfrontalier », comme le présente la CTS dans sa communication (voir Lmdt du 28 avril).

Alain Fontanel s’est « mis en marche » à l’occasion de la dernière élection présidentielle. Il avait même invité le candidat Emmanuel Macron à la « Tramfest », organisée lors de l’inauguration du prolongement de la ligne. Celui-ci ne s’était pas déplacé pour des raisons de sécurité, avait-t-il été avancé.

•• Il se trouve encore que Marie Fontanel, épouse d’Alain, vient d’être nommée conseillère Santé à la Présidence de la République.

Cette directrice de l’Agence régionale de santé d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine a fait l’ENA. En même temps qu’Emmanuel Macron.

La vie et tous ces hasards …