Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juin 2018 | L'essentiel, Observatoire
 

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting (réalisé pour Le Figaro et France Info auprès de 1 030 personnes par Internet les 30 et 31 mai), le « vapotage est un facteur bien plus important que toutes les autres dimensions des politiques de santé publique contre le tabac ».

•• Plus des deux tiers des sondés estiment ainsi que le développement de l’e-cigarette a joué un rôle majeur dans la baisse du nombre de fumeurs.

Également convaincus (à 80 %) que la hausse des prix est une mesure efficace pour faire diminuer le nombre de fumeurs, les Français sont logiquement favorables à sa poursuite : près des deux tiers des sondés plébiscitent le paquet à 10 euros.

Sauf les fumeurs : près des deux tiers y sont opposés …

•• Parmi les personnes interrogées, 15 % ont déclaré vapoter régulièrement ou occasionnellement. La majorité d’entre elles (69 %) cumule l’usage de la cigarette électronique et du tabac. Seules 30 % ont admis avoir un usage exclusif de la vape.

•• Autre enseignement du sondage : les Français ont globalement une mauvaise image du tabac. Une écrasante majorité des personnes interrogées le trouve coûteux (92 %) et estime qu’il s’agit d’une « drogue » (79 %).

Pour 60 % d’entre elles, fumer n’est finalement « pas si convivial » et près de la moitié pense même que cette pratique est désormais « stigmatisée » par la société.

Pour autant, ils restent nombreux (61 %) à reconnaître que le tabac est aussi un « antistress » et une « source de plaisir ».