Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Oct 2020 | Profession
 

•• Un buraliste de Sorgues avait offert les photocopies des attestations durant le confinement et des cahiers de devoirs aux enfants (voir 1er avril). Aujourd’hui, il vient en aide aux sinistrés de l’arrière-pays niçois en relayant l’action lancée par sa fille, résidant à Nice.

Après avoir créé un groupe sur Facebook intitulé « Entraide arrière-pays niçois – Intempéries du 2/10/2020 »et pris contact avec les autorités civiles et la gendarmerie, elle a pu récupérer un local afin de pouvoir stocker tous les dons.

« Elle a réussi à avoir l’autorisation de faire monter depuis Nice, un convoi de six camions en direction de la Vallée de la Vésubie et de la vallée de la Roya. Il s’agira de la première rotation terrestre qui arrivera jusqu’aux villages les plus démunis. Sachant qu’il y a encore des hameaux totalement coupés du monde, les marchandises seront aussi acheminées par des personnes à pied avec le sac à dos qui porteront le maximum de choses », détaille Stéphane Granon dans Le Dauphiné Libéré.

« Ma fille m’a sollicité pour récupérer des dons, et ce week-end, je pars  en direction de Nice avec un camion chargé de produits de première nécessité. Ils seront regroupés avec ceux des autres camions. Le convoi, qui sera accompagné par la gendarmerie et les pompiers des Alpes-Maritimes, prendra la route dès dimanche matin 8 heures en direction des hautes vallées ».

D’autres commerçants de Sorgues avec une association sont aussi sur le pont et se mobilisent pour ce formidable élan de solidarité.

•• Par ailleurs, Alain Declercq – buraliste de Villeneuve-Saint-Georges, bien connu pour la pertinence de ses remarques dans les assemblées générales de la profession – avait mis en place une cagnotte pour ses collègues touchés par la catastrophe, dès le début de cette semaine.